#MacronGate Les intérêts de Benalla étaient ceux de l’Elysée, selon Ismaël Emelien

Les intérêts de Benalla étaient ceux de l’Elysée, selon Ismaël Emelien

 PAR 

Le conseiller spécial d’Emmanuel Macron a reconnu avoir organisé la diffusion d’images visant à légitimer les violences d’Alexandre Benalla le 1er Mai. Selon Le Monde, Ismaël Emelien a déclaré à la police des polices qu’il ignorait alors la provenance des bandes, tirées ­illégalement de la vidéosurveillance de la préfecture de police de Paris.

Voilà la preuve définitive que la présidence de la République était prête à tout pour protéger Alexandre Benalla. Le conseiller spécial d’Emmanuel Macron, Ismaël Emelien, a reconnu devant la police des polices avoir organisé la diffusion d’images de vidéosurveillance de la manifestation du 1er Mai afin de contrecarrer les révélations de la presse sur les agissements de M. Benalla.

Selon les informations du Monde, M. Emelien, entendu le 16 janvier, a indiqué qu’il ignorait que ces images avaient été tirées ­illégalement de la vidéosurveillance de la préfecture de police de Paris. Récupérées par le conseiller spécial, elles avaient été brièvement diffusées, le 19 juillet, par des comptes macronistes sur les réseaux sociaux pour prouver l’agressivité des manifestants et légitimer la riposte d’Alexandre Benalla (relire notre enquête ici).

La proximité entre Ismaël Emelien et Alexandre Benalla depuis la campagne présidentielle est notoire. « Ismaël [Emelien – ndlr], me conseille sur les médias et compagnie »assurait M. Benalla, après son départ de l’Élysée, le 26 juillet, selon les enregistrements publiés par Mediapart.

Mais le conseiller spécial d’Emmanuel Macron a justifié devant les enquêteurs la diffusion des images de vidéosurveillance le 19 juillet en prétextant qu’« il ne s’agissait pas d’assurer la défense personnelle de M. Benalla, mais celle de l’Élysée et du président de la République, qui étaient pris à partie dans cette crise » : Comprendre : les intérêts d’Alexandre Benalla étaient à ce moment-là consubstantiels à ceux de la présidence.

Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron. © Capture d'écran TF1Ismaël Emelien, conseiller spécial d’Emmanuel Macron. © Capture d’écran TF1

Selon son récit, les bandes lui ont été remises le 19 juillet, « vers 8 h 45 ou 9 heures », au lendemain des révélations du Monde sur les violences d’Alexandre Benalla et Vincent Crase, déguisés en policiers, contre des opposants à Emmanuel Macron.

La transmission s’est organisée main dans la main avec Benalla, que l’Élysée protégeait déjà depuis plus de deux mois, dans la nuit du 18 au 19 juillet. « Je me souviens lui avoir dit de diriger vers le service de presse l’ensemble des demandes de journalistes qui lui seraient adressées », a justifié M. EmelienC’est au cours de cet échange qu’aurait été évoquée la transmission des vidéos servant à le dédouaner. Le conseiller pense que les extraits peuvent être utiles pour contextualiser la scène de violence.

Le dispositif de caméras place de la Contrescarpe. © DRLe dispositif de caméras place de la Contrescarpe. © DR

Cette version concorde avec celle d’Alexandre Benalla, lequel avait expliqué aux enquêteurs qu’il avait « avisé Ismaël Emelien » qu’il était « en possession d’une vidéo que je n’avais pas visionnée et sur laquelle on voyait apparemment l’individu que j’avais maîtrisé jeter un ou des projectiles sur les CRS » (relire ici). Les bandes avaient été récupérées par ses soins auprès de fonctionnaires de police le soir du 18 juillet. « [M. Emelien] m’a demandé de lui apporter cette vidéo au Palais dès le lendemain matin, ce que j’ai fait. […] Le lendemain matin à 8 h 30, j’ai emmené ce CD à Ismaël qui n’en connaissait pas plus que moi la nature », avait ajouté Benalla sur procès-verbal.
Pour Ismaël Emelien, « il n’a jamais été question dans notre conversation d’images détenues par un service de police qui devaient lui être remises dans la nuit ». Selon le conseiller spécial, ces images auraient pu être « sorties des réseaux sociaux » ou « des images de webcam touristiques accessibles librement sur Internet (site Surfview) ».

Après avoir reçu les images de Benalla le 19 juillet, Emelien s’empresse de les transmettre à Pierre Le Texier, salarié de La République en marche chargé de la riposte numérique. « En début d’après-midi, M. Le Texier m’indique que cela a été mis en ligne, vers 14 heures de mémoire », confirme M. Emelien. Les différents posts seront rapidement supprimés.

Capture de l'un des tweets relayant la vidéosurveillance. © DRCapture de l’un des tweets relayant la vidéosurveillance. © DR

Une importante zone d’ombre entoure cependant le récit servi par Benalla et Emelien aux enquêteurs. Selon les informations diffusées par Mediapart fin juillet (voir capture d’écran ci-contre), les images issues de la vidéosurveillance de la préfecture de Paris ont été diffusées sur les réseaux sociaux avant le 19 juillet au matin et le rendez-vous entre les deux hommes à l’Élysée.Dès 3 h 59, un compte affichant le logo En marche!appartenant à M. Le Texier, poste l’une des vidéos volées en préfecture avec ce commentaire : « Ok, même si c’était pas à Alexandre Benalla de le faire, ne faisons pas passer cet étudiant pour un garçon bien sous tout rapport. C’était un individu violent qui était sciemment venu place de la Contrescarpe pour “casser du flic”. »

Or, selon les éléments de l’enquête, les deux collaborateurs d’Emmanuel Macron ont  échangé toute la nuit du 18 au 19 juillet. L’examen des « fadettes » (relevés téléphoniques) de M. Benalla révèle que, cette nuit-là, le conseiller spécial du président échange des textos avec M. Benalla jusqu’à 2 h 28, puis à partir de 5 heures. Les enquêteurs ont aussi établi que vers 2 h 30 un seul téléphone du répertoire d’Alexandre Benalla, celui d’Ismaël Emelien, « borne » à proximité du Damas Café, où M. Benalla était présent. Malgré cet élément, le conseiller spécial du président a maintenu n’avoir eu « aucun contact physique avec lui cette nuit-là ».Dans le cas où Emelien dirait vrai, deux questions demeurent : qui a transmis à ces comptes militants La République en marche les images de vidéosurveillance pendant la nuit ? Et pourquoi Alexandre Benalla s’est-il tout de même rendu à l’Élysée aux alentours de 8 h 30 alors que les images étaient déjà sur les réseaux sociaux ?

Ismaël Emelien a annoncé le 11 février au Point son intention de démissionner de l’Élysée « fin mars, début avril » à l’occasion de la parution, le 27 mars, d’un livre sur le « progressisme ». Le détournement des images de la préfecture de police a valu des mises en examen à plusieurs fonctionnaires de police parisiens, en plus de Benalla.

TOUS LES COMMENTAIRES

Que les intérêts de l’Elysée étaient ceux de Benalla, ça paraît assez évident dans la mesure où toute publicité négative autour d’un membre du cabinet de la présidence rejaillit nécessairement sur la présidence.

Le titre est racoleur. Ca devrait plutôt être « Ismaël Emelien indique ne pas avoir connu la provenance des vidéos dans l’affaire Benalla ».

Bien sûr, c’est ce que je dis. Mais en termes de politique, vue sous l’angle de la communication c’est assez normal/prévisible.

La vraie information de l’article c’est qu’Ismaël Emelien confirme avoir eu la vidéo et indique ne pas en avoir connu la provenance. Ce n’est pas ce qu’on devine de l’article en lisant le titre.

C’est pour ça que le titre me paraît assez racoleur…

Excellent ! smile en meilleur définition …? Merci d’avance wink

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

….excellent  !!! cool

j’adore!!!

En plus,menteurs et incapables de reconnaître leurs actions.

Excellente celle la aussi, merci ! laughing

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 15:11
  • PAR 

 CYNISME

  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 15:30
  • PAR 

« Mon gilet jaune, je l’ai brûlé »

titre depuis ce matin en 1ère page francetvinfomacron..

 Belloubet est en marche avérée avec toutes les caractéristiques pourvues pour cet effet, mauvaise foi, mots creux, foi assurée en la chapelle, sans la moindre parole qui laisserait entrevoir un jugement autonome, colonne idéale pour soumettre la justice à l’exécutif. Quand à cette affaire, la situation actuelle démontre largement les préoccupations immuables de notre représentant, « casser du manifestant »(et de l’animal, chasse). Reste à le prouver, à trouver la faille de ce déni collectif et contagieux. Merci Médiapart pour vos enquêtes! L’affaire Benalla devrait pouvoir révéler cette faille tant elle colle à l’image du représentant.

Benalla en Suisse, Gohsn en liberté et Christophe Dettinger en prison pour un an…

Hâte de lire ce fameux bouquin sur le progressisme

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
La police des police enquête sur la police! C’est comique.

Reuters

Le chef de l’Etat est sorti mardi de son silence, près d’une semaine après la diffusion de la vidéo montrant Alexandre Benalla, un chargé de mission à l’Elysée, malmener deux jeunes gens en marge des violentes manifestations du 1er-Mai.

« S’ils cherchent un responsable, il est devant vous. Le seul responsable, c’est moi et moi seul. Qu’ils viennent me chercher. Je réponds au peuple français », a-t-il dit devant les parlementaires de La République en marche.

CQFD !!!!!!!

oui, c’est le cas.

par défaut twitter affiche en GMT-8 (pacific time) mais ça se change dans les paramètres de son compte.

donc ca dépend du paramètrage utilisé par l’utilisateur qui a effectué la capture …

par contre le bornage du téléphone au milieu de la nuit, je ne pense pas qu’il y ait un problème de timezone 🙂

  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 16:39
  • PAR 

Quelle mafia!

 

Le cynisme est la marque des brutes immorales. Des imbus arrogants, des roitelets prétentieux méprisants et sardoniques. Le cynisme c’est l’obscénité au pouvoir.

 

  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 17:56
  • PAR 

c’est du Pasqua ! donc de l’entourloupe….

« Voilà la preuve définitive que la présidence de la République était prête à tout pour protéger Alexandre Benalla (…) le conseiller spécial d’Emmanuel Macron a justifié devant les enquêteurs la diffusion des images de vidéosurveillance le 19 juillet en prétextant qu’« il ne s’agissait pas d’assurer la défense personnelle de M. Benalla, mais celle de l’Élysée et du président de la République, qui étaient pris à partie dans cette crise » : Comprendre : les intérêts d’Alexandre Benalla étaient à ce moment-là consubstantiels à ceux de la présidence« .

Je trouve que ces phrases desservent l’article dont l’intérêt est de montrer que la déposition d’Emelien auprès de la police est éminemment suspecte.

Antonn Rouget adopte la thèse selon laquelle Emelien n’aurait pas cherché à protéger son patron, c’est à dire Macron, mais le seul Benalla qu’il connaissait bien et qu’il se serait servi des intérêts de l’Elysée comme prétexte.

Or, les faits ne prouvent strictement rien sur ce plan. A partir du moment ou Le Mondesort l’affaire le 18 juillet au soir, il est bien évident que du fait de son appartenance à l’Elysée, l’Elysée et Macron sont aussitôt dans le collimateur médiatique tout autant, sinon plus, que Benalla. Tout élément pouvant disculper ou amoindrir la responsabilité de Benalla dans les événements du 1er mai est tout autant de nature à amoindrir la responsabilité de l’Elysée qui était bel et bien pris à partie comme il l’a dit aux policiers. L’Elysée et Benalla avaient en l’espèce un intérêt convergent et même conjoint.

« il est bien évident que du fait de son appartenance à l’Elysée, l’Elysée et Macron sont aussitôt dans le collimateur »

Oui.

Qui peut, un instant faire croire que Macron, qui l’a crié sur l’étroit de toute dictature:

Qu’ils viennent me chercher…

Tout est dit.

wink

telechargement-1
  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 18:27
  • PAR 

Judicieuse remarque. Tout est conservé quelque part.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 18:45
  • PAR 

Bonjour,

Quelqu’un en doutait

Vous oubliez quand même Pénicaud, classable à mes yeux devant Buzyn ! laughing

Accord total sinon sur cette description, à la tonalité sarcastique adaptée à la nature d’ensemble du gang macronien.

Oui Belloubet, Wargon, De Rugy, Dusopt (impayable non ? ) et Monsieur Cjust Denormandie »… le digne fils spirituel de Stone et Charden … méeux…

Rappel : Denormandie, pitoyable ministre de la Ville et du Logement devant les caméras où en novembre 2018 il était confronté à la « vraie vie » (telle qu’inconcevable dans son microcosme social) lors d’une visite rue d’Aubagne à Marseille, est par ailleurs le gendre du Président de l’AMF, ce dernier opportunément nommé en 20 juillet… 2017 !

https://www.mediapart.fr/journal/economie/120717/une-intrigante-nomination-la-presidence-de-l-autorite-des-marches-financiers?onglet=full

« Une intrigante nomination à la présidence de l’Autorité des marchés financiers » par Laurent Mauduit

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 19:24
  • PAR 

> Les intérêts de Benalla étaient ceux de l’Élysée*, selon Ismaël Emelien

Et les intérêts du peuple sont de virer la caste, leurs fondés de pouvoir en tête.

* J’ai ajouté l’accent sur la majuscule ; il fut un temps où les gens de presse savaient qu’il faut accentuer les capitales… Surtout que la rédaction dispose de Mac, rien de plus facile avec ces machines.

Salut JIP … alors il en faut un à Emélien … bon courage, JIP !!!*

Le Mac faut le virer …

Et même si Macron ne veut pas nous on est là !!!

Rien ne dit qu’ « Emelien », nom propre, prend un accent. Tsss, quelle inculture !

Merci de ne pas rebondir bêtement sur mes posts ; surtout pour en évacuer le sens. Quant au Mac nous sommes très nombreux à en confirmer la satisfaction de l’usage, y compris et surtout dans le monde de la presse.

Rebondir c’est bon pour les balles et les macs… pas pour moi. Il est vrai que … le mac est très usité par les pros ce que je ne suis pas.

  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 19:28
  • PAR 

Et si la vérité était plus simple. Un président qui assume ce qu’il fait, ce qu’il est. Un membre de l’équipe rapproché du Président qui croit bien faire en surprotégeant un Président qui assume ce qu’il fait. Un Bénalla qui a failli… qui a abusé de la confiance du Président…

Des histoires comme ça, on en vit tous les jours vous comme moi… et pourtant on est toujours vivant. On se défend comme on peut, l’erreur qu’on a fait, qu’on fait tous les jours, on oublie.

Médiapart pur et dur fait son job…et que la fête continue. Merci à Médiapart,

Passons à la suite, il y a tout de même de sujets plus importants, la transition écologique.

 

YV

Impressionnant, Charlie met le doigt sur notre impuissance collective à nous mettre d’accord sur une trajectoire, le Président chargé de nous aider à la décider ensemble. Mais quel pouvoir à un Président aujourd’hui pour s’opposer aux Chauves Souris, au « Touche pas à ma vue », Touche pas à mon Champ », Touche pas à mes radars, à mes poissons.

On l’a finalement mérité notre nucléaire. Merci à nos écolos qui ne lâchent sur rien mais nous contraignent de fait, à conserver notre nucléaire.

YV

 

 

Et il a répondu quoi le macron ?

voiçi la réponse de Macron :

« La transition écologique vise à « passer d’un modèle à l’autre », a répondu Emmanuel Macron. « Notre défi, c’est de le faire le plus vite possible. Je crois qu’on peut faire plus vite, plus fort, plus loin, en donnant plus de pouvoirs au local et en changeant de méthodes. » Selon le président, « le modèle du tout argent est terminé ». « Mais il faut produire. Il y aura toujours de l’argent, mais l’argent il ne faut ni le détester ni l’adorer, il faut le voir comme un moyen de faire les choses », a-t-il encore assuré. » ( http://www.leparisien.fr/politique/quand-est-ce-que-vous-allez-reagir-charlie-14-ans-interpelle-macron-sur-l-ecologie-07-03-2019-8027184.php )

Donc cette pourriture, il n’y a pas d’autre mot, a diffusé ces bandes parce qu’il les trouvait « sympas« , macroniennes, pour faire « plaisir » à pic-à-glace-pensée-complexe-génie-jupiter en un mot. Cet emelien aurait aimé être à la place de benalla pour tabasser des Citoyennes et Citoyens. Il serait bon d’enquêter si ce n’est pas ce crétin qui a diffusé la photo de benalla un pistolet sur la temps d’une serveuse. Bien. Le Citoyen a retenu leurs noms. A mettre en relation avec « eurorsg« , « havas« , fouks, bolloré, les pubards, les communiqueux et autres abrutis de la propagandastaffel du régime…

Quelle bande d’abrutis haineux et prêts au pire ! Ils sont une poignée, quelques centaines, à tenir le pays ??? Hallucinant. Ruffin a raison. Tout Citoyen doit suivre son exemple. Nous ne sommes que vingt pour cent dans ce pays, mais si nous ne nous organisons pas, les quatre-vingt pour cent de dégénérés umpsfnlrem vont nous envoyer en camp de concentration.

Merci pour cette enquête qui nous confirme que lepen-macron est un danger mortel pour notre pays et ses Citoyens.

  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 20:16
  • PAR 

Ruffin a raison… on a tous raison et on finit par se goinfrer quelque chose que personne ne veut. Super le résultat.

YV

L »épreuve « surprised

Image associée

  • NOUVEAU
  • 08/03/2019 21:05
  • PAR 

je crois surtout que c’est du recel de videos illégalement sorties de la police

C’est choquant de voir comment les moyens de l’état sont utilisés pour tout… sauf la collectivité.

  • 08/03/2019 21:38
  • PAR 
Rien de nouveau sous le soleil du roi! Nos échanges, toujours convaincus, n’enfoncent plus des portes ouvertes. Benalla est en Suisse… Il a pris du retard en taule et les affaires n’attendent pas. Et ça ne choque personne ce nouveau passe-droit? Et cette sortie de taule dans l’urgence? Sur les ordres de qui? Mais que magouillent-ils tous les 2? Que cachent-ils? Ça doit être être drôlement lucratif, urgent et rapidement fini pour que rien n’ait changé et que Benalla retourne au front en toute impunité mais il est vrai aussi, plus discrètement qu’auparavant.

Comment peuvent-ils être aussi maladroits dans l’entourage de Macron ?

On leur presse le nez, il en sort du lait : aucune expérience du baroudage politique et trop imbus de leur prétendue main-mise sur la com via les réseaux sociaux

Publicités

Une réflexion sur “#MacronGate Les intérêts de Benalla étaient ceux de l’Elysée, selon Ismaël Emelien

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s