Révélations sur les attentats : Cazeneuve menace Panamza Attentats de Paris : Cazeneuve faisait partie des initiés #Bilderberg Sionisme Eric Duval Cambodge Cherbourg

Révélations sur les attentats : Cazeneuve menace Panamza

Journaliste indépendant, je suis « mis en demeure » par l’ancien Premier ministre et ex-ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve de« supprimer immédiatement » ma dernière enquête sur les attentats du 13-Novembre.

Le 01.03.2019 à 21h33

Cela ressemble bel et bien à des représailles pour avoir brisé l’omerta : deux hommes mis en cause dans un article publié sur Panamza ont chacun saisi la justice, l’un pour déposer plainte, l’autre pour menacer de le faire.

Fin février, j’étais convoqué par la police qui souhaitait m’entendre sur la plainte déposée par le premier : Ariel Goldmann, patron du méconnu mais principal lobby israélien de l’Hexagone (Fonds social juif unifié).

Un judéosioniste radical capable de saluer publiquement (la semaine dernière) l’assassinat extra-judiciaire (à savoir sans procès) d’un terroriste présumé :

agfev

Au terme d’une demi-heure d’audition, j’ai signé le procès-verbal dans lequel j’ai reconnu être l’auteur du papier litigieux -que j’assume pleinement- en date du 23 novembre 2018.

Le second individu visant également Panamza est son ami de 30 ans  : Bernard Cazeneuve, ancien ministre de l’Intérieur et agent zélé du lobby sioniste (encore présent au dernier dîner du Crif), aujourd’hui avocat et nouveau membredu redoutable groupe Bilderberg qui convoite l’Élysée pour 2022.

cg

bernard-cazeneuve

Son avocat Basile Ader (par ailleurs vice-bâtonnier du barreau de Paris) m’a transmis par courriel une « mise en demeure » : je suis sommé de« supprimer immédiatement » mon article du 23 novembre 2018 (le même visé par Goldmann) sous peine d’être poursuivi par son client (comme ce fut déjà le cas à l’encontre de la policière niçoise Sandra Bertin) pour « diffamation publique envers un dépositaire de l’autorité publique ».

ba1

ba2

De toute évidence, Goldmann et Cazeneuve ne connaissent pas le principe de l’effet Streisand : en tentant de faire interdire ou de censurer une information embarrassante, on contribue à la propager.

 

crif

Il va de soi que je ne céderai pas à cette manoeuvre, cette fois-ci haut-placée, d’intimidation judiciaire.

BC

Plus important : je compte désormais sur vous, bienveillant et solidaire lecteur de Panamza, pour re-découvrir l’article du 23 novembre (accessible en bas de cette page) et diffuser sur vos réseaux sociaux le papier présent qui fait état de cette menace édifiante à mon encontre et mon travail journalistique.

Nichés dans mon enquête, des éléments d’information inédits et d’intérêt public semblent suffisament dérangeants pour qu’un proche de Netanyahou et un membre du Bilderberg (sur lequel plane encore l’affaire -révélée par Panamza- Helric Fredou…) aient conjointement jugé nécessaire d’intervenir pour me faire sanctionner ou censurer.

Rappel-clé : dans cet article, je révélais le rôle occulte (via le SPCJ) du dirigeant juif lié au Mossad Ariel Goldmann, ami intime de Bernard Cazeneuve (alors ministre de l’Intérieur), dans la préconnaissance des attentats du 13-Novembre.

Afin de pouvoir re-lire mon papier détaillé et sourcé (toujours accessible viaFacebook et Twitter), cliquez ci-dessous :

:231118

HICHAM HAMZA

Attentats de Paris : Cazeneuve faisait partie des initiés

INFO PANAMZA. Responsable de la non-intervention des militaires au Bataclan, l’ancien ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve -qui avait annoncé dans l’après-midi du 13 novembre 2015 un «attentat» imminent faisant «130 morts»- est l’ami de 30 ans du leader juif qui fut «averti» des attaques terroristes selon un quotidien israélien. Révélations.

Le 23.11.2018 à 20h48

Souvenez-vous : cinq jours après les attentats du 13-Novembre (commis un vendredi soir, au début du shabbat), Panamza rapportait une information -dévoilée puis autocensurée par une journaliste israélienne (qui sera ensuite récompensée par un lobby judéo-maçonnique)- selon laquelle des«officiels juifs» de France avaient été «avertis» -le «vendredi matin»– de«l’imminence» probable d’une «large attaque terroriste».

Embarrassé par sa confidence à la journaliste, le  Franco-Israélien et communautariste fou furieux Jonathan Simon-Sellem (aujourd’hui conseiller du maire d’ultra-droite de Tel Aviv) avait tenté d’éteindre l’incendie en rectifiant ultérieurement –auprès du désinformateur Rudy Reichstadt– sa révélation.

Ce faisant, il avait réalisé une nouvelle maladresse en indiquant que l’avertissement aurait été diffusé -via SMS- par une «experte en sécurité».

Après enquête, Panamza avait pu identifier cette jeune femme dont le patronyme entier est tenu étrangement secret par les leaders de la communauté juive. Son nom et ses connexions (transitant par le Mossad) furent exposés en détail dans un article publié le 18 novembre 2017.

Aujourd’hui, vendredi 23 novembre 2018, un nouvel élément d’information corrobore et renforce l’allégation selon laquelle un clan spécifique d’activistes, voguant entre Paris et Jérusalem, étaient informés en amont et au détail près des attentats de novembre 2015.

Au coeur de ce groupe : Bernard Cazeneuve.

Aujourd’hui avocat (dans une structure liée par son fondateur aux services secrets) en charge de la défense d’une humoriste judéosioniste et positionné enretrait (relatif) de la vie politique après son mystérieux cambriolage de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle, ce proche (relayé par le New York Times) du Crif -mais également de l’obédience maçonnique du Grand Orient de France, du Comité juif américain et de l’extrême droite israélienne– fut aussi cet ancien ministre de l’Intérieur qui n’avait pas adressé ses condoléances à la famille d’Helric Fredou, commissaire de police prétendument « suicidé » del’affaire Charlie Hebdo/Jeannette Bougrab.

Fait troublant : critiqué ultérieurement par des familles de victimes du 13-Novembre pour sa froideur expéditive, Cazeneuve avait prédit -LE JOUR MÊME- le décès brutal de «130» personnes, soit le chiffre exact de victimes(parmi lesquelles une trentaine d’étrangers mais aucun Israélien) qui seront mortellement fauchées par les attentats du 13 novembre 2015.

En juin dernier, l’homme -qui fut responsable de la retenue des militaires hors du Bataclan, de la sanction d’un médecin du RAID trop bavard et desdéfaillances sécuritaires de l’attentat de Nice– a atteint le point culminant de sa consécration dans les hautes sphères de la géopolitique en devenant membre du Bilderberg, groupe occulte international accusé de «terrorisme»  sous faux drapeau par un haut-magistrat italien.

Un élément biographique relatif à Cazeneuve -un fils de pieds-noirs d’Algérie âgé de 55 ans et fan d’Enrico Macias (chanteur longtemps associé aux anciens propriétaires du Bataclan)- est systématiquement passé sous silence par la presse écrite et audiovisuelle de l’Hexagone : sa singulière, étroite et ANCIENNE connexion (depuis le milieu des années 80) avec la communauté organisée juive-et-sioniste.

BCAG

Au détour d’un récent article consacré à l’entourage proche de Cazeneuve, Panamza a répéré un individu intimement lié aux intégristes juifs et à l’appareil d’État israélien:

Publicités

Une réflexion sur “Révélations sur les attentats : Cazeneuve menace Panamza Attentats de Paris : Cazeneuve faisait partie des initiés #Bilderberg Sionisme Eric Duval Cambodge Cherbourg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s