NEO-COLONIALISME ET MAFIA EN AFRIQUE ! DECOLONISATION FRANCAFRIQUELE CONTINENT EN COUPE REGLEE.

 

Il y a des tabous en France, dont celui d’employer « néo-colonialisme » et « mafia ». Les politiques préfèrent dire « Francafrique » (mais qui en 2019 est utilisé à tort et à travers pour dénoncer ce qui plutôt est prôné comme pratique) et « réseaux criminels » pour dénoncer ce que l’histoire de notre Empire colonial nous a légué. Des « allégations » que les mafieux eux-mêmes tendent à démentir en diffamant ceux qui « oseraient » débattre de la réalité.

4598134_7_ed42_photo-prise-le-10-mai-1969-de-jacques-foccart_b3af4e3e8dc392997cdb74c3836efaf9

 

Monsieur Afrique du Général De Gaulle: Jacques Foccart

Le néo-colonialisme est un peu comme le néo-nazisme. On tendrait à faire croire qu’une idéologie disparaît avec ses créateurs. Le nazisme ? Hitler est mort et avec lui la haine qu’il a colporté. C’est mal connaître une idéologie qui a valeur de religion.

neo-nazis-800x430

Les néo-nazis

Le colonialisme ? Les pays africains sont indépendants depuis soixante ans, donc le colonialisme n’existerait plus avec le départ des derniers colons. Sauf que sur ce dernier point, l’Afrique francophone se suffisait à elle-même lorsqu’elle était « française » alors qu’actuellement 90% des produits de consommation indispensables à la vie des africains proviennent de France et d’Europe. L’Afrique est devenue au fil des décennies, complètement dépendante de la France. En réalité, il y a une « sur-colonisation » déguisée et approuvée par bon nombre de dirigeants africains qui ne pensent qu’au bien être de leur ethnie…et de leur famille.

7224fdde1454412802a9796989ea6474

On en revient à « l’avant décolonisation » mais en pire ! L’Afrique n’arrive pas à fonctionner comme un continent composé de pays souverains. Elle s’appauvrie ! Il suffit de regarder les photographies satellites des dernières années pour s’apercevoir que c’est le continent qui est le moins éclairé la nuit. Presque tout est plongé dans le noir le plus complet. A partir des années 70, c’est la régression perpétuelle.

44561-terre-de-nuit-par-satellite-nasa-ouest-eurasie-et-afrique (1)

La nuit, l’Afrique est plongée dans le noir

Depuis la fin des réseaux Foccart, les politiques français encouragent ce néo-colonialisme en prônant des politiques d’immigration qui visent à prélever une « dîme humaine » à l’Afrique tout en la tenant asservie. Il nous manque des médecins généralistes dans nos campagnes françaises ? Pourquoi ne pas instaurer un quota d’immigrés, dont des médecins ? Il suffit que l’Union Européenne ou directement la France, subventionne une école de médecine en Afrique puis de ponctionner en fin de cycle d’études les meilleurs éléments, ou tous. Très simple, c’est de la gestion humaine qui arrange les français. « Ce serait peut-être mieux s’ils avaient au moins le visage peint en blanc, mais bon, on fera avec … » pourrait encore se plaindre le bon franchouillard.

racisme

C’est la raison pour laquelle, qu’il y a plus de médecins d’origine malgache en France qu’à Madagascar… La France manque de main d’œuvre ? Un quota d’immigrés pourrait aussi régler le problème. De toute façon, les arabes savaient déjà vendre des esclaves pour les envoyer vers le nouveau monde afin de cultiver le coton. Ce sont d’ailleurs eux, qui martyrisent les africains qu’ils bloquent en Libye (à cause de la guerre que nous avons fait à ce pays et qui a provoqué les milliers de noyades de jeunes en méditerranée).

Les-derniers-chiffres-du-drame-migration-1728x800_c

Donc, cela a déjà bien fonctionné. Il suffit de bien présenter l’affaire aux français (Y compris aux européens), y mettre les formes, pour renouveler l’histoire. C’est de toute façon plus simple que de trouver du travail à nos chômeurs de nos Départements d’Outre-mer (30% de chômeurs sur l’île de la Réunion). Dans nos grandes banlieues, nous ne savons pas comment occuper les milliers de jeunes français qui ne savent plus quelle est leur vraie nationalité.

h_4_economie_domtom

Nos politiques seraient tentés de penser qu’il vaudrait donc mieux intégrer dans le monde du travail, un africain anglophone instruit (l’idéal est bien entendu un africain francophone), plutôt qu’un réunionnais ou un mahorais ou un jeune des banlieues. Un DRH dirait « la rentabilité prime avant tout … et sur la cohésion nationale qui ne se mesure pas en dividendes ». D’autant plus que certains français ne font pas la différence sur l’origine de ces personnes, ne sachant de toute façon pas désigner sur une carte du monde l’endroit où elles vivent. A croire qu’il n’ a plus de cours de géographie à l’école. Durant les dernières décennies, le quotta d’immigrés a bien fonctionné, même s’il n’a jamais été officiel. Alors pourquoi ne pas l’officialiser ? C’est ce qui se trame pour les années à venir. Pour la veille Europe et la France en particulier, ce serait plus simple, plutôt que d’aider l’Afrique à se développer, de faire en sorte de promouvoir ses forces vives. Et puis, il faut choisir entre rester riche ou partager nos richesses. La réponse est vite trouvée si on devait la poser : rester le plus riche possible !…ou du moins en avoir un peu l’impression, quitte à ce que l’Afrique n’améliore jamais sa qualité de vie. Les occidentaux ont beau revendiquer leur « humanisme », ils ne sont pas prêts à sacrifier une heure de leur confort journalier pour « l’autre ».

monde-pnud

Toute cette politique Nord-Sud sur fond de retour d’esclavagisme déguisé, fait non seulement l’affaire des occidentaux, mais aussi des réseaux mafieux grenouillant en Afrique. La France était un Empire ! A partir des années de conquête de territoires indigènes, les aventuriers et voyous se sont rués sur cet eldorado sans loi. Ils se sont mêlés aux serviteurs de l’Etat français. Les voyous du temps des colonies, puis des respectables négociants, sont devenus des barbouzes, et durant l’anti-communiste de la guerre froide, des mercenaires se sont imposés. Du beau monde se croisant au milieu de la population africaine. Les mafias occidentales ont trouvé naturellement leur place, se mélangeant aux barbouzes (et maintenant à des apprentis barbouzes qui veulent jouer aux grands). Les mafias s’étant rapprochés grâce aux bienfaits de la mondialisation, l’Afrique a sur son sol les mafias chinoises, russes, arméniennes … Les mafias, corse (française) et libanaise, ont bien du mal à rester audibles auprès des africains. Ces derniers sont attirés par tout ce qui brille, de vraies girouettes. Le Franc CFA en est menacé, c’est dire ! Et si chaque pays africain adoptait sa propre monnaie nationale ? L’idée fait son chemin. Vu le manque d’indépendance de l’Afrique et la corruption qui la gangrène, cela profiterait aux populations … ou pas. C’est encore une incertitude.

montage-pieuvre-afrique_0

Une vraie pagaille qui laisse présager des règlements de comptes sur le sol africain pour continuer à piller ses richesses. Rien à voir avec le « temps béni des colonies » où un semblant d’ordre semblait régner.

La France s’est ainsi construite, et l’Afrique reste toujours à construire. La réalité est que les « réseaux » auront toujours le dernier mot, pour s’être transmis jusqu’à nos jours … jusqu’à preuve du contraire.

Carte_Reseaux_Foccart

Les réseaux Foccart qui se sont transmis jusqu’à nos jours

La note d’espoir est que les temps changent, mais très timidement. La francafrique a tout intérêt à devenir une « politique africaine de la France au service des africains ». Chaque pays a une politique africaine, la France doit aussi prendre position. C’est aussi son devoir, non pas par repentance (c’est la grande mode portée par les plus pleutres des français), mais parce nos politiques ont des comptes à rendre aux français, pour leur bien être, qui passe aussi par le respect de l’Afrique.

Et n’oublions pas celui à qui la France doit beaucoup … le Maître des Maîtres à penser !

CIueAKyUwAAtt9_

Ce livre retranscrit les notes prises par un militaire français employé par un des services de renseignement de l’armée. Les événements se lisent à la recherche d’éléments permettant de dessiner les bras de la pieuvre mafieuse. De nombreux assassinats ont des prolongements sur d’autres affaires, le passionné peut ainsi les découvrir en menant une lecture attentive. Derrière une banale information sans intérêt peut se cacher des éléments expliquant des tragédies humaines.

cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg

Pour aider à décrypter ce livre, l’auteur a parsemé en filigrane des indices afin d’amener à comprendre des crimes que la justice n’arrive pas à élucider ou qui n’ont jamais été portés à sa connaissance. Plusieurs meurtriers pourraient y ainsi être cités mais ils ne sont pas désignés comme tels.

Ce livre ne s’appuie que sur des faits réels. Il reprend en partie ceux révélés par le livre « la mafia française, ses méthodes, ses réseaux ». Aucun fait ou désignation de personne n’avait été contesté.

Informations complémentaires

Version papier : 32,00 € ISBN : 9782342152272 / Version eBook : 16,99 € ISBN : 9782342152289 / 444 pages – Récit – Edition brochée

cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg

Comment commander cet ouvrage

Ce livre est disponible à la vente au format papier et au format numérique (eBook). Pour vous le procurer, connectez-vous sur le site Internet de la Société des Écrivains (www.societedesecrivains.com) ou commandez-le en librairies.

Relations presse

Clémence Bourdon – Responsable communication / e-mail : clemence@societedesecrivains.com – Tél. : 01 84 74 10 03

Ouvrage numérique disponible en service de presse sur simple demande par e-mail avec vos coordonnées complètes.

Pour préserver la vie privée, les noms de certains protagonistes sont camouflés. D’autres sont clairement reconnaissables pour susciter une réflexion salutaire et interpeller la justice. Quelques faits et dates sont tronqués afin de protéger l’identité de témoins ou de victimes.

cropped-97823421522721.jpg

Publicités

Une réflexion sur “NEO-COLONIALISME ET MAFIA EN AFRIQUE ! DECOLONISATION FRANCAFRIQUELE CONTINENT EN COUPE REGLEE.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s