Le programme du futur: Disparition des masses GILETS JAUNES

1 – Disparition des masses.

1 – 1. Généralité.

Le système social humain a été défini de façon radicalement brute, par Hobbes, dans son ouvrage le Léviathan, lequel peut se résumer en un unique postulat : le rapport fondamental entre les humains est celui de la guerre de tous contre tous. Secondairement, l’État naît de la nécessité que chacun se prive de sa part de violence au profit d’une entité au-dessus de tous, en charge de gérer les affaires générales dans l’intérêt de tous. En fait, ce que Hobbes a produit n’est qu’une idéologie, c’est à dire un système de pensées justifiant le système politique en place, le capitalisme, lequel n’est que l’instauration comme médiateur de l’économie comme moyen d’acquérir le pouvoir, particulièrement par le profit dans les échanges, c’est à dire par une forme considérée comme légitime, légale de violence, de vol, l’échange étant faussé légalement (un échange juste écartant le profit de l’un sur l’autre, et la notion chinoise de gagnant-gagnant étant une simple extension de l’idéologie de Hobbes). Dans ce système synthétisé par Hobbes, et qui est maintenant généralisé à la planète (système a-social, de guerre civile constante et totalitaire), les masses sont constituées des individus les moins violents et maintenus dans l’impuissance, l’inconscience, l’inculture, l’incohérence, l’inaccomplissement, le crétinisme (voir les soirées télévisées) et dorénavant dans la dépravation (voir le développement du porno, des sites de rencontres et de l’assuétude à la sexualité dès l’école primaire), par les organes ad hoc de l’État, le rôle des masses étant la production à destination de la caste du pouvoir, l’État étant en réalité non une entité abstraite, mais l’ensemble des organisations physiques servant à maintenir en place un système fondé sur la violence, le crime. Le type de société du type Hobbes, maintenant unique sur la planète est donc constituée de deux couches, les maîtres et les esclaves, la couches des esclaves ou masse, étant elle subdivisée en deux sous-couches, celle des contremaîtres dont le rôle en contrepartie d’un meilleur confort est de maintenir dans l’impuissance et l’inconscience l’ensemble des esclaves. Le type exemplaire de contremaître esclave est le politicien.

1 – 2 Ce qui change.

L’évolution de la technologie permet de se passer des masses, par leur remplacement par des machines, des mécanismes dénommées robots, ordinateurs et autres (pseudo intelligents et pseudo sensibles, des pseudo-êtres), infiniment mieux aisés à contrôler. Ce remplacement est conjointement indispensable en raison de la surpopulation et la stérilisation en cours de la planète, par sa surexploitation, sa sur-toxification, du fait même de l’existence des masses en tant que tel.

Il est prévisible que nous nous dirigeons vers la création de robots biologiques, à base de corps humains hybridés avec des éléments mécaniques, électroniques, implantés directement dans le cerveau.

Avec la disparition des masses, disparaîtra aussi la catégorie honnie des contremaîtres telle que nous la connaissons, et ceux les plus visibles et indispensables à la caste des hypers violents, des purs criminels du pouvoir, la catégorie des politiciens.

Le futur devrait donc être constituée d’une seule couche sociale, celle détenant le pouvoir, les hyper violents criminels, possédant les mécaniques plus ou moins biologiques, certaines étant intégralement mécaniques, d’autres quasi intégralement biologiques.

Ce type de a-société a été décrit par l’auteur de science fiction américain Philip K. Dick dans son ouvrage le Maître du haut château

  • Hobbes, Platon et autres sont particulièrement bien compris et formulés par l’auteur irakien Samir al-Khalil, Irak la machine infernale, éditions J. C. Lattès, 1989.

    Pour ce qui concerne la capacité à la mauvaise foi qui est le propre de ce que la caste au pouvoir demande aux politiciens, lire Meurtre imparfait l’affaire Dalla Chiesa, de Nando Dalla Chiesa, éditions Liana Levi 1984.

    3 – Le délai de réalisation de ce programme.

    Ce programme paraît déjà être mis en œuvre, et on peut penser qu’il sera achevé bien avant la fin du 21ème siècle. La crise des dits « Gilets jaunes » en France paraît être un épisode de ce programme.


Michel Dakar

Aredam

Publicités

Une réflexion sur “Le programme du futur: Disparition des masses GILETS JAUNES

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s