#Gabon Pourquoi les corps de Simon-Pierre Ekong et d’Etienne Nze, respectivement gendarme et garde républicain, tués lors du putsch du 7 janvier à Libreville, restent à ce jour introuvables, au grand dam de leurs familles ?

#Gabon Pourquoi les corps de Simon-Pierre Ekong et d’Etienne Nze, respectivement gendarme et garde républicain, tués lors du putsch du 7 janvier à Libreville, restent à ce jour introuvables, au grand dam de leurs familles ?

Publicités

Une réflexion sur “#Gabon Pourquoi les corps de Simon-Pierre Ekong et d’Etienne Nze, respectivement gendarme et garde républicain, tués lors du putsch du 7 janvier à Libreville, restent à ce jour introuvables, au grand dam de leurs familles ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s