Les millions russes d’Alexandre Benalla: Alexandre Benalla a bien été l’architecte, depuis l’Élysée, d’un contrat sécuritaire avec un proche de Poutine, soupçonné de liens mafieux. L’ancien conseiller de Macron a également fait affaire, en décembre dernier, avec un second oligarque russe. Au total, ces contrats s’élèvent à 2,2 millions d’euros. Une partie des fonds a été perçue par Benalla au Maroc.

 

Les millions russes d’Alexandre Benalla

 PAR  ET 

Une nouvelle enquête de Mediapart permet aujourd’hui d’affirmer, preuves à l’appui, qu’Alexandre Benalla a bien été l’architecte, depuis l’Élysée, d’un contrat sécuritaire avec un proche de Poutine, soupçonné de liens mafieux. L’ancien conseiller de Macron a également fait affaire, en décembre dernier, avec un second oligarque russe. Au total, ces contrats s’élèvent à 2,2 millions d’euros. Une partie des fonds a été perçue par Benalla au Maroc.

Le ministre de l’intérieur ne voit pas où est le problème. Christophe Castaner a tenté de déminer, dimanche 10 février, les révélations de Mediapart sur le volet russe du scandale Benalla, désormais au cœur d’une enquête pour « corruption » ouverte par le parquet national financier. « Pas une affaire d’État » mais une « affaire de cornecul », a raillé le « premier flic de France », qui voyait déjà l’été dernier en Alexandre Benalla un simple… bagagiste.

Sibeth Ndiaye, la conseillère communication de l'Élysée, Alexandre Benalla et Emmanuel Macron, le 12 avril 2018. © ReutersSibeth Ndiaye, la conseillère communication de l’Élysée, Alexandre Benalla et Emmanuel Macron, le 12 avril 2018. © Reuters

De fait, l’ancien adjoint au chef de cabinet d’Emmanuel Macron, qui met depuis des semaines en panique plusieurs services de l’État, a caché beaucoup de secrets dans ses valises. Mediapart publie aujourd’hui les résultats d’une nouvelle enquête, basée sur de nombreux témoignages et documents inédits, qui donnent une nouvelle ampleur à l’affaire du contrat russe.

  • Alors qu’il travaillait à l’Élysée, où il était habilité « secret défense », Alexandre Benalla a personnellement négocié de bout en bout un contrat de sécurité de 294 000 euros avec un oligarque proche de Vladimir Poutine, confirme à Mediapart l’ancien policier Jean-Maurice Bernard, dont la société Velours a été sous-traitante du marché. Les négociations, commencées début 2018, se sont tenues dans un café proche de l’Élysée mais aussi dans les locaux du parti présidentiel, La République en marche (LREM).
  • Depuis qu’il a été licencié de la présidence à la suite de la révélation de l’affaire des violences du 1er-Mai, Alexandre Benalla anime en sous-main une société baptisée France Close Protection, qui a récupéré en octobre dernier le contrat de l’oligarque Iskander Makhmudov, soupçonné de liens avec la mafia. Montant total de ce nouveau contrat : 980 000 euros. Au moins 300 000 euros ont été versés depuis une société à Monaco.
  • Pendant qu’il faisait le tour du monde avec ses passeports diplomatiques, Alexandre Benalla a par ailleurs signé en décembre 2018 un second contrat de sécurité avec un autre oligarque russe proche de Poutine, Farkhad Akhmedov, d’un montant total de 980 000 euros. Plus de 350 000 euros ont d’abord été versés en France. La somme a ensuite été récupérée à l’euro près par Alexandre Benalla au Maroc.

Au total, les deux contrats russes négociés par l’ancien collaborateur du chef de l’État français, avant et après son départ de l’Élysée, s’élèvent donc à 2,2 millions d’euros.

Depuis les premières révélations de Mediapart mi-décembre sur le contrat russe, la présidence de la République continue, à l’instar du ministre de l’intérieur, de faire l’autruche.

Alexandre Benalla passant la soirée au Lotus, à Marrakech, vendredi 8 février 2019. © Document MediapartAlexandre Benalla passant la soirée au Lotus, à Marrakech, vendredi 8 février 2019. © Document Mediapart

En revanche, sur impulsion de Matignon, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « atteinte à la vie privée », dont personne ne se plaint pourtant dans cette affaire. Le premier acte du procureur de Paris, Rémy Heitz, a été d’envoyer deux magistrats et trois policiers, dont un commissaire de la brigade criminelle, perquisitionner Mediapart et, ainsi, de mettre en danger les sources d’un journal. Cette tentative de perquisition a été unanimement dénoncée comme une atteinte à la liberté d’informer.Pendant ce temps-là, Alexandre Benalla a pu rejoindre l’étranger sans encombre, où il coule des jours paisibles, en dépit des révélations de Mediapart sur la violation de son contrôle judiciaire, ses parjures devant le Sénat et ses mensonges sur le contrat russe. L’ancien collaborateur de Macron a notamment été vu, en fin de semaine dernière, dans un cabaret de Marrakech, le Lotus Club, où il a pris du bon temps, comme en témoigne une photo obtenue par Mediapart (voir ci-contre).

Révélations sur une affaire qui réunit désormais tous les ingrédients du scandale d’État.

I. Les secrets d’une négociation depuis l’Élysée

C’est un courrier dont les dirigeants de la société de sécurité Velours n’ont pas immédiatement compris le sens. Début 2018, les patrons de Velours reçoivent une carte de vœux inattendue. Expéditeur : la présidence de la République, ou plutôt l’un de ses collaborateurs, Alexandre Benalla. La lettre les étonne, Benalla ne travaillant plus pour Velours depuis 2015.

Quelques semaines plus tard, l’adjoint du chef de cabinet d’Emmanuel Macron appelle Jean-Maurice Bernard, le patron de Velours, un ancien policier de l’anti-gang, pour lui soumettre un possible marché avec « un ami ». Une réunion est organisée, mi-mars, au Damas Café, un bar à chicha à deux pas de l’Élysée, dont Benalla a fait son quartier général.

Alors collaborateur du chef de l’État, Alexandre Benalla se présente au rendez-vous accompagné du gendarme Vincent Crase, qui travaille lui aussi à l’Élysée (comme réserviste du commandement militaire) et assure la sécurité de La République en marche, le parti présidentiel.

L’objet du rendez-vous est dévoilé : il s’agit d’assurer la protection d’une riche famille étrangère qui a des attaches en France. En l’occurrence celle d’Iskander Makhmudov, un oligarque russe proche de Vladimir Poutine et suspecté par plusieurs magistrats européens d’être lié à la mafia.

Comme Mediapart l’a déjà raconté, c’est l’homme d’affaires Jean-Louis Haguenauer, représentant français de l’oligarque, qui a joué les intermédiaires et rencontré à plusieurs reprises Alexandre Benalla. Haguenauer nous a confirmé que Benalla avait désigné Crase pour mettre en œuvre ce contrat.

Velours envoie une proposition commerciale à Vincent Crase par mail, le 22 mars, toujours sans donner de détails sur la famille à protéger.

En juin, le dossier s’accélère, les rendez-vous s’enchaînent au Damas Café. Mais les dirigeants de Velours s’entretiennent aussi avec Vincent Crase tout seul, entre le 15 et le 25 juin, au siège de LREM, selon des sources informées du contrat.

Alexandre Benalla et les oligarques Iskander Makhmudov et Farkhad Akhmedov. © DRAlexandre Benalla et les oligarques Iskander Makhmudov et Farkhad Akhmedov. © DR

Alexandre Benalla propose enfin les noms des agents pouvant travailler sur le contrat. Il faut sept officiers de sécurité fiables, issus de la formation militaire, pour assurer la protection de la famille par tranche de 15 jours. Cela tombe bien : une première filière conduit au 1er RPIMa, le régiment de parachutistes basé à Bayonne.

Jean-Noël B., Thierry H-L. et Jérôme R. sont employés en CDD par Velours. Deux anciens de la Marine, Jean-Marc F. et Michael A., sont aussi recrutés. Yoann Petit, qui fut réserviste du 92e régiment d’infanterie à Clermont-Ferrand, rejoint l’équipe.

Juste avant le début de la mission, fin juin, un nouveau rendez-vous est organisé au Damas Café pour recruter Choukri Wakrim, un autre militaire officiant dans les forces spéciales. Ce dernier, en couple avec la patronne du service de protection du premier ministre (GSPM) – qui a démissionné depuis –, est alors en permission : il avait déposé des congés sans solde et une demande pour quitter l’armée, selon nos informations.

Enfin, Velours prépare le contrat de Reynald Chevallier, une autre connaissance de Benalla, que ce dernier présente comme « prof de sport à l’Élysée ». Mais l’intéressé, qui travaille pour LREM, se désiste au dernier moment.

L’équipe est désormais au complet. L’accord de sous-traitance liant Mars – la société de Vincent Crase – et Velours est signé le 25 juin. L’équipe de militaires entre en action trois jours plus tard. Elle est surqualifiée pour réaliser la mission, qui consiste uniquement en la protection de la compagne d’Iskander Makhmudov et des trois enfants du couple, des triplés âgés de 7 ans. Pendant toute la période, le Russe ne mettra pas un pied en France.

Le paiement de la première tranche du contrat (294 000 euros par trimestre) atterrit le 28 juin sur le compte de Mars à la Société générale. Une partie (172 200 euros) est reversée le 6 juillet à Velours, qui prend en charge les salaires (entre 2 500 euros et 4 500 euros net) et les frais. L’entreprise dit réaliser une marge de moins de 15 % sur ce contrat. Par contre, Mars a bénéficié d’une commission hors norme de 122 000 euros, soit 40 % du contrat.Qu’est-ce qui justifie une telle plus-value ? Impossible de le savoir, Vincent Crase et Alexandre Benalla n’ayant pas répondu à nos questions.

Un caillou fait finalement dérailler le plan. Le 18 juillet, Le Monde révèle que Benalla et Crase ont commis des violences sur des manifestants le 1er-Mai. Les deux hommes sont mis en examen le 22 juillet. Velours dénonce le contrat par lettre recommandée. La cellule « risques » de la Société générale réclame de son côté une copie du contrat Makhmudov, étant donné le montant élevé du virement et sa provenance – un compte à Monaco.

Malgré leur contrôle judiciaire qui leur interdit tout contact, Benalla et Crase se rencontrent en urgence à Paris, le 26 juillet. « Là il faut couper la branche », préconise le premier, selon les enregistrements publiés le 31 janvier par Mediapart. Le collaborateur de l’Élysée est furieux contre ses amis : « Velours […], ils vont se faire enculer hein, moi je m’en bats les couilles. » « Moi les rats qui quittent le navire, j’aime pas trop », renchérit Vincent Crase.

« Faut changer de portage, faut faire ce qu’on avait prévu de faire et transférer… […] Faut que tu disparaisses de la boîte, dit Benalla à Vincent Crase. […] Donc faut qu’on trouve un mec… […] Enfin j’ai une idée en tête, mais faut qu’on mette la boîte au nom d’un autre mec… Parce que sinon […] ils vont faire des saisies conservatoires et ils vont mettre un stop à la boîte […] », ajoute-t-il.

En août puis en septembre, Alexandre Benalla se rend au siège de Velours pour leur demander de garder le silence sur le contrat, selon les éléments recueillis pour notre enquête.

Le fondateur de Velours, Jean-Maurice Bernard, confirme aujourd’hui à Mediapart : « Les faits s’imposent. Il n’y a qu’une réalité. Elle est aussi simple qu’incontestable. Alexandre Benalla nous a demandé de ne pas rompre le contrat nous liant à la société Mars. Contrat pour lequel il nous a sollicités. Contrat dont il a assisté la négociation. Contrat dont il a suggéré les noms. »

Le patron de Velours « appelle chacun à assumer ses responsabilités »« Pour ma part, je n’ai rien à cacher. Je n’ai rien à me reprocher, si ce n’est de ne pas avoir anticipé la trahison dont nous allions être victime », dit-il.

 II. Les poupées russes, saison 2

Cela ressemble furieusement à un système de poupées russes. Pensant mettre le contrat Makhmudov à l’abri des curiosités de la police et de la justice, Alexandre Benalla a participé à la mise sur pied d’une nouvelle société, destinée à être la future récipiendaire de l’argent de l’oligarque.

Le montage choisi ne manque pas de surprendre. Alexandre Benalla, qui est à la manœuvre comme le prouvent les enregistrements rendus publics par Mediapart, n’apparaît nulle part officiellement dans la nouvelle structure, baptisée France Close Protection. Mais comme le Petit Poucet, l’ancien collaborateur de Macron a laissé des indices un peu partout sur son chemin.

Alexandre Benalla et Emmanuel Macron, le 24 février 2018. © ReutersAlexandre Benalla et Emmanuel Macron, le 24 février 2018. © Reuters

France Close Protection est officiellement dirigée par un ancien militaire de 44 ans, Yoann Petit, que Benalla avait introduit dans la première mouture du contrat russe, période Velours. Contacté, Yoann Petit n’a pas donné suite à nos sollicitations. Sa société n’a qu’un seul actionnaire, un homme de 18 ans habitant en Normandie, dont sont originaires Alexandre Benalla et Vincent Crase.

La chronologie parle d’elle même. Les statuts de France Close Protection, qui prévoient d’assurer en France et à l’étranger « la protection » de personnes mais aussi de réaliser du « conseil pour les affaires », sont déposés le 2 octobre. Une semaine plus tard, le gendarme Vincent Crase ferme le compte bancaire de sa société Mars. Benalla et ses amis pensent avoir réalisé le tour de passe-passe parfait.

C’était compter sans l’obtention par Mediapart de nouveaux documents qui prouvent désormais de manière incontestable que France Close Protection n’est rien d’autre que le nouveau paravent du marché russe de Benalla & Cie avec Iskander Makhmudov.

Le nouveau contrat prévoit toujours la protection rapprochée d’Iskander Makhmudov et de ses proches, notamment de ses enfants. Il est notamment question, d’après les termes du contrat, de services de protection rapprochée, de surveillance et d’accompagnement lors de séjours en France ou à l’étranger. Plusieurs officiers de sécurité sont affectés au contrat. Parmi eux, un chauffeur qui, outre la sécurisation des trajets et le confort de la famille Makhmudov, doit s’assurer de la disponibilité de matériel de secours et d’un défibrillateur pour le client.

Contractuellement, la garde rapprochée de Makhmudov doit également s’occuper de l’inspection des lieux visités par le milliardaire russe, l’identification des potentielles menaces qui pourraient peser sur lui, voire assurer les passages aéroportuaires si besoin.

Côté gestion, c’est une société répondant au nom de Gaia Monte Carlo 2015 qui représente les intérêts de Makhmudov. La société est basée à Monaco, où le milliardaire a transféré l’intégralité de son patrimoine français début 2018. Jusque-là, les sociétés propriétaires de son château en Sologne, de ses chasses ou de sa villa à Ramatuelle étaient domiciliées en France, même si elles étaient financées par un système d’emprunts transitant par des sociétés offshore à Chypre.

La société Gaia Monte Carlo 2015 est gérée par un certain Ian A. Lubcke, un homme qui apparaissait déjà dans les montages de Makhmudov en France. D’après les éléments recueillis par Mediapart, Ian A. Lubcke s’adresse directement à Alexandre Benalla pour l’exécution du contrat.

Les sommes en jeu sont toujours plus vertigineuses. Le montant total de la nouvelle mouture du contrat Makhmudov s’élève à 980 000 euros (hors taxes). Sur cette somme, 294 000 euros ont été versés au mois d’octobre dernier à France Close Protection. Laquelle société a ensuite payé Alexandre Benalla, en novembre et décembre, pour plusieurs dizaines de milliers d’euros, partie visible de sa rémunération sur le contrat russe.

Devant la commission d’enquête du Sénat, l’ancien collaborateur d’Emannuel Macron a refusé de dire ce que recouvraient ces prestations pour le compte de France Close Protection. On comprend mieux pourquoi désormais : c’était la poursuite du contrat russe noué du temps où Alexandre Benalla était, par la fonction qu’il occupait à l’Élysée et son lien personnel avec le chef de l’État, dépositaire d’informations confidentielles de la présidence de la République.

III. Pas un, mais deux contrats avec des oligarques russes !

Un oligarque peut en cacher un autre. Quelques jours après qu’Emmanuel Macron a réclamé, sur Europe 1, de « l’indulgence » pour son ancien collaborateur, témoignant d’une proximité maintenue au sommet de l’État, Alexandre Benalla a négocié, pour le compte de France Close Protection, un deuxième contrat russe avec un autre oligarque : le milliardaire Farkhad Akhmedov.

Signé le 2 décembre 2018, ce contrat prévoit la protection de l’homme d’affaires et de ses enfants lors de ses séjours en France, en Suisse et dans différents pays d’Europe. Un chauffeur, un chef d’équipe et cinq officiers de sécurité sont prévus dans ce contrat. Montant total (hors taxes) : 980 000 euros.

Quelques jours plus tard, un premier virement de 353 000 euros arrive sur le compte de France Close Protection. Dans la foulée, ces fonds sont transférés sur le compte d’Instra Conseil, une toute nouvelle société domiciliée à Marrakech. L’ayant-droit de cette entité n’est autre qu’Alexandre Benalla lui-même. Créée le 2 novembre 2018, cette société propose, d’après ses statuts signés de la main de Benalla, du « conseil en sécurité à l’export » et de la « formation ».

Comme Iskander Makhmudov, Farkhad Akhmedov est étiqueté dans la presse comme un proche du Kremlin. En janvier 2018, il est apparu dans la « Putin list », un inventaire de plus de 200 noms de l’élite russe (114 politiciens russes et 96 oligarques) compilé par le Trésor américain, en marge d’une loi de sanctions visant alors à punir la Russie, accusée d’ingérence dans l’élection présidentielle américaine de 2016. L’oligarque avait fermement contesté cette liste, un copier-coller du « magazine [américain – ndlr] Forbes », avait-il protesté auprès de l’agence russe RBC, en annonçant qu’il comptait défendre son « honneur » et sa « réputation » dans un tribunal américain.

Farkhad Akhmedov devant son yacht, le "Luna". © drFarkhad Akhmedov devant son yacht, le « Luna ». © dr

D’origine azerbaïdjanaise, Farkhad Akhmedov, 63 ans, a bâti sa fortune avec le groupe Northgas, une société pétrolière et gazière russe, dont il a revendu ses parts en 2012. Akhmedov a aussi fait une incursion en politique, en siégeant entre 2007 et 2010 au Conseil de la Fédération, la chambre haute du Parlement russe, où il représentait la région de Krasnodar, dans le sud du pays.

L’oligarque affiche une fortune de 1,2 milliard d’euros, selon Forbes. Son divorce médiatique a fait apparaître l’étendue de sa fortune et de ses biens : des hélicoptères, de luxueuses villas (l’une à Saint-Jean-Cap-Ferrat), une collection de fusils de chasse vintage, une Aston Martin, une collection d’œuvres d’art moderne, et le Luna, deuxième plus grand yacht au monde, une véritable villa flottante amarrée à Dubaï qu’il avait rachetée à un autre oligarque proche du Kremlin, Roman Abramovich.

Sollicité par le truchement de son porte-parole, l’homme d’affaires n’a pas démenti les informations de Mediapart sur son contrat avec France Close Protection, se contentant d’un pudique « no comment ». Sans démentir non plus sa proximité avec le Kremlin, il a précisé qu’il n’avait « pas fait l’objet de sanctions américaines ».

TOUS LES COMMENTAIRES

Accord total avec vous, et merci : je viens d’apprendre, à 68 ans, un mot jamais entendu : béjaune

On n’a jamais vu le Canard jouer le rôle du flic ou aller poser des micros pour faire des écoutes. Leur déontologie ne leur permet pas, et heureusement, de faire cela… C’est toute la différence et elle est de taille…
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

C’est un peu plus compliqué que vos idées frontistes… Fort heureusement vous n’écrivez pas la Loi…

« Depuis 1973, l’acquisition de la nationalité française n’est plus subordonnée à la renonciation à la nationalité étrangère. En effet, certains États, comme le Maroc ou Israël par exemple, n’autorisent pas la renonciation à cette nationalité et mettre une condition exclusive à l’acquisition de la nationalité française revient à se soumettre à la loi d’un État étranger. Considérant que la nationalité est d’abord une question de souveraineté, la France accepte traditionnellement la binationalité afin que sa décision d’accorder la nationalité à quelqu’un ne soit pas suspendue à la loi d’un autre pays. »

@GQHRIS pour vous rassurer il n’est nulle part question que MdP se soit adonné a ce jeu d’enregistrer, on sait d’ou ca vient ! MdP exerce un journalisme d’investigation d’intérêt général… que l’on flatte en le qualifiant d’intégrisme… Quelle faute aurais-je commis ???

Les deux choses les plus importantes pour un « affranchi » : « Ne jamais balancer ses copains et toujours la mettre en veilleuse ! ».

Vous êtes un immature et malgré les textes qui sont cités vous ne comprenez rien alors, qu’il n’y a rien de frontiste dans cette affaire. C’est du droit et non de la « masturbation intellectuelle »commencer par faire une capacité en droit et après vous pourrez comprendre certaine chose.

ou vous êtes vraiment naif….ou complice de ces voyous en cols blancs

 

Le Droit marocain ne reconnaît pas la renonciation à la nationalité marocaine.

 

MEDIAPART AVEC BANALLA C EST ACE SUR ACE !!!

J AI L IMPRESSION D ËTRE ABONNE A  » SUPERGRAVE  » TANT LA SITUATION EST PREOCUPANTE ET LES REVELATIONS INCROYABLES

HEUREUSEMENT QU ILS SONT LA MDP ET LE CANARD SINON TOUT CELA SERAIT PASSE SOUS SILENCE.

 

Et le changement de prénom? Ça m’entonnerait beaucoup, encore moins le changement de religion, l’apostasie c’est la peine de mort..;en théorie!

Vous êtes impardonnable, le jaune est à la mode, regardez même M. Farkhad Akhmedov arbore un splendide bermuda d’un jaune intense ! Cordialement.

de mémoire il est sous contrôle judiciaire et doit se présenter une fois par mois à un commissariat.

Intégrisme? Je pense que vous qualifiez un travail intègre. Mais intégrisme n’est pas le substantif qui a ce sens!! Erreur de vocabulaire je pense. Pas grave. On a compris quand même!!

On n’a jamais vu le Canard jouer le rôle du flic ou aller poser des micros

Seriez-vous plombier et avez-vous « sonorisé » les locaux de la rédaction de médiapart (ou leur téléphone ou leur réseau informatique) pour pouvoir affirmer qu’ils ont posé des micros ?

Alors parce qu’un margoulin magouille, on doit priver tous les binationaux de leur nationalité? Non merci, laissons ça aux bas du Front et autres identitaires. La régression nationaliste n’est pas la solution.

Et vous, commencez par regarder le droit ailleurs; Rien n’oblige à la nationalité unique, et les binationaux vous emmerdent, vous et autres obsédés de l’identité;

Le problème avec Benalla ce n’est sûrement pas sa double nationalité pour lui demander des comptes, le problème c’est Macron qui n’a pas du tout envie que des comptes lui soient demandé, et Macron, il est bien Français, et même sue Français hélas, sinon on pourrait tenter de l’expatrier jouer les patron de « Start_up nation » ailleurs, pour notre plus grand bien

NB Carlos Ghosn a trois nationalités, par ordre chronologique d’acquisition ; libanaise, brésilienne puis française.

Ma petite fille en a deux, de fait, Française (loi du sol née en France) Allemande, (loi du sang de mère allemande).

Bref la double nationalité est parfois incontournable, vu, comme il ai dit plus haut, les différents régimes d’acquisition ou de perte ou abandon de nationalité !

 

 

 

 

 

 

Il y avait avant Sarko, la « haute trahison » pouvait faire sauter le président. Sarko l’a supprimée …

un OUIN-OUIN qui nous ramène sa science sans conscience ….. dans le déni total de la réalité réelle !

 

(c’est juste une pensée de ma part) Il me semble que béjaune est une boutade de Dijon. Nous pouvons y voir bec jaune

MERCI VALERIE DE SAINT- DO

un béjaune c’est un blanc-bec auquel les rond-points donne la jaunisse ?

La grosse tête © xLa grosse tête © x
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
Espérons pour lui que ses clients ne sont ni très mafieux ni très fâchés ; dans le cas contraire, il pourrait bien se les bouffer non pas par dépit, mais par obligation.

Tranquille et habitué : lorsqu’il était au PS son surnom était simplet  !

C’est toujours utile d’avoir un idiot sous la main pour se couvrir. Notre petit monarque en sait quelque chose, il n’a que ça avec lui !

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 16:41
  • PAR 

la volée de bois-vert des envieux des jaloux ne va pas tarder…

dans MORVAN, il y a morve non ?

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 16:44
  • PAR 

Je suis sûrement idiote… Mais en quoi ça implique MacrHonte???

Chère EVODIE, je vous rassure, vous n’êtes pas idiote, comme cela ne concerne aucunement Macron.

Euh… N’en suis pas si sûre, « cher » inconnu…. Je voudrais juste une aide pour débobiner la pelote, qui devient quand même de + en + imposante…

Constitutionnellement, Il est le chef des armées. Il a pu le rappeler au CMA (chef d’Etat Major) le général d’armée (5 étoiles) De Villiers, en le virant manu militari.

Article 15 de la Constitution de la cinquième République française.

« Le Président de la République est le chef des armées. Il préside les conseils et les comités supérieurs de la Défense nationale. »

Merci pour cette réponse… Voulez-vous dire que de Villiers était au courant??

laughing

Salut Loup, longtemps que l’on ne s’est croisés! (c’est ma faute, suis très silencieuse…) Bon, si tu as quelque chose à m’écrire pour m’aider à comprendre, je suis preneuse!!  (en MP si nécessaire….) Belle fin de journée à toi!laughing

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Peut-être que le remplaçant de Villiers se montrera plus « ouvert »…

Non il est intègre lisez son livre = »SERVIR »

Eh ben, Evodie… Amalfi loup… on prend MdP pour un site de drague !!! ;o)

Il faut urgemment « modérer » ces deux rigolos, la réputation du site est en jeu ! Nom d’une pipe.

Euh… Non, absolument pas lol! Et je m’en voudrais de nuire à la réputation du site, que je critique suffisamment par ailleurs!  (2nd ° oeuf corse….)

PS : tu es jaloux???laughing

Evodie, c’est Macron lui-même qui a affirmé que le responsable de l’affaire Banalla c’est lui-même. Et que il fallait aller le chercher…

«Usant d’ironie à certains endroits, en raillant plusieurs rumeurs le visant, le chef de l’Etat a clamé qu’il était « le seul responsable » à plusieurs reprises du scandale Benalla. Surtout, il s’est montré offensif: « On ne peut pas être chef par beau temps. S’ils veulent un responsable, il est devant vous. Qu’ils viennent le chercher. Et ce responsable, il répond au peuple français, au peuple souverain »»

Merci Colas! Je n’ai ps oublié ça… Mais Macr’Honte avait-il conscience de l’étendue du désastre à ce moment?? Anyway il faut le virer, par quelque moyen que ce soit, il a déjà fait trop de mal à la France de Jean Ferrat que je garde au coeur…

Oui, certes, comme les baskets Vuitton à 900 euros…

En fait c’est la marque qui compte, et le prestige du boss, « un proche » de Macron.

La réalité de l’exécution du contrat… bof !

ou ces oligarques avaient de l’argent à blanchir, ou ce sont de simples pigeons, voir des mules. D’ailleurs ils sont discrets dans toute cette affaire.

 

Serviraient-ils à « prouver » la fameuse « ingérence » dans l’élection française, à laquelle personne ne peut pourtant croire, mais servir à des attaques contre la Russie plutôt opaques ?

Le » nouveau monde » ressemble de plus en plus à l’ancien, la « pensée complexe » a des allures de vieillerie.

une histoire de services secrets…. ?

Comme Evodie , je suis peut-être idiot , mais en quoi ces histoires de contrat de sécurité avec un oligarque russe concernent elles Macron ?

 

Vous faites l’âne pour avoir du foin ,tongue-outcomme la vraie/fausse naïve d’Evodie? Ne coupez pas on va vous faire un dessin, vous n’aurez pus qu’à le colorier!.

C’est vous qui écrivez les discours de Castaner ?

Il n’y a que vous et lui pour encore penser qu’il n’y a pas de lien entre Macron et cette histoire. Simplement parce qu’il y a un tas d’éléments qui indiquent le contraire. Et non je ne vous les donnerais pas, simplement parce que sur tous les fils de commentaires vous prouvez que vous ne faites jamais le moindre effort pour vous renseigner avant de sortir des conneries. On ne peut pas tout faire à votre place.

Apparemment, il existe des gens plus intelligents que vous et moi qui ont parfaitement compris le lien et qui le trouvent si évident qu’ils se refusent à le révéler et préfèrent vous insulter pour votre bêtise crasse que je tiens à partager.

Pas très futé quand même le Benalla de mettre un faux actionnaire de 18 ans lol !

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 16:51
  • PAR 
Perso je suis un peu déçu, je m’attendais à du très lourd pour cet épisode. Ici, on retiendra que benalla aime le fric au point de passer outre certaines règles déontologiques ou légales. J’attends donc le prochain épisode : les voyages en Afrique peut être car à mon avis là, l’état devrait entrer en scène ?

N’oubliez pas le (les?) déplacements en Israel…

Déçu ?   vous auriez voulu encore plus de sensationnel ?

Faites des romans, ça vous calmera vos fantasmes

Je suis peut-être naïve, mais des para peuvent-ils travailler pour le privé?

commentaire débile

voilà encore les vertus ou les avantages que procures la bi-nationalité, notamment franco-marocaine

Être ami de Poutine cela donne pas mal de responsabilité et beaucoup d’amis se sont endormis pour toujours prématurément …

et puis, le privé, comme on dit ça paye bien…

Mediapart fait de la gonflette : ah si ça pouvait être une affaire d’Etat et si surtout ça pouvait atteindre Macron , là enfin Eddy serait satisfait , la justice n’aura qu’à suivre , non mais

Si vous appréciez de voir les riens en prison pour avoir volé de quoi subvenir à leurs besoins vitaux et les hommes proche du pouvoir faire ce qu’ils veulent sans jamais être inquiété, je peux vous conseiller des pays sympas. Ici faites attention cela énerve quand même quelques personnes.

 

À moins que votre commentaire soit à but humoristique ? C’est tellement gros que j’ai des doutes.

A ce stade, le problème n’est plus seulement Macron mais tous les citoyens sont concernés, car nul ne sait ce que Benalla planquait dans son coffre fort, personne ne sait ce qu’il savait et quels secrets d’état étaient connus par lui du fait de la proximité qu’il avait avec le chef de l’état. Si les Russes se sont intéressés à lui c’était du fait de cette proximité ! CASTANER est le cornecul qui ne veut pas le reconnaitre.

x

 » Possède t-il des secrets sur des hommes politiques pour avoir droit de se promener en toute liberté à l’étranger? »

Cela devient tellement grotesque que l’on va finir par se demander sérieusement s’il n’y a pas quelques histoires de coucheries inavouables…

 

Lisez les attendus de son contrôle judiciaire et vous le saurez… Benalla n’a jusqu’à présent subi aucune condamnation…

L’air du Peuple …. Dis-moi qui tu fréquentes, qui tu protèges ou soutiens et je te dirais qui tu es !

 

Non ??? vous pensez ??? ben alla vs mémère ? sans dec ?

Tous les citoyens ont :

 » le  droit de se promener en toute liberté à l’étranger  »

même les pieds nickelés,

Oui, nous pouvons légitimement nous poser cette question.
Que sait cet homme pour être à ce point protégé ?
L’état et Macron se retrouve ridiculisés.

JP N

ben ouais quoi ! Mais bon, Alex n’a pas l’air de se plaindre….T’as des infos sur le fait que les journalistes poseraient des micros ?

Pourquoi prétendre ou inventer que c’est Mediapart qui a posé des micros ?  Soyons sérieux !

Puis, c’est pas ça de toute façon le problème !!!

 

mon pôôv !  tu as des peaux de sosse sur les yeux – Regarde ce qui se passe >>>   c’est ENORME dans un pays de droit, où on CASTAGNE les gilets jaunes et « en même temps » on exonère les Benalla et consorts de se comporter au moins, compte tenu des missions confiées par un Président de la République (même s’il ce dernier se prend pour Jupiter), comme des citoyens et contribuables « normaux »

« L’acteur » Dupont-Moretti qui, faut il le rappeler,  est  également l’un des conseillers d’Alexandre Djouhri, il s’entraîne à insulter Mediapart au cas où Djouhri serait extradé le 26 février …

Vous ne savez pas si les écoutes sont du fait de Plenel. Je suis même à peu près sûr que non.

Vous avez certainement raison.

Je vois tout à fait Papa Moustache, en haut de l échelle, par une nuit sombre, avec son micro et de la ficelle installer le mouchard.

Il vous faut vite aller le dire à Philippe. Un élément absolument indispensable pour faire avancer l enquête !

Pas lui personnellement, non.

L’inquisiteur poseur de micro; impossible ! , monsieur Plenel déguisé en plombier; improbable

J’ai du mal à imaginer la nouvelle carte de visite:

MEDIAPART

Multi-services à domicile

Plomberie – serrurerie – sonorisation – disponibilité 24/24

C’est rare de lire autant d’inepties dans un commentaire… Ca la fout mal en effet de se demander qui a bien pu fournir ces enregistrements aux journeaux, quelqu’un dans la police? A force de se faire hair par  la faute de Collomb, Castaner et au final Macron, ptêtre que ceux ci se vengent? Je vois difficilement qui d’autre pourrait avoir accès à des enregistrements pareils…

Pour ce qui est du problème de « dénoncer des faits à la police », n’est ce pas le devoir de tout citoyen? Vous voyez un truc illégal, vous fermez votre gueule vous? Ou alors vous essayez d’extorquer un peu de pognon.

Sinon, mis à part le point de détail sur les sources qui révèlent ces informations, le fond de l’enquête ça ne vous inspire rien? Un conseiller de Macron qui usurpe le role de policiers et violente les populations, qui se ballade avec passeport diplomatiques, armes à feu, qui fait copain/coquin avec des Russes très douteux, qui ment à la représentation nationale, le tout couvert par le président de la république et l’intégralité du pouvoir français à sa suite?

 

Sans doute est-il en mission au nom du nouveau régime … Bof … lancer des insinuations fielleuses  c’est un jeu comme un autre ! Les larbins macroniphores s’y complaisent !

Ce qui différencie l’ancien régime du nouveau régime, c’est juste que la troupe de marlous est rajeunie! Sinon les appétits, les dents qui râpent le plancher, et l’appât du pognon vite fait mal fait, sur le dos des pauvres contribuables moyens, sont les mêmes, toutes générations confondues …

faut il vous rappeler que dans toutes les histoires aux USA comme en France ce sont les services secrets légaux ou autres qui posent les micros dans les rédactions et pas le contraire.

« Le ministre de l’intérieur ne voit pas où est le problème. »

Christophe Castaner ne voit jamais les problèmes : il vient hier de découvrir que la GLI-F4 était dangereuse et il  » regrette  » cette blessure grave ……..

Bien joué, et bien réalisé, merci beaucoup, Georges H MOREL

Merci GRAPHISTO, ça fait toujours plaisir la reconnaissance des pairs 😉
  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 17:02
  • PAR 

qui veut lancer une cagnotte pour Alex ? !!!!!

Ce qui est incroyable c’est que le procureur n’est pas incarcéré de suite l’un des deux comme cela doit se faire pour justement éviter qu’ils ne se mettent d’accord .

C’est réflexion est celle d’un haut responsable du tribunal de Bobigny .

Le procureur n’a pas le pouvoir «  d’incarcérer «

 

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 17:08
  • PAR 

Dis-moi qui tu fréquentes, qui tu protèges ou soutiens et je te dirai qui tu es !

 

La question devrait se poser aux impôts et au fisc depuis 2018 ….

« Pendant ce temps-là, Alexandre Benalla a pu rejoindre l’étranger sans encombre où il coule des jours paisibles, en dépit des révélations de Mediapart sur la violation de son contrôle judiciaire, ses parjures devant le Sénat et ses mensonges sur le contrat russe. L’ancien collaborateur de Macron a notamment été vu, en fin de semaine dernière, dans un cabaret de Marrakech, le Lotus Club, où il a pris du bon temps, comme en témoigne une photo obtenue par Mediapart (voir ci-contre). »

sans encombre… jours paisibles…du bon temps…  Heureusement que Mediapart n’a pas de pouvoir de police… Laissez le vivre…

Est ce que l’enregistrement de Benalla du 26/07 s’il est illégal  constitue dans le  droit français une preuve recevable de la  violation de son  contrôle judiciaire…?

Voir la jurisprudence Betancourt

J ai écrit ça dans Le Grand Soir il y a belle lurette …les 600 000 euros et l argent sur les comptes marocains…

Mais Arfi ne sait lire que les pv df police. Pas la presse.

S’il y a belle lurette, comme vous le dites, Arfi n’était peut-être pas encore né !

Et pis dans la Presse il y a tellement de tri à faire …tongue-out et si Arfi avait repris vos propos vous auriez crié au plagiat … Faut pas être amer comme ça !

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Benalla est vraiment un fusible idéal, propre à entretenir le récit médiapartien habituel.

C’est amusant, mais lassant. La fin est prévue pour quand ? Nous avons tous/tes autre chose à faire… sauf MDP.

Je pense que tout le monde a compris maintenant qui est Benalla. Ca commence à devenir un peu lourd. Et je me demande quand l’enquête sur le financement de la campagne électorale de Macron va être divulguée.

Ce que vous semblez ne pas comprendre c’est qu’un tel dossier ne se divulgue pas comme ça ! Il y a un énorme travail derrière et forcément ça prend du temps alors ça risque de durer encore. Si les enquêtes de mediapart vous gênes, libre à vous de ne pas les lires… Et de laisser ceux qui veulent le faire en avoir la possibilité. Quel égoïsme.

L’un n’empêche pas l’autre et le fil, ici, n’est surement pas totalement tiré….puisqu’il reste de multiples questions….Ceci étant, rien ne vous oblige à savoir…..

lisez Causeur !

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 17:17
  • PAR 

Indéniablement ces révélations montrent que Benalla est un affairiste, plutôt doué d’ailleurs (c’est une constante chez les affairistes et les escrocs, il faut être malin).

Cela dit, s’il y a bien une, ou plutôt des affaires Benalla, les éléments produits ne permettent en rien d’accréditer la thèse avancée dans d’autres articles de Mediapart qu’il s’agirait d’une affaire d’État.
En effet, une partie des contacts ont été pris par Benalla alors qu’il était salarié de l’Élysée et habilité secret défense. Mais vu la nature du contrat (de la protection de personnes effectuée en France et à Monaco), on ne voit pas en quoi cette habilitation secret défense aurait pu être utile à Benalla et quels secrets il aurait pu divulguer. Là où il y a problème, c’est que le contrat de travail liant Benalla à la présidence de la République prévoyait sans doute qu’il n’avait pas le droit d’exercer parallèlement une autre activité lucrative. Il y a là matière à sanction de la part de l’employeur, mais il faudrait voir si cela constitue une infraction pénale.
Pour le reste, outre la violation du contrôle judiciaire, il faut voir si ces révélations permettent d’établir que Benalla a menti à la commission sénatoriale.

Au final, Benalla a pas mal de casseroles au derrière, mais, à ce stade, prétendre qu’il s’agit d’une affaire d’État relève d’une affabulation pure et simple.

Dis-moi qui tu fréquentes, qui tu protèges, défends ou soutiens et je te dirais qui tu es wink

Il est envisageable, possible voire souhaitable que des personnes aient une opinion différente de la votre sauf si cela vous dérange bien entendu…

Supposons que Makhmudov se fasse demander par Poutine un petit « coup de pouce » façon Assange-Stone-Trump lors d’une prochaine élection, il aurait toute facilité à exercer des pressions sur les gens qu’il nourrit, pour aider à toutes sortes d’opérations (piratage, etc.)

Benalla n’est pas forcement doué, il exploite à fond son atout principal, « J’ai été comme cul et chemise avec Macron, le président de la République française, et ça continue !! ». Dans la stratégie de la Russie pour infiltrer par tous moyens n’importe quel pays de l’OTAN, au minimum, Banalla est une prise de belle taille.
Dépenser des centaines de milliers d’euros, jusqu’à 2 millions et plus, c’est de la broutille comparé à ce que ça peut rapporter à Poutine (on se doute bien que c’est lui qui tire les ficelles), un contact de cette nature…. n’oubliez pas Macron en juillet devant ses troupes réunies à la Maison d’Amérique Latine criant « Qu’ils viennent me chercher » [s’ils veulent s’en prendre à Benalla]. Excusez du peu, ce n’est pas rien, c’est même insensé de la part de Macron, ça prouve qu’il a perdu le sens des réalités politiques.

comme cul et chemise … de la vient donc l’expression récente «  » affaire de cornecul «  » ??? wink

Une affaire d’État est une affaire dans le cadre de laquelle les plus hautes autorités sont accusées d’avoir autorisé des actes considérés comme illégaux.

Avec l’affaire Benalla, au vu des éléments produits par Mediapart, on n’est pas du tout dans ce cas-là. Il y a eu dérive personnelle de la part de Benalla.

Il n’est pas nécessaire de fréquenter, protéger  ou soutenir Ben*alla pour estimer que nous n’avons pas encore les tenants et aboutissants de cette affaire et que nous ne sommes pas encore en état de nous faire une opinion assurée.

J’attends avec intérêt la réaction du Sénat.

Il semble que vous ayez loupé une partie importante de l’histoire.

non ! n’importe quoi ! il n’a pas vendu des biens communs mais de la sécurité : où cela commence t il ? qui fait quoi ? avec quel outils ? ..on est plus proche de l’entrisme que de l’épicerie….

 

C'est quoi ce pistolet à eau ?C’est quoi ce pistolet à eau ?

Qui peut m’aider à identifier ce pistolet à eau ??? Il ressemble bien plus à un 9 para qu’au joujou de mon petit fils dans sa baignoire !!!.J’ai cherché (et je continue) dans les produits que je connais à l’identifier. Pas non plus à « bille » ou « paint-ball ».

Ce pourrait-être utile… même si ses potes savent exactement ce que c’est !!! Il ne doit pas faire partie des dotations officielles !

Accessoirement j’espère que « benmachin » a déjà été rayé à vie de la FFTir. Cette photo et ses actes démontrés sont suffisants, pas de « cow-boy » de cet acabi dans les rangs !

En vente sur Cdiscount…mais actuellement épuisé, victime de son succès…

https://www.cdiscount.com/juniors/deguisement/pistolet-plastique-realiste-noir/f-1208604-ilo4250819530557.html

C’est un Glock…

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 17:20
  • PAR 

Ah bon, Benalla est riche? Dans ce cas, pas de problème: il va s’en sortir.

De toute façon, si ça venait à coûter trop cher en baveux, sûr que poutine ne le laisserait pas tomber: avoir à disposition un tel foulamerde, c’est pas tous les jours qu’on trouve ça !

Certains commentaires sont pour le moins stupides, dans le genre : ils sont copains, il a les clés de la maison, etc. Ce qui ressort c’est l’absence de déontologie et la malhonnêteté de Benalla et de quelques autres militaires qui ont voulu profiter de leur situation pour faire un business de services de sécurité privée au profit de personnes plus que douteuses. Je crois pas du tout à l’hypothèse d’un financement illégal de la campagne de Macron après les révélations et enquêtes du congrès US sur les liens entre Trump et la Russie ça n’est absolument pas crédible que Macron ait pris un tel risque, d’autant qu’il n’en avait pas besoin. En revanche, il me paraît gravissime que des militaires puissent réaliser des prestations de sécurité privée sans aucun contrôle !! En ont-ils le droit ? Il serait très utile que MdP apporte des éléments sur ce point. Le journalisme ne consiste pas seulement à sortir des infos brutes mais aussi à éclairer le lecteur sur les tenants et aboutissants : est-ce que cette pratique existe ? Est-ce controlé ? Merci

Et maintenant donc, la racaille est au maroc !

commentaire débile ..

DU LOURD FABRICE !

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 17:28
  • PAR 
Et comment se fait il qu’il ne soit pas encore en prison ? Merci Mac’rond ! Enfoirés.

C’était vraiment un chouette concept la privatisation de la sécurité. La vidéosurveillance, débaucher des gens servant l’intérêt général pour les employer à la sécurité de biens et d’individus privées tout ça a été un succès incroyable. Bon aujourd’hui on peut faire un p’tit bilan et constater que c’est une horreur à tous les niveaux. Je propose qu’on arrête avant que ça soit encore plus n’importe quoi.

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 17:32
  • PAR 

Mais c’est que ça devient de plus en plus passionnant. Un vrai feuilleton à la A. Dumas.

Et le Castanouille qui s’enferre dans sa connerie, de plus en plus profondément. Son babysitter Nunez, i peut pas chuchoter à ses esgourdes aussi ensablées que son QI de misère qu’il ferait mieux de la fermer ? C’est trop demander ?

Les militaires en activité et à la retraite sont scandalisés de voir comment l’institution militaire  est salie  par  quelques brebis galeuses, il faut que le general Devilliers,  l’ancien CMA sorte du silence.

Mediapart donnant des noms:

Jean-Noël B., Thierry H-L. Jérôme R.

Jean-Marc F. et Michael A, Yoann Petit,

Choukri Wakrim,  qui vit en couple avec la patronne du service de protection du premier ministre (GSPM)

Quels sont les sanctions retenues par Parly si ses militaires sont en activité?

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 17:34
  • PAR 

Manque encore une histoire de cul, si c’est pas trop demander…

À chacun de se faire son cinéma.

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 17:35
  • PAR 

Je suis déçu: on pouvait penser que Benalla écrirait un livre sur Macron une fois fauché, mais les dernières révélations de Mediapart indiquent que cela n’arrivera pas tout de suite (et, pour la même raison, tout porte à croire que la Macronie n’attisera pas les feux judiciaires).

Un truc quand même qui laisse pantois c’ést qu’à supposé que Benall et son comparse Crasse n’aurait aps été pris en flagrant délire de tabassage de manifestant, contraint à être débarqué suite aux révélation du monde, l’Alexandre aurait continué à faire des affaires – avec de l’oligarches russes alors qu’il est habilité secret défense et qu’il doit bine savoir Vladimir et ses petits camarades n’aiment pas le patron parce que les coups tordus de la présidentielles – dont macron fut la cible entre les rumeurs sur prétendue homosexualité et le piratage d’en Marche – sont made in russia ça ne fait pas l’ombre d’un doute.

Or du point de vue d’un service étranger faire de l’Alexandre un obligé via de juteux contrat sous traités par des proches de Poutine c’est un coup fumant parce que on l’on retourne l’Alexandre tandis qu’il bosse encore à l’Elysée ou on contribue à déstabiliser E macron que Poutine n’aime pas c’est de notoriété publique. En plus comme il est mytho on frémis à l’idée de ce quiil pu s’en aller raconter sur l’Elysée voir le couple élyséen puisqu’il semblait très appréciée de Brigitte Macron. Nonobstant le fait qu’il s’est toujours présenté comme « protégeant » le patron alors qu’il en affaire avec des milieux étranger qui politiquement aimeraient bien s’en débarrasser.

Pour mémoire je vous rappelle une histoire et vous êtes passé à côté et pourtant c’est dans vos archives. Après son élection durant l’été vous vous souviendrez peut être que le couple macron a pris ses vacance à Marseille, avec l’Alexandre en ange gardien. On apprend que l’Elysée aurait porté plainte pour de soi disant tentative de photo volé par un paparazi. Or que découvre-ton que Benalla est monté dans les tours alors que le photographe venait juste tentait sa chance en demandait s’il pouvait leur tirer le portrait, il l’a pris à partis, il s’est fait passé pour un OPJ et a même prétendu mettre le photographe en garde à vue tout en lui promettant que il allait lui pourrir la vie.

Un ou deux jours après le photo reporter se retrouve effectivement mis en garde à vue- mais par de vrais policer – saisie de son matériel informatique etc sur la base d’une plainte de l’Elysée. Le couple présidentielle voulant apparaître miséricordieux annoncera qu’il retire sa plainte alors qu’en fait elle était annoncé classé s’en suite le proc de la république estimant qu’il n’y avait pas matérialité de l’infraction reproché à ce photographe. il a témoigné de sa mésaventure dans un reportage d’une édition régionale de FRANCE 3 et on était plusieurs mois avant la contrescarpes. Mediapart avait une série d’article sur cette affaire et avait justement révélé qu’en réalité la magnanimité du couple présidentielle s’expliquait par le fait qu’on essayait de ne pas perdre la face.

Je m’explique pas qu’on puisse porter plainte contre le photo reporter sans un feu verts d’au moins un des deux intéressés et du château et cette affaire ne se passe pas à leur insu…

A minima cette histoire aurait du mettre la puce à l’oreille d’EM sur les curieuses méthodes de son garde du corps. Les faits ne sont pas prescrits et pourrait même faire l’objet d’une poursuite mais là aussi silence d e mort du parquet. Le procureur semble être devenu amnésique alors qu’il est pas difficile de comprendre que ce jour là il avait usurpé la qualité d’officier de police judiciaire, une paille et qu’on avait pression d’une façon ou d’une autre pour que le photo-reporter se retrouve avec une plainte pipo sur le dos, dans le genre liberticide ça se pose là…

Les intimidations de journaliste pendant que Benalla veille sur la vie privé du couple Macron il avait l’air de trouvé ça normal je me souviens de journaliste de M6 qui en ont témoignés, ils était un peu trop près d’un restaurant ou le couple se tapait ou la fondue ou la raclette, il était en vacance à la montagne et il me semble qu’on a aussi des clichés de cette époque ou le voit dévalant les pentes neigeuse en compagnie du couple présidentielle et il faut avoir quelque chose de barré dans sa tête pour laisser un personnage de ce genre témoins éventuel de ce qui relèvent de la vie privé du couple présidentiel. …

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 17:46
  • PAR 

Si j’étais à la place de Benalla, je me ferais bien plus discret.

Une malencontreuse balle perdue peut si vite arriver !

Et voici, voila, le contenu du coffre…..Le contrats originaux, lettres d’introduction, liquidités, flingues, et divers enregistrements.

Un vrai « pro ».

On comprend mieux ce que les procs et les flics envoyés par Macron cherchaient chez Médiapart. On comprend mieux pourquoi le coffre-fort et son contenu se sont envolés avec la complicité des flics et sans réaction de la justice. Il devait en contenir des paquets d’euros et de documents.

Si le ridicule tuait il devrait y avoir des morts. L’incompétence (organisée ou pas) de la justice et des polices qui ont laissé faire les magouilles et la fuite de Benalla atteint un niveau stratosphérique.

Comment Macron et ses complices ont-ils pu croire que cela resterait inconnu ? Car c’est maintenant évident Macron savait, d’où son appui sans faille à Benalla malgré tous ses crimes et délits.

Pendant l’enfumage du grand débat, les affaires continuent.                                                  Dangereux, le noyautage des proches de l’Elysée par les oligarques russes. Ceux qui ont financé la campagne électorale, rendent débiteurs les élus qu’ils ont financés. Reste à savoir, quelle est la redevance des financeurs, après la suppression de l’ I.S.F. La grande braderie  des fleurons Français?

On peut se demander que font de leur temps ces « gorilles », sensés protéger des personnes qui de fait résident à peine sur le territoire . Pourquoi pas aller graffiter quelques slognas antisémites très opportuns pour « noircir » les gilets jaunes ? Où aller pseudo-incendier la pseudo-résidence (fictive) de Richard Ferrand dans sa « circonscription féodale » (son « bourg pourri ») (une masure boite-à-lettres, manifestement inhabitée et inhabitable) ? Bref, au-delà de la « subvention par une puissance étrangère avec des fonds occultes », ces « militaires réservistes », à quoi au juste sont-ils employés, sous couvert de toutes les autorisations et licéités accordées sous paravent élyséen ? On sait que l' »industrie de la sécurité » est devenu l’un des principaux vecteurs de la décomposition de l’état de droit des nations démocratiques; corrompant les hiérarques et professionnels des institutions, par des promesses de somptueuses carrières post-publiques, elles pervertissent l’état d’esprit, les fondements, et les pratiques des forces de sécurité légales. Il est évident que dans les « émeutes gilets jaunes » – parmi les éléments déterminants entraineurs-déclencheurs – il y a un certain « nombre » de professionnels hors service – avec un couverture idéologique ou non – qui participe directement aux « incidents violents », dans ce qu’ils ont de plus « télégéniques », dans le conditionnement du public à recevoir les thèses ubuesques du ministère de l’intérieur depuis 13 semaines (mais ne faisant que relayer la réalité du maintien de l’ordre de rue en France depuis… toujours!). Le type de « contrat Benalla » offre une parfaite couverture, avec un parfum d’omnipotence asiatique, à ces opérations de « contre-maintien de l’ordre » (qui ont toutes pour finalité de but, d’administrer la preuve – mediatique et opérationnelle – de la supériorité intrinsèque du dispositif légal professionnel de « maintien de l’ordre », qui crée et contrôle son adversaire-challenger principal). Lorsque l’on sait que les appareillons (la tchina de quelque chose) « militaires » de l’ultra-gauche sont toujours tous plus ou moins contrôlées par l’action de quelques infiltrés issus du militaire pur, de par leur compétence, leur engagement, et leur « parachute de sécurité » dans la montée aux extrêmes de l’action, dans la « nébuleuse gazeuse autonome » est intrinsèquement le « milieu propagateur » de l’agissements de ces « casseurs anonymes », issus en fait du militaire et de l’industrie de la sécurité. Une certaine boucle est ainsi bouclée. L’argent des oligarques russes sert au pouvoir clandestin de stipendier ces agents d’influences et agents provocateurs en « mode Uber ». Et le « CCCCE » – comité central des cellules clandestines de l’Elysée – est le maitre d’oeuvre de ces réseaux de financements « subversifs ».

GRAMMY  de la plus belle berceuse

Je suis intouchable , je suis intouchable , je suis , je suis je suis intouchable …..

De et avec  N SARKOZY  F FILLON  M LE PEN  JL MELENCHON  et la nouvelle idole des jeunes A BENALA.

Un conseil à ce magnifique groupe  « pour faire durer l’invulnérabilité , n’oubliez pas de jouer dans la discrétion »

 

j avais peur que l on oublie melenchon,il faut enfin revenir aux choses serieuses

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 18:03
  • PAR 

« Pendant toute la période, le Russe ne mettra pas un pied en France. »…est-ce que ça veut dire que les 7 furent payés à ne rien faire…genre emplois fictifs…?

Il y a aussi cette ouverture d’une enquête pour corruption…donc AB serait soupçonné d’avoir reçu de l’argent en échange d’un service rendu… à Makhmudov…? (ai lu quelque part que AB aurait facilité l’obtention d’un passeport/visa pour Makhmudov)

Edwy Plenel dans un entretien sur BFM claque ses mains à plat devant lui pour signifier que Benalla-Macron sont dans une relation étroite et que les 7 ont (peut-être) cru que c’était le « patron » (Macron) qui les missionnait…

ouh, ça donne le tournis…

Macron, Benalla et toute ca clic se sentent intouchable pour le moment. Mais qu’ils n’oublient pas que la justice finira toujours par les rattraper comme pour Sarkozy. Ils ne seront pas au pouvoir éternellement.

L Elysée et LERM en plein dansq les oligarques et la mafia russes et le procureur NE FAIT RIEN ! Pour cause, il a été nommé pour violer le droit !

 

LM Elysée et LERM sont des officines de toutes les mafia oligarchiques !

 

La politique n’est qu’un masque ! Il s’agit de voler et de piller les peuples !

 

 

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 18:13
  • PAR 

L’article tourne beaucoup autour des liens avec Poutine… important certes pour les deux oligarques…

Mais tout ceci soulève bien des questions sur les trafics autour une nouvelle fois de la question pétrole-gaz… (liée à la Russie certes) … avec des liens avec l’Afrique… avec le Maroc également, dont on connaît justement les tensions avec un autre grand du gaz et du Pétrole en Algérie…

Surtout quelle partition Macron joue t’il dans tout cela ? Au nom de qui ? Et Rottschild dans tout cela ? Et tout ce qui va avec ?

J’ai beau relier l’ensemble des articles quelque chose manque… et dirais je une partie du mobile de Benalla ou … de Macron.

L’article tourne beaucoup autour des liens avec Poutine…

Il semble pourtant que Mediapart n’a pas grand chose à avancer sur ce sujet alors qu’effectivement l’idée du lien supposé avec Poutine tient une grande place dans la dimension sensationnelle de l’enquête. Ca fait beaucoup de manques, en dépit des chiffres et des documents avancés.

Salut Xipe,

Pour ma part, je ne parle pas de manques…mais.

En l’occurrence, le lien avec Poutine pourrait accréditer une affaire téléguider de Moscou (comme à la belle époque).

Or, le sieur se ballade comme il veut, avec la « bienveillance » de l’Etat comme à « l’école de la confiance », en quelque sorte…

Et Poutine encore plus que Macron, aurait eu largement le temps de régler le problème (façon l’Air du Peuple plus haut)…

Donc nous sommes bien dans une affaire d’oligarques sur un marché bien particulier, celui du pétrole-gaz… avec aussi un Miclet dont on ne parle pas dans cet article.

Nous ne connaissons pas non plus in fine le rôle ou la fonction de Benalla dans tout ça…

Nous n’avons pas non plus l’étendu de ce lien..

Et surtout … on ne se demande pas ce qui avant « l’Elysée » entre 2013 et l’entrée à l’Elysée germe pour lier Benalla à ce milieu où il tire ses subsides actuels… Il semble pourtant que les liens de Crase (notamment) sont antérieurs à la Contrescarpe par exemple…

Donc… Benalla s’est il rendu en Russie avant 2017 ? par exemple…et encore d’autres questions qui ont traits aux relations avec le Maghreb (Maroc, Algérie, Lybie et …Benalla)…

Algérie patriotique (on en pense ce qu’on veut de ce journal)… parlait en Juillet dernier de liens avec les services marocains… quid  ?

 

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 18:19
  • PAR 

On mesure un peu plus à chaque épisode à quel point la « Justice » française se fout de la gueule du peuple!

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 18:19
  • PAR 

J’ai une rame de papier blanc pour tous les prochains votes

Cette équipe de malfrats patentés ne mérite que le mépris et ça augure bien pour la suite des gilets jaunes.

Déjà 13 semaines: 1/4 de l’année …. Il faut continuer , continuer, encore continuer à empoisonner la vies politique des ces malfrats …. mais je doute qu’il y en ait un seul doté d’une cervelle fonctionnelle … alors mépris … mépris … mépris c’est tout ce que ces politiques méritent ….

Il parait que la prison de la Santé a été remise à neuf …..

Un petit coucou à Benalla  qui doit nous lire en ce moment bien au chaud, prend soin de toi quand même, tu es bien placé pour la protection rapproché mais fait attention dans le milieu que tu fréquentes l’appât du gain est plus fort ‘ tu sais ça évidement , bonne chance.

C’est on ne peut plus clair. Ca sent la pose de pièges entre taupes et le rififi dans la sphère jupiterienne.

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 18:26
  • PAR 

La mafia russe infiltrée dans les salons dorés de l’Elysée…Putain de bon dieu ! Et l’autre qui vient donner des leçons de savoir vivre aux GJ !

Macron tu ne veux pas rejoindre ton pote au Maroc ? Cela assainirait l’air …

 

Quelles que soient les sommes que M. Benalla a perçues pour ses occupations privées, cela, me semble -t’il, ne concerne que lui et ceux qui les lui remettent.

Par contre, outre l’aspect judiciaire en cours, ce qui peut poser vraiment question concerne principalement le silence des représentants concernés de l’exécutif.

M. Castaner a beau dire « circuler, y’a rien à voir », cela paraît quelque peu léger voire indécent  vis à vis de la liberté de mouvements dont a pu bénéficier cet électron libre et… semble-t’il, parfaitement libéré. Cool !

Le ridicule d’être « français » va nous coller aux basques comme le sparadrap du capitaine Haddock*, si ce n’est déjà fait !

(*oui, je sais, Hergé était belge, mais quand même !)

On ne peut reprocher à Benalla de ne pas aller au-devant des idées de Macron. Il ne se contente pas de  »traverser » la rue, il traverse la mer.

excellent ! mais je pense que c’est lui qui aura besoin d’une garde rapprochée car avec le bordel qu’il a créé certains le lui feront payer cher. Dans ce milieu interlope la discrétion est la règle !

La suite au prochain numéro.

Benalla ferait bien d’acheter un gilet par balles car s’il s’est foutu de la tête d’oligarques russes mafieux … même au Maroc il se peut qu’il ne soit pas si bien protégé que cela ! ses protections haut placées … c’est en France !

En êtes vous bien sûr ?

merci à l’équipe de mediapart vous avez encore fait du beau travail, peut être qu un jour d autres journalistes finiront par comprendre où est leur métier. Ainsi la population sera informée et pourra demander des comptes et suivre les affaires pour qu’elles arrivent à leur terme. Il y en tant pour lesquelles on ne sait pas ce qu’il est advenu, sans les journalistes elles peuvent passer à la trappe.

« Wolff, ô Wolff, vous en qui j »avais toute confiance ! »

(Hergé On a marché sur la lune)

  • NOUVEAU
  • 11/02/2019 18:45
  • PAR 

La fiche du « LUNA » sur Wikipédia:

« Caractéristiques
10 cabines VIP de plus de 100 mètres carrés chacune, une piscine extérieure de 20 mètres, 9 terrasses et une grande salle de réception extérieure. Luna est également équipé de 8 annexes, 1 mini-sous-marin et d’un équipage de 50 personnes.
Luna et Eclipse ont les seuls canots de sauvetage et limousines polyvalents faits sur mesure au monde à un coût de plus de 4 millions de dollars chacun. Ils sont capables d’agir à la fois en tant que transport VIP et en tant que canots de sauvetage.
Equipé d’un système anti-missiles comme l’Eclipse (yacht). Toutes les fenêtres sont pare-balles aux niveaux VR9+. La coque en acier a plus de 17,5 cm d’épaisseur. Pistolets LRAD, portes anti-bombes, FLIR. Système anti-bourdons.
2 héliports d’une capacité de plus de 7,5 tonnes, qui accueillent simultanément les Eurocopter EC155 B1 et EC145 d’Akhmedov. Enregistré M-LVNA et M-LUNA.
4 stabilisateurs : 2 stabilisateurs quantiques et 2 stabilisateurs à ailettes.

« Benalla éblouissant ?  » le non moins excellent Minc pourrait alimenter à lui seul un chapitre supplémentaire de « Psychologie de la connerie. »

Si un petit malin n’avait pas diffusé la video ayant permis de reconnaitre Benalla lors de ses exploits du 1er mai, il serait sans doute toujours salarié de l’Elysée en train de gérer ses contrats au coeur des secrets de l’Etat comme doit le faire tout bon premier de cordée.

Et Vincent Crase : a t on des nouvelles ? Vacances au Maroc également ?

Publicités

Une réflexion sur “Les millions russes d’Alexandre Benalla: Alexandre Benalla a bien été l’architecte, depuis l’Élysée, d’un contrat sécuritaire avec un proche de Poutine, soupçonné de liens mafieux. L’ancien conseiller de Macron a également fait affaire, en décembre dernier, avec un second oligarque russe. Au total, ces contrats s’élèvent à 2,2 millions d’euros. Une partie des fonds a été perçue par Benalla au Maroc.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s