Affaire Benalla: Matignon a provoqué l’enquête sur les sources de Mediapart

Affaire Benalla: Matignon a provoqué l’enquête sur les sources de Mediapart

 PAR  ET 

Le parquet de Paris, qui a tenté de perquisitionner Mediapart, entretient le mystère sur les « éléments » à l’origine de son enquête visant à identifier les sources de notre journal. La procédure repose en réalité sur des rumeurs transmises par le pouvoir exécutif. Les services du premier ministre ont alerté la justice, vendredi 1er février, à la suite de questions d’un journaliste de l’hebdomadaire Valeurs actuelles.

e le nouveau procureur de Paris, Rémi Heitz, a-t-il décidé d’envoyer deux procureurs escortés par la brigade criminelle perquisitionner les locaux d’un journal, en l’occurrence Mediapart, qui enquête sur le pouvoir exécutif ? La réponse est : par un simple jeu de poupées russes derrière lesquelles on retrouve… le pouvoir exécutif.

Quarante-huit heures après la tentative de perquisition de notre rédaction – unanimement dénoncée par l’opposition, des syndicats et de nombreux juristes –, le parquet de Paris continue d’entretenir le mystère sur les « éléments » reçus qui sont à l’origine de sa procédure pour atteinte à la vie privée ouverte à la suite des révélations de Mediapart de la semaine dernière.

Emmanuel Macron et Édouard Philippe en mars 2018 à Paris. © ReutersEmmanuel Macron et Édouard Philippe en mars 2018 à Paris. © Reuters

Mediapart a pu reconstituer le parcours de cette enquête qui n’a qu’un seul objet : identifier les sources et les informations confidentielles de notre journal dans l’affaire Benalla, qui fait trembler le sommet de l’État depuis l’été dernier. Selon nos informations, cette procédure attentatoire à la liberté de la presse a été ouverte à la suite de la transmission, vendredi 1er février, de rumeurs par le pouvoir exécutif, plus précisément les services du premier ministre Édouard Philippe, qui avaient eux-mêmes été interrogés la veille par… l’hebdomadaire Valeurs actuelles.

Voici les faits.

Jeudi 31 janvier, dans la foulée de nos révélations accablantes pour Vincent Crase et Alexandre Benalla, qui s’appuient notamment sur des enregistrements clandestins, Valeurs actuelles adresse deux questions à Matignon. L’hebdomadaire croit savoir que la conversation enregistrée entre Benalla et Crase a eu lieu dans l’appartement de la responsable du Groupement chargé de la sécurité du premier ministre, le GSPM, et se demande si les enregistrements révélés par Mediapart ne seraient pas des écoutes administratives – comprendre : réalisées par un service de renseignement.

Après avoir interrogé la fonctionnaire, Matignon répond au journaliste. « La chef du GSPM dément être impliquée d’une quelconque façon dans la rupture du contrôle judiciaire de MM. Benalla et Crase. Elle affirme connaître M. Benalla, mais ne jamais avoir rencontré M. Crase et qu’à sa connaissance celui-ci n’est jamais venu à son domicile. Elle dément également que son compagnon ait pu organiser cette rencontre chez elle en son absence », explique à Mediapart l’entourage d’Édouard Philippe. Matignon a aussi vérifié qu’aucune écoute administrative n’avait été autorisée concernant les protagonistes cités pendant la période des faits.

Résultat : Valeurs actuelles ne publie rien. Contacté, le journaliste de l’hebdomadaire, Louis de Raguenel, confirme avoir envoyé des questions à Matignon. « S’il était avéré que ce sont mes questions qui ont entraîné la tentative de perquisition de Mediapart, je trouve cela choquant. Moi, j’ai fait mon travail de journaliste », a-t-il réagi.

Mais parce qu’ils veulent éviter la propagation de rumeurs et agir « en toute transparence », explique Matignon, les services du premier ministre indiquent dès le lendemain, en fin d’après-midi, au parquet de Paris, le contenu des questions dont ils ont fait l’objet, et les réponses qu’ils ont apportées. Un autre média aurait adressé des interrogations semblables à Édouard Philippe.

« Il ne s’agit en aucun cas d’un signalement ou d’un article 40 [article du code de procédure pénale qui oblige une personne dépositaire de l’autorité publique à dénoncer un délit – ndlr]. Il s’agit simplement de partager en toute transparence avec la justice des éléments de réponse transmis à la presse et qui sont susceptibles de concerner une affaire judiciaire en cours », justifie aujourd’hui Matignon, en faisant allusion aux nombreuses procédures visant Alexandre Benalla.

C’est donc sur la base de cette simple « alerte » de l’exécutif, qui repose sur du sable, que le procureur de la République ouvre dans la foulée une enquête pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » et « détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interception et de télécommunications ou de conversations ».

De qui Mediapart aurait-il violé l’intimité de la vie privée en publiant son article ? Le parquet de Paris fait face à une difficulté : il n’y a aucune plainte, de personne, pour dénoncer une quelconque violation de la vie privée, ce qui rend la légalité de la procédure contestable, comme l’a relevé Le Monde.

Avec un zèle inédit, le procureur de la République de Paris, Rémi Heitz, organise en moins de trois jours (week-end compris), et sans le mandat d’un juge indépendant, la première perquisition de l’histoire de Mediapart. Lundi matin, deux procureurs du parquet de Paris se présentent à notre rédaction, accompagnés de trois policiers, dont un commissaire divisionnaire de la brigade criminelle. Au nom de la protection des sources et de la confidentialité de nos informations, Mediapart a refusé l’accès à nos locaux (lire ici et ).Sollicité à plusieurs reprises par Mediapart, le parquet de Paris s’est refusé à tout commentaire.

Le procureur Heitz, qui pilote personnellement les investigations, n’est pas n’importe qui. Il a été nommé en octobre dernier par le pouvoir exécutif après un processus de désignation qui avait suscité une vive polémique, l’Élysée ayant retoqué les trois postulants retenus par le ministère de la justice et le Conseil supérieur de la magistrature.

Les procureurs, « parce qu’ils sont porteurs d’une politique publique définie par notre gouvernement […], s’inscrivent dans une ligne de hiérarchie », avait estimé en octobre dernier la ministre de la justice, Nicole Belloubet, qui a couvert mardi 5 février, en mentantdevant l’Assemblée nationale, la tentative de perquisition de Mediapart par le parquet de Paris.

Le premier ministre Édouard Philippe a quant à lui dit assumer être intervenu, avec le président de la République, dans la nomination de Rémy Heitz, voulant « être certain »qu’il serait « parfaitement à l’aise » avec le nouveau procureur de Paris.

TOUS LES COMMENTAIRES

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.
Citer rsf c’est osé.pour mémoire rsf est financé par l’extrême droite etatsunienne

Mince, mais c’est Marlène???

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Mitlaufer de qui ?

Pas la France mais les 3/4 du monde, d’où la nécessité de lutter collectivement.

Quelles sources svp ?

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Il ne s’agit nullement des bureaux du Premier ministre….

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

C’est effectivement le Monde. Quelques individus possèdent la majorité de la richesse …

Vous allez tomber de votre cheval dont vous ne semblez pas avoir la maîtrise

Des preuves ,des déclarations des membres de LFI ?

plus que mal a l aise….

curieux de voir les suites données a ce dossier ….

De plus en plus de fake news sur MDP! C’est consternant.

Que veut dire moins de 10% du peuple? En droit électoral, strictement rien!

Soit vous prenez le total du peuple ( de la population), soit 67 millions de personnes: moins de 10% , cela donne 6,7 millions de voix; Or Macron a obtenu, pour être élu, 20 743 128 voix, soit 31% selon votre approche, qui je le rappelle, n’ a aucun sens.

Soit vous prenez le % par rapport aux inscrits ( 47561698) et le résultat est de: 43,60 %.

Soit l’on retient le % par rapport aux suffrages exprimés, et le pourcentage réel est de 66,10%. Dans les trois cas de figure, un farfelu, le vôtre, et deux pertinents, votre moins de 10 % ne  peut relever que d’une sérieuse inaptitude à faire du calcul élémentaire, sou d’un défoulement incontrôlé sur votre clavier.

Qu’est-ce qu’il peut dire, hein ? le Premier sinistre. :
Réponse: « C est la faute à Poutine « 

 

Heureusement qu’on a les macroniens pour apprendre le calcul et la vie aux « riens, illettrés, mal fringués » que sont les lecteurs lambda de MDP.tongue-out

M’enfin @ CHAVISTA reprenez-vous, Pellegrin veille et rien n’échappe à un courtisan de sa petite majesté si mal élue !

ben voyons , même en ne prenant que les exprimés on ne peut pas réclamer un vote anti lepen , pour faire 66 , et ensuite se prévaloir de ce vote pour faire uniquement la politique acceptée en premier par 24  .

dans ces circonstances  il faut élargir et accepter de mettre de l’eau son vin pour tenir compte de tous ceux qui ont refuser lepen . mais macron a élargi sa politique non pas vers la gauche , mais vers les lr , or les lr se sont nettement moins reportés sur lui que ceux de gauche ! .. et oui . votre commentaire ne peut que relever que d’une inaptitude à accepter un minimum de logique , soit d’un défoulement incontrolé de votre clavier .

Le premier sinistre dit une chose intéressante : il n’y aura pas eu d’écoutes administratives sur Benalla et Crase ?  Invraisemblable, il ment ou protection du « patron » ?

Cela dit, Mélenchon s’est fait du mal tout seul en sur-réagissant. La perquise, tout le monde aurait oublié. Mais son attitude, non ! Il aurait eu une once de réflexion se connaissant « éruptif », il aurait laissé à autre que lui gérer la situation, voire à un collectif (le collectif, y’a qu’ça d’vrai). Or, il a dérapé, et comme c’est lui « le chef », personne n’a osé le contester. La pauvre députée insoumise qui s’y est essayée s’est faite envoyer sur les roses.

Et c’est tout le problème d’un mouvement populiste (même de gauche – notions antinomiques), avec un chef suprême à sa tête : à un moment, ça ne peut pas fonctionner de cette sorte. Même dans les grandes années du PCF, le grand Marchais, très télégénique, était contraint par un collectif (le comité central, le bureau politique) : il était réellement porte-parole, et non décisionnaire de tout.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

médiapart n’a pas à soutenir mais à continuer à investiguer partout ! Mélenchon comme les autres. Tout n’est pas acceptable dans la démarche dogmatique de FI.
notamment au regard de la laicité

pas confondre le Parquet et donc les procureurs qui ne sont pas des magistrats sont  l’autorité de la ministre qui membre du gouvernement

seuls les juges d’instructions sont indépendants

Le problème est que pour nommer un procureur, ils n’ont bafoué aucune règle, mais des us et coutumes. La coutume veut que les propositions soient émises par le Garde des Sceaux, qui lui-même relaie des propositions du corps de la magistrature. Mais en théorie, l’exécutif peut nommer qui il veut (je présume qu’il doit quand même s’agir d’un magistrat, mais qui sait ?).

Et le vrai problème est que l’existence du Parquet est, parmi les démocraties occidentales, une incongruité. Il n’est d’ailleurs pas considéré comme une instance judiciaire par les organisations mondiales, de par son rattachement hiérarchique à l’exécutif.

Et c’est là qu’on peut se demander comment Mitterrand, puis Jospin, puis Hollande (en particulier lui, qui disposait de tous les leviers) n’ont jamais pensé remettre cela en question.

Bravo aux insoumis pour leur intervention sur l’affaire Mediapart, mais considérer que ce dernier dénigre à longueur d’année les insoumis me semble légèrement excessif. Gaffe à la paranoïa !

Mais en fin, vous n’êtes pas premier ministre!

Bravo aux insoumis pour leur intervention sur l’affaire Mediapart. Écrire que ce dernier dénigre à longueur d’année les insoumis est légèrement excessif. Gaffe à la paranoïa !

Les Insoumis, les seuls ? Et les cocos, alors ? Je sais bien qu’à LFI, on a pris pour habitude de mépriser ses alliés les plus proches (mais LFI a-t-elle des alliés, tellement sûre d’avoir forcément toujours raison contre tout le monde ?).

Après une très belle élection présidentielle, LFI est parti pour devenir une de ces étoiles filantes, qui se brûlent aussi vite qu’elles éclairent brusquement, pour n’avoir pas compris le temps long de la politique. Et pourtant, le temps long, Mélenchon en parle souvent, à juste titre. Mais il oublie de l’appliquer ici.

« notamment au regard de la laïcité » Vous n’êtes pas journaliste? Alors où sont vos sources?

Médiapart ne s’est pas beaucoup occupé d’investiguer du côté de l’UPR (François Asselineau)

le SEUL mouvement qui propose la SORTIE de l’Union européenne (qui nous vole notre souveraineté), de l’Euro (qui nous ruine) et de l’OTAN (qui nous entraîne dans des guerres voulues par les USA)

et le RETOUR à la DÉMOCRATIE FRANÇAISE

Monsieur Macron est l’homme-lige de l’Union européenne, le navire amiral de la guerre que mène le grand capital industriel contre le salariat.

Maduro  :  » Macron est un tueur à gages de l’oligarchie chargé de détruire les droits sociaux du peuple français ».

 

C’est effectivement le Monde. Quelques individus possèdent la majorité de la richesse …

 

26

La chute magnifique m’a laissé songeuse. Et si un courageux s’auto-proclamait président?

Après tout chez nous aussi une partie de l’opposition a boycotté l’élection, un des arguments utilisés pour demander à Maduro de se retirer. Ce serait super de lui faire ravaler son Paris n’est pas Caracas !

 

Effectivement, il s’agit (selon l’article, reprenant les déclarations d’un journaliste de « valeurs actuelles ») de l’appartement de la chargée de sécurité du premier ministre. Question : comment des journalistes peuvent-ils reconnaître un tel appartement ?

La logique en démocratie est de prendre le % par rapport aux inscrits. Avec 43,6% Macron n’a pas été élu. L’analyse des votes montre par ailleurs que 60% de celles et ceux qui ont voté pour lui au second tour l’ont fait pour « faire barrage » au fascisme (c’est raté, ce qu’il fait est pire). Donc les voix d’adhésion au « projet Macron » représente 18,8% des inscrits (ce qu’il a eu au premier tour). Il n’est donc pas légitime.

Sa « majorité » parlementaire a, elle, obtenu 16% des voix des inscrits. Elle est encore plus illégitime.

Conclusion : aucun élu, président ou député, n’est légitime. Ce n’est pas étonnant qu’ensuite ces élus soit disant majoritaires soient obligés d’employer des méthodes brutales pour faire passer des projets encore plus minoritaires.

L’indépendance de la justice ? Mais faisait la Garde des sceaux au Tribunal voici quekques semaines dans les couloirs du Palais de Justice pour juger certains Gilets Jaunes ?

C’est Zorglub et les zorglhommes.

Enfin, il semble prouvé qu’une caste actuellement en place considère la France comme leur propriété. Ils osent parler de démocratie !

Laurent Courtois2

« Oui,  mais les insoumis, et en particulier Mélenchon, prennent trop la défense de la Russie, de la Syrie, etc, etc.  Il faut bien qu’ils le paient… »

 

Arrêtez donc un peu de faire votre Belloubet avec FI et Mélenchon qui « prennent trop la défense de la Russie, de la Syrie… »

Défendre les principes de l’ONU, l’intérêt du pays, c’est plutôt responsable.

Défendre les intérêts des USA, de l’Arabie Saoudite, de l’Egypte, quand ils vont à l’encontre de ceux de notre pays, c’est particulièrement irresponsable et ça ne vous gêne pas que les autres ne paient pas (c’est nous qui payons, effectivement)

« Elle a raison la ministre Belloubet: j’ai bien vérifié sur le globe nous sommes bien à Paris et pas à Caracas »

Une évidence que les experts de la LREM, ne pouvaient « bas loubé ».

Le problème est que les règles ont été respectées. Les avis des PM, CSM et autres ne sont que consultatifs. Le président a le dernier mot.

Il faut changer les règles.

Pour ne pas rester dans de vagues définitions on peut donner un exemple concret ou libéralisme et extrême-droite se sont rejoint: le Chili de Pinochet.

Sur le plan économique: privatisations, dérégulation, défiscalisation selon les préceptes de l’école dite libérale de Chicago (Milton Friedman).

Sur le plan politique: arrestations, suppression totale des droits civiques, arrestation, tortures, terreur.

L’union de la dictature la plus sanguinaire et du libéralisme le plus échevelé  n’est donc pas qu’une idée purement théorique, qu’une possibilité lointaine et improbable, qu’un délire gauchiste et paranoïaque. L’histoire a prouvé qui ce qui peux sembler hautement improbable est en fait parfaitement possible. Il vaut mieux le savoir.

Exact.

Peut être plus cultivé, mais encore bien plus méprisant à l’égard « de ceux qui ne sont rien », et cette façon de traiter les élus locaux, pour la plupart élus eux avec plus de 50% des voix des inscrits, comme des moins que rien (« allons les enfants »).

Au fond de lui, il sait qu’il est minable, il attaque pour ne pas avoir à se défendre. Mais ça ne fonctionne plus.

Une bande de Pieds Nickelés est au pouvoir  !!!

Ca devient pathétique

En 1ère lecture seulement… Le débat n’est pas terminé.

 

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Le débat n’existe plus, si c’est signé LREM les gaudillots votent et se taisent. C’est ça ou bien des « dossiers » ressortent de l’ombre, ils n’ont pas le choix, ils ont signé!

J’ai pensé comme vous à la lettre de cachet abolie en 1790.

????

LES PAROLES S’ENVOLENT , LES ECRITS  RESTENT… bel et bien .

Pour une grande partie du texte ,il suffirait de remplacer LFI par MDP : de par cet article ,entre autres , j’en ai voulu à Arfi et me suis désengagé du média .

L’ excellence peut être entâchée de partialité , de manque d’objectivité malgré la charte  ou/et l’éthique de la profession . Et pourtant les auditions de Plenel et Arfi  sur une autre affaire, m’avaient laissé une bonne impression ; nul n’est parfait …et moi le premier !

Par ailleurs ,que deviennent les dossiers sur LFI ? Aura-t’on les résultats avant ou après les élections,à votre avis ? Les paris sont ouverts :

-pour un non-lieu ,avant ou APRES ?

-pour une mise en examen , AVANT ou après ?

(questions orientées ,c’est une stratégie de débat au goût du jour … )

Kenavo

 

(et vu que fi n’a reçu que 6 sur 11 , il aurait fallu qu’ils surfacturent en doublant tous les prix pour pouvoir gruger sur le remboursement par l’ensemble des contribuables .. )

 absence »explique à Mediapart l’entourage d’Édouard Philippe. 

Je ne comprends pas cette phrase. Ce n’est certainement pas l’entourage du PM qui explique qq chose à Médiapart. Peut-on corriger ce pataquès ?

Un journaliste professionnel ne peut-il se relire ?

Etre à l’aise …C’est une litote !!

Ça c’est méchant méchant méchant … tttsss tttsss  …

En p’tit Quinquin : Ech’ grind dépindeux d’indoules ch’é un faiseux d’jeux

Bravo pour votre post. Beaucoup de commentateurs, qui adorent Médiapart quand ils ont le même point de vue que le journal, se disent prêts à se désabonner quand un article leur déplaît. Ce qui me semble d’une tristesse et d’une bêtise infinies.

Comme vous, je n’ai pas envie d’un journal qui pense en tous points comme moi. Tout ce qui peut bousculer les grandes et belles certitudes est un bienfait pour l’intelligence.

++++

Exactement le même diagnostic pour ma part !

Les symptômes que vous décrivez ,c’est grave docteur ?  Pour moi , très certainement …           alors le SAMU , avec une demande d’internement avec soins intensifs pour un lavage/décrassage du cerveau afin de lui ouvrir les yeux sur les souffrances de la France d’en bas et désintoxication de l’appétence pour benalla le voyou élyséen .

Le brave procureur a cru un moment être la voix de son maître !

En retour il risque de recevoir une sacrée baffe…

Mais non, il a été placé là exactement pour ça! Comme Benalla, « entre amis » on s’aide!

Matignon… Matignon… Ou l’art du camouflage de l’Elysée ?!

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 12:06
  • PAR 

Je vais me faire censure, mais quand un gouvernement tue son peuple, lui enlève tous ces droits…. comment ca se fait qu’ils ne se soit pas pris une balle toute cette clique? heureusement que je ne vis plus en france (qui a définitivement perdu sa majuscule pour moi), je crois que je finirai en taule…

Bon à savoir, on s’en serait douté mais comme ça c’est clair.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
Décidément, les mélenchonnistes ne valent pas plus que les marcheurs… C’est navrant…

En tous les cas sa réaction n’a pas fait progresser sa cause……

vous avez raison pu et du réagir autrement .

 mais ce n’est pas seulement sur la forme que mdp s’en est pris à jlm à ce moment là .. (sans compter avant et le saute cadavre et tout ce qui va avec )

On comprend de mieux et mieux, et sans avoir besoin d’un dessin, le grand attachement du pouvoir à ses procureurs …

laughinglaughinglaughing

Excellent !

Excellent smile

Apparemment, il en a traversé plusieurs. Il ne tient pas en place…

Il est passé par ici, il repassera par là… Qui va l’arrêter ?

Furet : outil de plombier, servant à déboucher les canalisations bouchées… D’où obtenir un bon tuyau laughing

Bouchées!!! Mais par quoi ?

C’est quoi encore cet info ? Ca sort d’où ?

Que Philippe fasse vérifier le truc par ses barbouzes Ok mais en déduire une perquisition ???

Ca « disrupte » grave !! Bientôt ils vont lire dans le marc de café…

oui mais il  manque encore une poupée russe : il se peut qu’on est demandé à Valeurs Actuelle de « croire savoir » pour justifier un courier qui alors permet de  etc … A ce niveau ce coup tordu on peut dire que oui : « impossible n’est pas français  »

NB et on s’étonnera ensuite que certains soient « complotistes » ?

Rien n’égalera jamais un gouvernement et des politiques en terme de « complotisme » ou de « fake-news » !!

Le journaliste de Valeurs Actuelles ne savait pas. Il a entendu cette rumeur et a voulu la vérifier auprès de Matignon.

La réponse de Matignon au journaliste est alambiquée. En réalité, elle n’exclue pas totalement que tel ait pu être le cas. La chef du GSPM ne peut pas démentir pour son compagnon. Il aurait fallu que cette réponse indique que son compagnon avait été contacté et qu’il dément également avoir accueilli MM. Benalla et Crase dans leur appartement. Or Matignon se garde l’écrire au journaliste.

Rien dans la réponse n’exclue en tout cas que le compagnon de la cheffe en question connaisse Benalla et Crase…

il se peut qu’on AIT demandé

Apparemment , leur question et ce  » qu’ils croyaient savoir » ne va pas dans le sens du pouvoir. Certes ils n’ont pas fait d’article mais à partir du moment où ils font fuiter ce qu’ils croient savoir, je suppose que cela n’ a pas dû plaire à l’Elysée….

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 12:10
  • PAR 

Le parti socialiste n’a pas encore terminé sa reconstruction hier soir sur sur une chaîne privée une député socialiste de Marseille approuvait cette pseudo perquisition et disait tout le mal qu’elle pense de MDP.

 

Quelle est le nom de cette députée ? J’aimerais vérifier qu’elle ne traine pas quelques casseroles.

Je pense que c est samia ghali sénatrice de Marseille invitée de c news punchline hier soir en seconde partie de l emission

Le lien je ne sais le deposer

En effet, pas vraiment des références recommandables, ces deux-là.

Et Dassier a été patron de l’OM, connivence ?

Tout a fait d’accord, à quel titre Dassier a-t-il son rond de serviette sur cette chaîne, fût-elle de m…e ?

Il a été aussi directeur général de LCI … son fils responsable de la campagne Internet de Sarko cf. Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Dassier

Un honnête homme, assurément avec des idées formidables …

Déjà qu’on supporte les chiens de garde éditocrates … Beurk !

exactement, je m’excuse de ne pas avoir donné de détails

ce n’est pas grave  rassurez vous !

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 12:10
  • PAR 

Simone Veil , qui a été tentée par le ministère de la justice : la tâche y est difficile sinon impossible . Lorsqu’il s’agit de prendre des décisions lourdes de conséquences , par exemple donner le feu vert à des poursuites d’hommes politiques ou d’acteurs économiques de premier plan , il est impossible sans un solide soutien . C’est un point souvent ignoré de l’opinion  , autant que des hommes politiques ;

Simone Veil  : Si un jour je devais être garde des sceaux , je crois que je préfèrerais me suicider plutôt que vivre ce qu’il vit .

( extrait d’une vie )

Pourtant l’ineffable dame Belloubete  n’a pas l’air d’avoir d’états d’âme , de même que sa consoeur , la non moins ineffable Schiappa (dont on se demande sur quels critères elle a bien pu être engagée par le pdt … la vertiginosité de son décolleté, peut-être, ou  l’insondable vacuité de son cerveau , ou par ce qu’elle zézaie comme lui ?)

N’y avait-il pas une chanson qui disait « cheveux longs et idées courtes » ?

Certes, d’ailleurs le pouvoir veut désormais contrôler les Infauxes questions de ne laisser filtrer que les « bonnes »

Certes, mais attention aux clichés sur les démocraties scandinaves. Les zones troubles ne manquent pas non plus…

Certes, mais c’est pas demain la veille qu’on va renverser un premier ministre parce qu’il a des compte cachés au Panama…

Ne rêvez pas trop ! La Suède n’est plus aussi « proprette » qu’elle l’a été ! La jolie carte postale est bien défraîchie….

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 12:17
  • PAR 

Le procureur de Paris devrait démissionner ou être démis de ses fonctions…mais…par qui…!?

C’est une situation ubuesque. Quelle honte!

Il peut être viré par le Gouvernement au prochain conseil des ministres, voire avant. Encore faudrait-il que le pouvoir ait envie de le virer bien entendu…

En tout cas, il est carbonisé…

Quoi vous dire de plus, vous savez que ce pouvoir ne vous lâchera pas. Je vois ce matin que JLM, serait d’accord avec Macron, de quoi je n’ai pas écouter, mais cela fait partie des Fake news que le pouvoir envoie pour créer la confusion.Pour ce qui est de Mr Benalla je ne serai pas surpris d’apprendre qu’il est toujours en service.Comme tout cela est un gros cinéma, je pense qu’il peut se maquiller, il doit connaître les gens pour lui faire cela.Et je sais pas, mais ce contrat Russe, pour moi c’est l’explication car dans cette histoire ils sont le maillon faible, et c’est de la que la vérité viendra, s’il est possible de la connaître ?

Bravo … pas de faute aujourd’hui… mais c’est quand même bizarre…

Attention, Marlène Schiappatou intervient :

 

interrogee-sur-la-legerete-de-la

Merci Marlène.

Est-ce qu’elle chante aussi ?…

Elle chante mal comme une chèvre hélas.

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 12:25
  • PAR 

C’est montrer à quel point ce gouvernement est aux abois . Il sait probablement que les enregistrements n’ont pas tous été publiés. Il tremble …

Ah bon ? On nous cache quelque chose ? Comment se fait-il ?

Bien décrit dans un fil récent : très inconfortable de devoir déminer à l’aveugle !!

Exactement.

D’ailleurs MDP s’est senti obligé de rajouter un 7eme extrait de la bande pour étayer la date jusqu’ici uniquement alléguée du 26 juillet: sur ce nouvel enregistrement on entend une retransmission de l’audition de Strzoda (qui a eu lieu la veille, 25/07/2018).

En effet, à ce stade il était important pour MDP de montrer qu’il n’accuse pas faussement (i.e. que la rencontre a bien eu lieu APRES son interdiction), ne serait-ce que pour préserver sa crédibilité.

On voit donc que MDP fonctionne à l’économie optimale de moyen. S’il dévoile 30 secondes, c’est que 29  secondes ne suffisaient pas, mais 31 secondes c’était une de trop.

Mais combien « d’heures » MDP a-t-il dans sa main ?

Bon, dans ces 30 secondes, il faut reconnaître qu’il y a aussi un nouveau scoop: l’effacement des preuves sur les téléphones. Mais disons que vu les charges déjà mises au jour, ça ne fait que charger la barque un peu plus sans changer le paysage général (dans le même registre il y avait dejà eu le : »j’essaierai bien d’y aller mais il y a des flics devant »)

 

Passionnante partie d’échec-poker. et Bravo MDP jusqu’ici.

Couché, me(lgri)dor!

Même pour calomnier le Premier ministre (ce qui n’est pas dans mes habitudes), je n’aurais pas osé lui prêter une pareille déclaration. innocent

Ce « parfaitement à l’aise » dont la définition du dictionnaire est « être détendu, sans peine » ou encore » se sentir bien dans une certaine situation »est tout à fait savoureux.

« Décontracté du gland » ?

Bah, dans un pays dans lequel les « conventions » veulent que le PM choisissent parmi une liste donné par la justice, mais qui, dans ce cas précis a simplement été rejetée et qu’ils ont mis celui là parce qu’ils le veulent LUI et personne d’autre.

C’est « légal » puisque personne n’avait abusé de ce pouvoir avant lui!

« personne n’avait abusé de ce pouvoir avant lui! »

vous plaisantez ? les affaires en lien avec la politique sont souvent amplifiées ou étouffées (selon les besoins) par un procureur nommé par le pouvoir.

Paul Bismuth

affaire-fillon-complot-du-pouvoir

perquisition à LFI

affaire Bettencourt

Tant il est vrai qu’on n’est jamais trahi que par les siens!

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 12:27
  • PAR 
Quand le parquet joue les carpettes, il y a peu d’espoir dans l’indépendance de la justice

Les rumeurs en tout sens ne vont pas cesser pour embrouiller la compréhension de la situation. Faut-il les reprendre ? Faut-il en faire des certitudes les unes après les autres tant la manipulation semble omniprésente. Sauf coup de maître nous ne saurons rien et c’est tant mieux. Ce qu’il est permis de comprendre c’est que le pouvoir ne s’est pas fait que des amis au coeur de l’Etat et que d’autres révélations, d’autres enregistrements sortiront ici ou ailleurs et c’est bien ce que le pouvoir craint se sentant cerné et ne maîtrisant pas la situation.

Mais que fait donc Mme Macron ? Elle ne pourrait pas lui dire « arrête tes conneries »  à son gamin et à ceux du même jardin d’enfants ?

Au lieu d’aller faire du shopping et de se faire décoiffer par son merlan attitré. Ecervelée, va! On dirait Schiappa .

Il n’y a pas déjà eu, une affaire d’état à propos d’un vol de bandes magnétiques qui s’est terminée par la Démission d’un Président de la République ?

Sauf que cette fois ci comme on a un scénario à la pieds nickelés pas doués, les voleurs sont des procureurs qui veulent dérober en plein jour et que la Sinistre de la Justice protège en mentant devant un Élus du Peuple….

Comme le délinquant qui a déclenché l’affaire a aussi menti devant les mêmes Élus….

Y aurait-il donc quelque chose d’autres à cacher sachant que les russes sont déjà dans le scénario ?

Et pendant ce temps là, les Gilets Jaunes défiaient, défiaient….

 

Sans doute, mais cette affaire de bandes magnétiques se déroulait dans une démocratie…

Un vieux mot totalement désuet ici et maintenant cry !

Tiens tiens, vous voilà admirateur de l’Amérique de Nixon, à présent ? Oublié, le coup d’Etat contre Allende ?

Dans une démocratie, oui. Mais, en France, demander aux politiques de rendre des comptes de probité, vous n’y pensez pas ! En Grande-Bretagne, un ministre doit partir s’il ment sur une contravention. Mais chez nous, on est dans l’entre-soi, on se soutient. Regardez l’exemplarité des peines prononcées par les collègues élus de la  Cour de Justice (ou pas) de la République.

On comprend la réticence envers le R I C …

 

Ceux qui ont été diffamés peuvent porter plainte contre elle devant la CJR

Admirateur de la presse de l’Amérique de Nixon, cher Megrilab wink !

Philippe Courroye / $arkosy  et maintenant un nouveau tandem :Rémy Heitz / Macron

Ou sont donc passés les valeurs « honnêteté;probité « ?

Cher Monsieur Grognier,

Les grots mots sont interdits ! Merci de modifier votre commentaire. Vous avez, par exemple, l’autorisation exceptionnelle du tribunal d’exception d’écrire : « les valeurs honnêteté ; probité« …

Cordialement.

laughing

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 12:39
  • PAR 

Une bande sonore circule qui pourrait provenir d’un enregistrement réalisé dans l’appartement de la Responsable sécurité du 1er ministre.

C’est Valeurs actuelles qui émet l’hypothèse. A partir de quels éléments? L’histoire ne le dit pas.

L’information n’est pas anodine (seule la NSA a le droit d’écouter toutes les conversations et de lire tous les messages). Le Premier ministre s’en émeut et tente une perquisition dans les locaux de Mediapart.

C’est limite, je ne sais pas exactement de quel côté de la limite, visiblement les avis sont partagés, mais après tout, sur un malentendu, ça peut marcher.

Mediapart s’oppose à la perquisition -comme la loi le lui permet.

Fin du chapitre.

Plenel n’a pas bandé ses petits bras musclés pour prendre la tête de l’armée des ombres dans une France occupée par un régime fasciste. Il a demandé l’application de la loi (le droit au refus de la perquisition) et la loi a été appliquée (les perquisitionneurs (?) sont partis).

Je souligne: Mediapart a raison de publier toutes ces infos et a eu raison de s’opposer à la perquisition.

Je dis juste cela avant de me faire insulter et pourrir; mais avant d’appeler à la lutte armée et à la résistance, ce serait bien de raison garder et de ramener les faits à leur juste proportion.

 

 

« Ramener les faits à leur juste proportion ».

Le scandale de la perquisition dans la rédaction d’un journal est suffisamment grave pour devoir en rajouter

– surtout si c’est pour pousser à la place de Macron un candidat extrémiste qui ferait entrer la police dans les locaux du journal sans s’embarrasser des procédures légales quelconques. frown

N’importe quoi! Vous croyez vraiment à ce que vous dites? ou bien  c’est l’excitation qui vous rend déraisonnable ?

Tous les scenarii sont à envisager , mon brave AB du Finistère et des Côtes d’Armor réunis ! C’est un abus de Chouchen qui vous rend vindicatif , ou usage exagéré de l’adoration emmanuélienne ?

Tout ceci tourne au second empire à la sauce secte, il est hallucinant des voir des parallèles criants avec :

« Des Idées napoléoniennes » (Luis-Napoleon)

« dans un gouvernement dont la base est démocratique, le chef seul a la puissance gouvernementale ; la force morale ne dérive que de lui, tout aussi remonte directement jusqu’à lui. ».

Nous ne sommes pas loin d’une dérive vers Macron I

L’avenir de la démocratie Républicaine selon lrem !

Attention danger, le personnage montre des signes évidents de dérive, ses actes, ses phrases, ses provocations puérils, son entourage improbable, son verbiage hautain, tout ceci est alarmant.

Quand la gangrène affecte les pieds,

https://terredespagels.blogspot.com/2014/09/actualites-cros-de-georand.html

il ne faut pas s’étonner que la tête soit malade…

« Depuis tout petit, on ma appris que dans une démocratie qui se respecte, les pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire étaient indépendant des uns et des autres »

Oui mais désormais l’élément nouveau est le personnage qui fait fit des certains fondements de la République Démocratique, car il privilégie des intérêts de classe sur les intérêts COMMUNS.

Il est devenu le Président des uns, CONTRE les autres.

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 12:47
  • PAR 

Macron est encore dans l’ancien monde, ma parole ! Il ne sait pas que dans le nouveau monde des startupppps, les infos circulent à la vitesse V, macron convoque la justice en catimini mais tout se sait, tout circule! Bravo Mediapart, ne lâchez rien ! Macron vacille !!

Ah ben par contre, c’est pas encore arrivé sur franceinfotvmacron frown.

En attendant, semblent réactivés pour une énième saison corsée, tous les « Malotru »(s) du Bureau des Légendes…

C’est fou, Manu Premier a au moins réussi une chose : nous faire regretter François Dernier !

Et pourtant c’est bien « ce Dernier » qui lui a permis d’accéder à la notoriété, un comble…

le jour de la conf de presse Plenel defend la journaliste de BFM dans une interview de 

Isadora Duncan

c est a mourir de rire B F M des journalistes!!!!!!!!

« Et puis ensuite nous dire ce qu’il pense de la gente journalistique  ?  »

Petit rappel : le substantif « gente » n’existe pas. Seul « gent » est au dictionnaire.
On parle de la gent féminine. Ici, il s’agit de la gent journalistique.
Par contre, l’adjectif « gent » existe bien. Et du coup, il s’accorde. Exemple : de gentes dames.

Ce petit détail précisé, je suis entièrement d’accord avec votre opinion de ces « journalistes »-là !

Truchot voire les Cruchot(s)  gendarmiques…

Tout à fait ok pour la question orthographique, écriture un peu trop rapide, gent évidemment ! Merci c’est corrigé

Ce petit rappel gentillet ne peut que servir notre langue … quelque peu complexe et ardue à maîtriser nom d’une pipe !

Merci

Je recommande la lecture de l’étude approfondie à partir d’archives d’Annie Lacroix Riz de la situation politique, sociale et économique et son évolution avant 39/45 dans « Le Choix de la Défaite ».

Ça aide à comprendre ce qui s’est passé, comment ça s’est passé et pourquoi, venant de qui et par quel truchements de factotums politiques, et on est frappé par un certain nombre de corrélation avec la situation actuelle. Toutes proportions gardées naturellement, mais quand même…

Ce n’est pas forcément réjouissant mais ça aide.

Ne croyez pas ça, on n’a pas fini de rigoler…

J’ai très très hâte de voir le « chiche » du président pour la prochaine interview à Mediapart 🙂

Pourquoi choisir un camp ? Il y a un certain journal satirique paraissant le mercredi qui n’est dans aucun camp et qui a servi valeureusement dans notre histoire, de temps à autre (et qui ne semble pas avoir trop de problèmes de pérennité).

Je n’ai rien contre choisir un camp, mais quand ce camp est aux commande, j’ai tendance à penser qu’il vaut alors mieux changer de source d’info.

Ce sont de bonnes questions…

La raison pour laquelle la réponse de Matignon au journaliste de Valeurs Actuelles a pu justifier l’ouverture d’une enquête préliminaire par le procureur de Paris pour« atteinte à l’intimité de la vie privée » et « détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interception de télécommunications ou de conversations » réside dans le fait que « Matignon a aussi vérifié qu’aucune écoute administrative n’avait été autorisée concernant les protagonistes cités pendant la période des faits » et communiqué cette information au journaliste et au parquet, comme l’écrit Mediapart.

Or le Parquet qui s’intéresse naturellement à cette affaire sait comme tout le monde que Mediapart a publié des enregistrements, manifestement réalisés à l’insu de MM. Benalla et Crase. La question qu’il se pose légitimement est de savoir s’il s’agit d’enregistrements légaux ou illégaux.

Or, en faisant cette réponse, Matignon lui donne implicitement la réponse : ces enregistrements n’ont pas été autorisés par Matignon. Le Parquet sait pas ailleurs qu’il ne s’agit pas d’un enregistrement qui aurait été réalisé à la demande d’un juge d’instruction. Ils sont donc illégaux et ceci justifie que soit ouverte une enquête préliminaire pour « détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interception de télécommunications ou de conversations ».

Par ailleurs, le Parquet est fondé à ouvrir une enquête pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » même si MM. Benalla et Crase n’ont pas porté plainte. D’une part, il est possible que Mme Crase ait porté plainte, ensuite il y a bien atteinte à l’intimité de la vie privée.

En effet, dans les premières secondes du 2ème enregistrement, on peut entendre M. Benalla s’enquérir auprès de M. Crase de l’état de santé de sa femme, après accouchement semble t -il, et ce dernier rappeler un rendez vous avec une sage-femme après avoir dit « c’est chaud ».

Lorsque j’en ai pris connaissance jeudi dernier, j’en ai conclu que ces quelques secondes d’échange auraient dû être supprimées par Mediapart et que cette portion de l’enregistrement tombe de façon certaine sous le coup de la loi. M. Crase et son épouse sont parfaitement fondés à porter plainte pour atteinte à l’intimité de leur vie privée,

Ceci justifie-t-il pour autant que soit conduite une perquisition chez Mediapart ?

En opportunité, certainement pas, mais le Parquet a respecté la procédure, demandé à perquisitionner et s’est vu opposer un refus, parfaitement légal.

Lorsque Matignon a transmis au Parquet la réponse qu’il a faite au journaliste de Mediapart, il est hautement probable qu’il ait fait précéder cet envoi d’un coup de téléphone expliquant le pourquoi de la chose, ce qui est conforme aux usages.

Il est possible, sinon probable, que Matignon ait demandé au Parquet d’aller perquisitionner à Mediapart. Hollande avait eu la sagesse de ne prévoir aucune sanction pénale à l’interdiction posée par la loi de 2013 d’adresser des instructions individuelles au Parquet, de sorte que si c’est illégal, un Gouvernement ne prend aucun risque à violer cette interdiction…

Il est également possible que le Procureur de Paris ait cru bon faire du zèle de son propre chef, mais cela parait moins probable. Mais même dans ce cas, il a informé le Garde des Sceaux qui ne s’y est pas opposé…

Cet article montre en tout cas que soit Matignon ment au journaliste de Valeurs Actuelles et au Parquet, ce qui est peu probable, soit qu’il s’agit d’enregistrements illégaux. J’ai écrit hier sur un autre fil que l’hypothèse la plus vraisemblable était qu’un service français avait enregistré illégalement MM. Benalla et Crase. C’est ici et dans les commentaires suivants :

https://blogs.mediapart.fr/paul-cassia/blog/050219/perquisition-mediapart-sous-le-zele-du-parquet-la-panique-du-politique/commentaires#comment-9278133   

Merci de ce développement et de ceux auxquels vous renvoyez qui éclairent en effet mieux la situation que les articles Mediapart d’origine. Il est vrai que vos conclusions sont ouvertes et que Mediapart qui connaît ses sources (ou croit les connaître si on entre dans des spéculations complotistes !) ne peut valider ni infirmer une hypothèse au risque de compromettre lesdites sources.

Merci. Mediapart connait nécessairement ses sources. Ils ne prendraient certainement pas le risque de publier des enregistrements sans savoir d’où ils viennent.

Dans l’article de jeudi dernier, Mediapart a écrit jeudi dernier que Benalla avait attire[r] l’attention discrète des services de renseignement…

Mafia ordinaire à la tête d’un état qui fut parfois presque démocratique, seuil qui aurait pu lui permettre de le devenir de plus en plus; mais élection après élection manipulée par les aboyeurs de service, il dérive lentement mais sûrement vers l’extrême-droite. Il en présente tous les symptômes. Ça ne se soigne pas. Seule l’ablation peut peut-être sauver la république malade. Gouvernement démission!

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 13:03
  • PAR 

Ca fait 8 mois que MDP écrit et dit que « l’affaire Benalla est une affaire d’Etat » contre toute évidence et que les aventures du petit pied nickelé Benalla et de son copain Crase distraient la blogosphère .

Dans l’épisode de la non perquisition , pourquoi tant de piailleries des excités du Forum? Où est la violation de la loi? MDP n’a jamais été perquisitionné , à la différence d’autres publications qui ont plus de bouteille? et alors? MDP n’a que dix ans d’âge , il en verra d’autres dans une vie que je souhaite longue , car le journalisme d’investigation est sous développé en France.

MDP gagnerait en crédibilité si les débordements du petit Benalla ne donnaient pas lieu à une vendetta de Plenel contre le Gouvernement. Benalla au coeur de l’Etat parce qu’il a travaillé un an à l’Elysée? Soyons sérieux , à ce compte les femmes de ménage et les jardiniers sont aussi au coeur de l’Etat. Que le poids plume Plenel (comme démontré dans son débat avec Macron ) fasse du buzz pour le commerce , c’est compréhensible jusqu’à un certain point, mais point trop n’en faut. Ethique ou démagogie? Quelquefois il faut choisir.

À quel nom le chèque LREM du ministère de la propagande l’Intérieur?

Le propos est un brin excessif  mais le premier paragraphe est plein de bon sens :

Ca fait 8 mois que MDP écrit et dit que « l’affaire Benalla est une affaire d’Etat » contre toute évidence et que les aventures du petit pied nickelé Benalla et de son copain Crase distraient la blogosphère .

Les historiens auront du mal à comprendre dans quelques décennies l’ampleur prise par cette affaire de corne-cul au moment où des questions majeures se posaient avec grande urgence et intensité :

– La lutte contre le réchauffement climatique est-elle déjà perdue ?

– L’aggravation des inégalités est-elle irréversible et faut-il craindre (ou espérer) des développements révolutionnaires ?

-La montée mondiale des régimes autoritaires et nationalistes est-elle une mauvaise fluctuation conjoncturelle ou une tendance lourde et très dangereuse de long terme ?

– L’Europe avec un Brexit non maîtrisé, les poussées eurosceptiques et souverainistes, les grandes divergences entre pays sur des questions essentielles, est-elle proche de la déagrégation ?

–  Le système libéral prédominant doit-il être préservé, amendé, transformé, abandonné et comment ?

La situation du personnage Benalla est une affaire d’Etat en elle-même, et le traitement des suites …. Comment un homme de 26 ans, chauffeur (licencié par Montebourg à la suite d’un délit de fuite après un accident) garde de corps de son état peut-il être protégé à ce point au plus haut sommet de l’Etat, par la justice après avoir fait le coup de poing place de la Contrescarpe hors de toute légalité et avoir multiplié les infractions depuis plusieurs mois, conservant sa morgue

Tout chef d’Etat mis en difficulté par un de ses proches est immédiatement écarté pour protéger la fonction, la poursuite de la carrière du dit chef d’Etat. Les exemples ne manquent pas y compris lorsque est sacrifié, un proche, un fidèle. Là rien, au contraire. Tout l’entourage tremble et lui marque toujours des égards. La justice le ménage. On le reçoit, on l’adule dans les milieux « bien informés ».

Alors la curiosité est piquée au vif. Qu’est-ce que cela cache. Quel secret détient-il. Est-il en capacité de faire du chantage et de quel ordre; Légitime curiosité. Qu’est-ce qu’on nous cache.

Benalla n’est rien. Seul ce qu’il sait est important.Qu’est-ce que la présidence a à cacher. Cela doit être très grave pour en arriver là. On comprend que le pouvoir soit fébrile.

Les bonnes questions.

Toujours à côté de la plaque, mais du bon côté de la tartine. Pourquoi la garde des Sceaux a-t-elle menti devant les députés et les sénateurs ? Pourquoi Benalla et Crase ne sont pas encore incarcérés ? Pourquoi le coffre-fort qui a disparu ne fait-il pas l’objet d’une enquête ? Pourquoi avoir fait voter une loi scélérate en moins d’une semaine ? Quelquefois il faut choisir : la résistance ou la collaboration !

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 13:11
  • PAR 

Mam, quel gros pataquès…. Le père Rémi Heitz n’a pas la lumière à tous les étages…. Avec l’aval de Philippe, il a sonné la charge contre MDP… Rémi s’est dit, je m’en vais les secouer et stopper la machine à claques…. Bravo le Rémi, t’as remis 20 centimes dans le jukebox…. Cette affaire louche n’en finit pas…. Dramatique….

Amédée (de Courson) n’a pas dit autre chose, je crois, sur les retours de francisque…

-oOo-

MAIS QUE FAISAIENT DONC BENALLA

et son OMBRE GENDARME le 1° Mai à PARIS ?

De l’entraînement pour se maintenir en forme ?

Du tourisme en musculation ?

Montrer « qu’ils en avaient » ?

Une expérience d’interpellation en appui avec la police officielle ?

Une préparation à infiltration de la police officielle pour préparer les « Brigades Benalla » associées aux troupes du « maintien du désordre » alors qu’elles sont dans des unités qui sont habituellement en charge de la lutte contre la criminalité et/ou le terrorisme ?

Une préparation à constitution d’une Milice privée ou para-publique ?

Autre chose ? quoi donc ?

La turbidité entretenue sur cette opération justifie que la conduite du maintien de l’Ordre soit analysée et contrôlée par le Parlement sous forme,  par exemple :de…

CRÉATION d’un ORGANISME INDÉPENDANT de contrôle du « maintien de l’ordre » et/ou d’une …

COMMISSION d’ ENQUÊTE PARLEMENTAIRE

-oOo-

La démocratie a besoin de journalistes debouts

 

Merci, d’être des journalistes, des journalistes libres même si parfois je trouve vos articles très orientés. C’est mon point de vue, mon libre arbitre et mon esprit critique qui parlent. Merci d’être des journalistes d’investigation. Merci de défendre la liberté de la presse, symbole de la santé d’une véritable démocratie. Le fait de devoir lutter pour maintenir cette liberté m’inquiète et me désole. Pour répondre, à certains, un des journalistes de Médiapart, présent lors de la tentative de perquisition, était l’invité de l’émission « L’instant M », sur France Inter hier.
  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 13:19
  • PAR 

Ce sont vraiment  des pieds nickelés qui dirigent ce pays .La dangerosité en plus

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 13:26
  • PAR 

LÉGALE OU PAS LA PERQUI’S A MEDIAPART ? RÉPONSE DU MONDE (5 février 2019 les décodeurs)

« (…) débat sur la validité de la procédure ouverte par le procureur. En effet, l’article 226-6 du code pénal indique que L’ACTION PUBLIQUE NE PEUT S’EXERCER sur le chef d’« atteinte à l’intimité de la vie privée » sans plainte de la victime, de son représentant légal ou de ses ayants droit. Toutefois, L’OUVERTURE DE L’ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE NE CONSTITUE PAS STRICTO CENSU UNE MISE EN MOUVEMENT DE L’ACTION PUBLIQUE comme l’a relevé la COUR DE CASSATION il y a quelques années. LA PROCÉDURE EST DONC POUR L’INSTANT VALIDE (…) »

Conclusion : les enquêtes préliminaires du parquet sont vraiment un outil dictatorial par excellence, puisqu’on peut les utiliser à tout propos, par tout prétexte, sans presqu’aucun recours. Pour une justice indépendante par un renforcement du rôle et des pouvoirs de l’instruction !!!

STRICTO SENSU

« Pensez-y bien la prochaine fois qu’on vous enjoint, sous peine de rejoindre le rang des salauds, de voter pour un champion de la démocratie pour faire « barrage à l’extrême-droite ». »

Le problème, c’est que si tous les anti-RN s’étaient abstenus de voter Macron à reculons au deuxième tour, on aurait actuellement droit à Marine en tant que présidente.
Et la situation serait actuellement encore bien pire. Parce que non seulement Marine n’aurait pas donné aux riches et aurait tout pris pour elle et sa clique, mais elle aurait encore bien plus réduit nos libertés, en s’aidant pour cela de ses crânes rasés lâchés dans les rues. On aurait eu des Benalla frappant les passants à tous les coins de rue, pour peu que quelqu’un ait encore des velleités de se rebeller au vu et au su des caméras de surveillance.
Au point qu’une revue bien connue aurait dû dorénavrant s’appeler « Coins de rue, images immondes ».
Non pas que j’admette et accepte l’actuelle situation, c’est impossible. Nous avions l’embarras, mais pas vraiment le choix.

Si nous avions eu un bulletin blanc majoritaire légalisé , nous n’aurions eu ni l’un ,ni l’autre ; me trompè-je ?

macron à 24 et marine à 20 , si personne d’autres n’avait voté alors le pen n’était même pas élue .. tous les sondages donnait jour après jour macron autour de 63 , grâce à des gens comme vous  , on ne vous demandait pas de changer d’avis , non , on demandait juste de alors ne pas culpabiliser ceux qui préferaient s’abstenir pour ne pas non plus plébisciter macron , souvent celui de ceux qui se souvenait que le plébiscite de chirac n’avait en rien bénéficié à la lutte contre le pen ,

Ah, qu’est-ce que j’aimerais qu’on puisse indiquer notre refus des deux candidats restants par des votes blancs !

sylvain, 

Vous êtes trop cruel avec notre ami Edwy, dit  » le Lucide  »   !

 

Je recommande votre post car vouloir séparer la violence économique et l’injustice sociale de l’autoritarisme était une erreur, et le devient de plus en plus à l’évidence. Pour vaincre les résistances nées de l’injustice sociale, la violence économique utilise les outils de l’autoritarisme étatique :

– idéologiquement, car, selon les tenants de l’ultralibéralisme, la réalité doit être forcée pour entrer dans le modèle ( voir les interventions jadis du FMI de M. Camdessus);

– kleptocratiquement (kleptocratie = gouvernement par des voleurs), car le bien public doit être essoré au profit de la caste à laquelle on appartient ou que l’on sert avec diligence pour en récupérer des retombées financières,

– culturellement, quand on n’a pas d’expérience politique et qu’on n’a connu que les entreprises ou les administrations hiérarchiques dans lesquelles la démocratie n’existe pas;

– hâtivement, car si on veut se faire un max de blé, c’est maintenant tant qu’on n’a pas épuisé complètement les ressources de la planète et vendu tous les bijoux de la famille-nation.

C’est n’avoir aucune mémoire ou oublier l’histoire…que d’oublier Pinochet, et les autres dictateurs sud-américains plus ou moins ouvertement soutenus par la CIA, Nixon et Kissinger ( opérations Condor, Charly) pour préserver les intérêts américains (what else ?), et ouvertement soutenus par les économistes de Chicago ( discours de Milton Friedman au Chili).

 

 

« – hâtivement, car si on veut se faire un max de blé, c’est maintenant tant qu’on n’a pas épuisé complètement les ressources de la planète et vendu tous les bijoux de la famille-nation. »

Tiens, cela me rappelle des commentaires typiques en Afrique : vous avez dit « bananière » ? undecided

Où est l’état autoritaire duquel le valeureux candidat Macron devait nous protéger?

Il devait nous protéger de l’extrême droite, et effectivement Marine Le Pen n’est pas devenu président de la République . Vous semblez dire que cette menace n’en était pas une et que l’autoritaire c’est Macron. Certes les perquisitions chez des hommes politiques et des journalistes la menace d’une loi qui permet au préfet d’arrêter préventivement lors d’une manifestation ne vont pas dans le sens de la liberté. Et si cette dernière est finalement votée c’est grave.

Mais votre question semble vouloir dire que la situation que nous vivons est bien pire que celle que nous aurions vécue avec le FN au pouvoir, que l’état autoritaire d’extrême droite n’existe pas . Forcément puisqu’il n’est pas parvenu au pouvoir. Mais on sait ce que devient un pays lorsque l’extrême droite est au pouvoir, on sait que de plus au début , elle agit de façon à s’attirer la faveur du peuple ( ce n’est pas un hasard si la cote de Salvini a nettement progressé depuis qu’il est au pouvoir et si ses idées dominent nettement celles de Cinq Etoiles). C’est dans un deuxième temps que les choses se gâtent.

Où est l’état autoritaire duquel le valeureux candidat Macron devait nous protéger?

Il devait nous protéger de l’extrême droite, et effectivement Marine Le Pen n’est pas devenu président de la République . Vous semblez dire que cette menace n’en était pas une et que l’autoritaire c’est Macron. Certes les perquisitions chez des hommes politiques et des journalistes la menace d’une loi qui permet au préfet d’arrêter préventivement lors d’une manifestation ne vont pas dans le sens de la liberté. Et si cette dernière est finalement votée c’est grave.

Mais votre question semble vouloir dire que la situation que nous vivons est bien pire que celle que nous aurions vécue avec le FN au pouvoir, que l’état autoritaire d’extrême droite n’existe pas . Forcément puisqu’il n’est pas parvenu au pouvoir. Mais on sait ce que devient un pays lorsque l’extrême droite est au pouvoir, on sait que de plus au début , elle agit de façon à s’attirer la faveur du peuple ( ce n’est pas un hasard si la cote de Salvini a nettement progressé depuis qu’il est au pouvoir et si ses idées dominent nettement celles de Cinq Etoiles). C’est dans un deuxième temps que les choses se gâtent.

« Pensez-y bien la prochaine fois qu’on vous enjoint, sous peine de rejoindre le rang des salauds, de voter pour un champion de la démocratie pour faire « barrage à l’extrême-droite« .

 

On a beau « bien y penser », on fait quoi au moment de voter quand on a le choix entre ces deux apprentis dictateurs ? Le message est difficile à comprendre. Cela aurait un sens s’il existait un quorum pour l’élection présidentielle, alors, on voterait blanc. Mais ce n’est pas le cas.

Voilà pourquoi il n’était pas possible de choisir entre la peste et choléra! C’est vrai que c’est toujours plus facile de le dire après qu’avant. Mais Valls et Macron nous avaient déjà mis dans l’ambiance, le 49-3 à coups de matraques ça laisse des cicatrices.

Dans l’offre, il n’y avait qu’un seul vote possible: Jean Luc Mélenchon qui était le mieux placé à gauche, pour apporter, réformer la justice sociale et fiscale, pour reconsidérer notre vie démocratique revendiquée par les GJ,  pour oeuvrer pour l’environnement. C’était opportunément remettre en selle l’industrie par la transition énergétique et donc l’emploi qui ne bénéficie meme pas des milliards d’Euros de cadeaux au capital.

Le néo-libéralisme macronien, le rantanplan des trumpistes, est une forme déguisée du fascisme au seul service de la finance. Hollande et ses sbires en furent les serviteurs de leur marketing dont le mot socialisme n’est qu’un packaging pour leurrer le français moyen et bien pensant. Et ça a bien fonctionné. Et c’est loin d’être terminé. Mais ils se sont nassés et n’ont d’autre alternative que réprimer et légiférer pour zipper le peuple.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 13:29
  • PAR 

Mediapart touché par les foudres des abus de pouvoir de l’état arbitraire.

C’est terrifiant, et il faut vous soutenir entièrement dans cette épreuve.

Prenons aussi le temps d’un retour de conscience. Le moment est opportun de relire les prises de position du patron de Mediapart entre les deux tours de la présidentielle.

https://www.mediapart.fr/journal/france/010517/dire-non-au-desastre?onglet=full

« Nous ne confondons pas la violence économique et l’injustice sociale sous une démocratie, fût-elle imparfaite, et sous un pouvoir autoritaire. Dans un cas, on peut encore lutter, organiser des mobilisations, construire un rapport de force, voire faire reculer le pouvoir. Dans l’autre, c’est ce droit de contester et de résister qui sera remis en cause, avec tous les moyens de coercition de l’État et de sa police. C’est n’avoir aucune mémoire ou oublier l’histoire que de penser qu’il pourrait y avoir une commune mesure entre ces deux situations. Qui demandait l’interdiction des manifestations contre la loi sur le travail du gouvernement Valls ? Marine Le Pen ! Qui envisage de mettre sous surveillance la liberté de la presse ? Le Front national ! Qui veut s’en prendre au droit de grève, c’est-à-dire le droit pour ceux qui n’ont pour seule richesse que leur travail de construire un rapport de force face au patronat et aux actionnaires, bref au capital ? Les mêmes ! »

Ces paroles résonnent aujourd’hui d’une ironie bien amère. Moins de deux ans après, le résultat s’avère le contraire exact du but affirmé.

Où est la démocratie annoncée? Et où est l’état autoritaire duquel le valeureux candidat Macron devait nous protéger?

Qui donne aujourd’hui pouvoir aux préfets d’interdire de manifester?

Qui s’en prend à la liberté de la presse?

Qui déploie l’état policier?

Le barrage contre l’état autoritaire s’est révélé dans les faits être un tremplin.

Pensez-y bien la prochaine fois qu’on vous enjoint, sous peine de rejoindre le rang des salauds, de voter pour un champion de la démocratie afin de faire « barrage à l’extrême-droite ».

Le refus de Médiapart d’accepter cette perquisition a ridiculisé le procureur de paris, le faisant passer pour un idiot incapable de mener une procédure correcte alors qu’il est grassement payé pour ce faire. Et ce ridicule touche aussi bien Macron que Philippe.

Les gens qui, comme vous, ont des immenses œillères, m’effarent.
Même si les moyens déployés étaient un tantinet démesurés, les perquisitions chez LFI étaient justifiées compte tenu des deux enquêtes en cours.

Une perquisition ordonnée par un procureur placé par Macron et sur de simples rumeurs versus une perquisition ordonnée par un juge (/des juges) sur des enquêtes en cours…

C’est pareil puisque Mélenchon le dit!!!

non pas ordonné par un juge , ordonnée par un procureur le même que celui de mélenchon ,  qui a recu ensuite l’aval d’un juge , conformément à la loi perben 2 de sarkozy largement dénoncée en son temps comme liberticide , même par le monde :  https://www.lemonde.fr/societe/article/2004/01/27/loi-perben-les-cinq-points-inquietants-pour-les-libertes-publiques_350647_3224.html

rappelons aussi que la perquisition chez mélenchon  a été ordonnée sur dénonciation d’un rapporteur désavoué par sa commission , et celle chez ses anciens assistant parlementaires a été ordonnées aussi sur de simples rumeurs , rumeurs propagées par le fn  , pris lui réellement dans les filets  , et qui pensait ainsi enfumer le monde . donc le fn vous remercie pour votre aide .

pelendos, 

Vous êtes trop cruel avec notre ami Fabrice *,  dit  » l’Extra-Lucide  »  !

Certes il y a dissymétrie … Mais ils auraient dû soutenir de façon équilibrée, sans tomber dans l’excès hypocrite  portant sur la vie privée.

nb – * Que l’on soutient ailleurs, quand il reprend pleinement ses esprits …

« ordonnée par un procureur le même que celui de mélenchon« 

Bon ça déjà c’est faux, donc pas la peine de lire le reste.

Les comptes de campagne de Macron faisant l’objet d’un enquête préliminaire, à quand une perquisition chez Manu et Brigitte façon Mélenchon ?

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Tous ces commentaires me font chaud au coeur. Mais le fond du problème, c’est, Quand Micron retournera-t’il gérer ses comptes chez Rotschid en Suisse. Quand les électeurs vont-ils prendre conscience de l’importance d’un bulletin dans une urne?

La France a suffisamment de richesses pour satisfaire honnêtement et harmonieusement le bien-être de presque tous (les « gros » n’ont besoin de rien de plus qu’ils ont déjà tout).

Je rêve!

Plus besoin de « faire barrage » ou autre connerie de ce genre, l’extrême-droite, nous l’avons !

Nuance! Nous avons une extrême-droite ni de droite ni de gauche comme promis.

Des amateurs malintentionnés. Et ils gouvernent la France !

-oOo-

ET PENDANT CE TEMPS LÀ….

…. Le « TITANIC »

MAINTIENT LE CAP…

FONCE DROIT DEVANT,

À TOUTE VAPEUR :

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>   SUR L’ICEBERG…

-oOo-

Jaune, l’iceberg, bien jaune !

Moi je pensais à notre planète…

Tout dans lepen-tchernobyl-philippe-macron et leur clique de « valeurs » « actuelles » est répugnant d’arrogance, de stupidité, de bassesse, d’ignorance, de haine (1), de violence, de lâcheté, de vanité, de paranoïa. Un pays qui en arrive à se laisser « diriger » par de tels animaux n’est pas une Communauté Humaine.

Ce midi sur France culture un certain brice couturier est parvenu à ne pas trop estropier un des plus grands défis de l’Humanité: l’Intelligence. Le (vrai) débat reste ouvert depuis les origines. Merci à nos amis Gilets jaunes de l’avoir complètement réouvert.

https://www.franceculture.fr/emissions/le-tour-du-monde-des-idees/le-tour-du-monde-des-idees-du-mercredi-06-fevrier-2019

http://rf.proxycast.org/1533746460711985152/12014-06.02.2019-ITEMA_21974210-0.mp3

PS pourrions-nous avoir plus de renseignements sur les activités opaques de ce philippe chez areva ? Ses liens avec kohler et msc (havre) ? Un « premier » « ministre » choisi par macron a nécessairement un passé chargé.

(1) L’espèce lepen-philippe-macron est cancérigène pour les animaux. Elle l’est aussi pour l’Humain. (La Recherche)  https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/biodiversite/pour-les-autres-especes-les-humains-sont-cancerogenes-avance-une-etude_124168

La France est réellement dirigée par une lamentable équipe de pieds-nickelés. Le « nouveau monde » est bien l’ancien… en pire !!!

Des bras cassés. Genre Rantanplan et Averell.

La France est réellement dirigée par une lamentable équipe de pieds-nickelés. Le « nouveau monde » est bien l’ancien… en pire !!!

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 14:29
  • PAR 

Si réellement l’entrevue des deux hommes a eu lieu dans l’appartement du Gspm ( service Sécurité Premier ministre) , lieu visiblement  mis sur écoute(!?) , et si ces écoutes n’ont pas été demandées par les services compétents, je comprends que Matignon s’etonne !!!  ( voire s’en inquiète) Et demande à la justice de plus amples informations ! S’agit il d’ecoutes Officielles ou privées ?

Par ailleurs, si les écoutes, officielles ou officieuses, ont lieu si facilement au sein même des organes del’executif, si ces écoutes passent si facilement à la presse, on comprend mieux que l’executif préfère une « sécurité » privée!!! !!!

je dis ça …

Apparemment, et a priori plus grave encore dans ce crapoteux sac de noeuds, ce serait, si je lis bien, l’appartement ou local dévolu au Gspm, mais celui, privé, de sa responsable, puisqu’il est même mentionné, à titre de déni par cette officier de police, le compagnon de celle-ci…  Que le sieur Crase se soit vanté de son côté de connexions suivies avec des responsables de police réticents à intervenir contre lui et l’Alex, ne manque évidemment d’alimenter interrogations et suspicions.

ça fait beaucoup de si … à partir d’une hypothèse, que d’is-je , d’une rumeur ! De quoi alimenter une théorie du complot …

Un conseil : restez en à ce qui est factuel, et ne comptez pas trop sur les « informations » officielles » pour connaître la vérité ! Comptez plutôt sur les lanceurs d’alerte !

Si c’est chez elle qu’ont eu lieu ces écoutes,  contre son gré à elle et à son mari , elle devrait porter plainte  . Si elle ne porte pas plainte c’est que …

Benalla et Crase savent ou cela a eu lieu de toutes façons.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

L’imbécillité de trogneux, s’imaginant que gaver macron comme on engraisse un veau pouvait en faire un « chef » d' »état » est une hypothèse intéressante.

Rénovation ratée, insipide à l’Elysée…

Ailleurs, pourtant financiers de la Macronne,  on n’a pas eu le droit de voir !

 

Bien vu.

Au Danube de la Pensée (l’un des surnoms du Conducator) succède le Naveton de la Pensée (Petit ruisseau traversant Bar-le-Duc).

Curieux ce Philippe :

Il a tenu un temps chronique dans Libération et le 18 janvier 2017 il décrivait ainsi Emmanuel Macron : « qui n’assume rien mais promet tout, avec la fougue d’un conquérant juvénile et le cynisme d’un vieux routier » : « Pour certains (…) il serait le fils naturel de Kennedy et de Mendès-France. On peut en douter. Le premier avait plus de charisme, le second plus de principes. »

Interrogé sur les critères devant guider Emmanuel Macron dans le choix d’un chef de gouvernement, François Hollande confiait peu avant de céder son bureau de l’Elysée à son ex-protégé : « Il doit avoir une grande confiance dans son Premier ministre, parce que c’est là que tout se joue. »

Voir Ouest-France 15 mai 2017 – Jour de la nomination d’Edouard Philippe comme 1erministre alors député-maire LR du Havre)
https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/qui-est-edouard-philippe-nomme-premier-ministre-par-macron-4993328

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 14:41
  • PAR 

Est ce le proc de Paris qui aurait fait du zèle pour plaire et complaire à l’ancien élève de la mère Trogneux à qui il doit sa bonne fortune ?

Si c’est le cas ça rappelle un peu le fameux juge Courroye – de transmission –

Et puis comme Sarko est dans les papiers du petit en ce moment vas t en voir ?

 

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 14:49
  • PAR 

En préambule de notre Constitution: « Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, …. »

La Déclaration des DROITS DE L’HOMME 1789 dit en son ARTICLE 16: « Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni LA SEPARATION DES POUVOIRS DETERMINEE,N’A POINT DE CONSTITUTION ».

Pour la REFORME DE INSTITUTIONS voulue par le Président, voilà un  beau support de réflexion.

POUVOIR JUDICIAIRE:

La ministre avoue et assume: »Les procureurs, « parce qu’ils sont porteurs d’une politique publique définie par notre gouvernement […], s’inscrivent dans une ligne de hiérarchie », avait estimé en octobre dernier la ministre de la justice, Nicole Belloubet,  » D’où le choix du Procureur de Médiapart

POUVOIR LEGISLATIF: Voir les sanctions et radiations appliquées aux Députés de la Majorité Présidentielles, et le Droit qu’ils ont de porter la Parole de leurs électeurs

POUVOIR EXECUTIF: Voir la liberté du Premier Ministre à former son gouvernement et à prendre quelque initiative.

On en n’est plus à se préoccuper de l’Esprit des Lois; où est le temps où on se référait à la volonté du législateur! Il y a 10 ans seulement j’ai entendu un représentant du Parquet rappeler cette volonté pour la défendre.

 

Notre philosophe national devrait méditer un peu le siècle des Lumières et les enrichissements ultérieurs.

Mediapart qui publie des articles sur Mediapart …c’est le serpent qui se mort la queue. Payer un abonnement pour lire des articles uniquement sur les gilets jaunes et sur Mediapart? Ça commence à grincer.

Oui, c’est à s’la prendre et à s’la mordre !

Abonnez-vous au Figaro ou à Paris-Match.

c’est certain que s’il fallait atteindre les Salamé, Apathie et autres Saint-Crick pour en parler …

… et voilà bien du bruit !

(Victor Hugo Hernani)

Si vous avez quelques connaissances en acoustique – ce qui est probable puisque vous en avez en tout –  vous devez savoir ce qu’est le « bruit blanc »?… C’est celui que dispense vos commentaires sybillins.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 15:00
  • PAR 

 Perquisition chez MDP :l’avis éclairé d’un Professeur de Droit

https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/mediapart-ou-commence-latteinte-a-la-vie-privee-ou-sarrete-la-liberte-dinformer

Vers une presse sans journalistes: France culture: Instructif !

La profession est loin d’être homogène!Ceci pourrait expliquer pas mal de dérives.

Faut-il s’évertuer à défendre l’ensemble d’une profession sans tenir compte de la diversité des formations, des compétences et des rémunérations?

« Ces cons de journalistes » Olivier Goujon

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/vers-une-presse-sans-journalistes

 

 

A Médiapart.

Je suppose que vous vous souvenez de l’épisode des  » Plombiers du Canard  » .

Vous avez donc du prendre toutes les précautions nécessaires .

si ce n’est pas le cas, faites le rapidement

Les plombiers de  » l’entreprise   » Marcellin était intervenus la nuit dans les futurs locaux du Canard .   Locaux  vides puisqu’en cours de construction . Le Canard a porté plainte pour violation de domicile .  Au bout de 7/8 années de procédures  il a été débouté, la justice ayant jugé qu’il n’y avait pas de violation de domicile puisque les locaux étaient inhabités .

La seule suite : Marcellin est passé de la plomberie à l’agriculture .

Oui parce qu’il y-a peu du plombier au dessoudeur.

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 15:05
  • PAR 

A propos du GRAND DEBAT: Quelle est la différence entre Démocratie et Dictature:

Dictature c’est « Ferme ta Gueule »

Démocratie c’est « Cause toujours »

Alors débattez causez!

Toujours pour l’éternité de la Démocratie sainte et sacrée

 

il faut tirer cette histoire de protection de la vie privée au clair , la vie privé de quel astre ? on s’y perd dans ces trajectoires de planètes..

Le proc a assuré qu’il ne s’agissait pas de la vie privée de l’un des deux (aucun n’a porté plainte d’ailleurs).

MDP en a conclu que c’était la vie privée d’un protagoniste « fantome ». Il y a toutefois un troisieme protagoniste, un troisième locuteur, dans ces enregistrement: à un moment on l’entend dire « …tu vas les bouffer… ».

À croire que leurs sources ont moins de valeur que celles de MdPt.

Étonnant, non ?

 

Ou alors l’exécutif est « parfaitement à l’aise » avec Valeurs Actuelles.

Oui c’est cela, c’est certainement cela !

 

cela commence a devenir inquiétant……

 

Vous l ‘avalez vous la couverture vite bricolée entre les copains de Macron de valeurs actuelles et le fusible de premier ministre?

Pas moi

et médiapart fait semblant d’y croire.

Si les Guignols de l’Info pouvaient revenir… Mais à peine leur créateur décédé, ils ont été euthanasiés…Ils me manquent, j’aurais voulu savoir à quelle sauce ils auraient accommodé cette sale affaire…

La liberté de la Presse est essentielle en démocratie, la protection des sources et des lanceurs d’alerte doit l’être aussi.

Vous avez dû mettre le doigt sur un sacré Macron-Merdier pour qu’ils tentent à ce point de vous intimider au mépris de la Loi…

A quand la face cachée de l’iceberg Benalla?

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 15:40
  • PAR 

Affaire Benalla: Matignon a provoqué l’enquête sur les sources de Mediapart

a ouais !!

incroyable !!

jamais j aurais imagine ca !!

(ca coule de source)

ATTENTION DANGER

merci a mediapart

 

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 15:41
  • PAR 

 

Encore un fait de plus qui confirme bien que l’on vit, non pas sous une dictature  –  ce qui serait factuellement inexact,  mais bel et bien très concrètement sous le régime d’un despote  non  éclairé  occulte  !

Cf. « despotisme éclairé ».

Valeurs actuelles innocent

va être l’invité de BFM, TF1, A2 innocent

et de France info(toute la semaine)… surprised

Les lundi ne leur suffiront plus embarassed

pour développer le scoop. embarassed

Petitcon, démission. tongue-outsmile

Petitcon , en prison. tongue-outlaughingcool

Le Monde 15h20 :

« Contacté par Le Monde, le journaliste en question, Louis de Raguenel, ancien membre du cabinet du ministre de l’intérieur Claude Guéant et auteur d’un entretien avec Alexandre Benalla publié dans Valeurs actuelles le 19 octobre, confirme les éléments avancés par Mediapart. Il précise avoir posé à Matignon « beaucoup d’autres questions » que les deux citées dans l’article :

« Cela fait longtemps que j’enquête sur l’affaire Benalla. Je voulais savoir dans quelles circonstances l’enregistrement de Benalla et Crase avait été fait. D’abord pour savoir qui participait à la scène et où, pour pouvoir la décrire. Et aussi pour savoir si des services étatiques avaient été mobilisés : la bande provient-elle d’une écoute ou d’une sonorisation clandestine ? L’idée n’était aucunement d’enquêter sur les sources de “Mediapart”, ni de savoir comment ils ont eu accès à l’enregistrement. Je n’ai fait que mon travail et posé des questions. »

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/02/06/la-perquisition-avortee-de-mediapart-a-ete-declenchee-par-des-informations-transmises-par-matignon_5420068_3224.html

Vu de Belgique:

Belleoubête se tâte comme une bête pour savoir si c’est « belle ». Macron qui s’énerve qu’on ne vienne pas le chercher, vient tout seul à l’attaque…

Pendant ce temps là,  Macron se prend une petite claque aux fesses venant de l’Europe pour lui redire clairement que l’Europe , ce n’est pas France-Allemagne ni Alstom-Siemens.

Il fallait que le doigt de MDP mit sur la plaie fasse vraiment mal pour qu’un procureur joue au pro-cureur, lequel ferait mieux de se moucher au lieu de se curer la narine d’un index et prendre un laxatif au lieu de susciter son sphincter avec l’autre index « en même temps ».. Bien qu’après avoir imaginé la pose, le pro-cureur fait rire après avoir fait pleurer.

Une chose est certaine, plus dégueulasse que cela, ce sera difficile à trouver, donc ne changer pas trop vite tout ce petit monde que vous acceptez sans broncher réellement.

Et que dire de cette séance au Conseil de sécurité de l’Onu où, à propos du Vénézuela et en réponse à l’ambassadeur allemand défendant une ingérence dans les affaires de ce pays par la nécessité d’une diplomatie préventive, l’ambassadeur russe a rétorqué que cette idée de diplomatie préventive était à creuser et que la Russie pouvait envisager de saisir le Conseil de sécurité à propos de la situation des Gilets jaunes en France.

Macron est aussi déconsidéré à l’extérieur qu’à l’intérieur et Paris semble devenir Caracas.

La Russie qui reprend son manteau rouge. Intéressant, on commençait à s’ennuyer…

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 15:44
  • PAR 

Merci pour l’article: vous parlez de poupées russes: on pourrait qu’il s’agit d’une affaire benaismaema…..

Entendu dans le hall une fois :  » t’as cas téléphoner à un marabout !  »

Est-ce peut être cette solution ?! innocent

Mille fois BRAVO à toute l’equipe de Mediapart pour vos recherches sur « l’Affaire BENALLA » Émile ZOLA serait fier de vous.

Je suis un abonné de Mediapart depuis Québec. Heureux de pouvoir vous acheter avec mon abonnement.

La MEILLEURE interview d’Edwy Plenel et de Fabrice Arfi, se trouve sur le site BRUT

C’EST DU BONBON.

André Paillé

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 16:00
  • PAR 

Mediapart est attaqué – comme Wikileaks l’est – pour dévoiler la vérité et expliquer comment notre gouvernement exerce le pouvoir. Manifestement, le gouvernement se croit et se sent au dessus de tout control. C’est très grave. Soutien total à Mediapart et à ses journalistes.

Faits DiversLe Parisien, 15h13 :
(Rappel : l’enregistrement en cause a eu lieu le 26 juillet soit il y a six mois !…)

Elle reconnaît avoir reçu Benalla à cette période, mais ne se rappelle pas le jour ?!?…

Et ne se souvient pas si Crase était-là ?!?…

Et son compagnon est aussi « membre des forces spéciales » ?!?

Pas plus ni moins.

Enregistrements de Benalla : la cheffe de la sécurité de Matignon entendue par les enquêteurs
http://beta.leparisien.fr/faits-divers/enregistrements-de-benalla-la-cheffe-de-la-securite-de-matignon-entendue-par-les-enqueteurs-06-02-2019-8005521.php

« Lors de son audition [La cheffe de la sécurité de Matignon, ndlr], la commissaire de police a contesté avoir réalisé ces enregistrements. Elle a en revanche reconnu avoir reçu Benalla à son domicile pour lui témoigner son soutien, à la même période, sans pouvoir préciser le jour. Elle dit ne pas se souvenir que Vincent Crase ait participé à cette rencontre. Mais elle précise que son compagnon, présenté de source proche de l’enquête comme un « membre des forces spéciales », était, lui, présent. »

Plus on remue cette affaire Benalla, plus ça sent la m…. laughing

Merci Mediapart pour votre travail !

On nage en plein délire.

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 16:48
  • PAR 

On ne sait plus quoi dire ni faire face à cette confiscation de l’état par un groupe de gens qui n’obéissent à aucune loi républicaine. Je ne vois pas comment on peut réagir d’une façon démocratique, nous nous retrouvons devant un dilemme. C’est comme si j’allais me plaindre aux commissariat pour coups et blessures face aux policiers, sourires aux lèvres, qui m’ont molestés la veille lors de la manif.

« Vivons heureux en attendant la mort… démocratique » (qui se prépare) en paraphrasant le titre du livre de Pierre Desproges

L’abus de pouvoir délirant est proprement effrayant.

Dans le cadre du monde nouveau de la macronie en marche, découvrez un nouveau concept La perquisition .. « pour voir »

 

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 17:13
  • PAR 

Peut on voir la lettre de Matignon au Parquet?

« Avec un zèle inédit, le procureur de la République de Paris, Rémi Heitz, organise en moins de trois jours (week-end compris), et sans le mandat d’un juge indépendant, la première perquisition de l’histoire de Mediapart. »

Perquisition,comme vous y allez. Une simple tentative d’effraction tout au plus. laughing

Il s’agit toujours de  »l’affaire Benalla » ?

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 18:04
  • PAR 

 

Vichy 4.0  ?

Allo ?  De Courson ?

 

l' »Affaire Benalla », c’est l’histoire d’un petit jeune homme tout lisse, tout propre sur lui, sans histoire, bien élevé qui avait envie de s’encanailler pour pimenter  un peu sa morne vie quotidienne. Sauf que ça se passe au sommet de l’Etat. Et en plus les petites phrases  assassasines ne searient-elles pas la marque de la maladie de La Tourette, version politique ?

moi j’aime bien le courage

et mediapart, comme Le Media, comme Arret sur Image, etc

sont courageux ;

donc même je déplore autant la perfidie que j’apprécie le courage,

malgré les régulières  attaques perfides, méchantes et injustes contre lfi, y compris quand lfi via son leader fut violemment attaqué par mediapart suite  aux perquisitions historiques contre l’opposant politique pouvant prendre le pouvoir,

(perquisitions aussi sur une vague déclaration …. et sur des comptes de campagnes validés)

je tiens à souligner le courage de la rédaction de mediapart et tout particulièrement celui des journalistes qui mettent en lumière les agissements d’ hommes et de groupes d’hommes dangereux ;

En toutes circonstances, il faut avoir du discernement …

bon … benalla se souvient où il était quand il a parlé  ; donc il l’a dit à qui pouvait baver ;

de toute façon c’est sa parole et celle de carte contre celles des autres …

et la parole de banalla (resp. crase) n’a plus aucune valeur

 

quand au zèle des seconds couteaux collabos qui veulent plaire au roi en devançant leurs désirs … (procureurs, journalistes bien « placés » etc …) je n’ai pas de mots pour exprimer mon mépris, mon dégout pour ces misérables là ; c’est par eux que les grands drames arrivent, comme les déportations durant la dernière guerre ;

 

alors comme ça mediapart aurait obtenu des enregistrements du domicile de la cheffe de la sécurité ? Qui l’espionne ?

Va-t-elle porter plainte ?

on attend la suite

ce roman est passionnant

 

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 18:42
  • PAR 

« Il s’agit simplement de partager en toute transparence avec la justice des éléments de réponse transmis à la presse et qui sont susceptibles de concerner une affaire judiciaire en cours », justifie aujourd’hui Matignon,… »

En vertu de quoi Matignon s’attribue-t-il cette prérogative de partager avec la justice des éléments…? L’indépendance des pouvoirs peut-être!

Juste un rappel à mes amis journalistes d’investigations (notez le s) de MDP …..   juste les faits, rien que les faits, toujours les faits

 

Et tout le monde trouve normal que des conversations privées (même si elles sont la preuve d’une infraction à une décision de justice, mais ça c’est l’affaire de la justice) soient enregistrées et révélées au « bon peuple » car l’un des causeurs, une espèce de voyou en cravate, qui ne cesse visiblement de mentir, affirme avoir le soutien de « son ami » le président ?

C’est donc ça, le grand scandal d’état qui ferait de la France une dictature en devenir ?

J’avoue que si mes discussions privées étaient enregistrées à mon insu et révélées dans la presse, j’aimerai bien savoir qui a placé les micros et à quelles fins ? Liberté de la presse et protection des sources ou pas ! Et vous ?

Aller, Fabrice et Edwy reprenez-vous, vous semblez vous engouffrer dans une spirale conspirationnelle incontrôlée. Lisez bien tous les commentaires de vos lecteurs, remplis de haine et assoiffés de destitution anti démocratique. Vous participez à la montée d’une paranoïa néfaste à une société déjà mal en point.

Oui à une presse curieuse, informative, non inféodée et parfois révélatrice d’injustices, d’escroqueries et de forfaiture – et c’est bien pourquoi je suis abonné à Mediapart – mais pas au prix de d’une excitation des masses que l’on ne pourrait plus contrôler. Comme le disait François Mitterrand en 1993 lors du suicide de Pierre Beregovoy « l’honneur d’un homme a été livré aux chiens ».

Indépendamment de l’honneur d’Emanuel Macron ou plus encore de Benalla dont je n’ai personnellement rien à faire, pensez à peser la véritable importance et les conséquences de vos « révélations » et ne sombrez pas dans l’ escalade du buzz comme vos pitoyables cousins de la « presse People ». Les dégâts co-latéraux ne sont pas du même ordre !!!

Merci d’exister, mais ne versez pas dans le coté sombre de la démocratie, celui qui fait le jeu des extrêmes.

 

c’est un commentaire « pour de rire », comme disent les enfants?

  • NOUVEAU
  • 06/02/2019 19:19
  • PAR 

BIENVENUE A STASILAND!

 

 

Il ne me semble pas anormal que des services de l’état spécialisées dans le renseignement se posent la question de la confidentialité de leurs échanges et fassent part de leurs doutes à la justice. Ce ne sont pas tant les sources qui sont visées que les moyens de doubler encore un service d’état, difficile de faire la différence entre une mesure de protection tout à fait normale de ces services et une atteinte aux sources. Mais il faut bien reconnaître que toute cette histoire Benalla a quelque chose du monstre du loch Ness pour des journalistes en panne de matière, car l’affairisme d’un individu incontrôlable qui se pousse du col, a toute les chances d’être une pelote intéressante à dévider. Ensuite l’instrumentaliser contre ses employeurs du gouvernement est de bonne guerre et commence à lasser un peu comme la surmédiatisation parisienne des gilets jaunes. Macron n’est pas Hollande et cela ne doit pas plaire à la corporation. Revenons à l’investigation financière et économique, SVP.

 

Apparition d’un nouveau sbire :

 

« Compagnon de la cheffe de la sécurité du Premier ministre, Chokri Wakrim est impliqué dans un sulfureux contrat russe au côté de l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron. »

Publicités

Une réflexion sur “Affaire Benalla: Matignon a provoqué l’enquête sur les sources de Mediapart

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s