#MacronGate Le syndicat France Police met en garde Macron « sur les conséquences possiblement dramatiques de sa gestion de la sécurité de la Nation »

Le syndicat France Police met en garde Macron « sur les conséquences possiblement dramatiques de sa gestion de la sécurité de la Nation »

Le syndicat rejette opportunément toute la responsabilité de la violence policière de ces dernières semaines sur l’exécutif. Même s’il est indéniable que les ordres étaient d’user de la violence autant possible (cela a été confirmé plusieurs fois par les policiers eux-même), personne ne les a obligé à tirer sur des manifestants pacifistes les bras levés, à gazer des adolescents sans sommation ou à viser sciemment la tête des Gilets Jaunes. La responsabilité est bien partagée. Fawkes
——-
Monsieur le Premier Ministre,
Depuis le 17 novembre dernier, plusieurs Français ont été gravement mutilés lors de tensions entre nos services et des manifestants gilets jaunes au cours d’opérations de maintien de l’ordre.
Mes collègues se sont engagés dans la police nationale pour protéger la vie de leurs compatriotes. Malheureusement, des citoyens ordinaires, comme nous policiers, vont désormais devoir vivre avec un œil ou une main en moins.
Ces mutilations permanentes semblent avoir été causées par les LBD et les GLI-F4. Jamais sous la cinquième République nous avions fait un usage aussi intensif de telles armes contre la foule.
Dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre, l’emploi de ces armes est ordonné par l’autorité administrative. Il s’agit généralement des préfets qui appliquent les orientations du ministre de l’Intérieur.
Il ne m’appartient pas d’apprécier si l’usage de la force ordonnée par l’autorité ministérielle et préfectorale a été proportionné ou non.
Toutefois, il appert que les victimes mutilées sont généralement de simples manifestants pacifiques s’étant retrouvés au milieu des casseurs. Le plus souvent, les émeutiers aguerris à nos méthodes, n’ont pas été blessés ni interpellés.
Lors de l’affaire Théo, le Président de la République en personne s’était déplacé au chevet de cette prétendue victime de violences policières. A l’époque, l’ensemble du Show-biz s’était levé, vent debout, pour dénoncer une simple blessure anale, n’ayant pas entraîné d’infirmité permanente.
S’agissant des Gilets jaunes mutilés, alors que certains dommages corporels s’apparentent à des blessures de guerre, je m’étonne que personne, ni dans la classe politique ni chez les people, ne s’en émeuve.
S’il est indéniable que les Gilets jaunes sont régulièrement infiltrés par des casseurs ultra-violents et déterminés, cela ne peut en rien justifier les victimes collatérales innocentes.
Même en Syrie, l’Occident a souvent préféré épargner des terroristes de Daesh plutôt que de risquer de blesser ou de tuer les populations civiles.
Dans le contexte français du moment, vous ne pouvez pas ignorer que les festivités de la nuit de la Saint-Sylvestre vont forcément dégénérer. En maintenant les manifestations festives du 31 un peu partout en France et, notamment sur les Champs-Élysées, vous exposez l’intégrité physique de mes collègues mais également celle de la population qui s’y rendra, pacifiquement ou non.
Dans un contexte proche de la guerre civile, il aurait été raisonnable de proscrire l’ensemble des rassemblements dans les villes de plus de 10.000 habitants partout en France pour cette Saint-Sylvestre.
Mais pour des raisons sans doute politiques et économiques, vous exposez vos administrés et vos agents publics à des risques de blessures graves, voir à un risque de mort. Il ne vous aura pas échappé que mes collègues sont épuisés. Dès lors, ils maitrisent moins bien leurs gestes professionnels.
Notre organisation France Police – Policiers en colère, cinquième force syndicale du ministère de l’Intérieur vous avertit et vous met en garde sur les conséquences possiblement dramatiques de votre gestion de la sécurité de la Nation.
Pour conclure, 48 procédures ont été ouvertes par l’IGPN contre des collègues pour des faits présumés de violences policières. Ces enquêtes devront être l’occasion d’évaluer si la force engagée par l’autorité administrative était bien proportionnée et strictement nécessaire.
Si un usage excessif de la force a été employé, pour France Police – Policiers en colère, il ne s’agira pas de bavure policière mais bien d’une faute de l’État. Chacun devra alors prendre ses responsabilités.
Recevez, Monsieur Le Premier Ministre, l’expression de mes salutations les plus respectueuses et cordiales.
Michel Thooris, secrétaire général de France Police – Policiers en colère.

27 commentaires:

  1. Il faudrait recenser tous ces martyrs de la tyrannie du despote de l’Elysee, les morts , les éborgnés, les mutiles, connaître leurs noms, leurs visages, de façon à les opposer aux responsables de ces malheurs, le despote et les macronars.

    Répondre

  2. Les policiers commencent a réaliser que leurs crimes ne resteront pas impunis.
    Des avocats se sont portés volontaires pour défendre les victimes de violences policières, comme le dit G.Fawkes ils n’étaient pas obligés de viser la tête ou d’agresser les gilets jaunes sans raison. Le rejet de leurs responsabilités sur le gouvernement (qui n’est pas moins coupable) les accable d’autant pour leur lâcheté.
    J’espère que la justice ne leur fera pas de cadeau.

    Répondre

  3. D’autant plus que les policiers ont l’option légale de désobéir aux ordres illégaux et/ou illégitimes comme viser la tête d’un manifestant pacifique avec son flashball en sachant les dommages irréversibles que cela peut causer (https://bibicabaya.wordpress.com/2018/07/26/refuser-les-ordres-illegaux/). Tous les policiers qui ont joué aux cow-boys avec les manifestants (pas les casseurs, d’ailleurs, les ordres s’agissant de ces derniers est de ne pas intervenir… donc, ils tirent sur les pacifistes) SONT PERSONNELLEMENT responsables de leurs actes et devraient en répondre. « J’ai obéi aux ordres » n’est plus une excuse depuis Nüremberg…

  4. Il faut surtout que les victimes mutilées ne se contentent pas des commissions d’indemnisation et déposent des plaintes au pénal pour coups et blessures volontaires avec arme ayant entraîné une infirmité permanente ou une mutilation, y compris et surtout contre les donneurs d’ordres (préfet ou autres) et c/ X. Rappelons que les ministres et secrétaire d’Etat ne bénéficient d’aucune immunité mais relèvent dans l’exercice de leurs fonctions de la cour de justice de la République. C’est une infraction de nature criminelle (en cas d’infirmité permanente) et si la victime est en outre vulnérable (personne âgée, enfant,handicapé), les peines sont aggravées. Il faut déposer plainte soit directement au commissariat ou à la gendarmerie (et non pas une main courante) ou auprès du procureur en LRAR; si l’affaire est classée ou à défaut de réponse dans un délai de 3 mois (forte chance de défaut de réponse, mais préalable obligatoire), alors il est souhaitable de déposer une plainte avec constitution de partie civile auprès du Doyen des juges d’instruction pour ouvrir une information judiciaire. Pour se faire assister d’un avocat et à défaut de moyens, la victime peut faire intervenir son assurance multirisque ou déposer une demande d’aide juridictionnelle.

    Il faudra bien qu’un jour les vrais coupables, donneurs d’ordres illégitimes, répondent de leurs actions car ce régime abusivement répressif qui envoie des blindés, matraque, gaze et mutile ses propres citoyens, est en train de virer à la dictature et au fascisme. Les faits de violences qui se déroulent en France sont effrayants et les hauts responsables devraient être démis immédiatement de leurs fonctions ou révoqués.

    Une parenthèse : Nunez était directeur du cabinet du préfet de police de paris en 2013, chargé de réprimer les manifestants contre le mariage pour tous où ont eu lieu des gazages abusifs de familles et d’enfants; à l’époque il avait estimé ces gazages « nécessaires », avait-il rapporté à la presse (?)
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/03/24/01016-20130324ARTFIG00110-des-gaz-lacrymogenes-tires-sur-des-opposants-au-mariage-gay.php

  5. John

    Merci pour l’info, je ne savais pas pour la manif pour tous, ça ne m’étonne pas de lui. Tu as l’air de t’y connaitre niveau juridique. Concernant l’assurance, elle ne peut être d’une utilité que si l’on a l’option « aide juridique » (qui est rarement d’office, c’est une option payante mais qui peut s’avérer bien utile).

    Qu’on soit sur de gagner ou pas, un procès est toujours long, couteux et éprouvant, faut le savoir avant de se lancer. En s’attaquant à l’état d’autant plus. Le plus efficace me semble être les actions de groupe dans ce cas. Les victimes doivent se réunir pour avoir plus de poids.

  6. Les actions de groupe ne sont pas possibles dans ce domaine comme aux US : réservé en France au droit de la consommation par l’intermédiaire d’associations agréées, ou en matière administrative à des actions limitées (discrimination, produits de santé défectueux ou environnement)

    Il s’agit d’engager des actions multiples ; c’est le lieu de l’infraction qui détermine la compétence. L’avantage du pénal, c’est que le juge d’instruction aura à charge la preuve des faits. Ce sera long mais le jeu en vaut la chandelle car les préjudices à réparer peuvent être très importants (incidence professionnelle, arrêt de travail, préjudice esthétique, agrément, prix de la souffrance et des séquelles). N’oublions pas que les mutilés seront handicapés à vie et auront besoin d’un soutien financier leur vie durant.

  7. C’est surréaliste. On croirait à une circulaire de l’époque de la deuxième guerre mondiale…

  8. C’est criminel, autant le gouvernement que les policiers doivent être jugé pour crime, des êtres humains pacifiques sont infirme à vie à cause d’eux.
    Un policier ne doit pas obéir à un ordre illégitime.
    Si la France n’est pas capable de juger ces gens il faudra en appeler à la cour européenne des droits de l’homme.

    Répondre

  9. Si cette mafia FM se maintient au pouvoir depuis aussi longtemps, c’est bien parce qu’elle est protégée par ces policiers! Alors qu’ils arrêtent de nous prendre pour des cons…
    Mais ce sont justement les promesses de représailles judiciaires qui les radicaliseront dans leur soutien indéfectible à ce régime de racailles judéo-maçonniques sous peine de tomber avec ceux qu’ils cesseraient de protéger…

    Répondre

  10. Il serait utile que les policiers se souviennent des conséquences juridiques incluses dans le droit suite à la tenue du tribunal de Nuremberg .
    La responsabilité individuelle ne saurait se dissoudre dans l’exécution d’un ordre collectif.
    Refuser d’obéir à un ordre est codifie, ils ont tout le loisir de se conformer à leurs reglements tout en refusant d’exécuter un ordre non conforme.
    Ce point ne saurait échapper aux dits policiers , notamment ceux des services de police judiciaire.
    Je refuse la forme de chantage : si représailles judiciaires , on aura droit à leur radicalisation, pourquoi ? Ils ne le sont pas Déjà ? Alors qu’ils nous démontrent le contraire,  » En avoir ou pas  » disait E.Hemingway.
    De plus, leur libre arbitre à tout le loisir de s’exprimer puisqu’ils sont réputés être aussi des hommes ( sic ) sous l’uniforme.
    Le beurre, l’argent du beurre, le  » sourire  » de la crémière ? Les temps changent mais sont comptés, à eux de savoir négocier leur virage , la facilité n’estplus de mise : choisis ton camp, camarade !
    Mais que fait la police ? Bonne question El Khabach , je vous remercie de me l’avoir pose / G.Marchais.
    Cdlt.
    M.S.BLUEBERRY.

    Répondre

  11. Le système ne peut s’écrouler que si les forces de police/crs/gendarmerie/armée qui protègent la mafia judeo-maçonnique se retournent contre elles. C’est pas par hasard si il y a autant d’abrutis parmi ces catégories précitées… ils sont pas là pour penser.. ça tombe bien, ils ont une vessie à la place du cerveau…

  12. On peut toujours exécuter des ordres version minimum ou faire semblant, mais certains font preuve de zèle ou de perversité, et d’une volonté manifeste de porter des violences gratuites et atteintes à l’intégrité corporelle d’autrui.

    La question qui se pose notamment au sujet des robocops: y a-t-il des mercenaires ou des policiers étrangers sous l’uniforme? J’ai du mal à croire que nos propres forces armées puissent traiter ainsi leur semblable qui pourrait être leur propre frère ou leur mère comme s’ils écrasaient une mouche ou gazaient un moustique.

  13. connaissez vous l’eurogendfor?

  14. HS quoi que…
    Ce sinistre crétin de JP Chevallier vient de pondre un article dont les conclusions dépassent de très loin la portée ultra limitée de petit comptable besogneux de son auteur…

    https://chevallier.biz/suisse-et-e-crash-grand-calme-trompeur/

    Lors de la crise de l’Europe, financière, sociale, ethnique et politique, l’effondrement du système bancaire européen devrait entraîner l’effondrement du système bancaire suisse… ceux-ci n’auront alors d’autre choix que la ruine ou bien joindre la fédération européenne…
    Tout ce qui se passe est parfaitement coordonné… GJ y compris..

    Répondre

  15. Si l’Europe se casse la gueule, la Suisse aussi, ça me paraît logique, pas besoin d’être analyste financier pour arriver à certaines conclusions.

  16. HS : Voici le discours de notre chère président concernant le mouvement des GJ : https://www.youtube.com/watch?v=InUO2qj6a0c&feature=youtu.be&t=708 Je pense que ça mérite un petit article Guy, non ?

    Répondre

  17. Autre HS mais rien n’est gratuit, donc…????

    https://www.francetvinfo.fr/sciences/espace/survol-de-pluton/new-horizons-a-rendez-vous-avec-ultima-thule-quatre-questions-sur-l-objet-celeste-qui-gravite-a-6-5-milliards-de-km-de-la-terre_3122981.html

    Article complètement « abracadabrantesque » quand on prend la peine de réfléchir 1mn aux incohérences énormes qu’il recèle…

    Et bien sûr, à aucun moment, il ne vient à l’esprit du journaleux qui l’a pondu ou sans doute plutôt « copier/coller » que ce surnom « Ultima Thulé » nous renvoie en fait à la société Thulé ===> la société du Vril .. je laisse aux plus curieux le soin de creuser le sujet..
    CUI BONO????

    Répondre

  18. Ils nous soule avec leurs double langage ces syndicat de police gilet jaune dans le coeur avec un doigt sur la gâchette ça vas un moment ils ont choisis leurs camps qu’il assume maintenant et si le vent tourne pour nous ils nous devront de toute manière des comptes si ils veulent que cela s’arrête et bien qu’il sorte de leurs droit de réserve et dénonce et de leurs droit de retrait pour arrêté de bosser ( mais pour cela il faut une conscience ) et obéir a des ordres débiles donc si ils sont encore la a défaut d’y prendre plaisir pour certains c’est encore du bla bla pour tirer plus de pognons

    Répondre

  19. La police soit manipule l’opinion publique soit vie dans le déni. Il n’y a qu’à voir cette policière syndicaliste:

    « Filmée cette nuit sur les Champs-Elysées par un policier (en gilet jaune?), cette vidéo illustre les relations entre GJ et forces de l’ordre quand le cortège n’est pas gangrené par des personnes manipulatrices et violentes à dessein purement politique »

    https://twitter.com/LindaKebbab/status/1080061456371068928

  20. le droit de retrait existe il me semble donc assumez

    Répondre

  21. vous avez les videos avec leurs visages donc seront opposes a leurs mutileurs gratuits pas de pretextes fatigues epuises va falloir passer a l addition messieurs

Publicités

Une réflexion sur “#MacronGate Le syndicat France Police met en garde Macron « sur les conséquences possiblement dramatiques de sa gestion de la sécurité de la Nation »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s