#MacronGate Les contrats en or de Kader Rahmouni garde du corps de #Macron à la fac de lettres de Montpellier ! Entreprise de sécurité APS Sud

 

Les contrats en or d’un garde du corps de Macron à la fac de lettres de Montpellier

 PAR  ET 

L’entreprise de sécurité APS Sud a facturé pour plus de 260 000 euros à l’université Montpellier 3. Un ancien garde du corps de Macron travaille dans cette entreprise, dont le devis a été transmis à la direction de l’université par une responsable de LREM. Le marché a été obtenu sans appel d’offres ni mise en concurrence, alors qu’une autre entreprise était déjà sous contrat.

Au printemps 2018, la direction générale des services, la direction des affaires financières et les agents comptables de l’université Paul-Valéry de Montpellier sont sur le pied de guerre. Ils doivent se conformer à une « demande de la présidence » : embaucher une société de sécurité alors qu’une autre est déjà sous contrat. La démarche crispe certains fonctionnaires. Mais ils doivent s’y conformer : « C’est hautement politique », explique l’un d’eux.

Selon les informations de Mediapart, un ancien garde du corps d’Emmanuel Macron a obtenu, pour le compte de la société de sécurité pour laquelle il travaille, un contrat de plus de 260 000 euros, sans appel d’offres ni mise en concurrence, auprès de l’université de Montpellier. Le premier devis de la société a été transmis à l’université par l’intermédiaire d’une représentante locale de La République en marche (LREM).

Kader Rahmouni avec Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. © DRKader Rahmouni avec Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. © DR

L’entreprise APS Sud a commencé sa mission sur le campus de l’université Paul-Valéry le 13 avril, dans un contexte de forte tension sociale. Deux jours plus tôt, un groupe de manifestants opposés à la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (loi ORE) avait attaqué la salle des serveurs de l’université afin d’empêcher la tenue des examens en ligne.D’où la volonté de la présidence de l’établissement de multiplier les postes d’agents de sécurité présents sur le campus en grève. Mais, plutôt que de prendre des renforts chez Prosegur, le prestataire habituel de l’université, qui a remporté le marché de sécurisation de l’établissement, l’université s’est tournée vers une autre société de sécurité, APS Sud, une petite structure basée à Narbonne, à une centaine de kilomètres de là.

« Un jour, ACI [une autre entreprise locale – ndlr] m’a appelé pour me dire qu’il y avait des besoins à la faculté de Montpellier », explique à Mediapart Moustapha Bouzbiba, le patron d’APS. Pour se positionner sur le contrat, le fondateur de cette PME prend attache avec Kader Rahmouni, ancien garde du corps d’Emmanuel Marcon.

Les deux hommes se sont rencontrés pendant la campagne d’Emmanuel Macron. Bouzbiba a été bénévole – chargé de l’accueil – lors de plusieurs événements du candidat, à Paris ou à Lyon. « On a pris un minibus entre copains pour des meetings. Je l’avais déjà fait pour Sarkozy ou Hollande, je suis apolitique », précise-t-il.

Kader Rahmouni – qui n’a pas répondu à nos multiples sollicitations – « s’est beaucoup impliqué » dans la campagne, dit Moustapha Bouzbiba. « Il s’est investi plus que tout le monde, ajoute-t-il, et à travers cela, il s’est fait des connaissances. »

Kader Rahmouni (à gauche) assurant la sécurité d'Emmanuel Macron avec Alexandre Benalla. © Capture d'écran YouTubeKader Rahmouni (à gauche) assurant la sécurité d’Emmanuel Macron avec Alexandre Benalla. © Capture d’écran YouTube

Intégré au dispositif de sécurité du candidat, Kader Rahmouni est par exemple dans l’ombre d’Emmanuel Macron, en compagnie d’Alexandre Benalla, lors du déplacement du candidat En Marche! sur le site de l’usine Whirpool, en Picardie, dans l’entre-deux-tours. L’agent de sécurité est également présent en bonne place lors du dernier meeting de la campagne, à Albi.On le voit aussi contenir, difficilement, la foule qui cherche à serrer la main du candidat Macron lors du meeting à la porte de Versailles, à Paris, le 10 décembre 2017. À ses côtés pour établir de leurs corps un cordon de sécurité (voir la vidéo ici), Alexandre Benalla et Vincent Crase, gendarme réserviste chargé de sécurité à En Marche!, les deux hommes à l’origine de l’affaire qui a fait trembler l’Élysée cet été.

« Kader a pensé qu’ils allaient lui filer un vrai poste après », croit savoir Bouzbiba. Mais une fois l’élection passée, Rahmouni n’a pourtant pas trouvé de point de chute chez En Marche!, à l’Élysée ou dans un ministère. Selon le patron d’APS Sud, le jeune homme s’est quand même constitué un réseau local. « En étant présent sur les meetings de Macron, Kader a pu taper dans l’œil des gens d’En Marche! dans l’Hérault », explique Moustapha Bouzbiba.

Après la présidentielle, M. Rahmouni a travaillé pour la députée LREM de la 3ecirconscription de l’Hérault Coralie Dubost. En mai 2018, lors de la visite à Montpellier de la ministre des sports de l’époque Laura Flessel, l’ancien garde du corps d’Emmanuel Macron est présent, équipé d’une oreillette. En quelle qualité ? Coralie Dubost ne nous a pas répondu.

Le président de l'Université Patrick Gilli avec la ministre Frédérique Vidal et la députée Coralie Dubost en octobre 2017. © Twitter / ©CoDubostLe président de l’Université Patrick Gilli avec la ministre Frédérique Vidal et la députée Coralie Dubost en octobre 2017. © Twitter / ©CoDubost

Kader Rahmouni a un carnet d’adresses. Et c’est cela qui intéresse le patron d’APS. « Quand on veut un contrat, on envoie sa plaquette de présentation mais on cherche aussi des relais », justifie Bouzbiba. Il organise un rendez-vous avec Rahmouni à l’Odysseum, un centre commercial de Montpellier, dans le courant du mois d’avril, pour parler spécifiquement des besoins de l’université. « On a pris un café, et Kader m’a dit : “Moi, il y a quelqu’un que je connais et qui peut aider” », se souvient Bouzbiba. Qui était cette personne et quelle était sa fonction ? Le patron d’APS dit ne pas le savoir.

En revanche, selon nos informations, le premier devis d’APS Sud a été transmis à la direction de l’université par Charlyne Péculier, représentante locale de LREM, référente pour la région Occitanie des Jeunes avec Macron, qui se présente aussi comme une collaboratrice de la députée Dubost.

La jeune femme s’adresse le 13 avril, en fin de journée, quelques heures après le début de la mission d’APS Sud, au vice-président de l’université François Perea : « Vous trouverez en pièce jointe le devis fait par Kader Rahmouni pour la surveillance de l’université. Cordialement. » Bouzbiba s’étonne : il assure à Mediapart qu’il « ne connaî[t] pas »Charlyne Péculier.

Pourquoi le devis est-il passé par une représentante du parti présidentiel ? Le président de l’université Patrick Gilli n’a pas répondu à cette question, se contentant d’expliquer qu’APS Sud a été « sélectionnée » pour ses compétences et parce qu’elle était en capacité de répondre « aux besoins de renforts exceptionnels » (voir sous l’onglet Boîte noire).

« Plusieurs altercations ont eu lieu avec des étudiants »

Sur le terrain, Kader Rahmouni est le « chef de site » d’APS Sud. C’est lui qui coordonne, en lien avec la présidence de l’université, les équipes de sécurité, dont un maître-chien. Au bout d’une première journée de présence de l’équipe de Kader Rahmouni, un responsable de la sécurité de la fac alerte directement le président de l’université au sujet de cette société « que vous avez pris en renfort », s’inquiète de son manque de professionnalisme et de son attitude qui pourrait être assimilée par des grévistes à de la provocation.

Quatre jours plus tard, un étudiant, une enseignante et une syndicaliste convoquent la presse sur le parvis de l’amphi A. « Ils sont venus pointer du doigt les violences policières dont ils ont fait l’objet samedi dernier lors de la manifestation interluttes. Mais aussi interpeller l’opinion sur la présence d’agents de sécurité qui seraient, selon eux, envoyés par le président de l’université, Patrick Gilli : “Ils sont avec des chiens et déjà plusieurs altercations ont eu lieu avec des étudiants et des personnels” »rapporte Le Midi-Libre.

Charlyne Péculier (à droite) avec la ministre Frédérique Vidal, en octobre 2017. © Twitter / ©JAMHeraultCharlyne Péculier (à droite) avec la ministre Frédérique Vidal, en octobre 2017. © Twitter / ©JAMHerault

Facturée 17 300 euros, la première mission d’APS, du 13 au 17 avril, a été la première d’une longue série. Selon nos calculs, l’entreprise a touché plus de 260 000 euros depuis qu’elle a été recrutée par l’université Paul-Valéry : autour de 230 000 euros au printemps 2018, mais aussi 30 000 euros pour les quelques jours de mobilisation sociale depuis la rentrée. Un montant que l’université n’a voulu ni confirmer, ni commenter.

M. Bouzbiba défend le sérieux de son entreprise : « Moi, j’ai payé mes salariés. J’ai tout facturé. Tout est clair, mes mecs, ils pointaient. Si je n’avais pas travaillé sur ce site, j’aurais pu plier la boutique. Je suis chef d’une petite entreprise, la plupart des mecs qui bossent avec moi, ils ne bosseraient pas sinon. L’argent est rentré, et il est ressorti. J’ai fait vivre du monde. »

Au sein de l’administration, la situation contractuelle de la société de Kader Rahmouni n’est pas allée sans susciter des interrogations. Le 22 mai, le paiement d’une facture de 45 300,48 euros a provoqué quelques sueurs froides.

Selon les statuts de Paul-Valéry, le président n’a une délégation de signature que pour les prestations inférieures à 40 000 euros. Ce seuil passe à 500 000 euros pour les dépenses relevant des marchés publics. Mais il y a un hic : les prestations d’APS Sud n’ont fait l’objet d’aucun marché.

Après plusieurs jours de discussion, les services finissent par trouver une solution évitant de passer par l’approbation du conseil d’administration de la fac : le président n’a qu’à déclarer que l’université était en « situation d’urgence impérieuse » (en lien avec le saccage de la salle des serveurs) lorsqu’elle a fait appel à la société de sécurité, ce qui la dispense de tout appel d’offres.

Encore faut-il que cela ne contrevienne pas au marché signé avec Proségur. Le contrat avec l’entreprise prévoit que les prestations complémentaires au marché doivent lui revenir. Le 8 juin, soit près de deux mois après le début de l’intervention d’APS Sud dans l’université, la directrice générale des services, Nathalie Vincent, transmet un certificat administratif au président de l’université. Le texte stipule que le prestataire habituel, Proségur, l’un des leaders mondiaux du secteur, n’a pas pu fournir de services complémentaires en avril 2018.

Interrogé par Mediapart, Patrick Gilli répète cet argument : « Face à ce type de situation exceptionnelle, les dégradations et violences ayant atteint un niveau sans précédent, la société Proségur, détentrice du marché et présente depuis le début du conflit, n’a pu répondre aux multiples sollicitations dues aux blocages répétés compte tenu de la surface à maîtriser sur les campus route de Mende (10 hectares) et Saint-Charles » (retrouver la réponse complète sous l’onglet Prolonger).

Étonnant : Proségur sécurise des aéroports, convoie des fonds, supervise des systèmes de télésurveillance et emploie quelque 5 500 collaborateurs dans 27 villes en France, mais l’entreprise n’aurait pas pu mobiliser des agents supplémentaires pour l’université de Montpellier ?

Interrogé par Mediapart, un de ses dirigeants assure pourtant ne pas avoir été sollicité pour des prestations complémentaires au printemps 2018. « Nous n’avons pas reçu de demande pour cette mission-là. On a vu ça [l’arrivée d’une nouvelle entreprise – ndlr]directement par le biais des médias et des réseaux sociaux », indique-t-il. Relancée par Mediapart, la présidence de l’université n’a pas répondu à cette déclaration.

Kader Rahmouni avec Coralie Dubost lors de la venue de Laura Flessel à Montpellier, en mai 2018. © Twitter / ©CoDubostKader Rahmouni avec Coralie Dubost lors de la venue de Laura Flessel à Montpellier, en mai 2018. © Twitter / ©CoDubost

L’université Paul-Valéry ne nous a pas non plus précisé le cadre de l’intervention d’APS Sud depuis la rentrée de septembre 2018. L’entreprise de sécurité était par exemple mobilisée le 9 octobre lorsque l’université a installé, face aux appels à la grève, un dispositif pour « filtrer et empêcher les indésirables de pénétrer dans l’enceinte ».

Une généralisation inquiétante selon le Snesup-FSU. Dans un communiqué de presse, le 11 mai dernier, le syndicat des enseignants du supérieur avait déploré le fait que les présidents d’université « font de plus en plus appel à des sociétés privées de sécurité qui accomplissent sous leur autorité des tâches de maintien de l’ordre, dont certaines sont susceptibles de constituer des entorses à la loi : contrôles d’identité, filtrage des étudiants, déblocages de bâtiments, interdiction d’accès aux examens… ». Le Snesup rappelait alors que, selon les termes de l’article L613-2 du code de la sécurité intérieure, il « est interdit aux agents des sociétés privées de surveillance et de gardiennage de s’immiscer, à quelque moment et sous quelque forme que ce soit, dans le déroulement d’un conflit du travail ou d’événements s’y rapportant ».

TOUS LES COMMENTAIRES

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
Tout à fait d’accord, l’expression « du reste » signifiait « par ailleurs ». Désolée pour l’ambiguïté : je ne m’en fous pas du tout !!!

Erreur…. C’est 2000 € par PERSONNE.

Après vérification, c’est bien « moins de 2000€ » pour une personne SEULE

Par contre, j’ai bien fait une erreur pour le couple : il doit gagner « moins de 33000€ »/annuel

De toutes façons, Macron s’est exprimé pour que personne ne comprenne !

J’ai puisé mes info sur France Info, mais je n’arrive pas à faire un copier/coller

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Il n’y a que les politicards qui cherchent à tirer un profit électoral (et financier) de la très mauvaise passe de Macron qui demandent de nouvelles élections. Les gilets jaunes ne le demandent pas car ils ont compris que les démarches essentiellement institutionnelles ne servaient à rien.

Et c’est leur principal erreur, comme le fait d’avoir donner une majorité insupportable a LREM aux legilégislatives, alors qu’il était encore temps de contrer ce triste sire.

On a critiqué il y a peu Pénélope FILLON… et cela ne semble pas avoir fait réfléchir  certains!

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.

Merci pour la précision .

Vous pouviez le savoir en lisant les infos de la « boîte noire » (en fin d’article); Médiapart l’a précisé.

La république en sous mal traitance.

La justice fermera-t-elle les yeux en se pinçant le nez ?

Les chèques de salaire de la justice sont signé par … le Pouvoir en place 🙂

On ne mord pas la main qui vous nourrit 🙂

Remarque absurde. A ce compte-lá aucun fonctionnaire ne se révélerait jamais contre le gouvernement… lisez les journaux n, par exemple Mediapart.

@ ANCO

Certains le craignent d’autres le « constatent », pourquoi pas moi? mais au con.dit.ionnel, le temps de la prudence… Sous Macron aussi, question justice ça pencherait de plus en plus vers la constipation. Ce qui est très mauvais pour une saine éjection, et ça tendrait hardiment vers l’absolution sans discussion, lorsque sont visés de ministres et collaborateurs plus ou moins de proches de lui; et bien sûr, de « grands noms, et de pleins de pognon. Bref! ça « balance »sur la justice.

Vous écrivez : « La justice fermera-t-elle les yeux en se pinçant le nez ? »

Il est connu qu’en situation de bouchon par forte dépression, par exemple lorsque l’organisme,  contraint par le commandant de bord de survoler pépère, en ronrons l’espace en avion, et que l’appareil redescend franchement, un malaise visuel  souvent se produit et que les oreilles se bouchent.

En se pinçant le nez et en soufflant fort, il n’est pas rare que rapidement la vue devienne plus nette et que les oreilles se débouchent. Tout dépend de la puissance du souffle.

Madame justice peut retrouver vue et ouïe. Tout dépend de la chute!

 

C’est vraie que la justice française ne couvre pas les forces de l’ordre bras armé du pouvoir ?

Je voudrais être informé avec precisión sur ce point tout juste révélé :

Combien de sociétés de sevices de sécurité PRIVEES ont-elles été appelées en renfort de la pólice nationale, lors des manifestations mais au aussi pour toutes autres surveillances, contrôles etc ? Qui les a commanditées ? A qui ont été adressées les factures ? Montant de celles-ci ? Etc…

Enquêtes sûrement difficiles à mener mais indispensables à notre information de citoyens…contribuables !

 

Pour compléter votre message, le communiqué de Solidaires Étudiant·e·s 34 après que ces appariteurs musclés aient interdit de cours des étudiant·e·s :

« Militer ou étudier, il faut choisir » La nouvelle règle à l’Université Paul Valéry

On se demande ce qu’attendent les fins limiers de F Info pour faire une enquête sur ces dysfonctionnements!!!

 

La liste de ces fripouilles en col blanc n’est pas complète !

Merci pour votre commentaire.
Il permet de faire connaitre des pratiques que nous sommes probablement nombreux à ignorer.
Je comprend votre dégout.

JP N

engrosser??? heu!!! bon ,la grossesse va être difficile??? et çà va accoucher de quoi????Par contre engraisser les copains, et les copines, manu ne fait que cela!!

laughing Joli lapsus !

  • NOUVEAU
  • 11/12/2018 12:52
  • PAR 

Lorsque je vois le sérieux de la législation sur le lobbying pour les entreprises, et que la loi européenne peut vous envoyer en prison juste pour avoir échangé un mail envisageant d’embaucher un consultant dans un pays étranger qui aurait de bons contacts au gouvernement (on révise chaque année dans mon entreprise, la doc est prudente et très détaillée, et on a un juriste rien que pour ce sujet…) je suis vraiment frappé de la différence…

H.

Plus de mot

Sur le terrain, Kader Rahmouni est le « chef de site » d’APS Sud. C’est lui qui coordonne, en lien avec la présidence de l’université, les équipes de sécurité, dont un maître-chien. Au bout d’une première journée de présence de l’équipe de Kader Rahmouni, un responsable de la sécurité de la fac alerte directement le président de l’université au sujet de cette société « que vous avez pris en renfort », s’inquiète de son manque de professionnalisme et de son attitude qui pourrait être assimilée par des grévistes à de la provocation.

Tout ce qui exsude de macron est incompétence, stupide arrogance, corruption, violence et mépris. Attendons les selfies de ce Kader Rahmouni.

C’est la faute de Bachar El Assad ! Amnesty International va demander une enquête ?

 

Les enfants n’ont pas à payer les décisions de leurs parents. Beaucoup de gendarmes le sont non par vocation mais parce que cela permet d’être logé et d’avoir un revenu régulier.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Est-ce une raison pour les défendre, ces gendarmes, ces indéfendables ?

voilà donc…et lequel est-ce ? un agent neurotoxique ? du BZ ?

Qu’ils ne jouent pas à çà, déjà l’emploi du CS est limite…

 

Je ne défend pas les gendarmes, mais les enfants, ils n’ont pas à payer pour le choix des parents.

Les enfants ne sont absolument pas responsables de ce qu’ont pu être et commettre leurs parents.

Mais parce que, surtout dans un système tel que celui qui est pouvoir depuis….. 50 ans!  Si pour gagner sa vie, il fallait forcément obéir à des ordres qui peuvent faire de soi, un bourreau voire un meurtrier (et pratiquement un assassin si c’est implicitement contractuel, donc admis), alors il n’y a aucune excuse, à n’^étre qu’un robot, éventuellement tueur, pour une bouchée de pain, ce qui, pour moi, est outre indigne d’un être humain, donc intelligent. Et que sont des gouvernants qui permettent çà.

Quel respect, peut bien avoir un enfant, pour un parent comme ça ?

Salut à vous, brave soldats du 17e.

Bon ! macron est  donc le fils(petit)putatif du « fameux » général Boulanger!!! « l’épopée » boulangiste s’est terminée en pantalonnade , il s’est suicidé sur la tombe de son égérie!!!!la « saga » macron ,pourrait bien aussi finir rapidement!! mais avec ce gus et ses copains le drame est très  possible ,sinon probable!!!!

« Rupture violente », « Rupture violente »…

Piaf ….. Encore .

Quant il me prend dans ses bras …….. !

et toujours ce sourire benet quand on le serre de près

et avec la main droite, le grand gaillard, il ferait pas un doigt d’honneur.

Celui que nous avons senti passé hier soir .

  • NOUVEAU
  • 11/12/2018 14:41
  • PAR 

Petite erreur..

On ne dit pas » à l’Odysséum »  mais à Odysséum .. Le « l' » est de trop.. (page 1 sous la dernière photo).

  • NOUVEAU
  • 11/12/2018 14:57
  • PAR 
J’ai lu l’article inintéressant jusqu’au bout pour trouver où Macron est intervenu dans cette histoire. Rien. Presse de caniveau.

vous voulez dire où votre « bon maître » est intervenu ?

Le caniveau du Macronisme gagne à être exploré. Merci MDP.

Quand je pense qu’on nous emmerdait pour une malheureuse commande de 50€ qui ne rentrait pas dans le sacro-saint « marché »… Enfin je suis à la retraite. Ouf!

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 11/12/2018 16:07
  • PAR 

Le titre du papier est malhonnête , il s’agit d’un « ancien  » garde du corps de Macron , comme il est précisé ensuite en petits caractères.

Quant aux interventions de parlementaires ou élus de tout niveau  , elles sont très fréquentes et n’ont rien d’anormal ni de contraignant. L’important est que l’autorité qui passe le marché suive les règles .

« L’important est que l’autorité qui passe le marché suive les règles . » La CAM de l’université…justement là est le problème visiblement.

Dans l’article on peut lire:

« Selon les statuts de Paul-Valéry, le président n’a une délégation de signature que pour les prestations inférieures à 40 000 euros. Ce seuil passe à 500 000 euros pour les dépenses relevant des marchés publics. Mais il y a un hic : les prestations d’APS Sud n’ont fait l’objet d’aucun marché. »

La partie émergée de l’iceberg ?

De laquelle parlez  vous  ? laughing

Il aime bien les gros durs, apparemment. Benalla, Rahmouni, son kéké qui fricotait avec la pègre dans sa jeunesse (c’est fini ?), c’est pas mieux que Cosa Nostra…

Vous oubliez la p’tite Bernie et son monument historique !laughing

  • NOUVEAU
  • 11/12/2018 17:21
  • PAR 

Charlyne Péculier … Une merdeuse de 21 ans, ça a déja ce pouvoir, en Macronie ?!  …  ça m’dégoute!

  • NOUVEAU
  • 11/12/2018 17:50
  • PAR 

Je dis çà , je dis rien.

Les universités embauchent des milices d’amateurs…elles se font arnaquer sur toute la ligne, leur équipement est obsolète (radios PMR analogiques) et pas même adapté à l’exercice sensible qu’ils réalisent…et leurs personnels ne sont pas ou rarement formés.

Et dire que ces mêmes sociétés de sécurité font le gardiennage de centres militaires sensibles…à mourir de rire. A la place des officiers de garde, je serais inquiet…

Le contrat a été signé avec une entreprise dans laquelle travaille un ex garde du corps de Macron, où il n’est pas dirigeant.

Le titre de l’article donne l’impression que le contrat a été signé avec l’individu, ce qui est abusif.

  • NOUVEAU
  • 11/12/2018 17:56
  • PAR 

A vrai dire… je suis moins choqué par cette affaire que par la déclaration à la haute autorité pour la transparence de la vie publique effectuée par Coralie Dubost. Il s’agit de la députée qui apparait en photo sur votre article au moindre ministre en visite à Montpellier. D’ailleurs, les électeurs de la circonscription ne la voit que lorsque un ministre vient. Allez voir la page web de sa permanence. Le style est épuré. Comme sa présence à cette dernière. Un bel article sur cette députée fantôme serait assez opportun…

Son CV est affreusement pipé et gonflé. C’est une escroquerie sans nom (cf. ci dessous article d’un quotidien de Montpellier)

http://www.lagglorieuse.info/article_failles-troublantes-dans-le-cv-de-coralie-dubost.html

Sans parler non plus de son absentéisme à l’assemblée nationale. Elle fait partie des députés les moins assidus.

Nous n’avons pas seulement – depuis longtemps – un problème de personnes, nous avons un PROBLÈME DE RÉGIME.

Certains gilets jaunes l’ont bien compris, qui réclament l’abolition des privilèges et un changement de constitution. Commence-t-on à sentir venir la tempête au sommet de l’Etat ? Pas sûr, tant y est grande l’outrecuidance et enraciné le mépris…

Tant qu’on n’a pas prouve l’influence de Macron dans cette attribution de business et le lien avec l’employe, ca reste un peu faiblard tout ca. Meme si le mail de la responsable de LREM est intrigant.

Le probleme pour l’instant est plutot au niveau du president de l’universite et du patron de cette boite. Il y a clairement une enquete a ouvrir, ca ouvrira peut-etre aussi cette boite de Pandore.

Il y a de la fumee mais pas de feu… Toutes ces photos de Mac avec des bruns muscles sont certes interessantes, mais insuffisantes.

Donc j’en reste aux faits : pour la corruption et la malhonnetete les cas benalla, ferrand, kohler ou nyssen sont plus convaincants et largement suffisants pour montrer que ce gouvernement sent tres mauvais, et les socialos etaient peut-etre pas tres efficaces mais bien plus propres. Mais attendons d’autres revelations croustillantes.

Qu’est-ce qu’ils vont prendre aux elections qui viennent, ca va etre un carnage.

Al Capote a été pris pour raison fiscale. La Macronie sera peut-être défaite (aussi) par la marge. On a vu ce que l’affaire Benalla lui avait coûté. Les affaires et les mauvaises manières Giscard lui avaient également coûté énormément.

A chaque élection étudiants ou pas votent passivement pour le libéralisme. Le libéralisme contrairement à sa racine ne concerne pas la liberté des hommes mais celle de des moyens.

L’université a besoin de se révolutionner contre le pouvoir en particulier de l’argent mais ça va être dur de remettre en cause l’endettement de tous les niveaux de la société au profit de quelques uns. Les universités sont endettées, les étudiants sont endettés, les organismes sociaux sont endettés. Le système bancaire est sauf. 2008 a validé l’endettement mondial et les êtres humains sont pris en otage quels que soient les pays.

La répression est un outil au service de la financiarisation (endettement) organisée depuis les années 60. D’ailleurs personne ne se révolte contre les banques et les centaines d’humoristes qui exercent le talent se gardent bien de s’attaquer à eux. Et il en est de même pour le MEDEF.

L’humour cradingue se fait sur les pauvres (les chevaliers du fiel, etc..) et discrédite les gens de tous les jours. Les gilets jaunes comme les étudiants découvrent les manipulations politiques autour de l’écologie, de la fin du monde et autres sujets que le pouvoir et ses affidés LR RN PS et la plupart des médias, dotés d’un véritable talent qu’ils travaillent dans les grandes écoles par une empathie et une capacité de se renier selon le sens du vent.

Y a t- il que M. Macron dans ce vaste monde. Cette information est elle vraiment la plus importante vs les événements actuels. Ça commence à me souler ces infos hyper sélective.

Ce « nouveau monde » ressemble étrangement à l’ancien en pire !

 » Hyper sélective  »  OUI  !

La sélection de cette entreprise .

SILENCE TOTAL  !!!

 

Quant à vous EMMANUEL KIRSCH

Personne ne vous oblige à lire telle ou telle information !

En ce qui me concerne .

Il m’arrive souvent de « sélectionner  » ou d’interrompre la lecture lorsque le sujet ne m’intéresse pas !

 

Plus grand chose à lire alors….plus qu à me désabonner
Publicités

2 réflexions sur “#MacronGate Les contrats en or de Kader Rahmouni garde du corps de #Macron à la fac de lettres de Montpellier ! Entreprise de sécurité APS Sud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s