#Défense #VIDEO Les nouvelles armes MHD de Poutine: Les USA, la France, l »Angleterre, l’Allemagne, l’Union Européenne dans les CHOUX ! #Quantique #AshRévolution

 

Je suis issu de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (ENSAE), promo 1961. Il y a des décennies qu’une aérodynamique hypersonique « MHD controlled » devrait faire partie des enseignements. Il y a vingt ans les élèves m’avaient demandé de venir faire une conférence à l’école. J’avais dit « ok, à condition d’être invité par la direction de l’école ». Sur leur insistance ça a fini par se faire. Un professeur d’aérodynamique a donc fait la démarche de m’inviter officiellement. Les élèves m’ont dit « quand vous viendrez à Toulouse, prévoyez de diner à l’école, car il est prévu que vous voyez accueilli par des professeurs et des représentants de la direction ». Le jour dit on se retrouve dans la salle réservée aux VIP, avec nappe blanche, serveurs, vins, etc. Et le temps passe. Pas de professeurs, pas de représentants de la direction. Après le diner, en présence de deux représentants des étudiants je gagne l’amphi plein à craquer pour y faire mon exposé. Même chose. Personne pour me présenter. L’enseignant en question dira aux élèves « qu’il avait oublié que c’était ce soir-là » (…).Pourquoi un tel ostracisme ? Parce que j’ai lié cette aérodynamique MHD controlled au phénomène ovni. Et voilà pourquoi les étudiants se sont trouvés privés d’un enseignement qu’ils réclamaient avec insistance. Aujourd’hui quel enseignant serait à même d’assurer cet enseignement ? Aucun. C’est que c’est loin d’être évident. C’est une « physique des plasmas hors d’équilibre » où les températures électronique et gaz diffèrent sensiblement et où le « paramètre de Hall est important », donc où sévit la terrible instabilité électrothermique (allez voir sur Wikipedia ), où la conductivité électrique s’exprime à l’aide d’un … tenseur ! Si on ne maîtrise pas cette instabilité, véritable noyau du problème, inutile d’envisager quoi que ce soit. C’est de la physique des plasmas de pointe, d’ailleurs largement couverte par le secret défense, ailleurs. Les Russes me connaissent, et doivent se tenir les côtes en disant « ces Français, quels imbéciles ! Ils avaient chez eux le meilleur spécialiste de ces questions et ont préféré l’ignorer ». Pendant quinze années je me suis battu pour essayer d’intéresser « les pouvoirs publics » à ces questions. J’ai dirigé une thèse sur cette histoire d’annihilation des ondes de choc, avec des publications scientifiques en bonne et due forme. Résultat, on m’a dit  » comme ton gars a travaillé avec toi, il est exclu qu’il espère intégrer dans un laboratoire quelconque ». Les années passeront et les faits me donneront de plus en plus raison. L’armée, craignant que « le chat ne sorte du sac » (que le sujet ovni ne prenne pied dans le champ scientifique), s’est opposée à ce que ces recherches se développent dans le secteur civil et a tout fait foirer, avec les complicités actives de trois polytechniciens, décédés, Gilbert Payan, René Pellat (Haut Commissaire à l’énergie Atomique) et Hubert Curien, minuter de la recherche. Mais ça continue et continuera. Mes efforts pour attirer l’attention sur les résultats de la première Z-machine, en 2006 (3,6 milliards de degrés !) et sur une possible fusion aneutronique se sont soldés par la réponse suivante, transmise par un ingénieur militaire : – Rien ne se fera sans l’aval de l’armée. Bien sûr : les bombes d’abord, l’énergie ensuite ! …. Par contre on continuera à claquer de l’argent dans les projets ITER et Mégajoule, voués à l’échec. Image de la gestion de la recherche en France. J’ai bien fait de changer d’horizon au milieu des années quatre vingt. Je me revois à cette époque jetant à la poubelle des dizaines de kilos de dossiers, de travaux, d’études. Bravo la France !

 

Au moment où la vidéo a été bloquée on a cru que c’était à cause de réclamations concernant les droits, par la chaîne Russian Today. J’avais donc entrepris, laborieusement, de remplacer tous ces extraits par des vues fixes, plus une bande son où je disais ces textes de la traduction de la propre voix. Mais on a pu vérifier que lia chaîne RT n’y était pour rien . Alors j’ai remis ces extraits en oubliant d’enlever ce passage. Apparemment quelqu’un a manipulé mon compte. Alors qu’on est seulement trois à détenir les codes d’accès. Cette action de hacking était d’ailleurs vaine vu que plusieurs internautes avaient déjà sauvé le fichier et se sont empressés de le repositionner aussitôt. De la fatigue pour rien. Prochaine étape : le même dossier, en anglais, à l’attention des américains. Avec toutes les explications techniques puisque, eux, ils n’ont pas eu accès à mes livres. Les russes montrent que la stratégie moderne passera par l’hypersonique et l’occupation de « l’espace intermédiaire », au dessus de 30 km d’altitude et en deçà de celui occupé par les satellite.Or Mach 10 et Mach 20 : MHD indispensable. Ca ne fera que se préciser au fil des années. Et là, les Français sont complètement dans les choux, définitivement. Franchement, nos politiques, stratèges et militaires ne l’auront pas volé. Pour moi, la MHD, c’est du passé depuis 30 ans.

Une semaine a passé et 90.000 vues. Mais aucun écho nulle part, entre autre dans la presse, mainstream ou « alternative ». Aucun appel de journaliste, de politique, d’expert en géostratégie, alors que tout cela bouleverse totalement les données de la stratégie planétaire. Au passage cela illustre les carences de la gestion de la recherche en France. En 1976 j’étais en avance dans le domaine de la MHD, même sur les Russes (…). On a loupé ce train-là. Par contre on continuera à financer des projet pharaoniques et ruineux que sont ITER et MEGAJOULE, voués à l’échec. Aucun débat scientifique sur ces sujets. On loupe également le train des Z-machines, de la fusion neutronique, etc . Mais en France on ne change pas une équipe qui perd.

Je résume les 6 superarmes de Poutine, dont le but est de rendre caduc les systèmes américains de boucliers antimissiles : 1- 4:37 et 17:45 : Le missile balistique intercontinental (ICBM) à têtes nucléaires MIRV RS-28 Sarmat (dénomination OTAN SS-X-30 Satan-2) de 200 tonnes. Propulsion à propergol. Orbite basse de 150 km, plus difficile à détecter en vol que les missiles nucléaires classiques dont l’apogée est à 1200 km. Très longue portée (11000 km) capable de trajectoire transpolaire via le pôle Sud. Remplace le missile soviétique RM-36M Voevoda (dont la dénomination OTAN était SS-18 Satan). 2- 6:20 : Un petit missile de croisière supersonique à basse altitude et de portée illimitée, de type SLAM (Supersonic Low Altitude Missile) à statoréacteur + réacteur nucléaire embarqué, capable de louvoyer et de suivre le relief du terrain. Comme il ne consomme pas de carburant, il a une portée virtuellement illimitée. C’est l’équivalent russe du projet Pluton : en.wikipedia.org/wiki/Project_Pluto qui était le moteur atomique du SLAM : fr.wikipedia.org/wiki/Supersonic_Low_Altitude_Missile Pas besoin de MHD sur ce missile, dont la vitesse n’est pas précisée. Sans doute aux alentours de Mach 3 à 4. 3- 18:09 : Le drone sous marin UUV (Unmanned Underwater Vehicle) à tête nucléaire Kanyon Status-6 capable de recouvrir des villes côtières telles que New York City sous un immense tsunami radioactif. Le sous-marin du Dr Folamour. Réacteur nucléaire embarqué produisant de l’électricité alimentant un système de propulsion MHD sous-marin. 4- 24:58 : Le missile aéroporté Kh-47M2 Kinzhal (le Poignard) hypersonique (Mach 10) à double usage (à explosif conventionnel ou nucléaire). Portée environ 2000 km, durée de fonctionnement : une dizaine de minutes. JPP suggère une propulsion composite, par fusée à poudre d’une part ; et via un générateur MHD situé dans la tuyère d’autre part, qui convertit la vitesse d’éjection des gaz brûlés (éventuellement ensemencés au cesium pour en améliorer la conductivité) en électricité, qui alimente un accélérateur MHD à l’avant, ce qui diminue voire annule l’onde de choc. C’est le thème de la torpille hypervéloce MHD russe remplaçante de la VA-111 Shkval et c’est le principe de fonctionnement des générateurs MHD Pamir de Pavlovskii, utilisés entre autres dans la « machine à tremblement de terre » : youtu.be/vY4X7b8iaL0 5- 43:14 : Le drone Avangard hypersonique (Mach 20) de type waverider équipé de têtes nucléaires. Lancé par missile balistique RS-26 Rubezh ou le nouveau RS-28 Sarmat il volerait ensuite en planant dans la haute atmosphère selon des trajectoires imprévisibles (louvoyantes), avant de s’abattre sur sa cible « tel un météore ». Impossible à intercepter. Comme c’est un planeur, le nez et les bords d’attaque sont très effilés, le problème étant dans ce cas que l’onde de choc frontale n’est pas détachée (contrairement au nez émoussé de la navette spatiale par exemple). À Mach 20, la température due à la recompression de l’air immédiatement derrière le point d’arrêt de l’onde de choc (plus de 20000 °C !) serait insupportable pour n’importe quel matériau. Solution OBLIGATOIRE : détacher et adoucir l’onde de choc grâce à un bourrelet de plasma protecteur émis sur le nez de l’engin. Source d’énergie : un générateur embarqué qui convertit en électricité l’énergie cinétique de l’écoulement hypersonique incident. Pour le principe de ces technologies, voir le projet d’avion hypersonique Ajax : en.wikipedia.org/wiki/Ayaks 6- 48:44 : Un canon laser opérationnel, similaire au système américain LaWS qui a été déployé sur l’USS Ponce. On en voit des images officielles ici : youtu.be/jTurONNq3m8?t=52s

 

Résultat de recherche d'images pour "weapons mhd russia"

Publicités

Une réflexion sur “#Défense #VIDEO Les nouvelles armes MHD de Poutine: Les USA, la France, l »Angleterre, l’Allemagne, l’Union Européenne dans les CHOUX ! #Quantique #AshRévolution

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s