#France #Renseignement Le « D214 », botte secrète diplomatico-militaire d’Emmanuel Macron

L’Elysée s’est doté d’une task force alliant diplomatie, armée et renseignement afin de traiter les dossiers internationaux brûlants.
Le mini-sommet qui s’est tenu fin octobre à Istanbul entre les leaders Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Angela Merkel et Emmanuel Macron a marqué le retour de Paris dans le dossier syrien. Cette offensive diplomatique est en réalité la dernière concrétisation du travail coordonné entre les différents leviers de l’Elysée sur les dossiers internationaux, symbolisé par le surnom informel « D214 ». Désormais, sur les sujets les plus brûlants, les notes stratégiques transmises au président sont signées par le trio constitué de Bernard Emié, patron de la DGSE – le D -, Philippe Etienne, patron de la cellule diplomatique de l’Elysée, et Bernard Rogel, chef d’état-major particulier (CEMP) d’Emmanuel Macron. Cela assure une position diplomatico-militaire unique pour traiter des dossiers avec les interlocuteurs de puissances (ré-)émergentes comme la Russie, la Chine, la Turquie ou l’Iran, adeptes des rapports de force.

La centralité nouvelle du D214 dans la conduite des dossiers internationaux vise à éviter les querelles de chapelle et les dissonances entre les services, les diplomates et les militaires, qui avaient été particulièrement prégnantes sous le quinquennat de François Hollande sur la Syrie, au Sahel, dans le Golfe, etc. La puissance et la proximité du D214 avec le président ne vont pas sans créer quelques tensions au Quai d’Orsay, qui se méfie de la marge de manœuvre accordée aux hommes du ministère de la défense, malgré un environnement international sécuritaire en forte dégradation.

L’un des enjeux du D214 sera de perdurer malgré le départ prévu de plusieurs de ses membres. Philippe Etienne est attendu à l’été 2019 à l’ambassade de France à Washington (IOL nº816). L’amiral Bernard Rogel devrait lui aussi céder son siège l’année prochaine.

Publicités

Une réflexion sur “#France #Renseignement Le « D214 », botte secrète diplomatico-militaire d’Emmanuel Macron

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s