FRANCE #AshRévolution 17 Novembre 2018 BLOCAGE DU PAYS ! Macron face à l’inconnue des «gilets jaunes»

Macron face à l’inconnue des «gilets jaunes»

 PAR 

Emmanuel Macron se trouve pour la première fois confronté à un mouvement citoyen spontané. « Je ne changerai pas de cap », a-t-il répété mercredi. Depuis le début du quinquennat, le manque d’écoute du pouvoir, reconnu par le président lui-même, a nourri les colères.

C’est un mouvement hétéroclite, sans structure et sans chef, qui par sa nature même échappe à l’exécutif. Un mouvement né sur les réseaux sociaux, initialement pour protester contre la hausse des prix du carburant, et qui a grossi au fil des jours en agrégeant d’autres motifs de colère. Un mouvement dont nul n’est en mesure d’anticiper ni l’ampleur ni la portée. Et face auquel le gouvernement n’a d’autres choix que de rester « très vigilant et très attentif », pour reprendre les mots de son porte-parole, Benjamin Griveaux.

Sur la forme, la spontanéité de la mobilisation des « gilets jaunes » n’est pas sans rappeler celle qui avait permis aux « bonnets rouges » de faire plier le gouvernement Hollande sur l’écotaxe fin 2013, en laissant une trace politique indélébile sur le précédent quinquennat. C’est l’une des raisons pour lesquelles Emmanuel Macron entend ne rien céder, comme il l’a répété mercredi 14 novembre au soir, sur TF1« Quand je regarde beaucoup de mes prédécesseurs, quand les choses se sont compliquées, ils ont changé de cap. Je ne le ferai pas », a-t-il affirmé, assurant toutefois « entendre la colère » de ceux qui veulent manifester samedi.

Emmanuel Macron dans un bar de Lens (Pas-de-Calais), le 9 novembre. © ReutersEmmanuel Macron dans un bar de Lens (Pas-de-Calais), le 9 novembre. © Reuters

« Respect et considération », a résumé le président de la République, avant d’expliquer qu’il continuerait d’« assumer » tous ses choix, persuadé que ces derniers finiront par porter leurs fruits. L’argument est martelé par ses ministres : « Une bonne partie de notre action consiste à assumer des réformes impopulaires qui donneront leurs effets à long terme, confie l’un d’entre eux à Mediapart. Je ne me suis pas engagé derrière Emmanuel Macron pour avoir un Hollande bis qui cède à la moindre pression, parce qu’après ça reste… » Du côté de l’Élysée, on rappelle aussi qu’il faut faire avec des « demandes contradictoires » : « Il y a quelques semaines, les mêmes réseaux sociaux mobilisaient en faveur des marches pour le climat… »

Une « complexité des attentes » qui n’empêche pas, poursuit un conseiller du chef de l’État, de « trouver des solutions pour ceux pour qui la contrainte est la plus forte ». Venu mercredi matin sur RTL pour présenter lesdites solutions – une série de mesures destinées à calmer les esprits avant la mobilisation du 17 novembre, mais qui sont loin d’être suffisantes –, Édouard Philippe s’est dit lui aussi « attentif aux inquiétudes, à l’angoisse, parfois à la colère », ajoutant qu’il « respectait cette colère » puisqu’« enFrance, on a le droit de manifester, on a le droit d’être en désaccord ».

Passées les politesses d’usage, le premier ministre a toutefois adressé un message très clair aux « gilets jaunes » : « Il y a un droit à manifester, mais il est organisé, on ne peut pas faire n’importe quoi, a-t-il indiqué. Celui qui se dit “Bah tiens, je vais bloquer ici, ça va être formidable, ça va mettre le bololo partout”, il sait que ce faisant, il prend un risque s’il n’applique pas la loi. » La veille, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner avait déjà averti sur BFM-TV que les forces de l’ordre interviendraient « partout où il y aura un blocage, et donc un risque pour les interventions de sécurité et aussi la libre circulation ».

Depuis quelques jours, les membres du gouvernement recyclent une rhétorique déjà entendue au moment des grèves contre la réforme SNCF, consistant à dire que s’ils respectent les manifestants, ces derniers doivent aussi respecter « tous les autres Français », qui ont le droit de « pouvoir se déplacer librement ». Une formule qui se veut équilibrée, mais qui en dit long sur le peu d’intérêt qu’accorde le pouvoir aux mobilisations sociales, face auxquelles il ne négocie jamais rien. Mais aussi sur son espoir que les colères restent circonscrites et ne se propagent pas, justement, dans l’esprit de « tous les autres Français ».

Outre cette rhétorique, le mouvement de samedi n’a pas grand-chose à voir avec ceux qui ont émergé depuis le début du quinquennat. Il y a un an à peine, les manifestations contre les ordonnances travail laissaient le gouvernement de marbre. À l’Élysée comme à Matignon, chacun se réjouissait d’avoir évité un troisième tour social. Les conseillers ministériels répétaient à qui voulait l’entendre que les Français étaient du côté d’Emmanuel Macron, comme en témoignait à l’époque, disaient-ils, la légère remontée de sa cote de popularité, selon des indicateurs qu’ils font mine d’ignorer, mais qu’ils scrutent en permanence.

Quelques mois plus tard, au terme d’une autre mobilisation, l’Assemblée nationale adoptait définitivement la réforme de la SNCF, enterrant l’espoir des cheminots que le gouvernement revienne sur son projet. Mais à ce moment-là déjà, l’apparent succès du président de la République cachait de nombreuses colères, diffuses au travers d’une multitude de conflits locaux et sectoriels, qui dépassaient largement le seul cadre ferroviaire pour gagner les hôpitaux, les universités ou encore la fonction publique. « Certes, il n’y a pas eu la coagulation attendue entre les luttes ce printemps, mais ça ne veut pas dire que ça n’arrivera pas, car partout, il y a encore plein de foyers de contestation », observait alors le porte-parole du NPA, Olivier Besancenot.

Sans présager de ce que sera la mobilisation du 17 novembre, il apparaît dès à présent qu’elle cristallise de nombreuses revendications ayant toutes pour dénominateur commun un pouvoir d’achat en berne, rendu inacceptable par les cadeaux fiscaux consentis aux plus aisés et aux entreprises, au détriment des ménages. « Le carburant, l’ISF, la CSG… On perçoit une contestation plus globale contre la politique du gouvernement », reconnaît Benjamin Griveaux. Emmanuel Macron a beau répéter, comme il l’a fait sur TF1, préférer « l’addition des optimismes » à celle des colères, rien n’y fait : ce sont bien les secondes qui s’exprimeront samedi.

Voilà plusieurs mois que certains proches du président de la République l’alertent sur la nécessité d’écouter les contre-pouvoirs et de construire avec eux une relation qui lui permette de ne pas être en première ligne face aux Français le jour où leur malaise se fera entendre. À l’Élysée pourtant, d’autres expliquaient en début de quinquennat que le chef de l’État parlerait pendant cinq ans « directement au peuple », car il avait « acté depuis longtemps le fait qu’il est difficile de transformer le pays avec les corps intermédiaires ». Aujourd’hui, c’est justement par un mouvement citoyen spontané que surgissent les premières vraies difficultés du gouvernement en matière sociale.

« Ce qui est difficile, c’est qu’on n’a pas une organisation syndicale qui a l’habitude de faire une manifestation qui l’organise. Par exemple, une manifestation, ça se déclare en préfecture. Là, très peu l’ont déclarée. J’appelle ceux qui nous écoutent à déclarer le lieu de la manifestation », expliquait mardi Christophe Castaner. « La liberté de manifester en France, elle passe par des déclarations, elle passe par la prise de responsabilité de chacun », appuyait le lendemain Édouard Philippe. Un comble pour l’exécutif, qui méprisait jusqu’alors les interlocuteurs classiques et regrette à présent de ne pas en avoir un seul pour organiser la mobilisation.

Emmanuel Macron et les membres du gouvernement ont tout de même trouvé depuis quelques jours un angle d’attaque. En pointant du doigt la « tentative de récupération » du mouvement des « gilets jaunes » par les formations politiques, ils essaient de délégitimer celui-ci d’une double façon : d’abord en soulignant que certains responsables de La France insoumise (FI) et « une partie des socialistes » appellent à se mobiliser en même temps que le Rassemblement national (RN) ; ensuite, en dénonçant, comme l’a fait le chef de l’État, ceux « qui sont en train de s’opposer à des choses qu’ils avaient eux-mêmes votées »« Je dis juste aux Français, on est en train de vous mentir et vous manipuler », a-t-il insisté.

Mettre l’accent sur les partis politiques est aussi une façon de faire passer au second plan l’essence même des colères qui s’exprimeront samedi, à savoir un mécontentement plus général vis-à-vis d’un pouvoir qui continue de privilégier les « premiers de cordée ». Un mécontentement qui ne repose, selon le président de la République, que sur la seule question de la temporalité. Si les résultats ne sont pas au rendez-vous, argumente-t-il régulièrement pour justifier de maintenir le « cap » de ses réformes, c’est parce que les chantiers mis en place visent une « transformation » en profondeur qui prendra nécessairement du temps et dont les effets ne seront perceptibles que sur le long terme.

Assurant « entendre » et même « partager » ce qu’il qualifie dès lors d’« impatience », le chef de l’État n’en demeure pas moins sûr de son fait. « Je considère que le constat que j’ai fait il y a un an et demi, et sur lequel j’ai été élu, est le bon, a-t-il encore affirmé mercredi soir. Est-ce que je considère que le gouvernement a fait une erreur stratégique ? Non. Est-ce que je considère qu’il faut changer de ligne ? Non. » C’est pourtant cette ligne, conjuguée à son image personnelle et à son exercice vertical du pouvoir, qui a contribué à accentuer le gouffre entre ce qu’il appelle « la base et le sommet ».Encourageant les ministres, mais aussi leurs conseillers et les directions d’administrations centrales, à « s’exposer davantage » en allant « se confronter au terrain beaucoup plus », Emmanuel Macron a conclu son entretien en reconnaissant ne pas avoir « réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants » et en admettant que le pouvoir n’avait « sans doute » pas assez apporté de « considération » aux Français pendant les dix-huit premiers mois de son mandat. Une déconnexion dont l’exécutif prendra la mesure samedi. Car c’est sans doute là, la plus grande inconnue de la mobilisation du 17 novembre pour le gouvernement : les « gilets jaunes » eux-mêmes.

TOUS LES COMMENTAIRES

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Sur le 17. novembre : un texte assez futé !

 » https://rouendanslarue.net »

 » gilets-jaunes-en-voiture-notes-sur-le-17-novembre »

Le Président n’est pas très malin dans le domaine de la politique et de plus il est entouré d’une tribu de « spécialistes » dont il assume les âneries: voir la baisse de l’APL . Mais vos « arguments » ressemblent à ceux du microcéphale Hollande : pensez-vous vraiment que l’ISF sauvera la France de la nullité de ses dirigeants sans talents et sans courage ?

Merci pour ce lien …

Todd dit beaucoup d’âneries. Rappelons-nous ce qu’il a dit des manifestations après l’attentat contre Charlie.

« Aujourd’hui c’est nous qui mettons en garde le pouvoir en place ! « 

Juste pour bien comprendre, c’est qui le « nous » au juste ?

N’hésitez pas à faire une photo de groupe pendant la manif avec tous les collègues sur place, ce sera enrichissant je pense.

En complément extraits ce jour de ma Revue d’Actu quotidienne:

Et la vidéo de InfoCom CGT (Front Social) postée en billet hier:

Et pendant la photo de ces gens qui sont toujours contre tout, demandons leur pour quoi ils sont aussi ?

Foire d empoigne assuree, les gilets jaunes vont s entretuer…

Au moins ils ne me bloqueront pas.

Ah mais au fait, juste une question pour les gilets jaunes :

Un pays qui représente moins de 1% de la population mondiale, mais tout de même plus de 15% de la dépense publique mondiale (!), qui a 2200 milliards d euros de dette… Je veux bien qu on dise les impôts et les taxes c est trop etc.

Mais on commence par couper quels robinets d argent public ?

Je vous laisse en discuter entre vous les gilets jaunes, je suis sir que vous allez bien vous entendre 😉

Sinon demandez à votre égérie hypnotiseuse ectoplasmique adepte de la théorie des chemtrails, elle qui n arrive pas a joindre les deux bouts avec son suv Volvo a 40000€ qui consomme plus de 12l/100km

Je me marre devant cette comédie !

Et quand je vois les bagnoles abec un gilet jaune je me marre aussi : que des modèles plus chers que le mien (qui n est pas donné loin de là mais je l assume!)

Ne vous y trompez pas, à l’heure actuelle les gens se rassemblent pour lutter contre votre champion Macron et c’est bien là l’unique but de ce mouvement et qui devrait vous inquiéter… car quand on a tout un pays contre soit, comment les choses finissent? Regardez l’histoire des différentes révolutions dans l’histoire et vous aurez un début de réponse.

La question de « quoi après » se posera plus tard, et en effet on est pas sorti de l’auberge, je peux vous rejoindre sur ce point. Il n’empêche, la question aujourd’hui c’est Macron et sa politique.

Je suis tout à fait d’accord avec vous  ! Le suivisme opère, aidé par les médias en boucle. Un mouvement type 5 étoiles va finir par surgir et qui l’aura intensifié?   C’est hallucinant / Je pense que c’est vraiment faire preuve de naïveté que d’imaginer que se greffer à un tel mouvement peut être porteur !

mais à un moment donné, il va peut être falloir se remettre en question non?

si 5 étoiles, si Trump, si Bolsonaro, si les gens en ont marre, il va peut être falloir les entendre un jour non? Et je ne suis vraiment pas un défenseur de Trump et Bolsonaro, 5 étoile c’est plus compliqué…

Vous croyez quoi, que les gens râlent par plaisir? C’est fou ça, encore une fois on va venir nous expliquer qu’on comprend rien alors que tout ce qui est fait est pour notre bien, c’est ça?

Et tous ceux qui ne suivent pas ce mouvement seront taxés de populistes, comme ça pas de débat !!!

Mais je pense que c’est ce vient, fini le débat, on va régler ça dans la rue, avec toute la violence et les risques que cela peut engendré.

Polariser sur l’ISF, pour se retrouver comme sous Hollande, dont  le politicien JLM s’est proposé comme premier ministre ? NON

Trop de taxes ?
ABOLITION de la TICPE, de la TVA, des péages autoroutiers, hausse ISF

Montée de la misère ?
HAUSSE DE 500 EUROS des salaires, retraites et minima sociaux !
SMIC A 1800 EUROS

Vraie lutte contre le réchauffement ?
NATIONALISATION de Total, Shell et autres

Réponse aux vrais besoins sociaux sur tout le territoire ?
RETOUR AUX SERVICES PUBLICS. Construction d’écoles, de logements sociaux, de postes, d’hôpitaux et centres de soin, de gares… DE PROXIMITE !

Lutte contre le chômage ?
EMBAUCHE DE 2 MILLIONS de salariés dans les services publics

Lutte contre la fraude fiscale qui nous ruine ?
NATIONALISATION DU SYSTEME BANCAIRE
SAISIE DES BIENS ET ENTREPRISES DES FRAUDEURS

C’est la question du POUVOIR dans le PAYS qui est POSÉE.

Le BLOCAGE EFFICACE, c’est le TOUS ENSEMBLE de ceux qui produisent les richesses : la GRÈVE, la vraie grève et pas la simple « journée d’action »
La GRÈVE GENERALE qui ouvre la question de qui décide, du POUVOIR à l’échelle du PAYS.

Mêmes remarques.

Je pense que je vais allez à la manif juste pour les voir discuter un peu

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

L’heure de vérité approche.

Alors sauvez-vous vite!

Alors sauvez-vous vite!

@ Bonobo: Je plussoie à la fois pour la qualité de GIMP, sa facilité d’installation et, sur le fond, pour l’utilisation de logiciels libres, que vous pouvez participer à améliorer.

Qui nous ment, qui nous manipule ?

Réponse : Mélenchon et sa clique de LFI

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Lemaire; écoutez-moi! écoutez-moi ! écoutez-moi! écoutez-moi!écoutez-moi!

tout est dit.

Bah je fais parti de LFI et « sa clique » et on ne manipule personne… Nous témoignons de ce que les gens vivent .. Pendant la campagne puis pendant le mouvement social nous avions dit que le gouvernement allait pourrir la vie des gens.. Et nous nous les accompagnons. La manip c’est LREM …. pas nous.
Tu as oublié la Russie 🙂

Je ne discute pas avec vous parce que :

1. Vous êtes de pauvres syndicalistes braillards.

2. Vous ne parlez pas comme les gens qui ont du pognon et de bonnes manières.

3. Vous ne dites pas la même chose que ce que je pense, moi la caisse de résonance de ceux qui ont du pognon et de bonnes manières.

 

J’adore.

Ils veulent pouvoir survivre voilà tout. Vivre à la campagne sans transports en commun avec des salaires de misère oblige les ruraux à utiliser des moyens de transport individuel les moins chers sur le marché et moins gourmands en carburant pas par affection stupide pour le gas oil mais par simple nécessité.

Par ailleurs, les japonais, dont on connaît la fibre écologique font le cheminement inverse que celui des pouvoirs publics français à ce propos. Suivant que l’on produit de l’électricité nucléaire ou pas , suivant que l’on ait subi une catastrophe grâce à cette énergie propre ou pas, suivant qu’on ait reçu sur la gueule une bombe propre ou pas…la vision des choses est différente… Curieux non ?

http://www.leparisien.fr/automobile/automobile-le-japon-donne-un-coup-de-pouce-aux-voitures-diesel-21-07-2015-4961183.php

 

Bah ! Les écolos de tendance « Je suis Macron » ont bien cédé sur ça :

La casse du fret ferroviaire au profit du tout-camion depuis 2000 : un crime écologique et social perpétré dans le silence des grands médias, en images ici :

Plus détaxation des millions de tonnes de carburants ultrapolluants (pas du CO2, de la particule fine qui graisse salement le poumon) joyeusement brûlées par le transport maritime et aérien, pour acheminer by Air le haricot vert kenyan dans l’assiette de l’écolo européen qui soigne son bilan carbone, cultivateurs indigènes not welcome « chez nous »…

Un crime écologique et social contre l’humanité, mais aussi un crime contre le bon sens économique

Ok, c’était du temps où le régime distribuait à tout « professionnel » qui veut bien prendre la France en otage les « dégrèvements et remboursements » de leur TIC/TICGN (exemple de formulaire à remplir ici), un royal cadeau de l’Etat (providence du Medef) à ses amis entrepreneurs, financement assuré via « Dépenses fiscales« … Coût annuel, tous privilèges fiscaux confondus : 100 milliards d’euros, le quart des recettes fiscales brutes, et un tiers des recettes fiscales nettes !!!

Kicéki qui paye ? Ben, nous, contribuables sans privilèges, dont ces bons cons obéissants qui ont acheté une bagnole à moteur diesel (coût : la peau des fesses) du temps où l’Etat-Providence (du CAC40) expliquait doctement aux manants que le diesel produit moins de CO2/Km que l’essence, « bonus/malus » à l’appui, désolé de vous rappeler cet histoire de cornecul signée Vème Rep écolo.

@Macron & Team : prière de nous rendre nos sous.

Vue d’Asie,

Non c’est toi chose, puisque tu n »es pas humain, qui nous tue, tu consommes notre oxygène le moment est venu de disparaitre toi la chose et tes artefacts, maudits

´L’addition des colères ‘, ´revendications qui dépasseraient la seule question des carburants’, je ne sais pas d’où sortent ces affirmations.

Perso, ce que je vois et entends tournent uniquement autour de la question du carburant.

Vous prenez vos rêves pour une réalité !

vous êtes spectateur ou acteur ? dans la contemplation ou dans l’action ?

Etes vous prêt à prendre votre part dans l’Histoire ou la subirez vous  si on vous en donne l’occasion ?

Là est toute la question. A vous de trancher.

ne cherchez pas, les macron-béats sont de sortie wink

Vous avez raison et je me suis trompé car il s’agit de bien pire, la bagnole toute entière !

La beaufitude absolue !!!!!

Pas question une seule seconde de me solidariser avec les beaufs qui donnent dans le culte du dieu bagnole !!!!!

Au contraire je souhaite le litre à 10 euros et vite !

Et donc , dans la grande cohue vous serez négligeable. Croyez moi, si on pouvait se passer de bagnole on le ferait. Peut on se passer de travailler ? De scolariser et socialiser ses enfants ?

Dans votre monde, tout le monde vit agglutiné en zone urbaine et la reproduction sociale est la règle ?

Et pour cela, vous êtes sûrement prêts à une flambée de vos impôts, afin de permettre les colossaux investissements nécessaires pour recréer les transports en commun en milieu rural et en zone périurbaine, et nous remettre aussi les services publics. Ah non ?

J’ai passé 7 ans à Marseille pour mes études et le début de ma carrière professionnelle, sans voiture. Ma 1ère bagnole a été achetée quand j’ai décidé de rentrer en Corse, parce que sans véhicule pas de boulot, voyez-vous. Et oui c’est triste mais c’est comme ça.

Le service des Finances publiques de Haute Corse est en grève. Au 1/1/2019, l’accueil du public ne se fera plus qu’à Corte ou Bastia. Respectivement pour moi, 1h30 et 2h de route. Temps doublés pour les malheureux habitants de Galeria! Le train de Calvi arrive à 9 h 40 à Bastia, idem pour le bus. Doit-on se payer une nuit d’hôtel ou prendre sa caisse quand on a un rdv avant 10 h à Bastia ?

Une personne de Calvi  peut prendre le train pour aller travailler à Ile-Rousse. L’inverse est impossible, le 1er départ étant à 9h. Comique ? Non désespérant.

Très loin d’un prétendu culte au dieu bagnole ! Mais au contraire une nécessité vitale.

Dans la vie on fait des choix, il faut savoir assumer les conséquences de ses choix. C’est un principe que tout un chacun devrait avoir en tête au lieu de penser systématiquement que la faute c’est les autres…

Très Français tout cela….

Un petit village comme il en existe tant d’autres en France. Aucune desserte par les transports en commun si ce n’est le cas scolaire de 6H45 au matin et pour le retour le même car à 17h45.

Des gens qui bossent dans l’agglomération la plus proche (12 kilomètres pour les plus chanceux) et pour les autres dans la ville la plus proche éloignée de 40 kilomètres et ce avec des horaires d’embauche différents.

Un petit village comme tant d’autres en France où la poste a disparu, la boulangerie également, l’épicerie depuis longtemps aussi. L’école résiste mais pas pour longtemps.

Un petit village comme tant d’autres, où les habitants solidaires aiment à s’entraider, conscients des enjeux écologiques trient consciencieusement leurs déchets.

Un petit village comme tant d’autres où le plus proche hypermarché se trouve à 12 kilomètres et refuse d’assurer des livraisons .

Un petit village où l’on peut quand même lire qu’avec le smic pour aller bosser avec une vieille voiture diesel car on ne peut se payer une hybride on devient du coup un « beauf »  et qui mériterait pour la peine de payer 10 euros le litre son carburant….

Un petit village enfin, où certains agriculteurs bio approvisionnent les circuits de distribution qui alimenteront les « non beaufs », c’est à dire les citadins écolos les ayant traité de « beaufs »…

Un petit village où les citoyens ne déifient pas leur bagnole au point de se pâmer devant des courses sur circuits et autres trophées y compris électriques parfois qui à grand renfort de sponsors polluent la capitale mais préfèrent la convivialité de discussions sous la tonnelle, de fêtes champêtres sans prétention, de ballades à pieds.

 

Mais vous n’avez rien compris, mais alors là rien de rien !

Bankrupcy nous assène que nous devons assumer nos choix de vie !

Puisque nous vivons en Ploucquie, et c’est forcément un choix de privilégiés, fermons notre gueule et raquons en silence !

Il me vient une furieuse envie de têtes au bout des fourches, moi qui milite pour la non-violence et ait toujours été contre la peine de mort et c’est affreux.

Arrêtez vous allez me faire pleurer !

Si au lieu de parler d’une petite minorité, vous commenciez par regarder la situation de la majorité.

Celle qui n’habite pas dans le trou du cul du monde et qui pollue comme jamais!

Les génies sont de retour.

T’as pourtant pas fait le choix d’être un crétin ? T’es probablement né comme ça !

Je n’avais pas l’intention de vous faire pleurer mais d’évoquer une réalité. Dois je la nier pour vous êtes agréable ? En ce qui concerne la minorité, j’ai vérifié sur le site de l’INSEE, la population vivant à la campagne est en effet minoritaire mais elle représente tout de même 20,7% de l’ensemble soit 13,4 millions.
Concrètement, suis preneur de vos solutions précises, concrètes, pragmatiquesexcluant tout anathème stérile pour ces 13,4 millions de personnes  afin qu’avec leur faible niveau de vie actuel elles puissent encore se déplacer librement (ce qui je pense est garanti par la Constitution) à moins que vous n’estimiez que d’un revers de main il n’y ait pas lieu d’y réfléchir.

 

Si vous pouviez pleurer, ce serait trop beau. J’habite dans un trou du c…, comme vous le ditez si élégamment. Je n’ai pas les moyens d’habiter Paris.

Vous habitez à combien de centaines de mètres de la station de métro la plus proche?

Si être beauf c’est être dépendant de sa bagnole, ça fait un sacré paquet de beaufs en France. Et pas besoin de préciser que ceux qui ont poussé cette situation pendant 50 ans, si ce n’est plus, vivent à Paris et disposent de l’embarras du choix de transport…

Encore une fois l’artifice pour grossir le trait et faire passer des vessies pour des lanternes ne prends pas, les 13 millions dont vous parlez sont loin de se retrouver dans ce que vous décrivez avec beaucoup de lyrisme.

Vous aimez visiblement les anaphores, en voici une pour exprimer mon ressenti sur cette histoire de « gilets jaunes ». Notez que je ne vise nullement à attaquer votre position personnelle puisque je ne vous connais pas, juste à exprimer ma propre fureur…

Où étaient les Français quand un président de droite a fustigé les migrants, piétiné les droits de l’homme, fait voter des lois liberticides, triché et volé ?

Où étaient les Français quand un président de gauche à signé un chèque de 50 milliards d’euros de deniers publics à un sinistre représentant du grand capital, contre la seule promesse mensongère de créations d’emplois ?

Où étaient 23% des Français en avril 2017, quand s’est posée la question de choisir un avenir commun, une ligne directrice nationale à un moment où la république même était menacée ?

Où étaient PRESQUE 60% des Français en 2014 quand s’est posée la question de leur représentation en Europe, alors que ces mêmes Français reprochent à l’Europe de tout réguler en France ?

Où étaient les Français quand le mal-élu-mais-néanmoins-élu en 2017 a supprimé l’ISF, méprisé les pauvres, appauvri les retraités ? Où étaient-ils quand il a fait voter des lois anti-migrants dont même le Vieillard Borgne n’aurait osé rêvé ?

Où étaient les Français quand on a déconstruit la SNCF, les hôpitaux, la Sécu, la Justice, quand on a privatisé les autoroutes, quand on a prévu de faire la même chose avec l’énergie ?

Où étaient les Français à chaque fois ces 20 dernières années qu’on a réduit la Liberté, piétiné l’Égalité et conchié la Fraternité ?

Mais ce jour, on me souffle dans l’oreille que le prix du carburant va augmenter, et c’est la RÉVOLUTION EN FRANCE !!!???

Oui, vraiment, là, les bras m’en tombent. Malgré toutes les convictions qui m’animent, malgré l’envie que j’ai de voir Macron dans une mauvaise passe, je ne peux me sentir proche de ce mouvement.

Kamarad,

j’ai pris mes dispositions pour ne jamais avoir à dépendre de la voiture et cela ne date pas d’aujourd’hui.

Un minimum de bon sens aurait dû alerter la majorité de ceux qui vont chialer dans les jupes de l’etat Français le 17 Novembre.

Je note que vous ne répondez pas vraiment à ma question. Vous fuyez ? Je la réitère donc : quelles sont les solutions concrètes, pragmatiques que vous proposez pour que les ruraux puissent aller travailler et faire leurs courses  en polluant le moins possible et ce à moindre coût ? Merci de m’apporter votre éclairage sur ce point. Suis preneur d’idées , de solutions auxquelles je n’avais pas songé. Quant au fait que les 13 millions de personnes vivant à la campagne ne correspondent pas au portrait que vous jugez lyrique que j’en ai fait, merci là aussi concrètement de bien vouloir me fournir les lignes de cars à fréquences régulières desservant l’ensemble du territoire et non les seules lignes dites Macron qui ne desservant que des villes entre elles. Dans la région de la Vendée à laquelle je faisais référence une compagnie dessert un certain nombre de communes en ignorant nombre d’entre elles mais la faiblesse de leurs fréquences et les horaires proposées ne permettent pas dans la plupart des cas de les utiliser pour aller travailler.https://www.sovetours.com/se-deplacer-par-nos-reseaux/lignes-departementales-exploitees-par-sovetours/les-lignes-horaires-departementales/

Pas seulement se morfondre chez eux, mais bientôt y crever.

Car combien de temps auront-ils des aides ménagères ?

Ces salariées payées au SMIC, rarement à temps complet, qui font des km entre chaque mission; qui sont tenues de les emmener faire leurs courses avec leur propres véhicules et dont la convention collective ne prévoit que des indemnités kilométriques dérisoires. Bientôt elles gagneront moins qu’un RSA.

 

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.

Je ne retiens qu’une chose : le bololo de Philippe !

Malheureusement, un pisse-froid est allé se plaindre, et je ne peux plus l’illustrer. Dommage.

Celui-là est joyeux. Je recommande+++!!

El Bololó… Ya Si !

  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 09:06
  • PAR 
Preuve est faite que le peuple n’ a pas besoin de FI pour manifester et exprimer son mécontentement

personne n’a jamais dit ça

+++++++++++++++++++++++++++

 

vous avez tout parfaitement resumé

+++

  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 09:28
  • PAR 

Macron a pris les contraintes imposées par la commission Européennes à la légère. Le peuple n’en veut pas. Pour lui, c’est la quadrature du cercle, il ne va pas s’en sortir avec de l’enfumage. Un point de non retour a été atteint. Ses prédécesseurs ont été plus malins, ils se sont contentés de jouer la montre avec la CE en refilant la patate chaude au gouvernement suivant.

Les REFORMES, qui sont au détriment des classes moyennes et des pauvres, le peuple (de plus en plus de pauvre) n’en veut plus.

Pour s’en sortir, Macron n’a qu’une solution : dégraisser la caste, Mais il ne va pas scier la branche sur laquelle il est assis.

il est là pour ça, et ensuite retournera pantoufler chez Rotshild ou autre pour service rendu.

Il est, justement contrairement aux autres qui font toute leur carrière en politique, juste là pour 1 mandat (il devait espérer 2, mais il doit sentir que ce sera pas possible). La suite se fera dans le privé.

  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 09:45
  • PAR 

Moi, je parie que Soros ne financera pas une révolution jaune fluo en France… tongue-out

une bonne bande audio sur l’Ultime Révolution, une intervention de A. Huxley à Berkeley en 1962:

Je ne retiens qu’une chose : le bololo de Philippe ! Une allusion aux Femens ?

Malheureusement un pisse-froid est allé se plaindre, je ne peux plus l’illustrer ; dommage…

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Faut pas rêver.

L’ensemble de la gauche Terra Nova se pince le nez de dégoût devant cette France périphérique qu’il fallait abandonner en 2012. Poujadisme, beaufs, pollueurs, les noms d’oiseaux méprisants volent en escadrille. Pour la plus grande joie de MLP qui peut se permettre le luxe d’être en Bulgarie ce week-end. La gauche la plus tarée du monde fait le boulot à sa place, elle n’aura plus qu’à recueillir les fruits ou plutôt les bulletins de vote.

Trump, Salvini et Bolsaneiro ? Ces abrutis ne comprennent toujours pas.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 10:15
  • PAR 

ON NE LUI DIRA PAS DEUX FOIS….!!!!

macsou
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Voilà beaucoup de révolutionnaires, « La planète brûle et nous regardons ailleurs » Chirac 2002 au sommet de la terre !

Combien de véhicules diesel ont été produits depuis ?

La politique est un processus infantilisant, les Insoumis en sont les plus représentatifs, mais ont ils des solutions à proposer ? A part, fermer les frontières, mettre en place une bonne dictature et ruiner le pays ?

Ainsi le CICE est un cadeau aux entreprises ? ne serait ce plutôt pas un cadeau aux salariés pour qu’ils gardent leur emploi ? Le refus de changer, de penser que dans un monde globalisé le pays pouvait conserver des hauts niveaux de salaires et de cotisations sociales sans entrer en compétitions avec les autres, que les progrès de l’intelligence artificielle réduisent les tâches professionnelles à grande vitesse, que la robotisation n’est pas en route … c’est bien de l’Insoumission mais à quoi ? à Macron ? à la vérité ?

La confiance populaire est largement abusée par les Mélenchon-Wauquiez-Le Pen qui par leur populisme ne font aucun effort pour expliquer les changements en cours, ne font que les refuser. Alors oui, cela renforce ce sentiment anti-élites, malheureusement !

Si nous en sommes là, c’est aussi par l’impéritie de la droite au pouvoir pendant 10 ans, les Chirac-Raffarin-Sarkozy qui n’ont rien fait, et au fond, Macron,et  F. Hollande sont des gens qui ont le mérite d’essayer.

Réformer le droit du travail, il y a moins de contentieux aux Prud’hommes c’est aussi parce que les entreprises paient !

Réformer la SNCF, difficile de fermer ces petites lignes non rentables en l’absence de fréquentation, mais la faute à qui ? certes pas aux cheminots, mais à 60 ans d’urbanisme qui ont transféré, centres commerciaux, zones d’activités loin des gares et seulement rendus accessibles par les automobiles ! alors après, vaut-il mieux des bus ?

Question adultes ? de premier de cordée ou de bons sens ?

Un des problèmes de ce pays c’est aussi la médiocrité de cette classe politique mal payée pour attirer des talents , des hommes d’états et faisant la part belle aux viatiques de bateleurs !

Cela n’empêche pas Macron d’être parfois très mauvais, comme sur Pétain. Plutôt que de se poser la question d’avoir une cérémonie en faveur des Maréchaux, car en 2018, méritent ils encore une cérémonie alors qu’ils n’ont pas été avares d’offensives inutiles et meurtrières ? Pour le centenaire, ces questions auraient mérité d’être posées avec d’autres, comme celle du traitement de la soldatesque comme une piétaille républicaine devant expier la disparition de l’Ancien Régime ? comme la faiblesse républicaine des politiques face aux dirigeants de son armée ? Et ces questions, si les dirigeants se les posaient permettraient au peuple de comprendre d’où ils ne viennent pas.

Si au fond, ils sont les mêmes qu’il y a 100 ans, le peuple n’a pas forcément envi de se laisser emmener à l’abattoir mais, c’est bien là ou l’effort est nécessaire pour expliquer, expliquer, expliquer que pour se débarrasser de l’essence, comme pour la cigarette, il faudra bien la taxer !

Les guerres et la pédagogie pour consentir au sacrifice seraient donc nécessaires ? Souffrir pour progresser inéluctable ? Votre Good Book pour un Young God me laisse pantois.

où est le sacrifice, parlez vous plutot d’une gène momentanée pour ajuster une façon de vie au partage de l’auto, à la sortir à bon escient etc…

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

si vous pensez que les hommes politiques sont bien payés, je ne peux pas grand chose pour vous …

votre raisonnement sur l’argent, bon ou mauvais n’a pas de sens, c’est plutôt ici ou là compte-tenu de son caractère liquide !

C’est donc bien ça. La seule motivation qui vous vient à l’esprit : l’argent.

Les politiques n’ont pas à être bien payés, seulement à avoir une prise en charge des frais inhérents à leur travail.

Vous n’avez peut-être pas suivi les rebondissements de votre vie municipale…

Fermer les frontières… il n’apparait pas évident que vos dirigeants professent l’accueil des migrants mais bon nous devons mal lire … par ailleurs la fermeture des frontières passerait par l’isolement lié au non respect des règles européennes , qui souscrirait vos emprunts ? etc….

Dictature : votre constituante vise à changer de système pour sortir d’un process républicain pour une offre politique proche des soviets ou des sections parisiennes. Pour mener à bien un programme économique impossible à tenir il faudra bien utiliser la coercition ….

Ruiner le pays, est la conséquence des deux points précédents, vous pouvez parfaitement reconnaitre que ce pays est pauvre, je ne le crois pas, et une fois que vous aurez réquisitionné les logements vides, fait baisser la valeur des biens immobiliers qui sont souvent la seule richesse de la classe moyenne avec ses droits sociaux, comment les gens rembourseront ils leurs crédits ?

Votre vision de la France est aussi assez biaisée, regardez un peu le cac 40, nombre de ces entreprises n’ont de français que le siège social !

Je vais vous répondre, comme je le fais d’habitude pour revoir les points de votre programme :

1- vous supprimez les secteurs ultrapolluant mais ils vont se déplacer ailleurs, pour le bilan mondial cela risque d’être à somme nulle – pour les circuits courts n’est ce pas une logique de consommateur j’y souscris volontiers – pour les énergies propres, mais pas de problèmes si l’on équipe la totalité des toits individuels de panneaux solaires l’on pourrait même se poser la question de l’isolement des maisons, mais oups, on produit de la laine de verre pas des panneaux – l’on pourrait réduire le réseau électrique et remplacer les lignes haute tension par des éoliennes  – pour l’usage à bon escient des technologies, j’ai toujours un problème, bon escient est un concept réactionnaire.

2- pour le retour au 35 heures, on doit pouvoir faire mieux, 0 heure pour tous ceux remplacés par des robots ou de l’IA … et pourquoi ne pas s’instruire toute la vie ?

3- révoquer les élus, excellente idée pour ne rien faire, ne plus être impopulaire, c’est ce que j’appelle la dictature.

4- pour les DOM TOM mais pourquoi les garder ? pourquoi ne pas leur donner le libre choix ? vous croyez à la grandeur de la France ? ou de sa politique de subvention ?

Je lis votre révulsion, et je l’a comprends, elle fait partie de l’incongruité du système, je ne mets pas votre sincérité en doute, mais votre analyse. Je vais donc séparer mes réponses qui correspondront à vos paragraphes …

L’Etat rembourse des cotisations sociales qu’il concède comment étant hors marché au regard de la concurrence globale, dont le coût du travail est un élément. il est évident qu’il n’y aurait aucune raison que ces sommes passent par le budget de l’Etat, il suffirait de réduire les cotisations sociales. Si vous stoppez le système pour financer la recherche, vous créez des jobs de chercheurs et d’autres emplois disparaissent …

pour ce qui concerne la compétitivité des entreprises, elles ne disparaitront pas nécessairement en fermant des outils de production en France ….

le populisme est pour moi de proposer des choses que l’on ne pourra pas tenir, comme celles précitées …

sur la SNCF vous ne m’avez pas bien lu, la sncf se meurt de ne plus être au centre puisque les centres ont changé de place, allez vous au marché de centre ville ou au centre commercial ? travaillez vous en ville où dans une zone d’activité ? habitez vous en ville où en périphérie ? je n’évoque d’ailleurs pas la rentabilité de la sncf mais sa fréquentation, donc son utilité, pas en Région Parisienne mais sur les 9000 km de petites lignes … si un service public n’est plus utilisé doit on le garder ou le changer ? on pourrait avoir le même point de vue avec le courrier.

Je ne crois donc pas que ce que j’écris soit honteux, mais ayant la chance d’avoir un certain recul j’essaie de voir le coup d’après plutôt que de ruminer sur le coup d’avant qui de toute façon est devenu un fait passé. Malgré tout, j’accepte d’être minoritaire et je n’ai pas d’ambition politique autre que d’échanger et de commenter, avec un certain plaisir pour titiller… merci pour la qualité de cet échange.

c’est exactement l’inverse … je pense que pour avoir des édiles efficaces ils doivent être libérés de contraintes pécuniaires et être attirés par l’action publique.

Je suis evidemment ces histoires de notes de frais, mais ici il y a beaucoup à faire aussi.

A part la caricature vous savez faire quoi, pour défendre votre idéologie prédatrice ? Vous en devenez ridicule.

Sur les frontières: Le but de LFI est d’éviter que les gens soient obligés de partir de chez eux. Donc on agit sur la politique internationale, on règle les conflit, les famines etc… En attendant, on accueil ceux qui arrivent chez nous. L’humain d’abord, ça a du sens. L’aquarius aurait été accueilli par exemple! Mais c’est vrai, c’est plus facile de dire la FI est contre les migrants, mais qui infantilise là?

La constituante : comment pouvez vous savoir ce qu’il y aura dedans, le but est de réunir les gens pour en discuter justement, et ensuite ce serait valider par référendum par le peuple… Anti démocratique? Anti républicain??

Ai je dis que notre pays est pauvre? non, je dis que les gens s’appauvrissent, sauf évidemment les premiers de cordées que vous êtes la première à défendre, coute que coute. Mais justement, on a un pays riche, avec 8 millions de pauvres… Pas de problème dans l’équation pour vous?

Et vous résumez ma vision de la France au CAC40… ok, on voit bien d’où vous nous parlez, et ce que vous défendez. Moi ce que je vois c’est plein de petits patrons et de petites entreprise qui dépendent des entreprises du CAC40 et qui sont tellement pressurisées qu’elles ne s’en sortent pas, et ferme. Ca a été le cas de mon ancienne boite!! Ces même entreprises du CAC40 qui ne paye que 7% d’impots, quand les plus petites sont à 33% !!! merci pour votre exemple, il est excellent !!!

Encore une fois, vous n’êtes là que pour défendre votre idéologie libérale, la défendre coute que coute, sans même vous rendre compte que vous êtes totalement déconnectée de la vie des millions de gens, les gens « d’en bas’, les « riens », ceux qui à vos yeux et ceux de votre monde n’existent même pas.

« 3- révoquer les élus, excellente idée pour ne rien faire, ne plus être impopulaire, c’est ce que j’appelle la dictature. »

là vous faites fort, donner un peu plus de pouvoir au peuple, et leur permettre de contraindre leurs élus à respecter ceux pourquoi ils ont été élu, c’est la dictature… à ce niveua là, que pouvons nous faire pour vous? rien, j’en ai bien peur cry

et puis j’ai quand même une question pour vous, parce que là on parle des insoumis, mais l’article parle de Macron et du mouvement du 17.

Comment se fait il, si votre beau Macron a décidé d’augmenter la fiscalité sur le diesel, pour notre bien à tous, pour lutter contre la pollution, comment se fait il donc que cette fiscalité augmente de 3.5Milliards en 2019 et dans le même temps le budget consacré à la lutte pour l’environnement baisse lui de 400 millions???

On nous prends pour des cons, et vous y participez largement avec vos arguments sans fondements !

Vue de Génève est simplement un bénéficiaire, probablement endoctriné, du système…

Peut-être de ceux qui vomissent l’Etat providence mais sont, « en même temps » les premiers à tenter d’en profiter un max !! chasseurs de primes et subventions en tout genre et toutes origines

Moins d’impôts d’un coté et des subventions de l’autre, que du bonheur !

Mais le débat devient intéressant :

1- sur les frontières : nous avons un clivage majeur, vous voulez éviter l’immigration, sans vous posez la question du désir de liberté et de démocratie des gens qui veulent venir en Europe. Certes ils peuvent regarder la Ligue des Champions en Afrique ou ailleurs, est ce ce qu’ils veulent ? c’est une position malheureusement très à droite, les porteurs de bérets en France, les autres qu’ils restent chez eux ! je pense que vous n’appréhendez pas très bien l’énormité de votre position. de mon point de vue l’Europe devrait être capable d’accueillir 1 ou 2 millions de personnes par an !

2- sur la constituante : quid de la révocation des élus ? quid de réunir les gens sans compétence ? le referendum ne pourra qu’être un leurre, le droit constitutionnel est un métier …

3- sur votre vision économique, je pense déjà avoir répondu .

4- sur ma vision des gens , c’est justement une vision inversée, je ne crois pas au ruissellement mais plutôt à l’éducation mais je ne suis pas sûr que le nivellement par le bas réponde au désir humain.

A minima, je peux au moins vous remercier d’avoir pris le temps de me répondre et de détailler vos points de vue.

Ce qui est assez génant dans votre discours, c’est un peu votre pessimisme. Un exemple: sur la question des énergies, oui, si seule la France fait un effort mais que le reste du monde continue à polluer, ce sera des contraintes pour rien. Néanmoins, si chaque pays se dit comme nous et attend de voir ce que les autres font, c’est la meilleure manière de foncer droit dans le mur. Il faudra bien que quelqu’un fasse le premier pas, pourquoi pas nous, puisque ça a l’air de correspondre à la conviction de beaucoup?

Une politique qui produit un résultat garanti, ça n’existe pas, il faut faire au mieux selon ses convictions et espérer que ça finisse par payer. J’imagine que c’est ce que vous pensez vous aussi concernant la politique de Macron: tout ces reniements seront tolérables si on abouti à un résultat correct? Personnellement je n’y crois pas une seconde (comme vous l’aurez compris), faire reculer le chômage en truquant les chiffres ou en jetant des gens dans la précarité, ce n’est pas une solution acceptable pour moi. Maintenir l’emploi en acceptant un chômage permanent et qui va crescendo de la part des grandes entreprises françaises, ce n’est pas acceptable pour moi non plus. Tolérer que les élus fassent nimporte quoi sans droit de regard par peur que « les contrôler conduise à l’inaction », ça me parait tout autant inacceptable.

Je ne pense pas possible de construire une société qui repose sur la misère des autres. Tôt ou tard les ressentiments des uns et des autres rattraperont Macron ou ses successeurs éventuels. Une société qui laisse la majorité sur le bas coté ne peux pas tenir sur la durée.

Si depuis 2007, Sarkozy était signataire du pacte écologique de Hulot il faut le rappeler, on avait mis le paquet sur la rénovation thermique des bâtiments, on n’en serait pas là ! Moins de chômage et un déficit commercial sacrément réduit. Alors on aurait pu envisager un plan transports publics dans les zones rurales. L’augmentation du pétrole et des taxes auraient été bien moins douloureuses à subir pour les populations dont la bagnole est une obligation.

Comme on s’est soumis aux diktats de Bruxelles, ou plutôt aux rentiers détenant la dette, cela fait des années que l’on méprise les populations rurales et des zones périurbaines, au nom de la seule logique comptable et de la rentabilité. Selon Terra Nova, nos voix comptent si peu, et puis nous voterions tous Fhaine. Un tel mépris envers une frange non négligeable de la population est hallucinant.

Mélenchon est le seul à gauche à avoir compris que cette colère qui monte ne concerne pas que de vils beaufs. Alors haro sur ce baudet et mettons le dans le même sac que les opportunistes d’extrême droite. Opportunistes qui seraient bien stupides de ne pas chercher à tirer les fruits de cette immense colère.

Il me semble que quand une pétition dépasse les 800 000 signatures, les signataires ne peuvent pas être seulement des beaufs fous de leur bagnole Viagra et votant Fhaine.

mais je n’ai jamais dit que les gens n’avait pas le droit de venir, ce contre quoi il faut lutter, c’est ce qui oblige (je re-souligne, la première fois ça n’a pas dû vous marquer!!!) les gens à partir. Si les gens peuvent vivre dignement, dans le respect des droits de l’Homme dans leur région natale, ils ne seront pas nombreux à vouloir partir. C’est vous qui confondez le droit d’asile, que votre Macron par la voie de Collomb a rendu plus difficile, et l’envie d’immigration.

Et si vous souhaitez savoir ma position sur les frontières, je suis pour les supprimer purement et simplement… le jour où le monde sera prêt, et c’est pas demain la veille!

Le droit constitutionnel est un métier dites vous, donc ça ce concerne pas le citoyen… Laissons cela aux sachants si je comprend bien. Mais où est la logique d’avoir fait valider cette Ve par… référendum alors? il faut vite en sortir, les gueux ont validé ce qu’ils ne connaissent pas, vous rendez vous compte?

Vous croyez à l’éducation dites vous… pouvez vous m’expliquer les 3000 suppressions de postes alors? c’est vrai que l’école fonctionne tellement bien aujourd’hui, on peut bien lui enlever des moyens….

vraiment, plus vous vous justifiez, plus vous vous enfoncez, continuez. Vous avez le droit de défendre une autre vision, mais ayez un minimum de logique et de crédibilité tongue-out

Pessimisme ? non pas spécialement, si nous suivons votre point de vue, il faut juste faire plus pour compenser l’absence d’action des autres … et croyez vous que les gens seront prêts ?

Pour le chomage, allons je vais cette fois être très pessimiste, le travail va disparaitre, robotisation, intelligence artificielle nous poussent vers une civilisation du loisir plus ou moins médiocre, car occuper son temps devrait être le futur de nos petits enfants comme dans la téléréalité.

pour finir un commentaire plus optimiste, la misère des autres ne peut constituer une vision sociale, chacun a le droit à une vie décente, et heureusement dans ce pays la majorité des gens n’est pas sur le coté.

  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 10:43
  • PAR 

Ah, le coup des réformes impopulaires qui donneront leurs effets à long terme, on ne nous l’avait jamais fait.

Ou l’art de prendre les Français pour des cons

C’est bien parce que le coup des « réformes impopulaires qui donneront leurs effets à long terme » on nous l’a trop fait que nous en sommes à la situation actuelle. Nous ne touchons pas encore le fond, mais nous n’en sommes pas loin. Cette fronde est inédite, à travers les prix des carburants, c’est un vent de refus qui se lève, se transformera-t-il en révolte, voire même plus, nul ne peut le dire, mais un processus est en train de s’engager, que les macron, lemaire et cie ne comprennent pas, parce qu’ils sont tellement déconnectés de la réalité quotidienne de la population, et tellement imbibés de leur religion néolibérale qu’ils ne conçoivent même pas qu’un autre type de société peut exister.

A terme, si ce mouvement se poursuit et évolue vers d’autres revendications de fond, il va se heurter à l’incompréhension « structurelle » des tenants du néolibéralisme qui ne sait réagir qu’en termes de contrainte, et ne pourra que devenir violent. Jusqu’à quel point ?

C’est un peu comme cette arlésienne du libéralisme qu’est le « ruissellement » qu’on nous a vendu pour nous convaincre qu’il fallait toujours plus de « croissance » et de création de « richesses » (matérielles, inutiles ou polluantes, peu importe) pour « créer de l’emploi » et finalement permettre aux plus démunis de sortir de la pauvreté… on voit bien avec le temps que cette théorie à laquelle plus personne ne croit relevait de la fumisterie propagandiste.

Votre titre est une erreur, Ellen. Ce mouvement n’est pas « citoyen« . Il n’y a rien de Citoyen dans ce mouvement. Colère oui, mais de porcs dans l’élevage industriel de macron. C’est ne rien avoir compris au sens du mot « Citoyen » que de l’employer pour caractériser ce « mouvement » neo-nazi, plutôt comparable aux mouvements de camionneurs au Chili avant l’assassinat de Allende.

Quand je pense à ces citoyens FN-LR-FI-22Ruffin, naziesques en SUV diesel abrutis et crétins qui vont manifester ensemble pour leur droit inaliénable à polluer la planète et pourrir les bronches de nos petits enfants

Vivement la photo de groupe en fin de journée.

Enfin, c’est dans l’air du temps visiblement, Hulot avait raison.

EELV au secours ! Ils sont devenus fou …

Alors Meta, vos discours anti vélo datant de l’époque où votre employeur LREM annonçait une une subvention à la voiture électrique ( comme si faire produire des milliers de vehicules neufs bourrés de métaux rares à lextraction hautement polluante, en jetant des vehicules en etzt de fonctionner) ne trompent personne : l’écologie c’est clairement pas votre tasse de thé.

pour le coup ce serait réducteur d’associer les gilets jaune à ces partis politiques. Dans mon entourage, il y a beaucoup d’abstentionnistes qui en temps normal ne s’intéressent pas à la politique qui comptent participer à l’événement.

 

Je vous concède qu’il est assez étrange de voir des gens militer pour pouvoir polluer encore et toujours plus. C’est en grande partie la manière dont Macron a taxé le diesel pour se mettre l’argent de coté qui me choque. Comme un commentateur l’a justement relevé, le budget alloué à l’écologie a baissé de 400 millions d’euros, un comble… Si la taxation du diesel faisait parti d’un tout cohérent, il serait peut-être plus tolérable qu’actuellement: en l’état il s’agit d’une taxe qui « prend en otage » (comme les anti-grèves aiment à le dire) le consommateur dépendant de sa voiture.

Je suis d’accord avec vous, le gouvernement n’est clairement pas assez ambitieux en terme d’écologie.

 

Chââârles-Hubèèèrt, bien Cher,  vous nommez souvent les journalistes de MdPt par leur prénom.
Sont-ils de vos relations et/ou amis, auquel cas je me tais, ou serait-ce une familiarité que vous vous accordez en ersatz d’une reconnaissance sociale qui vous ferait défaut  ?

Ou alors considérez-vous qu’ils sont, eux  -élus au prénominal qui vous est tant précieux-, de vrais « citoyens », ne roulant surtout pas en « 4×4 diesel nazi(sic)« , ce qui est votre référence en matière de citoyenneté écologique ?

Ou alors, ou alors … seraient-ils de grands pourvoyeurs du « Bien commun » qui vous est aussi tellement cher … dont d’ailleurs ces derniers temps vous semblez un peu moins nous abreuver ? Une forme de lassitude peut-être, ou un abandon salutaire du sirop Typhon de la sauvegarde de l’humanité selon Chââârles-Hubèèèrt ?

 

Sacré Chââârles !

Oh pardon … j’ai oublié le « Hubèèèrt ». Je m’en vais de ce pas me flageller en une macération hypnotique à la saoudienne.

Diantre, aurions-nous des petits-enfants en commun, Meta ? Vous nous aviez caché cela.

« Une bonne partie de notre action consiste à assumer des réformes impopulaires qui donneront leurs effets à long terme » ( nos ministres).

Comme les mêmes réformes impopulaires ont été débutées et poursuivies il y a longtemps dans d’autres pays  (dès Reagan et Thatcher par exemple) il est déjà possible d’en constater les effets à longs termes.

-Trois familles US (Mars, Walton, Koch) ont vu leur richesses augmentées de 5869  % entre 1982 et aujourd’hui pendant que les américains moyens perdaient 3 %.

– 3 Américain (Bezos, Gates,  Buffet) sont à eux trois plus riches que la moitié de la population Américaine.

– Les registres des décès de la ville de Glasgow constatent une différence d’age de décès de 28 ans ( ! ) pour les hommes entre le quartier le plus pauvre et le quartier le plus riche (distants de seulement quelques kilomètres). Un tel écart c’est habituellement celui que l’on constate entre les pays très pauvres et  les pays très riches, souvent très éloignés géographiquement les uns des autres. A Glasgow, cet écart, c’est dans la même ville entre hommes riches et hommes pauvres.

Est-ce vraiment ce que veulent les Français en matière de « résultats à long terme » ?

Bah non.

Glasgow…pfff…quelle angoisse !j’en garde un seul souvenir: ville morte a mourir d’ennui ou il pleut.

Macron = enfumeur

Et il se permet de donner des conseils aux « gilets jaunes » ! pure provocation.

La prophétie du comité invisible est en passe de se réaliser : il y a bien une insurrection qui vient. Vivement samedi et les jours suivants. De nouveaux «jours heureux» ?

 

…      suite à la définition de la macronie par Youl92

Qu’est-ce que le mouvement des gilets jaunes ?

Un moment de lucidité des classes moyennes qui ont cru un type jeune qui a essayé de leur faire croire qu’il allait mettre la France en lévitation, alors que…….

  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 11:19
  • PAR 

 La TOTAL

Il dit qu’il a l’ouïe, Philippe, mais il reste sourd.

Et le ministre de l’intérieur pense que ça peut Castagner.

Le Benjamin, Griveaux, s’agite dans tous l’essence …

Pour le gouvernement, c’est le grand coup de pompe.

Enfin Micron rit jaune ; ça lui fera un gilet pour l’hiver !

Pour les français, tournée générale : un petit jaune pour la route !

Il faut penser à traverser la rue pour trouver du boulot. Traversons et retraversons, les voitures seront bien obligées de s’arrêter et comme nous sommes nombreux à vouloir « gagner plus », le temps sera long et « en même temps » nous pouvons réguler la circulation. L’usine à gaz de nos dirigeants relève de la pensée complexe et la réalité est trop criarde pour que tous ces imposteurs (nos chers hommes qui gouvernent) la voient. S’ils voulaient le bien de leur concitoyens, rien ne les empêcherait de faire du bénévolat dans des associations qui font vivre le tissu social de notre pays. Mais je les « entends » ils ne profiteraient pas
Pour moi, ce n’est pas possible qu’il finisse son mandat !!!

Aviez vous remarque  que l’ecotaxe transfrait la perception de l impôt a des sociétés dépendant de goldman sachs et de la mafia italienne.

C’est beaucoup plus simple que ça .. les gens n’arrivent plus à boucler leur fin de mois point barre… ils ont l’impression de ne travailler que pour payer des TAXES et IMPOTS .. c’est clair?

Vous ne devez pas passer souvent à la pompe pour aller au travail … vous êtes peut-être fonctionnaire avec une (très) bonne retraite qui vit dans un monde parallèle ?

 

Que les gilets jaunes recrutent prioritairement chez « les gens qui n’arrivent plus à boucler leur fin de mois », on attend toujours l’enquête pour le prouver. Que la pauvreté soit la conséquence, exclusivement, de la hausse des taxes sur l’essence, on attend également une analyse sur le sujet. Tiens, pas exemple, pour revenir sur un sujet qui m’est cher, je n’ai entendu aucun gilet jaune mettre en parallèle la baisse du budget pour le logement (- 2 milliards d’euros en 2019) avec l’augmentation des dépenses militaires (+ 2 milliards d’euros en 2019). 80 % des Français soutiendraient les gilets jaunes mais 80 % des Français considèrent qu’on ne dépense pas suffisamment pour l’armée. Cherchez l’erreur…

Tendre un micro à tout ce qui porte un gilet jaune, désolé, ce n’est pas de l’info.

Sinon, puisque vous vous permettez une allusion (déplacée) à ma modeste personne, je répondrai que je trouve anormal le fait que depuis des décennies, comme tous les conducteurs de voitures à essence, j’aie dû payer, pour me rendre à mon travail, des taxes dont les conducteurs de diesel étaient en partie dispensés. On a aussi la curieuse impression que ces derniers manifestent pour que ça continue…

Enfin, puisque vous n’avez pu vous dispenser de parler des fonctionnaires, je vous signale quand même qu’un enseignant titulaire commence sa carrière (à bac + 5) à 1500 euros/mois, avec, très souvent, des frais de route conséquents. Je ne parle évidemment pas des non-titulaires…

  Un enseignant, pas étonnant, vous ne devez pas connaître beaucoup de gens qui galèrent à la fin du mois sinon vous vous poseriez beaucoup  moins de question sur le ras le bol de se faire charger encore plus alors que le découvert bancaire est déjà présent à la fin du mois. C’est quelque chose que vous avez en commun avec les journalistes visiblement, même si mediapart a fini par prendre la mesure du problème. Gilet jaune et la traditionnelle récupération qui va avec ou pas de gilet jaune le problème est bien là, c’est le bas de la société qui morflera le plus pendant que le reste se regardera le nombril tout en dédaignant « les beaufs ». Et ça va faire la morale sur le fait qu’ils manifestent pour l’augmentation des prix mais pas pour leurs causes, ça parle d’aller chercher le vote populaire mais c’est incapable de parler avec les classes populaires sauf pour les rabaisser. Le député F.Ruffin lui à très bien pris la mesure de ce qu’il se passe, un des rares csp+ et homme politique à ne pas être complétement déconnecté des réalités des classes populaires.

Et en plus, il subit des #pasdevague… Ça fait beaucoup !undecided

  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 11:48
  • PAR 

Ainsi les personnes protestataires seraient des gens en colère et le gouvernement serait, lui, droit dans ses bottes ?

Il me semble que la problématique est prise à l’envers.

C’est l’attitude du gouvernement qui provoque les réactions que l’on s’apprête à vivre en terme de manifestations d’insatisfaction.

Ces députés LREM, ce gouvernement, ce premier ministre et, summum du toupet, le président de la République, représentant ce peuple que nous sommes, qui restent sourds aux appels d’un peuple sur la paille.

Il ne s’agit pas de surdité, il s’agit d’un comportement autistique à la violence extrême envers des personnes comme vous et moi, responsables, équilibrées, avec des obligations, une profession, des échéances à honorer, un budget à gérer, des enfants à élever ou des personnes âgées à soutenir.

Une fois encore, nos dirigeants imputent au peuple un travers qu’ils ont provoqué depuis des mois. Cynisme, manque total d’empathie, politique à la hussarde, voilà leur responsabilité, pas la nôtre.

Si attitude violente il y a, elle incombe à Macron et ses larbins, à l’exercice de son pouvoir vertical.

Le peuple est accablé, ne lui faisons pas endosser en plus une colère, donc une violence, qui n’est que le résultat de ce qu’on lui fait vivre depuis des mois, des années…

Assumez bordel !!!

  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 11:48
  • PAR 
macsou

Rendez l’ISF au pays qui en a assez de voir gonfler la part du PIB vers les bajoues de quelques trop bien nourris au détriment des salaires. 5Mds

Rendez la CSG aux retraités qui ne sont en rien responsables du chômage et de la baisse des salaires.

Rendez le CICE au lieu de le doubler alors qu’il a fait la preuve qu’il ne sert à rien pour l’emploi sinon à gonfler les bénéfices de quelques grandes multinationales.  38Mds

Rendez l’APL aux étudiants.

Rendez la TVA passée de 18,6% à 20 % qui ne pénalise que les plus modestes en taxant leur consommation.

Rendez les 80Mds de fraudes ou d’optimisation fiscale.

Stopper l’impot à la source fait pour passer de l’impôt sur le revenu progressif à un impôt proportionnel injuste. Une TVA sur le salaire déguisée.

Rendez nous l’écologie au lieu de nous vider les poches par des prétextes fallacieux sans contrepartie pour l’environnement.

Les gilets jaunes sont légitimes.

 

Quand je vois que Wauquiez et la famille Le Pen se réjouissent de cette manifestation, je commence à me poser des questions. Est-ce la couleur jaune qui les attire, couleur de ceux qui cassent les grèves? Je partage et comprends la colère des citoyens mais je n’ai pas envie de me salir le poing levé à côté de ces gens-là.

Au cas où vous ne le sauriez pas encore, il y aura aussi des gens comme François Ruffin et bien d’autres qui ne saliront personne, sinon les néolibéraux qui nous gouvernent depuis trop longtemps. Mais au-delà de ça, aucun parti politique ni aucun syndicat ne pourra récupérer ce mouvement.

Donc, soutenir Macron, c’est ça ?

Les dirigeants, patrons, ministres, Président de la république… ont développé ces derniers temps leur sens de l’ouïe : ils se sont mis à « entendre ».

En fait c’est le sens rhétorique du verbe, plutôt que l’ouïe: ainsi, Macron commence une phrase en disant « entendre » la colère populaire, et il termine la même phrase en affirmant qu’il a raison depuis le début et que donc il ne changera rien.

Le jour où il « entendra » vraiment, avec ses oreilles et non plus avec sa bouche et ses dents, il risque de sentir le courant d’air de la révolte…  ce qui ne sera pas très drôle car la colère populaire, quand elle déborde, c’est la boîte de Pandore.

« Contre nous de la tyrannie, L’étendard sanglant est levé ! (Bis) Entendez-vous dans les campagnes Mugir ces féroces soldats ? »

Bonjour Jean-François,

En l’occurence, « entendre » doit être pris ndans de le sens de « comprendre »…

Mais Manu ne comprend rien à ce qui touche l’Humain. Seuls le fric, le pouvoir et les mémés (pas les p’tites pépées) l’intéressent…

Oui j’entends bien…

  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 12:50
  • PAR 

On va pas se laisser impressionner par la manipulation républiqueenmarchearrière politicomédiatique. En 2005, on a voté NON à cette Europe des dérégulations, du capital et des riches avec tous ceux qui la refusaient. Même si le mouvement du RN n’a rien à voir avec celui de la FI, ou des LR, plus on sera dans le mouvement le 17, plus macron et ses godillots auront du souci à se faire !

Samedi, tous gilets jaunes !!

Macron se fout des manifestations, commentaires de Trump et autres critiques. Il a été élu avec un score étriqué de 10 % d’électeurs qui ont vraiment adhéré à son programme Lire ce billet. mais il restera accroché à son fauteuil jusqu’à 2022 quelque soient l’ampleur des grèves, manifs, pétitions, etc.  Ainsi va la démocratie.

Grand standing une fois de plus JLMFI. Hautement recommandé (chronologiquement après deux ou trois autres).

Le verbe  « promettre » sous Macron, sous Trump ou sous le dernier né des urnes Bolsonaro, est haissable.

Analyse brillante, imparable, merci JMLFI. Commentaire vivement recommandé.

Nous nous dirigeons vers des temps de fureur et de bruit parce que la France n’en peut plus, la France, mais aussi le monde, l’appropriation de la planète, de ses ressources, la servitude imposée par le capital, la spoliation au profit des accumulations de richesses, aboutissent à des résultats souvent dramatiques, (Bolsonaro, Trump, Poutine, etc..) mais aussi heureux, printemps arabes par exemple.

Qu’en sera-t-il en France. Est-ce que notre pays, qui est de culture révolutionnaire, malgré l’asservissement et l’abrutissement cultivé par les médias, donnera le signal d’une révolte des peuples contre les oppresseurs qui les exploitent, et les entraînent vers la catastrophe finale qui fera de la planète un enfer où la vie humaine ne pourra plus se maintenir ? On peut toujours rêver.

« … de culture révolutionnaire, la France », c’était quand ça déjà ?

Le front populaire, ce n’est pas si vieux pour que vous n’en n’ayiez jamais entendu parler. Et la Commune, ça ne vous dit vraiment rien ? Ne vous en déplaise, c’est notre histoire, depuis les lumières, il y a eu de nombreuses luttes populaires, certaines réprimées avec violence, comme celle des Communeux. Et même en mai 1968, le processus n’est pas allé à son terme pour des raisons qu’il serait trop long d’exposer, mais c’était quand même un processus révolutionnaire. Macron et ses complices seraient bien inspirés de se pencher sur Notre histoire plus ou moins récente, et j’insiste, Notre histoire, qui n’est pas la sienne, parce qu’il n’aime ni la France, qui ne lui sert que de tremplin, ni les Français qu’il méprise profondément.

  • NOUVEAU
  • 15/11/2018 13:09
  • PAR 

Macron

Le président qui entend tout et ne comprend rien.

« Je considère que le constat que j’ai fait il y a un an et demi, et sur lequel j’ai été élu, est le bon, a-t-il encore affirmé mercredi soir. Est-ce que je considère que le gouvernement a fait une erreur stratégique ? Non. Est-ce que je considère qu’il faut changer de ligne ? Non. »

Est-ce que tu considères que tu vas bientôt en prendre plein la gueule ? Non.

 

Tu as tort…

 » Emmanuel Macron a conclu son entretien en reconnaissant ne pas avoir « réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants »  »

Dirigeant celui qui dispose de pouvoirs formels qui lui sont donnés par la loi ou par les procédures de nomination. Dans le cas Macron nous pouvons nous interroger sur sa légitimité a gouverné dans la mesure où il a été élu par défaut!!!!! Et d’ailleurs peut-être que ceci explique cela  … … …

Réconcilier Peuple et Gouvernants !!(je préfère d’ailleurs ce terme à dirigeant!! Il  y aurait des choses à dire sur ce terme de dirigeant employé par EM) J’aurais vraiment aimé une explication sur cette idée de réconciliation !!!! Vraiment le vocabulaire utilisé par EM est très révélateur de sa gouvernance et de façon flagrante de son inintérêt (ignorance) de ses devoirs de Président en vers une Nation!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Eh Manu, ou c est que tas planque le pognon que t as gagne chez Rotschild?

Le suivisme opère, aidé par les médias en boucle. Un mouvement type 5 étoiles va finir par surgir et qui l’aura intensifié?   C’est hallucinant / Je pense que c’est vraiment faire preuve de naïveté que d’imaginer que se greffer à un tel mouvement peut être porteur !

Sans attendre le 17 novembre, nous avions proposé que le mouvement social prenne l’initiative d’un grand mouvement d’auto-organisation sur la base de la défense du Bien commun.

Aucune structure politique ou syndicale de la gauche n’en a voulu…

https://www.change.org/p/partout-des-comit%C3%A9s-citoyens-en-d%C3%A9fense-du-bien-commun

Rémunération des conseillers: Griveaux reconnaît une hausse de 27%, mais dénonce un «tir aux pigeons»

Mème pas honte  les marcheurs  !

Pendant ce temps on demande 5 euros aux étudiants .

C’est qui les pigeons ?

Vigilance pour le défilé ….

Image associée

Édouard Philippe s’est dit lui aussi « attentif aux inquiétudes, à l’angoisse, parfois à la colère »

C’est sûr, quand on a peur on est tout de suite plus attentif.

Ce qui est étonnant , c’est que toutes les télés à la botte des grosses fortunes ( BFM, CNews ) ou la presse de droite ( Parisien libéré, Le Progrès ..parmi tant d’autres ) font une pub incroyable à ce mouvement, niant même le boulot des fachos sur les réseaux sociaux… On est en droit à se demander pourquoi , non ???

Et où sont les anti-fachos ? Les complices de Macron ?

Le diesel est au coeur des débats. J’ai acheté ma première voiture diesel en 1977….une 304 Peugeot. Pas très au point puisque les moteurs cassaient tous vers 70 000 km.mais c’était un vrai chameau, environ 5 litres au cent. Déjà les consignes étaient claires, surtout pas de petits trajets. De plus tous les concessionnaires savaient que les diesel étaient très polluants en particulier pour le CO et déjà pour les particules fines. Les Français et les Allemands étaient pionniers. Les concessionnaires trouvaient déjà curieux un usage intensif en ville.  Curieusement dans les années 80…silence radio, plus personne n’a parlé des problèmes de pollution. La censure complète. Les médias décidément, ont un savoir faire là-dessus. Découvrir le problème aujourd’hui…c’est curieux.

Jusqu’à maintenant, le pouvoir a su monter les citoyens les uns contre les autres . Les « nantis » du public contre les pauvres du privé. La il est confronté à un mouvement citoyen. Plus compliqué à gérer . On se tâte entre la répression , avec le risque de débordement incontrôlé , l’ignorance et la négociation.
Publicités

Une réflexion sur “FRANCE #AshRévolution 17 Novembre 2018 BLOCAGE DU PAYS ! Macron face à l’inconnue des «gilets jaunes»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s