#France #Libye Du #nucléaire pour #Kadhafi: le réquisitoire de Anne Lauvergeon ex-patronne d’#Areva contre #Sarkozy #Togo #Debbasch #Guéant #Haik #Herzog

Du nucléaire pour Kadhafi: le réquisitoire de l’ex-patronne d’Areva contre Sarkozy

Entendue par un juge, Anne Lauvergeon a révélé que le géant du nucléaire français n’avait « pas été associé » à l’accord de coopération nucléaire signé avec Tripoli en 2007. Un accord « atypique » voulu par l’Élysée. L’ancienne présidente d’Areva dit avoir « enterré le dossier », au grand dam de Nicolas Sarkozy et de Claude Guéant.

Anne Lauvergeon a « enterré le dossier » du nucléaire libyen, et cette position a « fortement détérioré » sa relation avec Nicolas Sarkozy. L’ex-présidente d’Areva, entendue le 25 mai dernier dans l’affaire des financements libyens, a expliqué au juge Serge Tournaire le bras de fer qui l’a opposée au président de la République, entre 2007 et 2010, sur le sujet de la vente de réacteurs à la Libye de Mouammar Kadhafi.

Lauvergeon avait déjà dénoncé « les pressions de l’Élysée pour vendre des centrales nucléaires au dictateur libyen », en 2012, dans un livre, La Femme qui résiste (Plon), mais elle a cette fois-ci détaillé les choses devant la justice. Deux mois après la mise en examen de Nicolas Sarkozy dans l’affaire, c’est un nouveau témoignage à charge contre l’ancien président.

Anne Lauvergeon, ex-PDG d’Areva, a dû quitter la tête du groupe nucléaire en juin 2011. © ReutersAnne Lauvergeon, ex-PDG d’Areva, a dû quitter la tête du groupe nucléaire en juin 2011. © Reuters

Or l’empressement de la présidence Sarkozy à livrer à tout prix du nucléaire à Kadhafi intéresse aujourd’hui les juges parce qu’il peut entrer dans le champ des contrepartiesaux financements dont l’ancien président français est officiellement accusé d’avoir bénéficié, au même titre que la tentative de blanchiment judiciaire d’un proche du dictateur libyen ou de son accueil fastueux à Paris, en décembre 2007.

Dès le 28 mai 2007, selon un décryptage établi par les services diplomatiques libyens, le président fraîchement élu avait annoncé par téléphone à son homologue Mouammar Kadhafi qu’il était « prêt à envoyer une mission d’exploration pour étudier le sujet » de l’énergie nucléaire. Et Kadhafi avait approuvé : « Nous n’avons aucune réserve sur ce qui concerne l’énergie nucléaire pour des fins pacifiques. » Dès le mois de juin 2007, « une centrale nucléaire » figurait donc sur la shopping list des Libyens, dressée par l’intermédiaire Ziad Takieddine. Mais il fallait pour cela en passer par un accord d’État à État, signé rapidement le 25 juillet 2007 par Bernard Kouchner, alors ministre des affaires étrangères, et son homologue libyen, Abdel Rahman Chalgam.

Cet accord de « coopération dans le domaine des applications pacifiques du nucléaire » a été concocté par l’Élysée, sans la moindre validation de l’appareil militaro-industriel censé fournir la technologie à la Libye. « C’était un accord assez classique qui ouvrait la voie à une exportation de réacteurs et de combustibles, a expliqué Anne Lauvergeon à la justice. Ce n’est pas automatique derrière, mais c’est un passage obligatoire : Areva n’a pas le droit de travailler dans un pays s’il n’y a pas un tel accord. »

— « Avez-vous été associée à cet accord ? » questionne le juge.
— Anne Lauvergeon : « Non, nous n’avons été associés à aucune des étapes qui ont pu avoir lieu précédemment. »
— 
Le juge : « Est-ce habituel qu’Areva ne soit pas associé avant la signature d’un tel accord ? »
— Anne Lauvergeon : « Les nouveaux accords sont assez rares et prennent souvent beaucoup de temps. Le plus souvent nous travaillons avec des pays qui ont déjà et depuis longtemps des accords nucléaires qui peuvent être rafraîchis, renouvelés, augmentés, etc. Et dans ce cas, nous sommes régulièrement associés. »
— « Et pour cet accord avec la Libye ? » insiste le juge.
— Anne Lauvergeon : « Nous n’avons pas été associés. Et la rapidité était atypique. »

Selon l’ex-présidente, l’équipe d’Areva apprend rapidement « qu’il y a une vraie volonté libyenne de construire des réacteurs sur son sol et de le faire à base française ». Néanmoins, l’accord de coopération nucléaire, comme le franco-libyen, est « une porte ouverte pour l’État », qui ne signifie pas « automatiquement une livraison commerciale ». Il faut que l’appareil militaro-industriel suive. Et c’est là qu’Anne Lauvergeon s’est manifestée.

« Nous avons eu une grande réticence à vendre des réacteurs à la Libye du colonel Kadhafi, explique-t-elle au juge. Certes, on sait aujourd’hui exporter des réacteurs nucléaires qui ne sont pas proliférants. Néanmoins, pour développer une activité nucléaire civile, il faut une autorité de sûreté forte, compétente, autonome, qui puisse en cas de risque ou de danger, arrêter la centrale. » Elle s’interroge : « Quel poids » aurait eu l’hypothétique patron de l’autorité de sûreté libyenne « face au colonel Kadhafi » ?

« Le régime n’était pas suffisamment rationnel, à notre sens, pour être capable de gérer le nucléaire civil de manière sûre », conclut-elle.

Ce n’était pas l’avis de Nicolas Sarkozy et de son équipe. Anne Lauvergeon dit s’être retrouvée dans une « situation paradoxale »« à front renversé ».

« Classiquement, ce sont les entreprises qui sont mercantiles et prêtes à vendre malgré les risques, et les États sont là pour leur rappeler la raison et les limites, expose-t-elle. Là, en fait, c’était nous, l’entreprise, qui disions : “attention, nous ne pensons pas que la Libye du colonel Kadhafi soit un régime compatible avec le nucléaire civil”, étant précisé que quand vous livrez un réacteur nucléaire, c’est pour une durée de 60 ans. C’est une responsabilité qui va au-delà de celle d’un fournisseur d’un produit un peu anodin. »

Areva et ses responsables, Anne Lauvergeon en tête, n’ont « rien dit publiquement ». Une réunion est organisée dans un grand hôtel parisien avec l’homme chargé du nucléaire libyen, un certain Docteur Maktoub, rejoint durant la réunion par un des fils du Guide. « Nous avons discuté, mais ensuite, il ne s’est rien passé, nous n’avons pas bougé. J’ai enterré le dossier », résume Anne Lauvergeon.

Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi sur le perron de l'Élysée, en 2007. © ReutersNicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi sur le perron de l’Élysée, en 2007. © Reuters

Mais l’Élysée insiste. Et c’est Claude Guéant, personnage central de l’affaire libyenne, qui relance la présidente d’Areva, au printemps 2010, lors d’une réunion à l’Élysée, en présence d’Henri Proglio, alors PDG d’EDF. À la fin de la réunion, le secrétaire général de l’Élysée tient à dire que le sujet du nucléaire libyen lui paraissait « très intéressant »« J’ai dit que je passais mon tour », rapporte Anne Lauvergeon. Claude Guéant s’est alors tourné vers Henri Proglio.

« Il a encouragé Henri Proglio à aller là-bas, poursuit l’ex-présidente d’Areva. Henri Proglio n’a rien dit de particulier, mais j’ai compris que pour lui, cela ne semblait pas poser de problème. Il venait d’être nommé chef de file du nucléaire français. »

Les autorités françaises étaient dans leur ensemble « très partagées »« Le Quai d’Orsay avait des réticences sur le sujet et pas mal d’inquiétudes, et c’était la même chose à Matignon », résume l’ex-présidente.

« Qui était favorable ? » questionne encore le juge. « L’Élysée », répond-elle.

En avril 2012, réagissant au livre de Lauvergeon, Nicolas Sarkozy avait prétendu qu’il « n’a jamais été question de vendre une centrale à M. Kadhafi »« C’est grotesque. Le seul projet qui ait jamais existé pour les Libyens, c’était une usine de dessalement d’eau de mer, qu’ils n’ont jamais faite et pour laquelle les discussions n’ont jamais commencé. »

L’ex-patronne d’Areva, par ailleurs mise en examen dans l’affaire Uramin, revient sur cet élément de langage. « Cela correspondait à une certaine vogue dans ces années-là, qui consistait à dire : ce n’est plus vraiment du nucléaire puisque l’on va faire du dessalement d’eau de mer, explique-t-elle. Dessaler de l’eau de mer demande beaucoup d’énergie. Cette énergie dans le Proche et le Moyen-Orient est généralement apportée par le pétrole. L’idée était d’y substituer de l’électricité produite par une centrale. C’est, je crois, un très bon concept, mais ça ne change absolument rien aux problématiques de sécurité de la centrale. (…) Pour moi, il s’agissait uniquement d’un argument médiatique destiné à convaincre du caractère plus anodin de la livraison de telles unités. (…) Mais les basiques nucléaires et les risques liés restent exactement les mêmes. »

Le sujet du nucléaire libyen a été pour Anne Lauvergeon un « épisode compliqué » avec l’Élysée. Après son refus d’intégrer le gouvernement en 2007, ce qu’elle appelle son « manque d’enthousiasme » sur la Libye, ou plutôt son refus de participer à l’aventure libyenne, a « très fortement détérioré [sa] relation avec le président et l’Élysée en général ».

L’ex-présidente d’Areva a aussi été avertie du rôle de l’intermédiaire Alexandre Djouhri dans des « tentatives de déstabilisation » subies en 2008 et 2009, et favorisant les ambitions d’Henri Proglio dans la filière nucléaire française.

« Que reprochez-vous à Claude Guéant qui a eu des fonctions d’autorité très importantes dans tous les domaines durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy ? » questionne finalement le juge.

« Ce que j’ai regretté, c’est de voir que des personnes qui ne connaissaient rien, ou pas grand-chose, aux spécificités de l’industrie nucléaire, prennent des décisions extrêmement importantes sans tenir compte des avis de prudence de ceux qui y travaillent depuis longtemps. Comme je l’explique, c’était un système, ils étaient plusieurs, et il m’est difficile de savoir quelles relations exactes ils avaient entre eux. »

Le juge : « Pensez-vous à la Libye en disant cela ? »

« Oui, car si on avait été plus loin en Libye, cela aurait été effectivement une mauvaise aventure. »

Compte tenu de l’opération militaire en Libye, « on ne peut que se réjouir de n’avoir pas commencé à construire des réacteurs là-bas », a finalement estimé Anne Lauvergeon.

TOUS LES COMMENTAIRES

de toutes façons ils sont déjà irradiés par leurs soifs de pouvoirs et de frics, ne peut on mettre ces motherfuckers dans un petit réacteur nucléaire afin que l’on entendent plus parler d’eux c’est un peu comme si le boucher accusait le boeuf d’être de la carne.

MOTHERFUCKERS

 

……. il est évident qu il ne s ‘agit pas de  » jugement moraux   »  mais de  » précautions  oratoires  »    évidente en la matière   , cool

outre de bon sens  !   il ne manquait plus  que  celle là  au   » Dossier   SARKOSY  »  , affolant  ce type  est  affolant  ,  l incurie  complète  , l’affairiste  affairé et furtif  du sentier  ……. tout est bon  ….

par aillleurs  il ne s ‘agit pas de  » jugements  moraux   »   c ‘est évident   !  navrant de naiveté  ce type de  commentaire  !!

….. ?  ……..

et après ?

les grossièretés en  Anglais  n en sont pas  ?    parceque  en  « parlé  étranger ?  »

succeptible de  la Charte ?

pour parler de ces tas de merde, je ne trouve pas d’autres mots à part celui que je viens d’écrire

…  c ‘est  vrai   pas  faux  !!! aussi  mais c’est aussi  se rabaisser   !

A toutes ses turpitudes et mensonges et mauvais choix

Je ne trouve aucun de ces mots en cherchant dans le texte… Désolé.

Je suis curieux de savoir ce que pensait Israël et son ami BHL de cette vente de nucléaire à la Lybie. Mais peut être n’étaient-ils pas au courant… on sait bien que le Mossad est très mal renseigné.

J’ai le même sentiment sur les  « Iintrigants plus ou moins mafieux, mais surtout incultes, arrivés au pouvoir, qui décident de tout et de n’importe quoi, impunément, mais en fonction de leurs intérêts ou des intérêts de leurs petits copains, ou bien de vagues considérations politiques3… Cela me semble typique, non seulement de l’équipe sarkoziste, mais également de Hollande et Micronmégalo…?

Je partage votre point de vue.
Chacun a le droit de ne pas apprécier Hollande ou Macron.
Mais dire qu’ils ont agi tel que le faisait Sarkozy est faux.
« L’insoumission » parait les conduire à dire n’importe quoi.
Ce qui est tout à fait improductif.

JP N

Les autres je ne sais pas,

mais le gang de Sarkozy c’est sur :

J’ai vu la même chose dans d’autres domaines que le nucléaire. Le numérique, notamment.

Probablement que c’était pareil dans les domaines que je ne connais pas.

« Mais mettre Sarko, Hollande et Macron dans le même panier, je ne suis pas en accord. »

C’est vrai, on ne peut à priori accuser Hollande et Macron d’être à la tête d’un réseau mafieux contrairement à l’autre !

Ok pour Macron la méthode est bien policée ! Il ne devrait pas oublier que la majorité de ses électeurs n’ont pas voté pour « lui » mais contre « elle » !

Les électeurs ont voté pour l’étiquette sur la boite de camembert, pour le « nouveau produit ». Quel électeur a lu la composition du contenu de la boite avant de l’acheter ? 🙂

Marin était un hardi navigateur , qui maitrisait avec talent  l’art de la godille

« Le système actuel est maffieux ! »

En effet..

………  vous n ‘avez rien compris  ….on parle  de  détournemant  de la chaine  des  Procédures  !!!

……….. cela   s ‘appel   un  BRAQUAGE  permanent de l ‘état   au service de l ‘affairisme  ……une   » bande  de   Mecton la combine !  Hop hop hop   »

Cf :  bla bla  bla  fox   de l ‘époque  

…arretez de  »  noyer  le  Poisson  « sournoisement   …… Sarkosy  et  ses Accolytes  sont  des     » faiseurs  de  fric   »  sans foi  ni loi  ,  de l ‘affairisme   pur et simple  …..digne des  détrousseurs de  fôrets….. !

Médiocre et lamentable !   du même niveau   que le

 »  et  avec Carla  c ‘est du sérieux  !  » 

grottesque  le  petit Bonhomme !

Cyniquement  clamant  ,  je ferai  de   » l argent  après !  »  …..mon mandat  !!!

Ce  foutant qui plus  est ouvertement  de la   »  figure   »   des  Français de façon  cynique  !!!

Hollande  de l inertie et de la Benêtitude   Halluciné  !   pas plus  brillant   …….!!!

……….. vous vous rappelez  quand  je vous parlai  de   la

 »  Bande  dite des Mobylettes , bien connue  du commissariat  du  quartier  « 

etc ….etc…etc…. !

 cool

!

…laissez dire   … c ‘est le   « moulin  de prières   »  des  Incompris  !!!! cool

c ‘est  dun niveau   !!!!!

Entre la bête immonde et le paon de batterie on a été contraints de prendre le second. C’est cela qu’on appelle aujourd’hui la liberté de vote.

Moi, et j’ai décidé de laisser l’article en rayon. On me l’a assez reproché.

Nous sommes entourés d’un tel nombre de traîtres et traîtresses qu’il nous permet de comprendre que notre justice n’est pas en reste …

Non, ce n’est pas pertinent : on pourrait très bien se passer de l’uranium du Niger et en acheter plus au Canada, en Australie ou ailleurs. Ce ne sont pas les gisements et pays producteurs qui manquent. Il y en a même en France mais on a fermé la mine car elle n’était pas rentable.

Non ce qui manque, c’est surtout la teneur en uranium, assez répandu, mais à très faibles dose : On n’est seulement  en train d’exploiter des soi-disant minerais à des doses de 0,05 % d’uranium, c’est à dire à 1 ou 2 parties par million d’uranium actif. On imagine l’immensité des stériles pollués, pour faire fonctionner 58 centrales ?

Vous n’avez que l’argent à l’esprit. Mais la Lybie avait de l’argent.

Le problème n’est pas l’argent, c’est le degré de compétence des élites, leur capacité à tenir compte des avis de subordonnés. C’est aussi leur degré de corruption.

Et c’est ce qui risque de poser problème en France un jour.

On voit mal comment, dans un pays de plus en plus corrompu, les directeurs de centrale nucléaire seraient les seuls à ne pas l’être.

La corruption a presque toujours pour conséquence le travail bas de gamme, car elle ne peut exister au grand jour.

Et c’est le grand risque dans une centrale nucléaire, quand des équipements ne sont pas aux normes prévues et qu’ils lâchent de façon imprévue…

« un accord d’État à État, signé rapidement le 25 juillet 2007 par Bernard Kouchner, alors ministre des affaires étrangères, et son homologue libyen, Abdel Rahman Chalgam. » …certainement pas sans la bénédiction d’Israël : la fin de Khadafi devait donc être déjà programmée. undecided

(vendre une centrale nucléaire peut permettre de gagner beaucoup d’argent sans qu’il soit nécessaire de la charger un jour en combustible)

« pour développer une activité nucléaire civile, il faut une autorité de sûreté forte, compétente, autonome, qui puisse en cas de risque ou de danger, arrêter la centrale. » »  « Le régime n’était pas suffisamment rationnel, à notre sens, pour être capable de gérer le nucléaire civil de manière sûre » »  Elle parle de qui là, du nucléaire à la française !  foot-in-mouth

« quand vous livrez un réacteur nucléaire, c’est pour une durée de 60 ans. » Non, c’est pour au minimum un siècle sur site, et des millénaires pour les déchets : ceux qui vendent ça sont des criminels contre l’Humanité ! yell

« Compte tenu de l’opération militaire en Libye, « on ne peut que se réjouir de n’avoir pas commencé à construire des réacteurs là-bas », a finalement estimé Anne Lauvergeon. » Quelle idiote : aucune « intelligence » politique ! Il ne s’agissait pas de leur vendre un réacteur, juste de leur vendre « la construction » d’un réacteur, la seule phase du nucléaire où ses promoteurs sont sûrs de se faire du fric. Proglio lui avait le bon profil pour faire l’affaire !

 

Oui, comme humanitaire, Kouchner vendant des centrales nucléairess à Kadhafi, ça ce pose là !

Et

« Compte tenu de l’opération militaire en Libye, « on ne peut que se réjouir de n’avoir pas commencé à construire des réacteurs là-bas »

Imaginer, des bombes françaises explosant une centrale nucléaire made in France. Quelle pub pour la technologie Française !

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Que du beau monde en effet ! Toutes ces célébrités médiatiques ne sont que des guignols incohérents.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Que du beau monde en effet ! Toutes ces célébrités médiatiques ne sont que des guignols incohérents.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Que du beau monde en effet ! Toutes ces célébrités médiatiques ne sont que des guignols incohérents.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Que du beau monde en effet ! Toutes ces célébrités médiatiques ne sont que des guignols incohérents.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Que du beau monde en effet ! Toutes ces célébrités médiatiques ne sont que des guignols incohérents.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Vous êtes sûr qu’aucune munition ou avion de chasse français n’ont été utilisés lorsque les Israéliens ont détruit le réacteur Osirak de Chirac-Hussein ?  wink

Si tout le monde  »dépublie » son commentaire on pourra mettre la clé sous la porte.

Il vaudrait sans doute mieux que les centrales nucléaires soient éradiquées le plus vite possible (et surtout pas décentralisées).

Qui voudrait d’une centrale décentralisée ou d’une publication  »dépubliée » par son auteur ?

J’ai l’impression que c’est vous qui manquez d’intelligence politique.

La politique c’est d’abord savoir qu’il y a des gens qui ne vivent pas de politique mais d’honnêteté. Et les techniciens du nucléaire doivent quand même s’en soucier un peu plus que les politiques, de l’honnêteté. Sinon ils finissent irradiés.

Si vous envoyez des ingénieurs et des techniciens en Lybie, ils ne vont pas se comporter en menteurs professionnels comme vos idoles de la politique.

Et si on leur demande de se comporter ainsi, ça ne les intéressera pas du tout, car ce sont rarement des pervers qui prennent plaisir à baratiner leurs interlocuteurs, comme vos idoles politiques.

Tout ça les omettrait mal à l’aise. Sans compter les relations d’amitié avec les lybiens… Des vraies relations, pas des amitiés de politiques racailles comme celles de Sarkozy et Khadafi où l’un fini par faire buter l’autre.

Bref, la politique, c’est pas donné à tout le monde.

Pourriez  vous stoppez  les  »  fausse manipes  volontaires  »  S V P  !

l’Ex sera condamné dans 20 ans avec sursis ou dispensé de peine.

Moi, je parie qu’il ne sera même pas inquiété.

Ah …allez… ^peut être un « p’tit » non lieu …à charge… pour faire bonne mesure comme pour l’  « Affaire » Bettencourt…

L’important est qu’on ne verra plus sa gueule présidentielle… Mais pour cela, faudrait que les Français soient moins cons dans leurs choix. That is question.

Il doit y avoir bien pire. Car cela n’est pas encore de la haute trahison.

Et s’il a fait supprimer la mention de délit dans la constitution, comme permettant de poursuivre un président de la république l’ayant commis, c’est qu’il avait l’intention de le faire…

Sarkozy est un pragmatique.  Et un affairiste.

 

cool   on y  est   !

cf   bla bla fox  de l ‘époque  !

Ah   bon   ?

vous pensez cela ??

tiens   c ‘est étonnant  ?

un petit Monsier   si  bien  avec  une  « dame  »  si bien !

 

Tout à fait d’accord

Danivance , elle a eu, peut être, la TROUILLE tout simplement. Celle de remettre les clefs d’une centrale nucléaire à un état qui ne peut assurer la SURETE, la sécurité d’une centrale (manque de personnels qualifiés et conscients de leurs actes). En ce moment , les bruits courent, en TANZANIE (un PMA qui a d’énormes difficultés à assurer la production d’électricité) , qu’il serait question de la construction d’une centrale nucléaire par les chinois. Alors là, ce serait pire , la Libye de K avait, au moins, les moyens financiers d’entretenir une centrale (elle arrivait bien à entretenir une bande requins affamés, alors des ingénieurs et techniciens …)

Bah ! On peut tenter de croire que, dans sa grande besace remplie jusqu’à « la goule » de principes « discutables » elle en ait « trouvé » un genre :  » morale spéciale danger nucléaire » ?

La morale sélective…des fois …ça arrive…

+++++++++++++++++++++

Bravo !

Et pourtant, il semblerait que cette fois-ci ça soit le cas!

Et en plus ça expliquerait (au moins partiellement) cet abandon politique d’Areva pour EDF. Il est d’ailleurs assez incroyable de voir que ces « gens » jouent avec des milliers d’emplois et de vies humaines pour leur bien personnel ou de petits accords secrets…

Vous savez ce qu’ils font les Danois lorsque leurs éoliennes « se cassent la gueule » ou qu’il n’y a tout simplement pas assez de vent, Crampon ? Ils brûlent du charbon ou importent de l’électricité d’Allemagne produite à partir de charbon ou de lignite…..

Les juges ne reprochent rien à Lauvergeon : elle est témoin dans cette affaire. Lisez l’article, c’est parfois utile…

« Danivance , elle a eu, peut être, la TROUILLE tout simplement. Celle de remettre les clefs d’une centrale nucléaire à un état qui ne peut assurer la SURETE, »

Cassetoi, je ne crois absolument pas à sa trouille éventuelle, elle fait juste de la com à pas cher. L’ensemble des nucléocrates français, dans lequel elle s’est très rapidement intégrée avec grande facilité, a déjà fait et continue aujourd’hui de faire la preuve de son insensibilité totale à la sécurité nucléaire.

On peut mentionner les nombreux mensonges sur la gravité des accidents nucléaires du passé, les nuages radioactifs qui stoppent à nos frontières, le silence sur les zones françaises et la chaîne alimentaire gravement polluées au césium 137 de Tchernobyl pour encore des dizaines d’années, leur croyance simulée de la possibilité d’un stockage sûr des déchets pendant des millions d’années sous nos pieds, leurs cachotteries sur la fabrication défectueuse et le coût des EPR, etc.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/30-ans-apres-la-catastrophe-de-tchernobyl-la-pollution-radioactive-toujours-presente-982744.html

Fartman?

Le Danemark a un objectif de 100% renouvelable en 2050…

http://www.sortirdunucleaire.org/Danemark-Vers-un-scenario-100

D’ici là on se traînera quelques EPR qui marchotteront et dont personne ne voudra et qui nous plomberont pendant des siècles… Et on sera archinuls en énergies renouvelables pendant que les Danois vendront leur savoir-faire à prix d’or…

Elle n’invoque pas la morale. Elle invoque la prudence rationnelle.

Vous êtes un sarkozyste peut être pour être autant de mauvaise foi ?

Pas encore, mais vous pouvez me pistonner ?

smilelaughingcool

laughing

Les scénaristes manquent d’imagination ! wink

Quant à nos cousins germains, ils n’hésitent pas à déplacer des villages entiers pour exploiter leurs mines de lignite à ciel ouvert Par exemple le projet Garzweiler requiert l’évacuation et le déménagement de localités entières. Huit villages et 6000 habitants sont concernés. Grâce à cela leurs émanations de CO2 et de particules fines explosent.

…… vous convaincre   , on s’en fou un peu  !  cool

Vous parlez de vous à la troisième personne, vous êtes plusieurs ou LouisXIV ? coolcool

Tout dépend de qui vient le « ON » …si c’est de la part du peuple des « RIENS » majoritaire quand même … »on » ne s’attend à « RIEN »!!!

« Il faut être cinglé pour envisager de vendre des réacteurs nucléaires à un pays totalement dépourvu d’une culture de sûreté et qui n’est pas prêt d’en avoir une. »

+ + + + + + + + + sycophante

le problème , aujourd’hui c’est que l’état chinois n’a pas ces scrupules , ils sont cinglés et ils ne sont pas  seuls. Les sarko/ trump et Cie se multiplient à grande vitesse

Cela sonne bien appareil militaro-industriel, et puis cela permet d’éviter de réfléchir..

Ah, les Chinois sont cinglés ?

Pourtant le seul pays auquel les Chinois aient vendu des réacteurs est le Pakistan, pour des raisons que je ne développerai pas ici. Le principal exportateur de centrales est la Russie..

Cela n’a rien à voir. Une centrale arrêtée ne présente aucun danger significatif. Le risque est durant l’exploitation.

Une culture de sûreté se manifeste notamment par l’existence d’une autorité de sûreté indépendante.

je ne veux pas dire que nous soyons en sécurité , avec le nucléaire nous ne le sommes jamais. Depuis la manif (la 1e de ma vie) organisée contre les centrales de bugey , en 1971, organisée par P Fournier journaliste de charlie hebdo, j’ai toujours dit qu’il valait mieux être actif que radioactif. Je suis une anti nucléaire du civil comme du militaire. Mais ce que je voulais dire c’est que le cauchemar  de tchernobile ou du japon serait pire dans un pays pauvre comme la Tanzanie. Comment évacuer une population ? comment agir en cas d’incident simple si un personnel n’est pas conscient du danger, je dis incident , ce qui arrive fréquemment chez nous et qui peut toujours être suivi d’une catastrophe.

oui tout vendeur de centrale nucléaire est cinglé , mais le fait de vendre des centrales à des pays pauvres qui n’ont pas les moyens, financiers, techniques, humains, de réseau d’eau … pratiquement pas d’équipement … ni de service sanitaire, où la majorité de l’administration , mal ou pas payée , s’en fiche c’est pire

je vous donne un ex : au Brésil, on a découvert il y a 15/20 ans que les radiologues foutaient leurs déchets dans des valises et leur matériel en fin de vie, dans les décharges et que les gamins jouaient avec les poussières très radio actives (ça brille dans le noir, c’était rigolo) … c’est ce que je veux dire par « c’est encore plus grave »

Normal la Chine soutient le Pakistan !

+++ Et question pèze ils lui en veulent sans doute encore, c’était du GROS argent.

  • NOUVEAU
  • 11/09/2018 10:46
  • PAR 

Et quid du corium n°3 de Fukushima qui carbure au MOX ?

Pour rappelle : Indécent, AREVA s’apprête à convoyer du MOX vers le Japon !

Areva = crime contre l’humanité !

En espérant que ce ne sont pas les mêmes qui s’occupent du stockage à Bure …

Mais ces personnes ne sont diagnostiquées par le corps médical et encore moins les pourtant  » spécialiste » qui ne voient rien, de rien d’anormal dans les comportements de ces « élites », j’en ai vu « un » (spécialiste) dire en prévision de l’élection à venir et après avoir vu Macron s’agiter, éructer, et faire hurler les foules : « ah…Macron ???  » ceci dit l’oeil gourmand et envieux… désespérant…je l’entends encore !!! En fait… « il » m’a traumatisé…

Probablement parce que vous avez discuté avec un « spécialiste » incompétent donc dangereux.

J’ai un ami qui était hospitalisé à l’HP pour cure de désintoxication œnolique. Eh bien le « spécialiste » responsable l’a enfermé dans un pavillon pour fous dangereux jusqu’à ce qu’il (le spécialiste) rentre de vacances. Or, un alcoolique dessaoulé, est comme vous et moi. Vous imaginez le sadisme du « spécialiste » responsable ? Heureusement, un autre « spécialiste », humain celui-là, a libéré mon ami avant que son confrère ne rentre de vacances; résultat : le bon spécialiste s’est fait virer … Terrifiant.

Un bon diagnostic doit être collégial. Et il faut qu’il soit effectué par des spécialistes de plusieurs pays différents, pour éviter les influences des lobbys tels que le Conseil de l’Ordre des Médecins français, et aussi une certaine presse spécialisée, aux bottes d’autres lobbys.

  • NOUVEAU
  • 11/09/2018 11:01
  • PAR 

C’est assez caractéristique de l’énarchie, un appui aux décisions de la technostructure interne ou externes quelles qu’elles soient (Uramin etc.), mais un petit fond de défense de l’Etat face aux embardées majeures qui mineraient la crédibilité du système lui-même.

Et le peuple là-dedans ?

La version d’Anne Lauvergeon est assez crédible et devrait pouvoir être confirmée, nuancée ou infirmée par les investigations. Les réticences d’Areva ont bien dû laisser quelques traces dans les archives.

Le souhait de l’Elysée de vendre des centrales nucléaires à la Libye apparaît déjà bien vraisemblable au vu des informations. Il est en revanche aventureux d’en déduire qu’il s’agissait d’une contrepartie à son soutien financier exigée par Kadhafi. Une autre hypothèse serait la volonté de Sarkozy d’apporter à l’industrie française par son action les grands contrats qu’elle est incapable d’obtenir quand les patrons en charge manquent d’initiative, de volonté et d’énergie.  Cette hypothèse modifie la motivation supposée de Sarkozy mais ne change rien au caractère déraisonnable du projet.

Former un tel projet n’est pas un crime ni même un délit, mais traduit une incompétence et une inconséquence graves chez un Président de la République.

donc les sarko/trump sont des incompétents salauds ou des incompétents inconscients

ou les deux ?

« Il est en revanche aventureux d’en déduire qu’il s’agissait d’une contrepartie à son soutien financier exigée par Kadhafi. (…) »

Vous avez sans doute raison, Kadhafi avait accepté d’aider l’équipe $arkozy pour la présidentielle (cf. l’enquête de KL&FA : « On va vous aider… »), pas de verser un acompte pour une centrale…

« Une autre hypothèse serait la volonté de Sarkozy d’apporter à l’industrie française par son action les grands contrats qu’elle est incapable d’obtenir quand les patrons en charge manquent d’initiative, de volonté et d’énergie. Cette hypothèse modifie la motivation supposée de Sarkozy mais ne change rien au caractère déraisonnable du projet. »

Ah ben là, vous montrez que aussi vous en savez, des choses !! …

 

Je recommande et vais dans votre sens. La Justice ne statue pas sur des idées préconçues ou des  impressions. Le témoignage d’A. Lauvergeon va certes dans le sens d’un renvoi d’ascenseur de NS vers Khadafi pour services rendus. Mais, dût on le regretter, l’existence d’un accord de principe sur la livraison d’une centrale nucléaire à la Lybie du Guide ne constitue pas une preuve du financement par la Lybie de la campagne de 2007. Il y a fort à craindre que si l’accusation d’un procès qui, je l’espère, viendra voulait utiliser ce témoignage l’équipe d’avocats chevronnés de NS aurait tôt fait de le démonter. Il en faudra plus, malheureusement.

Sans blague, ce n’est pas si évident que ça avec le soleil, d’avoir des quantités importantes. Si vous ne chauffez l’eau qu’à 70-80°C ( un machin noir ordinaire isolé de l’air un tant soit peu) ça n’évapore que qqs litres par m² par heure, qu’il faut une source froide assez froide pour condenser. Si on veut fabriquer des milliers de mètres cubes par heure (pour une ville) ça prend beaucoup de surface et de matière première.

En comparaison, une source chaude à >150°C et l’air (à 40°C) ça va beaucoup plus vite (je vous épargne les bonnes mesures thermondynamiques, …). Le bon schéma quand on a de l’électricité à C fossile (gaz ou pétrole ou même charbon) est de se servir des 2/3 de chaleur obligatoirement dégagée dans la génération d’électricité (principe de Carnot, le rendement des moteurs thermiques ne dépasse pas 40-45%, celui des centrales qui a d’autres contraintes environ 35%). C’est la « cogénération ». Avec les 65% restant, ça ne coûte « rien » de faire du dessalement en terme d’énergie.

Sachant qu’un citoyen d’un émirat lambda consomme en moyenne 1 kW (Jancovici donne des chiffres de ce genre là), il a fallu à la source 3 kW de chaleur, et 2 kW qui ne « servent à rien ». Donc autant que deux  « kettle » anglaises. Ca vous évapore, allez, 2 ou 3 litres à l’heure si on préchauffe un peu au soleil, soit, donc ça fait le besoin quotidien minimal (40-50 litres). Après on remet un peu d’eau salée (qqs pourcents) ou on mélange avec l’aquifère local (cas de la Jordanie : leur aquifère fossile est trop radioactif en thorium ou radon, je ne sais plus trop, deux fois la norme OMS, donc ils l’utilisent, mais en le diluant d’un facteur 2 à 3, histoire que le thorium soit la chose la mieux partagée du monde…voir IEEESpectrum, très bon magazine anglophone sur les techniques)

Surtout qu’en Lybie il fait nuit la moitié du temps, ce qui comme chacun le sait produit de l’eau sucrée.

La nuit, c’est bien pratique pour condenser la vapeur d’eau produite en journée !

Vous ne connaissez rien sur le solaire. On arrive très simplement avec un four solaire à des températures de 150 à 200 °C. Je le sais parce que j’en ai construit un. Pas bien compliqué : une caisse vitrée et quatre miroirs plan réflecteurs.

Le seul soucis est que le soleil ne reste pas en place, d’où la nécessité d’un asservissement très simple.

On y cuit une pizza en deux heures et un saucisson en quatre heures. On peut donc sans problème distiller de l’eau. Pas beaucoup, mais suffisamment pour les besoins journaliers d’une famille. Mais dans ce cas, les grandes compagnies ne gagnent rien.

On peut toujours vendre du sable aux arabes , pourtant ce n’est pas ca qui manque chez eux !Le Soleil non plus !
On peut toujours vendre du sable aux arabes , pourtant ce n’est pas ca qui manque chez eux !Le Soleil non plus !

Bonjour,

Très bon article Messieurs,merci. Un bel exemple de « résistance » et de prudence, De courage aussi, C’est à des personnes comme Anne Lauvergeon, peut être peu médiatisées, dont ce n’est sûrement pas le problème, qu’on doit quelque fois beaucoup.Merci Madame…

mais oui causetoujours excellente idée, la soi disant majorité ADORE les soi disant « grands hommes, laïcs ou saints » (ou femmes, ils ont bien canonisé une jeanne de lorraine, alors ?)

Comment on voit que l’ignorance est trompeuse !

11 ans plus tard …

https://www.nouvelobs.com/politique/20180911.OBS2119/financement-libyen-le-fils-de-kadhafi-renouvelle-ses-accusations-contre-sarkozy.html

Si c’est aussi long qu’avec Bernard T, certain-e-s vont devenir centenaires surprised

  • NOUVEAU
  • 11/09/2018 13:02
  • PAR 
Le témoignage est à prendre avec des pincettes. Cf. URAMIN. Gaffe à la manipulation et au rachat de virginité à bon compte.
  • NOUVEAU
  • 11/09/2018 14:06
  • PAR 

Il faut quand-même rappeler l’ambiance euphorique de l’époque quand Kadhafi venait de renoncer au développement de son propre programme nucléaire. A ce moment il était devenu très fréquentable et méritait des encouragements.

  • NOUVEAU
  • 11/09/2018 14:31
  • PAR 

les français ont toujours aimé apporter leur aide aux voyous qui voulaient la bombe atomique , tout en militant pour le désarmement nucléaire, par exemple avec Pugwash…. L’aide de la France a été déterminante pour Israël et puis pour l’Iran et maintenant Kadhafi.

 

Pauvre lauvergeon. Une martyre du lepeno-sarko-macronisme. J’en ai les larmes aux yeux.

cool

  • NOUVEAU
  • 11/09/2018 15:36
  • PAR 

ça dure depuis combien d’années les affaires Sarkozy ?

Je ne pense pas qu’on le verra tomber un jour car la justice Francaise est CORROMPUE ..  en attendant ça alimente les papiers de médiapart (j’ai l’impression que Fabrice Arfi s’ennuie là non ?).

.… AU LIEU D’ENQUETER SUR LE TRAFIC D’ORGANES EN FRANCE (SURTOUT A TOULOUSE) ET LES ACTIVITES LOUCHES DE CERTAINS FRANC MACONS DU HAUT DU PANIER, ON INSISTE SUR SARKOZY MAIS POUR QUELLE FINALITE ? IL N’EST PAS TRES DANGEREUX SARKO .. ON DIRAIT QUE C’EST PLUTOT MICRON QUI Y EST DANGEREUX NON ?

« LES ACTIVITES LOUCHES DE CERTAINS FRANC MACONS DU HAUT DU PANIER »

Des noms! Des noms!

Le plus inquiétant en lisant cet article, c’ est de prendre conscience que nous sommes dirigés par des » tarés ». Ils détruisent notre planète et leurs principales préoccupations , c’ est le fric et le pouvoir. Quand les « moutons » vont-ils se réveiller?

 

  • NOUVEAU
  • 11/09/2018 19:25
  • PAR 

Rien de nouveau comme écrit dans le deuxième paragraphe : tout est dans le bouquin d’Anne Lauvergeon, publié il y a des années. Juste une occasion de montrer que « Mediapart » est un bon outil pour violer le secret de l’instruction.

Une centrales nucléaire dans un pays arabe, par exemple, c’est aussi du pain béni pour l’aviation militaire israélienne qui pourra s’en prendre aux populations d’un état que « l’Occident » jugera « terroriste »

Imaginons ailleurs deux états ennemis sans bombe atomique mais avec centrale nucléaire…

Et on pourrait continuer avec d’autres fous ou criminels qui dirigent quelques états (occidentaux ou autres), sans compter avec les risques causés par les colères de la nature c’est l’ importation directe d’une bombe chez soi, comme Fukushima qui envoie sa pollution via l’océan sur les côtes de leur allié favori comme nous avons reçu celle de Tchernobyl dans les Pyrénées où les sangliers de Bigorre reçurent 600 fois la dose admissible de radioactivité (et pas ceux du Béarn) le préfet du 65 ayant interdit la chasse à ce gibier et pas celui du 64. Les frontières, c’est fou ce que ça protège…

Cette bataille entre technocrates, politiques plus ou moins corrompus oeuvrant  pour leurs carrières pour le  profit de commanditaires obligés banques et industriels fait froid dans le dos. Surtout dans ce domaine.

Remercions la démarche de Médiapart, réceptacle des interrogations et indignations citoyennes, qui  alimente par ses articles généralement honnêtes, la légitimité des actions militantes contre l’oppression et le cynisme de nos maîtres.

 

Et heureusement aussi qu’Anne Lauvergeon, malgré tout ce qu’on lui reproche, ne s’appelle pas en plus Bernard Kouchner ! Putain, quel homme, Bernard Kouchner ! BERNARD KOUCHNNEEERRR !!!!

À ce qu’il parait il était un soi-disant socialiste , un homme qui a crée Médecins sans frontières et c’était beau , on ne comprend pas qu’il s’est abaissé en collaborant avec Sarkozy !

Ah petit  malfaisant, ce que j’en ai marre d’entendre parler de toi ! C’est quand qu’ils te mettent au trou une bonne fous pour toute ?

Je n’ai toujours pas compris pourquoi la France, du moins les gens intelligents qui y habitent et ont des responsabilités, n’encourage pas la filière au Thorium ?

c’est suite à son refus qu’elle fut harcelée pour quitter la direction d’AREVA …

c’est fou les trolls qui débarquent dans le fil de cet article … tant de nouveau commentateurs qui arrivent en même temps dans un même fil me laisse songeuse …

comme quoi cet article dérange

  • NOUVEAU
  • 12/09/2018 15:08
  • PAR 

Alors celle là avec l’affaire URAMIN (allez en parler aux Centrafricains!!!!! les pauvres ) et son cher MITTERRAND mais je pense qu’elle dit la vérité par contre elle a plombé areva DONT LE 1ER MINISTRE ACTUEL était le chargé de com du beau monde !dans le nucléaire sulfureux de la France payé à vil prix en Afrique noire (Niger)

AREVA et son état cata comme EDF!

Franchement à lire tout ce que la justice a amasser comme preuves contre  Sarkozy , mais qu’est ce qu’on attend pour le faire comparaitre devant la justice ? Si c’était un petit délinquant on l’aurait coffré depuis belle lurette !Certes la France est un pays démocratique , mais l’homme est corrompu , je ne vois pas pourquoi qu ‘on soit magnanime envers lui et sévère envers le délinquant , ce n’est pas bon pour la démocratie de pratiquer le système  deux poids  deux mesures !

#France #Namibie #Togo #Belgique #Monaco Affaire Uramin: les juges sur la piste des intermédiaires Anne Lauvergeon Areva en Afrique! Togo Presidential Investment Advisory Council » (TPIAC)

 

Résultat de recherche d'images pour "Daniel Wouters togo"

Anne Lauvergeon

Dirigeants africains, hommes d’affaires, conseillers de l’ombre: après trois ans d’enquête sur le rachat désastreux pour Areva de la compagnie minière canadienne Uramin, les juges se concentrent sur les intermédiaires de l’ex-fleuron français du nucléaire en Afrique, sur fond de suspicions de corruption et de rétrocommissions.

Juin 2007: Areva, qui cherche à diversifier ses sources d’approvisionnement en uranium, débourse 1,8 milliard d’euros pour acquérir Uramin, propriétaire de trois mines présentées comme prometteuses en Namibie, Afrique du Sud et Centrafrique.

Plus d’un milliard d’euros supplémentaires sont investis pour développer le gisement namibien. Mais l’exploitation des sites se révèlera beaucoup plus difficile que prévue et l’opération se transforme en gouffre financier: en 2011, Areva, contrôlée par l’Etat, est contraint de passer 1,5 milliard d’euros de dépréciations sur Uramin dans ses comptes.

L’affaire est depuis mai 2015 au cœur de deux informations judiciaires.

Un volet comptable où l’ex-patronne emblématique du groupe, Anne Lauvergeon (2001-2011), a été mise en examen ainsi que deux ex-responsables, suspectés d’avoir présenté des comptes inexacts pour masquer l’effondrement de la valeur d’Uramin.

L’autre enquête porte sur des soupçons de corruption en amont et en aval de l’acquisition de la société minière.

– « schéma corruptif » en Namibie ? –

Plusieurs opérations d’Areva en Namibie sont au coeur des investigations.

D’abord, des versements mensuels de 10.000 dollars en 2008 et 2009 au ministre namibien du Commerce et de l’Industrie de l’époque, l’actuel président Hage Geingob.

Puis, deux virements en 2009 et 2010 pour un montant total de 6,9 millions de dollars au groupe namibien United Africa Group (UAG), dirigé par l’homme d’affaires Haddis Tilahun, dont l’épouse Martha est proche du pouvoir en place.

Pour justifier ces deux versements, le groupe français, devenu Orano, explique avoir envisagé un partenariat avec cette société afin de construire une usine de dessalement pour sa mine de Trekkopje (Namibie). Mais le projet n’a pas abouti et l’argent n’a jamais été remboursé par UAG.

Les juges d’instruction suspectent « la mise en place d’un schéma corruptif »: Areva aurait versé des commissions en échange de l’obtention des licences minières d’exploitation et d’un statut fiscal avantageux pour Trekkopje, licences et statut octroyés par les autorités namibiennes en 2009.

Les investigations ont aussi révélé de possibles rétrocommissions au profit de cadres d’Areva.

Sébastien de Montessus, ex-patron de la division « Mines » du groupe, est suspecté d’en avoir touché via une société Tulip, basée aux Emirats, dont il serait le bénéficiaire. Un virement de 750.000 euros de M. Tilahun à M. de Montessus à titre d’accompte sur l’achat d’un yacht, Cape Arrow, pose aussi question.

L’ex-cadre d’Areva a été mis en examen le 29 mars pour « corruption ». Il a contesté devant les magistrats « tout lien financier » avec UAG « directement ou indirectement », d’après une source proche de l’enquête.

Un ex-banquier belge, Daniel Wouters, entré chez Areva en 2006, aurait pu aussi bénéficier de rétrocommissions: les investigations ont mis en lumière deux virements pour un montant total de 500.000 dollars d’UAG à la société Swala dans laquelle l’homme d’affaires détenait une participation.

Entendu en mars par les policiers, Daniel Wouters a reconnu « ne pas avoir informé » Areva de l’investissement d’Haddis Tilahun dans Swala. « Cela ne m’aurait rien coûté de le dire, mais je n’y ai pas pensé », a-t-il relevé.

Convoqué en mai par les juges d’instruction, il a été mis en examen pour complicité des délits de corruption d’agent public étranger, d’abus de confiance et de corruption privée, selon une source judiciaire.

Son rôle est au cœur de l’enquête. D’autant que l’ex-banquier, au premier plan pendant les négociations sur l’acquisition d’Uramin, est lié à deux des principaux actionnaires de la société canadienne, James Mellon et Stephen Dattels, qui ont investi en 2008 dans Swala. Y a-t-il eu conflit d’intérêts? Wouters a-t-il cherché à tromper Areva en échange d’une rétribution? Lors de son audition par les policiers, il a assuré avoir « toujours été loyal » envers Areva.

Entendue en mars 2017, Anne Lauvergeon a expliqué que c’était son époux, Olivier Fric, qui lui avait apporté le CV de Daniel Wouters, précisant que ni elle ni son mari ne le connaissait avant son embauche.

– Centrafrique et Afrique du Sud –

L’enquête concerne aussi deux autres pays africains.

En Centrafrique, Areva s’est appuyé sur un intermédiaire, Georges Forrest, présenté par le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, pour régler son litige avec l’ex-président Bozizé qui contestait son permis d’exploiter la mine de Bakouma.

En Afrique du Sud, l’homme-clé est le Ghanéen Sam Jonah, co-fondateur d’Uramin et proche de l’ex-président Thabo Mbeki. Entendue en mars 2017, Anne Lauvergeon a reconnu qu’Areva « avait été sollicitée » pour verser des commissions dans le pays. « Bien sûr, nous avions refusé », a-t-elle affirmé.

Dans ce volet de l’enquête, l’ex-sherpa de François Mitterrand n’est pas mise en examen, mais placée sous le statut plus favorable de témoin assisté.

Olivier Fric est en revanche poursuivi pour « délit d’initiés », suspecté d’avoir profité d’informations privilégiées pour spéculer sur la valeur d’Uramin.

 

 

 

ANI Avec AFP

EXCLUSIF | Affaire UraMin : les preuves de l’escroquerie seraient à Monaco

 

 

par Jacques Monin@MoninJacques

Selon l’auteur Vincent Crouzet la vente d’Uramin à Areva en 2007 a donné lieu au versement de rétro-commissions dont les traces existent encore dans 3 banques monégasques.

Interrogé par Secrets d’Info sur France Inter, l’auteur et ex employé de la DGSE Vincent Crouzet révèle des informations totalement inédites.

UraMin, c’est cette société canadienne qui, en juin 2007, vend trois gisements d’uranium à la multinationale Areva au prix exorbitant de 1,8 milliard €. Mais ces mines se sont révélés totalement inexploitables et le fiasco a coûté au total 3 milliards d’euros.

Vincent Crouzet a recueilli les confidences de Saifee Durbar, un homme d’affaires pakistanais opérant dans le domaine de l’uranium, condamné en 2007 (l’année de la vente d’UraMin à Areva) pour une escroquerie dont il se dit innocent. Selon Saifee Durbar, cette vente à un prix inexplicable, a en réalité fait l’objet, en amont, d’une entente entre acheteur et vendeur, et a été suivie de reversements d’argent.

Mais il y a mieux : selon l’auteur, des flux financiers suspects se sont en outre produits en été 2007, juste après l’OPA, sur les comptes d’une très haute personnalité « ni française ni africaine, peut-être bien monégasque », argent résultant de rétro-commissions liés à cette vente. Il donne le nom de 3 banques monégasques particulièrement suspectes selon lui :

« La première, c’est la filiale monégasque de la banque suisse Julius Baer, une très grande banque suisse, la seconde c’est la banque siennoise dei Monte Paschi aujourd’hui nommée Andbank Monaco. Et la troisième banque c’est la banque Pasche du groupe luxembourgeois Havilland. »

Ces informations sont livrées alors qu’il ne reste que quelques mois avant que la prescription de 10 ans prenne effet à Monaco.

Vinecnt Crouzet prévient toutefois ne pas mettre « en cause la responsabilité formelle de ces banques qui brassent des milliards tous les ans », mais il ajoute que « la réputation de certaines laissent à désirer, ce ne serait pas étonnant que l’on retrouve des fonds douteux passant par ces 3 banques » . Vincent Crouzet publie « Une affaire atomique » (Robert Laffont).

 

A l’instar de l’Afrique du Sud, de la Russie, de l’Argentine, du Costa Rica ou d’Abu Dhabi, le Togo dispose désormais d’un Conseil présidentiel pour l’investissement.
Le « Togo Presidential Investment Advisory Council » (TPIAC) a été officiellement lancé vendredi à Lomé.
Une idée qui a germé plusieurs années dans la tête du président Faure Gnassingbé. Le contexte économique s’y prête désormais.
De quoi s’agit-il exactement.
Le TPIAC est cercle de réflexion et de proposition, une sorte de Think Thank, composé d’éminentes personnalités internationales du monde de la finance et des affaires chargées de conseiller, de proposer et d’orienter le chef de l’Etat et le gouvernement en matière d’investissement et de politique de réformes ; naturellement, le dernier mot revient à l’Etat.
L’objectif est également, si possible, d’attirer de nouveaux investisseurs au Togo grâce à la constitution d’un réseau d’appui.
Le Conseil comprend des chefs d’entreprise emblématiques comme Anne Lauvergeon (Areva) Simon Murray (Asia, Macquarie Group), Arnold Ekpe (Ecobank) ou Koosum Kalyan (Petmin, Afrique du Sud)
La première réunion du TPIAC se tient sur deux jours à Lomé en présence d’une grande partie des membres qui sont appelés à se retrouver deux fois par an au Togo pour faire le point des travaux.
Mais sur une base régulière, ils échangent entre-eux, avec le chef de l’Etat et les autorités grâce à un site sécurisé créé à cet effet sur lequel ils disposent de documents économiques et financiers de référence réactualisés et peuvent communiquer via une messagerie cryptée.
Vendredi soir, Faure Gnassingbé a offert un dîner en l’honneur des membres du Conseil ; dîner auquel assistaient des membres du gouvernement et les représentant du monde des affaires togolais.

 

BOBO

 

 

Afficher l'image d'origine

Résultat de recherche d'images pour "anne lauvergeon and faure gnassingbé lomé presidential council"

 

Publicités

Report this ad
Report this ad
MODIFIER

Publicités

Une réflexion sur “#France #Libye Du #nucléaire pour #Kadhafi: le réquisitoire de Anne Lauvergeon ex-patronne d’#Areva contre #Sarkozy #Togo #Debbasch #Guéant #Haik #Herzog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s