#MacronGate #Pédophilie #France #Cambodge #Afrique Est-ce que le Président français #Macron protège Xavier de la Gorce, président de #SNSM serait complice « réseau K » vente vidéos #PEDO ? #Boyer #Franchi #Démont #Piérot #Gargiulo #Pichlinski #Escabasse Eric Duval #ODALYS #Lemasne #ORPEA

#MacronGate #Pédophilie #France #Cambodge #Afrique Est-ce que le Président français #Macron protège Xavier de la Gorce, président de #SNSM serait complice « réseau K » vente vidéos #PEDO ? #Boyer #Franchi #Démont #Piérot #Gargiulo #Pichlinski #Escabasse Eric Duval #ODALYS #Lemasne #ORPEA

Xavier de la Gorce, président national de la SNSM

Xavier DE LA GORCE, 72 ans, a été nommé sur un emploi d’expert de haut
niveau placé auprès du chef du contrôle général des armées, à
l’administration centrale du ministère de la Défense

Directeur général adjoint des services du conseil régional
d’Île-de-France de 1993 à 1996, puis directeur général des services de
la ville de Lyon (1996-2001), il est désigné délégué général du
Syndicat des casinos modernes de France en 2002. En 2004, Xavier de la
Gorce avait été affecté dans les services rattachés du Premier
ministre, afin d’occuper les fonctions de secrétaire général de la
mer. Il a occupé ce poste jusqu’en octobre 2008.

Résultat de recherche d'images pour "Xavier de la Gorce"

#Macron au coeur de la mafia corse et du réseau #Pédophile institutionnel international le réseau K ? #NEWS #OPdeathEaters #RéseauPasqua #Franchi #Marchiani Eric Duval #Pichlinski #Colonel Jean-Pierre Billault #Escabasse #Romani #Cambodge #Togo #Djibouti #Juge Borrel Député Yann Piat #PEDO

 

Macron au coeur de la mafia corse et du réseau pédophile institutionnel international le réseau K ?

Jean-Philippe Démont-Piérot a mis sur pieds un réseau européen destiné à promouvoir le tourisme pédophile en Asie: le réseau K.
Il y a un responsable par pays, par exemple Laurent Pichlinski depuis Barcelone en Espagne.
Edmond Escabasse et Laurent Pichlinski seraient les financiers de l’entreprise et faisaient très souvent des allés retours entre la France et le Cambodge. Derrière eux il y a des hommes politiques, des hauts gradés militaires et policiers et des hauts fonctionnaires.
Certains sont connus des services d’investigations comme Charles Pasqua décédé depuis, Jean-Charles Marchiani, Nicolas Sarkozy, Francis Pérez, Eric Duval, Vincent Bolloré, Bernard Squarcini, Claude Guéant, Hubert Védrine…
Mais c’est un ancien colonel parachutiste Jean-Pierre Billault travaillant dans une ONG au Cambodge qui organiserait la réalisation de l’expédition des films de viols puis d’assassinats d’enfants du réseau K.
Le mode d’opération est classique, ces enfants sont amenés plus ou moins consentants dans un lieu isolé.
Puis commence leur calvaire: viol, actes de tortures et de barbarie, puis mise à mort spectaculaire (éventration, égorgement…).
Peu après, les meurtriers font disparaitre le corps.
Ces scènes sont fimées et elles sont reproduites en autant de copies que de clients de par le monde ont été remis à un commandant de police Georges Bolz en poste à l’Ambassade de France.

Pierot se mit à m’expliquer leurs méthodes de travail : « Tu vois, pour augmenter le capital de notre groupe, nous avons des filles comme Félicie qui travaillent pour nous, auxquelles aucun mec ne résistent. Tu veux un exemple, Félicie déshabille-toi. » Et la belle, avec un certain plaisir, se mit nue devant nous, tout en continuant à remplir nos verres. Il m’expliqua leur méthode pour trouver des nouveaux investisseurs : « Je fait un très beau publi-reportage sur un potentiel investisseur, une où plusieurs de nos filles passent un peu de temps avec lui pour lui présenter une copie de l’article et le tour est joué. A la publication de l’article, ils craquent tous et rentre dans le capital de Triangle et toi tu prendras trente pourcents des sommes reçues. Pour s’en débarrasser après quelques temps, pas de problèmes. Les photos prises quand il baise avec les filles, sont offertes à sa femme et si cela ne suffit pas, une des filles se dit prête à porter plainte contre lui aux flics de l’ambassade de France pour tentative de viol. Notre associé prend peur et se casse. Si il n’a pas de femme, on lui met une gamine dans son lit et s’il aime autre chose, on lui fourni sans aucun problème. »

« Nous avons aussi notre agence de renseignement « Kheops Agency » qui est très rentable, pour lequel tu pourrais nous être très utile. Si tu veux, je peux t’obtenir très facilement une carte de presse. Une carte de presse, c’est mieux qu’une carte de flic et tu passes partout, tu peux faire des enquêtes, des filatures, des photos et les vendre aux agences. Ces très rentable, tu sais. Nous faisons des enquêtes sur les pédophiles. Ça c’est le plus rentable, si le pédo ne paye pas, l’article et vendu à la presse, et si personne n’en veut, c’est les flics. Et après, nous avons des subventions par des organismes internationaux. Cent pour cent gagnant. Avec tes relations et ta position, nous pourrons facilement avoir des subventions pour créer des ONG. Moi, je peux tout faire ici, avec mes appuis de Paris et mes relations. Dans quelques temps si tu le souhaites, je pourrais te faire rentrer dans ma loge maçonnique et à partir de là, tu seras intouchable. La seule démarche que tu auras à faire sera de prononcer un serment devant nos Pères. C’est simple tu aura juste à dire : « Je veux entrer dans le réseau de Triangle Royaume du Cambodge pour que ma famille soit protégée ainsi que mon pays, la France. Je jure de ne jamais dire que j’appartiens à cet ordre et de respecter toutes les consignes qui me seront données. »

C’était Eric, pâtissier de métier, qui s’était fait attrapé quelques semaines après mon refus. Ce couple avec enfants souhaitait s’installer au Royaume du Cambodge. Quelle chance, la « Boulangerie Française » recherchait un professionnel pour développer le département pâtisserie. Sont investissement, après deux mois d’essais et un très bel article dans la revue Principal, avait été de 35 000$ dans le groupe Triangle. Au bout de quelques semaines, les relations avec ses associés s’étaient très vite détériorées. J’avais tous les détails par son épouse, la rencontrant très régulièrement à l’école de nos enfants. Son pâtissier de mari était pris au piège de Triangle, une des filles avec plusieurs assistantes de l’entreprise mafieuse, se faisant aider par de petits comprimés de « Megalis 20 », lui avait mis la main dessus. Des photos, ainsi qu’une cassette vidéo de leurs ébats étaient arrivées sur la table de nuit de cette mère de famille désemparée. Au bout de quelques semaines, cette épouse humiliée et ses enfants quittèrent le Cambodge sans un sou et notre célèbre pâtissier fut débarqué de la boulangerie française quelques jours plus tard et comme on dit : « Un doigt au cul, l’autre à la bouche. »

Tout aussi scandaleux également était le sort réservé à l’épouse de Jean-Pierre FRANCHI, l’associé des basses œuvres de Pierot. La pauvre femme, n’acceptant pas la présence de plusieurs très jeunes filles au service 24 heures sur 24 de son salopard de mari, s’était retrouvée à la rue avec leurs enfants, alors qu’elle était venue le rejoindre.

 

yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy

 

 

abbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb

 

 

abbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb

uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

 

abbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb

Système M.D.B.A.S. (Mafia Djiboutienne pour le Blanchissement de l’Argent Sale dirige par le « clan d’IOG ». Le cland’Ismaël Omar Guelleh ) : Ismael Omar Gueleh est impliqué dans une affaire de blanchissement qui inquiète l’Elysée et certaines companies francaises basees a Djibouti …

Plusieurs chefs d’Etat seraient impliqués dans le M.D.B.A.S . ou la Mafia Djiboutienne pour le Blanchissement de l’Argent Sale ) dont les vrais patrons et associes sont : I.O.G. ET KADRA Alias ODETTE MAHAMUD HAID , L’EX-PRESIDENT DU SOMALILAND DAHER RAYALEH KAHIN , l’ANCIEN président YEMENITE Mr ALI Abdallah SALEH , Mr. Moeletsi Mbeki qui est le frère cadet de l’ancien chef d’Etat Thabo Mbeki et d’autres hauts responsables des pays de l’afrique de l’Est …. Selon un article du journal français LE DETECTIVE , paru aujourd’hui a Paris , il s’agit d’une affaire qui inquiète « jusqu’à l’Elysée » et certaines grandes companies francaises basees a Djibouti ainsi que des grands patrons de la france-afrique qui navigue dans les eaux sombres du continent africain en partant de Djibouti – Eritree – Kenya – Soudan – Ouganda – Afrique du Sud – Gabon – Senegal – Tchad – RDC – Nigeria – Mali …..

Deux juges et des dizaines d’enquêteurs sont à ses trousses depuis de longs mois. Pour eux, pas de doutes possibles : les hommes d’affaires franco Italien Somariva , Pierre Paul ainsi que Mr. Lucceti sont à la tête d’un empire industriel en Afrique, ils seraient les derniers « parrains de la france-afique » français . L’affaire inquiète jusqu’à l’Elysée, elle risque même de provoquer de forts remous dans les milieux diplomatiques, avec la mise en cause pour corruption du président Djiboutien Ismael Omar Guelleh connu sous l’abreviation : I.O.G. et son clan a Djibouti .

Selon les informations du journal Detective , depuis le 25 juillet 2013, date de l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet de Paris pour « blanchiment aggravé en bande organisée », « abus de biens sociaux » et « faux en écriture privée », les juges Patrick Duvalet et Alain Cabeau enquêtent en toute discrétion sur les reseaux corses bases a Djibouti , ses groupes industriels du port de Djibouti en zone franche , mais également sur ses réseaux politiques. L’homme est soupçonné de blanchir en France une partie de l’argent gagné a Djibouti et les aides detournes des Nations Unies . Et de financer des partis politiques francais . Plusieurs chefs d’Etat de la region seraient impliqués dans le « système I.O.G. – MDBAS » : IOG , donc, mais aussi les autres presidents Tchadien , Camerounais , Eritreen – Kenyan – Soudanais – Ougandais – Afrique du Sud – Gabonais – Senegalais – RDC – Nigeria – Mali …..

Deux enquêtes financières ouvertes à Paris , Ajaccio et Marseille, ainsi que des rapports de Tracfin (l’organisme anti-blanchiment de Bercy), visant Mr. Luccceti et Pierre Paul , ont été centralisés à Paris à l’automne 2013, et joints au dossier. En mars, les magistrats ont frappé fort : ils ont demandé un réquisitoire supplétif au parquet, afin d’étendre leurs investigations à des faits de « corruption d’agent public étranger ». Leur cible : Ismael Omar Guelleh , président de Djibouti depuis septembre 1999 , activement soutenu par la France. C’est dire si l’affaire gêne la diplomatie française. La présidence Djiboutienne n’a pas répondu aux sollicitations réitérées du journal ‘’ DETECTIVE ‘’ . Une autre piste est examinée par les policiers : celle des soutiens dont bénéficierait Messieurs Lucceti et Pierre Paul (condamné en 2008 pour « corruption active » pour avoir financé illégalement la campagne du Rassemblement pour la France de Charles Pasqua aux élections européennes) dans la classe politique française.

Cette enquête hyper-sensible démarre en 2011, dans le prolongement de l’affaire du cercle Wagram. La police découvre qu’un clan corse tente de mettre la main sur l’établissement de jeux parisien. Trois hommes, réputés dangereux, prennent la fuite : Frédéric Sergio , Stéphane Caponi et Jean-Luc Corsica . La direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) de Paris s’empare du dossier. Et tombe sur Mr. Lucceti, suspecté de subvenir aux besoins du trio en Afrique ( a Djibouti et Madagascar ) . Dès lors, les policiers prennent en filature l’homme d’affaires. Et découvrent l’étendue de ses relations.

AMITIÉS

Avril 2012. Par un bel après-midi printanier, un homme en costume azur sort du restaurant parisien huppé La Maison de la truffe, escorté par ses gorilles. C’est IOG . Il serre dans ses bras Mr. Lucceti et Pierre Paul ainsi que Mr. Alain Romani accompagne de Son lieutenant, Jean-Luc Codaccioni, dit « Johnny », est également présent. Les trois hommes ne sont pas seuls : les policiers, en planque, mitraillent la scène au téléobjectif. Mr. Lucceti sait entretenir ses amitiés. Il fournit des vêtements de marque au président Djiboutien , paie ses séjours à l’hôtel parisien La Réserve, met à sa disposition des avions pour sa campagne présidentielle – Mr. Lucceti et Pierre Paul possèdent deux compagnies aériennes, Africajet et Ivoiry Airlines .

Fin juillet 2013, la police judiciaire est saisie par les juges Patrick Duvalet et Alain Cabeau . Une petite équipe travaille dans le secret. Au sein de la direction centrale de la PJ, l’enquête provoque des dissensions : le clan IOG a des amis dans la maison, comme dans le monde politique. Placé sur écoute, Mr. Lucceti et Pierre Paul sont bavard au téléphone. Ils discutent avec ses hommes de main, chargés de rapatrier l’argent en France depuis Djibouti . Le nom d’IOG revient souvent. Mr Lucceti est d’ailleurs présent à la cérémonie d’intronisation du chef d’Etat Djiboutien , à Djibouti , en 2010 . Dans un coin, pour ne pas se faire remarquer.

En décembre 2013, en marge d’un sommet africain qui se tient à Paris, IOG effectue un déplacement privé à Marseille, où il est pris en main par les hommes de Mr. Lucceti . Celui-ci multiplie les séjours dans la cité phocéenne : il se rend deux fois par mois à l’hôpital de la Timone. Plus récemment, du 8 au 10 février, Mr. Lucceti héberge son ami, tous frais payés, dans une suite du palace parisien le Royal Monceau. Il lui procure aussi des véhicules haut de gamme. Il s’occupe même de sa sécurité.

« JE NE FAIS PAS D’AFFAIRES AVEC IOG !!! »

Fin 2013, il contacte ainsi Bernard Fracctioni , l’ancien patron de la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), proche de Nicolas Sarkozy et débarqué par le pouvoir socialiste mi-2012. Mr. Fracctioni est désormais consultant en sécurité dans le privé. Mr. Lucceti , qui connaît bien l’ex-chef du contre-espionnage, le sollicite pour organiser la protection de son ami IOG . Les enquêteurs s’interrogent sur les relations entre Mr. Lucceti et Mr. Fracctioni . Le frère de Mr. Lucceti travaille d’ailleurs à la DCRI – il a été recalé par la PJ en raison de son patronyme sulfureux…

« Il fallait sauver le soldat IOG , protégé par la France, justifie Mr. Fracctioni au journal ‘’ DETECTIVE ‘’ . Mais je ne fais pas d’affaires avec IOG ! Ce n’est pas un ami. En revanche, il a des liens privilégiés avec un haut responsable a l’Elysee et aux Affaires Etrangeres … »

L’enquête va maintenant conduire les policiers à plonger au coeur de l’empire IOG a Paris ( plusieurs dizaines d’appartements chiffres a plus de 350.000 millions d’euros dans : le 8em , 16em , 6em , 2eme, et sur la cote d’Azur… ). Selon les services de renseignement, il est depuis 2009 , Mr. Lucceti est l’unique détenteur d’une autorisation d’ouverture de casinos à Djibouti , où il a créé la salle de jeux Sheraton Hotel et autres hotel de luxe …. D’après les enquêteurs, IOG y détiendrait des parts. Mr. Lucceti reproduit partout le modus operandi qui lui a si bien réussi a Djibouti , au Gabon où son groupe est basé et emploie… 40 000 personnes ! Madagascar , et Fort de ses relations privilégiées avec l’ex-président Hassan Gouled , mort en 201, il a su faire fructifier ses intérêts. Mr Lucceti et IOG possèdent une grande parti des licences de bars geres par des ethiopiennes a Djibouti-ville , ainsi que le PMU local au Gabon ,ou il a empoché, en 2010, 10 % de la vente à l’Etat gabonais pour 16 millions d’euros de quatre vedettes de surveillance maritime, sans compter des milliers de logements en construction . Son notaire a Djibouti vbille est l’ex mari de son epouse actuel Mrs. Kadra maître Abdallah Kamil de son premier marriage ?

INTOUCHABLE

Aux yeux des autorités Djiboutiennes , Mr. Lucceti est intouchable a Djibouti . D’ailleurs, en novembre 2013, elles ont refusé d’accorder un visa aux journalistes du ‘’ DETECTIVE ‘’ désireux d’enquêter à Djibouti . Très proche d’Alexandre Rodriguez, un homme d’affaires qui loue des yachts de luxe, il permet au couple présidentiel IOG et Kadra Haid de passer de bonnes vacances à Corfou, en juillet 2013, sur le yacht Grazia Dio. Il joue aussi les intermédiaires avec des investisseurs chinois, opère au Tchad, au Cameroun, au Bénin, au Niger, au Sénégal ou au Togo, et vise des marchés en Serbie, dans le golfe persique, en Asie… Les secteurs sont nombreux : BTP, centrales hydrauliques, sécurité, textile…

Une expansion commerciale qui en a fait un milliardaire… sous surveillance : le 2 juin 2013, les enquêteurs surprennent une conversation entre Mr. Lucceti et Ilyas Dawaleh , actuel Ministre des finances Djiboutien . Ce dernier demande à son interlocuteur que les cadeaux offerts par le clan Lucceti a Paris et en Itali et Suisse ne « laissent pas de traces ».

Car son argent, Lucceti le redistribue. Il subvient aux besoins de la famille d’IOG en France , la veuve de l’ex president Gouled , les membre du gang de la Brise de mer du cote de la Siesta . Il supervise la réunion, toujours sur le Grazia Dio, de Sandra Germani, Felix Antonietti ou encore Dominique Pasqualetti, tous sous surveillance policière. Car s’il étend son empire en Afrique, semble aussi, selon les enquêteurs, garder des liens avec le milieu corse, tout en soignant ses relations haut placées en France et Djibouti . L’enquête ne fait donc que débuter…

 

Système M.D.B.A.S. (Mafia Djiboutienne pour le Blanchissement de l’Argent Sale dirige par le « clan d’IOG ». Le cland’Ismaël Omar Guelleh ) : Ismael Omar Gueleh est impliqué dans une affaire de blanchissement qui inquiète l’Elysée et certaines companies francaises basees a Djibouti … Plusieurs chefs d’Etat seraient impliqués dans le M.D.B.A.S . ou la Mafia Djiboutienne pour le Blanchissement de l’Argent Sale ) dont les vrais patrons et associes sont : I.O.G. ET KADRA Alias ODETTE MAHAMUD HAID , L’EX-PRESIDENT DU SOMALILAND DAHER RAYALEH KAHIN , l’ANCIEN président YEMENITE Mr ALI Abdallah SALEH , Mr. Moeletsi Mbeki qui est le frère cadet de l’ancien chef d’Etat Thabo Mbeki et d’autres hauts responsables des pays de l’afrique de l’Est …. Selon un article du journal français LE DETECTIVE , paru aujourd’hui a Paris , il s’agit d’une affaire qui inquiète « jusqu’à l’Elysée » et certaines grandes companies francaises basees a Djibouti ainsi que des grands patrons de la france-afrique qui navigue dans les eaux sombres du continent africain en partant de Djibouti – Eritree – Kenya – Soudan – Ouganda – Afrique du Sud – Gabon – Senegal – Tchad – RDC – Nigeria – Mali ….. Deux juges et des dizaines d’enquêteurs sont à ses trousses depuis de longs mois. Pour eux, pas de doutes possibles : les hommes d’affaires franco Italien Somariva , Pierre Paul ainsi que Mr. Lucceti sont à la tête d’un empire industriel en Afrique, ils seraient les derniers « parrains de la france-afique » français . L’affaire inquiète jusqu’à l’Elysée, elle risque même de provoquer de forts remous dans les milieux diplomatiques, avec la mise en cause pour corruption du président Djiboutien Ismael Omar Guelleh connu sous l’abreviation : I.O.G. et son clan a Djibouti . Selon les informations du journal Detective , depuis le 25 juillet 2013, date de l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet de Paris pour « blanchiment aggravé en bande organisée », « abus de biens sociaux » et « faux en écriture privée », les juges Patrick Duvalet et Alain Cabeau enquêtent en toute discrétion sur les reseaux corses bases a Djibouti , ses groupes industriels du port de Djibouti en zone franche , mais également sur ses réseaux politiques. L’homme est soupçonné de blanchir en France une partie de l’argent gagné a Djibouti et les aides detournes des Nations Unies . Et de financer des partis politiques francais . Plusieurs chefs d’Etat de la region seraient impliqués dans le « système I.O.G. – MDBAS » : IOG , donc, mais aussi les autres presidents Tchadien , Camerounais , Eritreen – Kenyan – Soudanais – Ougandais – Afrique du Sud – Gabonais – Senegalais – RDC – Nigeria – Mali ….. Deux enquêtes financières ouvertes à Paris , Ajaccio et Marseille, ainsi que des rapports de Tracfin (l’organisme anti-blanchiment de Bercy), visant Mr. Luccceti et Pierre Paul , ont été centralisés à Paris à l’automne 2013, et joints au dossier. En mars, les magistrats ont frappé fort : ils ont demandé un réquisitoire supplétif au parquet, afin d’étendre leurs investigations à des faits de « corruption d’agent public étranger ». Leur cible : Ismael Omar Guelleh , président de Djibouti depuis septembre 1999 , activement soutenu par la France. C’est dire si l’affaire gêne la diplomatie française. La présidence Djiboutienne n’a pas répondu aux sollicitations réitérées du journal ‘’ DETECTIVE ‘’ . Une autre piste est examinée par les policiers : celle des soutiens dont bénéficierait Messieurs Lucceti et Pierre Paul (condamné en 2008 pour « corruption active » pour avoir financé illégalement la campagne du Rassemblement pour la France de Charles Pasqua aux élections européennes) dans la classe politique française. Cette enquête hyper-sensible démarre en 2011, dans le prolongement de l’affaire du cercle Wagram. La police découvre qu’un clan corse tente de mettre la main sur l’établissement de jeux parisien. Trois hommes, réputés dangereux, prennent la fuite : Frédéric Sergio , Stéphane Caponi et Jean-Luc Corsica . La direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) de Paris s’empare du dossier. Et tombe sur Mr. Lucceti, suspecté de subvenir aux besoins du trio en Afrique ( a Djibouti et Madagascar ) . Dès lors, les policiers prennent en filature l’homme d’affaires. Et découvrent l’étendue de ses relations. AMITIÉS Avril 2012. Par un bel après-midi printanier, un homme en costume azur sort du restaurant parisien huppé La Maison de la truffe, escorté par ses gorilles. C’est IOG . Il serre dans ses bras Mr. Lucceti et Pierre Paul ainsi que Mr. Alain Romani accompagne de Son lieutenant, Jean-Luc Codaccioni, dit « Johnny », est également présent. Les trois hommes ne sont pas seuls : les policiers, en planque, mitraillent la scène au téléobjectif. Mr. Lucceti sait entretenir ses amitiés. Il fournit des vêtements de marque au président Djiboutien , paie ses séjours à l’hôtel parisien La Réserve, met à sa disposition des avions pour sa campagne présidentielle – Mr. Lucceti et Pierre Paul possèdent deux compagnies aériennes, Africajet et Ivoiry Airlines . Fin juillet 2013, la police judiciaire est saisie par les juges Patrick Duvalet et Alain Cabeau . Une petite équipe travaille dans le secret. Au sein de la direction centrale de la PJ, l’enquête provoque des dissensions : le clan IOG a des amis dans la maison, comme dans le monde politique. Placé sur écoute, Mr. Lucceti et Pierre Paul sont bavard au téléphone. Ils discutent avec ses hommes de main, chargés de rapatrier l’argent en France depuis Djibouti . Le nom d’IOG revient souvent. Mr Lucceti est d’ailleurs présent à la cérémonie d’intronisation du chef d’Etat Djiboutien , à Djibouti , en 2010 . Dans un coin, pour ne pas se faire remarquer. En décembre 2013, en marge d’un sommet africain qui se tient à Paris, IOG effectue un déplacement privé à Marseille, où il est pris en main par les hommes de Mr. Lucceti . Celui-ci multiplie les séjours dans la cité phocéenne : il se rend deux fois par mois à l’hôpital de la Timone. Plus récemment, du 8 au 10 février, Mr. Lucceti héberge son ami, tous frais payés, dans une suite du palace parisien le Royal Monceau. Il lui procure aussi des véhicules haut de gamme. Il s’occupe même de sa sécurité. « JE NE FAIS PAS D’AFFAIRES AVEC IOG !!! » Fin 2013, il contacte ainsi Bernard Fracctioni , l’ancien patron de la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), proche de Nicolas Sarkozy et débarqué par le pouvoir socialiste mi-2012. Mr. Fracctioni est désormais consultant en sécurité dans le privé. Mr. Lucceti , qui connaît bien l’ex-chef du contre-espionnage, le sollicite pour organiser la protection de son ami IOG . Les enquêteurs s’interrogent sur les relations entre Mr. Lucceti et Mr. Fracctioni . Le frère de Mr. Lucceti travaille d’ailleurs à la DCRI – il a été recalé par la PJ en raison de son patronyme sulfureux… « Il fallait sauver le soldat IOG , protégé par la France, justifie Mr. Fracctioni au journal ‘’ DETECTIVE ‘’ . Mais je ne fais pas d’affaires avec IOG ! Ce n’est pas un ami. En revanche, il a des liens privilégiés avec un haut responsable a l’Elysee et aux Affaires Etrangeres … » L’enquête va maintenant conduire les policiers à plonger au coeur de l’empire IOG a Paris ( plusieurs dizaines d’appartements chiffres a plus de 350.000 millions d’euros dans : le 8em , 16em , 6em , 2eme, et sur la cote d’Azur… ). Selon les services de renseignement, il est depuis 2009 , Mr. Lucceti est l’unique détenteur d’une autorisation d’ouverture de casinos à Djibouti , où il a créé la salle de jeux Sheraton Hotel et autres hotel de luxe …. D’après les enquêteurs, IOG y détiendrait des parts. Mr. Lucceti reproduit partout le modus operandi qui lui a si bien réussi a Djibouti , au Gabon où son groupe est basé et emploie… 40 000 personnes ! Madagascar , et Fort de ses relations privilégiées avec l’ex-président Hassan Gouled , mort en 201, il a su faire fructifier ses intérêts. Mr Lucceti et IOG possèdent une grande parti des licences de bars geres par des ethiopiennes a Djibouti-ville , ainsi que le PMU local au Gabon ,ou il a empoché, en 2010, 10 % de la vente à l’Etat gabonais pour 16 millions d’euros de quatre vedettes de surveillance maritime, sans compter des milliers de logements en construction . Son notaire a Djibouti vbille est l’ex mari de son epouse actuel Mrs. Kadra maître Abdallah Kamil de son premier marriage ? INTOUCHABLE Aux yeux des autorités Djiboutiennes , Mr. Lucceti est intouchable a Djibouti . D’ailleurs, en novembre 2013, elles ont refusé d’accorder un visa aux journalistes du ‘’ DETECTIVE ‘’ désireux d’enquêter à Djibouti . Très proche d’Alexandre Rodriguez, un homme d’affaires qui loue des yachts de luxe, il permet au couple présidentiel IOG et Kadra Haid de passer de bonnes vacances à Corfou, en juillet 2013, sur le yacht Grazia Dio. Il joue aussi les intermédiaires avec des investisseurs chinois, opère au Tchad, au Cameroun, au Bénin, au Niger, au Sénégal ou au Togo, et vise des marchés en Serbie, dans le golfe persique, en Asie… Les secteurs sont nombreux : BTP, centrales hydrauliques, sécurité, textile… Une expansion commerciale qui en a fait un milliardaire… sous surveillance : le 2 juin 2013, les enquêteurs surprennent une conversation entre Mr. Lucceti et Ilyas Dawaleh , actuel Ministre des finances Djiboutien . Ce dernier demande à son interlocuteur que les cadeaux offerts par le clan Lucceti a Paris et en Itali et Suisse ne « laissent pas de traces ». Car son argent, Lucceti le redistribue. Il subvient aux besoins de la famille d’IOG en France , la veuve de l’ex president Gouled , les membre du gang de la Brise de mer du cote de la Siesta . Il supervise la réunion, toujours sur le Grazia Dio, de Sandra Germani, Felix Antonietti ou encore Dominique Pasqualetti, tous sous surveillance policière. Car s’il étend son empire en Afrique, semble aussi, selon les enquêteurs, garder des liens avec le milieu corse, tout en soignant ses relations haut placées en France et Djibouti . L’enquête ne fait donc que débuter…

richard falquhero

abbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Publicités

 

Résultat de recherche d'images pour "Xavier de la Gorce"

Publicités

Une réflexion sur “#MacronGate #Pédophilie #France #Cambodge #Afrique Est-ce que le Président français #Macron protège Xavier de la Gorce, président de #SNSM serait complice « réseau K » vente vidéos #PEDO ? #Boyer #Franchi #Démont #Piérot #Gargiulo #Pichlinski #Escabasse Eric Duval #ODALYS #Lemasne #ORPEA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s