#MacronGate Les secrets d’Alexandre Benalla sont toujours à l’abri. Et il le revendique

Les secrets d’Alexandre Benalla sont toujours à l’abri. Et il le revendique

Le parquet de Paris s’est refusé à élargir l’enquête des juges d’instruction sur les dissimulations de preuves dans l’affaire des faux policiers de l’Élysée. Les pièces consultées par Mediapart prouvent pourtant que la dissimulation a été orchestrée et même revendiquée par Alexandre Benalla lui-même.

Le 1er mai, place de la Contrescarpe (Paris Ve), Alexandre Benalla s’est cru au-dessus des lois. Et depuis le début de l’enquête sur les violences qu’il a commises, il continue d’en fournir la preuve, revendiquant sans ciller la dissimulation de son coffre et des données de son téléphone personnel, comme son refus de communiquer le numéro de sa femme. Dans l’indifférence de la justice.

En droit pénal, « l’effacement des traces ou indices » ou « le déplacement ou la suppression d’objets quelconques » afin de « modifier l’état des lieux d’un crime ou d’un délit » sont passibles de cinq ans de prison (article 434-4 du code pénal). Comme Le Canard enchaîné et Le Monde l’ont révélé début août, alors que les policiers n’étaient pas parvenus à forcer la porte de son appartement lors d’une première perquisition le 21 juillet, ils avaient noté en y pénétrant le lendemain matin l’absence dans l’appartement de l’armoire forte censée contenir les armes du chargé de mission.

Mars 2017 à Villers-Cotterets (Aisne). Emmanuel Macron, flanqué d’Alexandre Benalla, visite la maison natale d’Alexandre Dumas. © ReutersMars 2017 à Villers-Cotterets (Aisne). Emmanuel Macron, flanqué d’Alexandre Benalla, visite la maison natale d’Alexandre Dumas. © Reuters

Le coffre avait-il été enlevé la veille, avant leur visite ? Ou retiré en dépit des scellés – simplement scotchés – posés par les policiers ? Le parquet de Paris a refusé, début août, d’élargir l’enquête à la disparition du coffre, comme les juges le lui avaient demandé.

Le fait est pourtant évoqué durant la garde à vue de Benalla. « Ce matin, lors de notre intervention, nous n’avons pas constaté la présence à votre domicile de l’armoire forte contenant vos armes, pouvez-vous nous dire où se trouvent cette armoire et ces armes ? », questionnent les policiers.

« Aucune idée, elle a dû être emmenée dans un lieu sûr par une personne mais ce n’est pas moi qui me suis occupé de cela, répond le chargé de mission. Étant donné que mon domicile était identifié par les journalistes, par souci de sécurité et de responsabilité je n’ai pas voulu les laisser dans ce logement. Mes armes sont déclarées, je n’ai rien à cacher, mais c’était simplement par mesure de sécurité. Du fait que l’appartement est inoccupé depuis que les journalistes y font le siège, j’avais peur de me faire dérober mes armes. »

L’ancien chargé de mission de l’Élysée revendique donc devant les policiers avoir pris la décision de faire porter son coffre en lieu sûr et sa dissimulation.

« Selon moi, la mesure de perquisition prise concernant mon domicile est un peu excessive, mais je n’ai rien à cacher », avait-il pourtant dit aux enquêteurs la veille.

Alexandre Benalla avait donné son accord de principe à la perquisition de son appartement d’Issy-les-Moulineaux, mais il n’avait pas ses clés, vraisemblablement fournies à la « personne » chargée d’opérer le “nettoyage” de son appartement.« Je n’ai pas les clés avec moi, explique-t-il aux policiers. La seule personne qui a les clés de mon domicile est ma femme, qui à cette heure est certainement partie à l’étranger se reposer et fuir les journalistes avec notre bébé. » Il n’avait pas non plus les clés de l’appartement de fonction du quai Branly qui lui a été attribué au mois de juin… Les travaux y ont été achevés le 6 juillet et il n’a « pas eu le temps d’y entreposer quelques effets personnels que ce soit »« Il s’agit d’une résidence protégée par un arrêté, qualifiée de zone protégée », précise-t-il. Tout comme son téléphone professionnel, « un téléphone sécurisé, soumis à un statut de protection ».

Aux policiers pressés d’obtenir les clés de l’appartement d’Issy-les-Moulineaux, Benalla explique posément qu’il ne leur communiquera pas non plus le téléphone de sa femme, qui pourtant aurait pu leur ouvrir la porte. Sa femme, explique-t-il, « n’a rien à voir dans toute cette histoire »« Elle est déjà assez chamboulée, et se trouve seule avec un bébé de deux mois, ayant dû annuler notre mariage et devant supporter le visage de son mari qui tourne en boucle sur les écrans. » Comme Le Parisien l’a révélé le 22 août, les policiers ont finalement obtenu le numéro de la compagne de l’ex-chargé de mission, ce qui leur a permis de géolocaliser le portable non pas à l’étranger, mais dans le XVIe arrondissement de Paris.

Alexandre Benalla a aussi revendiqué avoir dissimulé les données de son téléphone personnel. C’est avec cet appareil qu’il avait transmis un message à Alexis Kohler en mai dernier, pour l’avertir qu’il avait été filmé place de la Contrescarpe. « J’ai adressé ce message avec un appareil téléphonique que j’avais et que je n’ai plus, a-t-il expliqué aux policiers. Cet appareil, je l’ai perdu mais j’ai conservé les données de cet appareil sur une clé USB que je compte communiquer mais pour l’instant je ne souhaite pas dire où elle se trouve. »

Il ajoute : « C’est un téléphone personnel non sécurisé. Je ne souhaite pas donner des éléments sur ce téléphone. »

Au parquet, la fable de la « perte » de son portable, assortie du stockage des données, passe aussi comme une lettre à la poste. Le coffre est toujours porté disparu mais, selon Le Parisien, Alexandre Benalla a récemment transmis ses armes aux juges. Il disposait en effet d’un pistolet Glock 43 en vertu d’une autorisation délivrée par le préfet, mais aussi de deux autres Glock, modèles 17 et 26 – dits « super compacts » – avec des permis de détention du fait de son inscription à un club de tir, et d’un pistolet Remington 9 mm.

« Je me suis fait beaucoup d’ennemis dans la machine administrative et politique »

Or comme l’ont montré les auditions des commissions d’enquête parlementaires, le permis délivré par la préfecture en sa faveur le 13 octobre 2017 l’a été après deux refus du ministère de l’intérieur. « Le ministère dont je dépends a émis un avis négatif sur la demande de port d’arme de M. Benalla, a déclaré Frédéric Auréal, le chef du service de la protection (SDLP, anciennement SPHP) lors de son audition au Sénat. J’étais extrêmement défavorable au fait qu’une personne privée, non-policier, puisse être armée, alors qu’un dispositif de protection constitué de professionnels aguerris était présent. J’ai dit d’entrée, quand la question a été posée, mes totales réticences. J’ai été suivi par mon ministre, et le ministère de l’intérieur. »

Mais le directeur de cabinet du président de la République, Patrick Strzoda, a revendiqué, « en tant que responsable direct de la sécurité du chef de l’État », avoir jugé utile de doter Benalla d’une arme de service – l’autorisation ayant été signée par le préfet de police de Paris, en dépit des réticences des services du ministère de l’intérieur.

À l’Élysée, on ne refusait rien à Alexandre Benalla. Ce dernier a expliqué aux policiers qu’il était ciblé du fait de la position clé que lui avait accordée Emmanuel Macron : « L’opportunité d’atteindre le président de la République en détruisant ce qui peut apparaître comme un maillon faible de son entourage était trop belle. »

Vincent Crase (à gauche) avec Alexandre Benalla, le 1er mai 2018. © REUTERS/Philippe WojazerVincent Crase (à gauche) avec Alexandre Benalla, le 1er mai 2018. © REUTERS/Philippe Wojazer

« Je me pose la question de ce qu’il peut y avoir derrière la rédaction de cet article [celui du Monde qui révèle l’affaire – ndlr] détaille-t-il. Je tiens à préciser que dans le cadre de mes fonctions mais aussi dans la relation qui peut m’être prêtée avec le président de la République, je me suis constitué beaucoup d’ennemis dans toutes les strates de la machine administrative et politique. »

L’ex-chargé de mission, adjoint du chef de cabinet du président, juge même qu’il paye sa participation aux préparatifs de la réforme des services chargés de la sécurité du chef de l’État. « Mon action plutôt volontariste, réformatrice, dans les domaines qui m’ont été confiés, je pense notamment à la réforme de la sécurité de l’Élysée qui a pour but d’intégrer le GSPR dépendant en totalité de la présidence de la République, a pu susciter de nombreuses animosités au sein de la haute hiérarchie policière, expose-t-il aux policiers. Du fait que je ne suis pas issu de ce milieu professionnel, ma présence n’est pas forcément appréciée. »

Le « maillon faible » se décrit pourtant lui-même comme tout-puissant. « Je suis en charge de l’organisation générale des déplacements du président de la République dans tous ses aspects : préparation, organisation des réunions préparatoires et déplacement en lui-même », expose-t-il.

« Je suis en outre en charge de la coordination des services de sécurité au sein du Palais, cela comprend le GSPR [Groupe de sécurité de la présidence de la République – ndlr] et le commandement militaire. Cela comprend aussi la mise en place de la réforme du GSPR décidée par monsieur Macron sur ma proposition. » Devant les commissions d’enquête parlementaires, les responsables de l’Élysée, le directeur de cabinet Patrick Strzoda et le général commandant militaire de l’Élysée, Éric Bio-Farina, avaient prétendu que le chargé de mission n’était qu’un participant parmi d’autres au groupe de travail sur la refonte des services de sécurité.

Patrick Strzoda avait assuré que Benalla était « parfois présent » aux réunions de réflexion. Quant au général Bio-Farina, commandant militaire de la présidence de la République, il justifiait la participation de Benalla « d’une part, parce qu’il faisait partie de la chefferie de cabinet et que nous avions besoin de cette vision-là pour construire les orientations ; d’autre part, parce qu’en de nombreux domaines touchant à la sécurité, sa parole était assez pertinente, je dois le dire ».

Mais Alexandre Benalla précisait enfin aux enquêteurs qu’il était aussi responsable des aspects privés de la sécurité présidentielle. « J’ai également en charge l’aspect organisation et sécurité dans le cadre de la vie privée du président et par conséquent de ses proches », précise-t-il. À ce sujet aussi, l’Élysée a livré une version édulcorée des missions de Benalla. Le colonel Lionel Lavergne, patron du GSPR, a prétendu que le chargé de mission « participait à l’organisation des déplacements du président »« dans le cadre de ses attributions au sein de la chefferie de cabinet », assurant « la coordination des différents services », mais n’était pas chargé de « la mission de sécurité ».

Le 25 juillet, lors de la perquisition du bureau d’Alexandre Benalla à l’Élysée, les enquêteurs saisissent un document de travail estampillé « Confidentiel – Ne pas diffuser – Version projet », daté du 5 juillet et titré « Proposition de plan de transformation organisationnelle des services ». Déjà signalée par Le Monde, cette note propose dans un style ampoulé « une opportunité de poser les bases pérennes de la présidence du 21esiècle » avec des « services managés, modernisés et industrialisables », en « renforçant la culture managériale du Palais ». Ce document, vraisemblablement rédigé par Alexandre Benalla, place la chefferie de cabinet au centre du futur dispositif : « garante de la fluidité du parcours présidentiel », devenant la « charnière du dispositif global ».

On y apprend également que la « DSPR [Direction de la sécurité de la présidence de la République, officiellement en cours de création – ndlr] a entamé son projet de transformation. (…) Elle s’affirme comme une entité autonome et exprime la volonté de garder en son sein des structures supports en doublon des supports fonctionnels et opérationnels ». Contrairement à ce que les responsables de l’Élysée ont prétendu devant l’Assemblée nationale et le Sénat, le processus de réforme et d’intégration des différents services était donc « entamé ». Et Alexandre Benalla, l’ancien directeur de la sûreté d’En Marche!, propulsé « lieutenant-colonel » de réserve dans le dispositif de réforme, veillait au grain.

TOUS LES COMMENTAIRES

Bien vu,  mais dans Z  à la fin c’est quand même la dictature qui revient… et Benalla qui triomphe. Il n’y a plus de morale mon bon ancêtre.

 

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Aller, circulez! y-a-rien a voir!

Affaire suivante!

En bref, la fonction qu’occupait le sieur Benbella le protégeait mieux que ne l’aurait  fait un statut de diplomate !!!!!

 » je parle simplement pour être accessible à tous ». Bonjour la modestie de celui qui paraphrase avec lourdeur ce que même lancêtre a pu synthétiser en 2 lignes.

 

N’hésitez pas à descendre de temps en temps parmis nous pour nous illuminer .

Si il s’agissait de second degré,  veuillez m’excuser pour ma susceptibilité.

BRAVO !!!!! En deux mots vous avez fait la synthèse  du gouvernement actuel et de ceux qui l’on précédé !!!

Vous êtes de la ville du GUILVINEC !!!!

C’est dans cette ville que SARKOZY avait harangué un marin pêcheur !!!!!

BENALLA c’est du pipi de chat !!!!! par rapport à la démission de Nicolas HULOT !!!!

Vous êtes du GUILVINEC ?

Le président de la République a reçu mardi matin un accueil mouvementé sur le port de pêche du Guilvinec, où l’attendaient environ 300 pêcheurs.

  • Facebook  Twitter 

    VIDÉO Sarkozy à un pêcheur: «Toi si tu as quelque chose à dire, tu as qu’à venir ici!»

Le président de la République Nicolas Sarkozy a reçu mardi matin un accueil mouvementé sur le port de pêche du Guilvinec (Finistère), où l’attendaient quelque 300 pêcheurs, dont certains l’ont invectivé.Arrivé en milieu de matinée, Nicolas Sarkozy est allé immédiatement au contact des marins pêcheurs présents le long des quais qui l’ont sifflé en réclamant «du concret, du concret !» Il a fait face aux multiples invectives, répondant à l’un: «Toi si tu as quelque chose à dire, tu as qu’à venir ici !», ou lançant énervé à un autre qui l’insultait: «toi tu n’as qu’à descendre! Je n’accepte pas les insultes des pêcheurs à mon endroit. Je vais annoncer des nouvelles», a-t-il ajouté. «Si je viens on me le reproche, si je ne viens pas on me le reproche aussi. Moi je viens. Je ne laisserai pas mourir la pêche française, je vais annoncer des choses fortes», a-t-il encore promis avant la table ronde prévue avec les pêcheurs.

Commentaires : Aujourd’hui l’affaire BENALLA c’est du pipi de chat par rapport à la démission de NICOLAS HULOT !!!!!!……!!!!!

Il faut bien faire du BUZZ …..!!!!!

L’affaire BENALLA c’est de la roupie de sansonnet ……!!!!!

Vu de la Belgique:

Bien sûr le comportement de ce gugusse nuit à Macron. Quant aux faits qui suivent les actes du 1er mai, pourquoi chercher puisque Macron avoue, affirme être seul responsable. Il conviendrait d’attendre la fin de sa présidence pour qu’il y répondre. Non?

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Mais c’est la justice des  riches, et en  même temps, la justice des copains et des coquins.

Un ami, amateur d’homophonies disait « c’est de la roupette de chansonnier »

Vous ou lancètre ? les deux mon général!

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Suffisamment futé en tout cas pour s’élever aux cotés de Macron, et quand je dis à ses cotés, c’est peu de le dire, il doit avoir quand même un certain pouvoir de persuasion et des compétences qu’on doit ignorer.

 

C’est peut-être une grande histoire d’amour … Ca y ressemble de +en + ….!

Ce qui est sur c’est que cela n’a rien de démocratique … Mais MACron n’a lui même rien d’un démocrate !!!

Non je ne suis pas de Guilvinec, née en Auvergne de parents andalous: je suis cantalouse- andalouse.sealed

Guilvinec pour tous ces villages ou je suis allée en colo il y a si longtemps, quimperle,saint guenole et Guilvinec.

Une Bretagne magique.

Peut-être que Benalla a lu Musil.

Pour tous sujets l’excès est misérable !

Que Mediapart ait choisi de faire de cette « affaire » Benala la pièce montée qui n’arrête pas de grandir,  répond à cette cette croyance un peu puérile que l’on faire beaucoup avec rien ! C’est dans les contes pour enfants qu’on trouve pareille chose. Alors je sais: il faut abattre le président dont le comportement auprès de la presse et de ses représentants n’est pas apprécié de ces derniers. Mais est-ce vraiment du journalisme que de s’acharner avec de si pauvres munitions ? Monsieur Beblabla est un petit homme, mais les grands flics sont chez les bons auteurs.

Le mot « discernement » mériterait d’être approfondi Messieurs les journalistes. Ce serait votre honneur. Pour moi c’est aussi un devoir.

Quels mots, quels titres disponibles vous restera-t-il quand une nouvelle et vraie « Affaire Dreyfus »naitra ? La Banque complète de la Langue Française n’y suffira pas !  Et nos écrans devront avoir la dimension d’un court de tennis !

Les bons sujets ne manquent pas. Je ne dis pas que vous ne les traitez pas. Je dis simplement que les petits sujets méritent de petits espaces, et les grands sujets de grands espaces. Ne serait-ce que par respect pour vos lecteurs…

Michel Dixmier.

(Bien révélateur également son pas de deux du côté de la Pyramide du Louvre…)

Dans l’emphase de votre défense de macron et ses sbires, je perçois un certain contentement de vous même. Me trompais-je?

.

Tout à fait d’accord avec vous.

Et je constate aussi une chose : tous les protagonistes de cette affaire dont parle l’article sont nommés sauf le procureur, qui met le couvercle sur cette affaire, dont on ne nous donne pas le nom.

Musil ou Fusil ?

 

Allez savoir laughing . Mais en même temps, il semble avoir tant de qualités … et aucun désarroi, tout comme l’homme pressé de l’Elysée.

à J-Cl-Sermeus: « attendre la fin de sa présidence pour qu’il y répondre. Non? » parce que vous en avez vu beaucoup qui ont répondu après leur présidence?

Ce n’est pas Macron que je défends…c’est la crédibilité de la presse, en chute libre depuis des années, au cause justement de ce manque de discernement qui caractérise de plus en plus les journalistes au profit de l’effet de manche, et du sensationnalisme !

Quant au contentement de moi-même, je vous opposerai le sourire du philosophe !

MD

grande image

Votre réponse laisse apparaitre une grande capacité en matière de « jugement » sur la chose politique ! Peut-être que davantage de lectures historiques vous permettrait de relativiser votre appréciation en matière d’infiltration, etc.

Bonnes lectures.

Vous préfèrerez sans doute « L’Aveu »….

Peut être a t’il eu la présence de mettre à l’abri des informations ce qui effectivement le protège en lui permettant d’exercer un chantage soft .

Pour une fois, je ne peux qu’applaudir votre commentaire. Bravo.

Sur la question de ce dossier projet; ou la réorganisation des services de polices de sécurité au PR, et autres services tel que décrit qans ce projet, sachant que les services seraient établis en doublon des corps institutionnels traditionnels…c’est la préfiguration d’une « police » hors sol…voil) un projet qu’on lui demandera de détailler . Ce serait ce trop demander ?

Je m’attends a ceci: dasn un premier temps, le gouvernement dira c’est un projet donc, rien à voir.

dasnun deuxième temps: des annonces et pour explication: on a fait ce qu’on avait dit

vraiment tout dit ??

Et en plus il faudrait attendre de le virer pour lui demander des explications de texte ?

Finalement, je me demande s’il ne va pas devenir le fossoyeur de cette 5ème qui ne le sert pas assez….et pourtant, c’est la constitution qui donne le plus de prérogative au PR…

un projet de 6ème république

un projet de progres écologique

un projet de réelle émancipation des classes pauvres, assignés à résidence

un projet d’obligation à l’interet public des entreprises aggloméras qui n’on plus d’autre centre d’interet que le profit

il y en a des projets à défendre…et là franchement, il y a tromperie surla marchandise, vente abusive, contrat mal ficelé de surcroît…

et Benalla ? Comme c’est commode cet idiot utile, on s’en fout, on le vire et on met en marche la justice

le parquet ne veut pas ?

alors qu’il explique dûment comment il est fondé et habilité à freiner la justice

pas encore de grosse pétition en ligne pour demander la marche normale de l’enquête ?

pas d’élu encore déclarer pour demander la clarté sur ce projet d’organisation de police et dans quel objectif ?

Au travail, Benalla c’est le doigt, regardons ailleurs !

c’est exact: les origines de benalla on s’en fout un peu, mais ce qu’il fait au nom de la république oui !

et au passage, il y a quand meme quelqu’un qui se fait le plaisir de se payer un type pour son origine arabe: c’est comme un toc!

comme je l’ai dit, ce qui m’intéresse désormais c’est ce que prépare les services de police avec ce A Benalla (doublon du président, comme il semble être perçu ) dans leur réorganisation: quelle bonne idée de sujet non ?

ou bien allons nous ventiler pour dissiper nos aigreurs ?

et il se trouve que ce benlala est un pivot dans la préparation de ce dispositif

alors quoi ?

 

A moins qu’il y est un message subliminal… ????????????????

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Non! Non! En travail d’intérêts général dans le 93…

LE PARQUET DEVRA SAVOIR QUI A COMMUNIQUE (très illégalement)  la VIDEO au Journal le MONDE !!!!!

Cette VIDEO aurait dù être détruite au bout de 30 jours !!!!!! Et pourquoi a-t-elle été conservée ?

Qui c’est la policier qui a détourné cette vidéo ? et pour quelle raison ?

Tiens, je croyais que l’affaire Benalla, c’était du pipi de chat. Ça vous intéresse tout d’un coup ? Il est vrai que vous n’êtes pas à une ânerie près…

Effectivement un parquet tres tres bien ciré ….il y en a plus d’un qui doit glisser. Mais LREM est rempli de courtisans de complices de menteurs un vrai panier de crabes !! Ils ont tous les complices qu’il faut pour étouffer cette minable affaire barbouzienne …

(Et la récolte va s’améliorant…)

Soyez poli  JEAN AMY !!!!

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

https://www.youtube.com/watch?v=Je6Ys1fMQQg

AUDITION DU COLONEL LIONEL LAVERGNE ( CHEF DU GSPR) COMMISSION D’ENQUETE SUR L’AFFAIRE BENALLA (SENAT)

TARANIS NEWS

Ajoutée le 30 juil. 2018

                                                     #Ferme ta Gaule

laughing

 »Si comme le dit l’article la « réforme » est en cours nous sommes pour le moins en présence d’un contournement de la constitution elle même »

Sauf à ne prendre aucunement en compte les  »fusibles » dont se dote le gouvernement !!!!

à JLM « Signifie t’elle la privatisation de la sécurité du Président ? » il parle d’Industrialisation de la protection du roi , en parallèle au service officiel

Oui, les flics aux ordres auraient pu faire appel à un monte-en-l’air pour l’ouvrir cette porte.

Ce n’est pas ce qui manque sur Paris…

+1 : ils nous rabattent avec leur état d’exception, mais à quoi bon si ils ne peuvent ouvrir les portes des criminels ( il a quand même massacrer des gens pendant ses vacances, le gorille !

– massacrer = une personne armée face à une personne désarmée )

 

Nous avons l’image de la politique de Macron :

« Si vous désirez une image de l’avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain … éternellement. »

Sinon, niveau environnement, les scientifiques disent qu’il n’y a plus besoin d’extraire des ressources de la planète, il y a tous les matériaux nécessaires dans les déchets pour fabriquer les objets dont l’humanité a besoin . Ce serait bien que le gouvernement mette sa montre à l’heure ! Merci . cool

Benalla avait une porte blindée.Véridique. Le temps de trouver un bélier adéquat à la BAC pour défoncer la porte, l’heure de la perquisition avait sonné. Les policiers présents n’ont pas pu pratiquer la perquisition, l’heure légale ne le permettant plus. Cela a donné tout le temps au voyou macroniste de vider son appartement.

Ca s’appelle une garde prétorienne.

Les auditions parlementaires étaient toutes très intéressantes, oui. Heureusement que la commission du Sénat continue.

Il me semble, sauf erreur de ma part, que M. Benalla avait un glock 43 et pas 45 (et qu’il compte sans doute récupérer, malgré le fait que son permis est censé être lié à sa fonction et qu’elle a expiré).

Ce que j’ai retenu des auditions de M. Lavergne, c’est qu’il est déjà flagrant qu’il ne s’est concerté avec personne : il donne un témoignage très surprenant et contradictoire avec beaucoup d’autres informations (contrairement au témoignage du général Bio-Farina derrière lequel on peut reconnaître les mêmes mots que ceux de l’Élysée).
Ensuite, il soutient mordicus que M. Benalla ne s’occupait pas de la sécurité du président sur le terrain, ni en principe ni en fait. L’Élysée, la préfecture de Paris, les policiers, le « Monsieur Sécurité » lui-même… tous ont un avis contraire ! Lionel Lavergne est bien gentil, mais il ne semble pas se rendre compte que l’on se passera de ses services, le jour où il ne restera plus que lui pour croire qu’il est l’autorité responsable de la sécurité du président.

Non, ça s’appelle Schützstaffel ou SS!

Tout en nuances… Au fait c’est Schutz (= protection).

« Aucune intention putschiste » dites-vous? Attendez bien de voir.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

à Sylvain : c’est quoi  » « une médissent » » SVP?

Quel intérêt de créer un système de sécurité propre à la présidence de la république, sous son contrôle et rien que sous son contrôle, alors qu’il n’y a, depuis des décennies, aucune pression terroriste ni aucune intentions pushistes envers le présidence, Six ce n’est que pour asseoir le pouvoir présidentiel et créer « une médissent » hors de contrôle des services de police et du ministère de l’intérieur, Pour servir les intérêts de la présidence dans tous les sens du terme.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

à Sylvain: c’est quoi  » « une médissent » » SVP?

On attend le procès des flics françaises. Elles vont nous montrer comment elles caquettent comme des Perroquets dans une audience de tribunal … On va rire. Après, elles pourront aller psychoter dans une UHSA.

Les James Bond françaises.Les James Bond françaises.

 

 
https://viepriveesami.wordpress.com/

Ah cela faisait longtemps que vous n’aviez pas écrit du Benalla! Much ado about nothing…..
Oh oh…..susceptible! Allez je vous laisse à vos théories et je retourne à la réalité!

Beurp !… Indigestion de Benalla… de macron bashing quotidien depuis le 15/4/18…

Mais non Monsieur! Votre argument est : « about nothing ». Vous prétendez qu’il n’y a RIEN.

Ma réponse reste d’actualité: un aveugle ne peut pas dire qu’il n’y a rien à voir!

Maintenant sur votre réponse à mon commentaire qui consiste à utiliser l’argument du ras-le-bol de ces infos, je crois pas qu’on puisse dire qu’il n’y a pas le feu quand on en a ras-le-bol du feu!

Je comprends mieux que vous n’en sortiez pas avec vos synapses et avec les articles de MDP.

Mais non Monsieur! Votre argument est : « about nothing ». Vous prétendez qu’il n’y a RIEN.

Ma réponse reste d’actualité: un aveugle ne peut pas dire qu’il n’y a rien à voir!

Maintenant sur votre réponse à mon commentaire qui consiste à utiliser l’argument du ras-le-bol de ces infos, je crois pas qu’on puisse dire qu’il n’y a pas le feu quand on en a ras-le-bol du feu!

Je comprends mieux que vous n’en sortiez pas avec vos synapses et avec les articles de MDP. Ce n’est pas votre pensée qui en a marre mais vos synapses.

Comme on dit en Belgique: « faut remettre toutes les frites dans le même sachet. »

Ben oui quoi, heureusement qu’il y a des journalistes pour nous dire quand un président de la république corrompe la justice.

En sommes vous voulez que Benalla livre à la justice des preuves ou des informations qui le compromettent?

Cette histoire vire à la chasse aux sorcières.

Macron, parce qu’il a fait confiance à un jeune de la banlieue, doit assumer les erreurs et fautes de celui-ci.

Vous en faites trop et trop. Mediapart se met au service d’une partie politisée de la police nationale irritée par l’ascension de ce jeune homme.

Justement il n y a pas beaucoup et pour une fois qu’il y a en un on le pulverise,en le hache menu,en l’utilise comme mèche pour dynamiter la présidence.C’est devenu une habitude pour ne pas dire une tare de la V iéme République.Certains vous promeuvent et d’autres oficines vous démolissent afin de vous empêcher d’être ambitieux.ils vous tracent dans leurs intérêts,des frontières à ne pas franchir.

Vous avez bien raison ! C’est tout d’abord un acharnement violent, constant, sans aucune retenue ni pondération, sans aucun respect et uniquement à charge fait sur Mr Benalla par toute une presse « à sensations » , dont hélas maintenant Mediapart semble faire partie. Cet acharnement a aussi des relents racistes sur quelqu’un de courageux qui a su s’élever dans la société sans diplôme prestigieux. Faut-il donc toujours frapper, dans notre société, sur celui qui réussit mieux que les autres ! Bien sûr Mr. Benalla, dans ces circonstances, à été trop impulsif et fautif car il n’avait pas l’autorité pour intervenir. Mais enfin en fait de violences de sa part elles sont plus que limitées et sans blessure ! Et les manifestants molestés ne sont en rien les gentils manifestants que l’on nous avait présentés au début. Cela mériterait tout au plus quelques lignes dans un journal sérieux qui a le sens de la mesure. Mais c’est aussi, pour des raisons de politique « de caniveau » un acharnement à charge et sans retenue sur son entourage et ses employeurs. Deux commissions parlementaires(dont le sénat avec 6 mois d’auditions prévues !) pour un « affaire dite d’état »: cherchons plutôt à qui « le crime » profite. On est dans l’irrationnel et la démesure la plus totale! Nos parlementaires, et nos journalistes, avec de préférence un minimum de d’auto-critique, devraient s’occuper des nombreux sujets vraiment importants, …et il y en a dans tous les domaines nationaux et internationaux.

 »vous en connaissez beaucoup de « jeune de la banlieue » qui donnent des ordres aux CRS, en pleine manif ? »

OUI ! il en est de la raison que la raison ignore !!!!!

Proposez vos services à l’Elysée, vous êtes mûr !

Benalla n’a pas 26 ans !  Regardez-le !

Il faut vérifier son CV, il manque 5 à 7 ans et que faisait-il pendant ces années ?

Et le fait que se soit une farce de justice ne vous gêne pas vous?

Le fait que des éléments soient cachés à la justice et que la parquet ne dise rien ne vous gêne pas?

 

Je comprends que ça puisse vous donner la nausée, mais je crois que c’est parce que vous n’avez jamais été vraiment confrontée à une violence/agression importante où en général on ne peut pas se relever après 2 min….. et c’est tant mieux pour vous ! Ce qui ne justifie bien sûr en rien l’illégalité des faits.

J’ai la chance de pouvoir ne présenter mes services à personne et de ne pas avoir de tablier à rendre et vous ?

« Je comprends que ça puisse vous donner la nausée, mais je crois que c’est parce que vous n’avez jamais été vraiment confrontée à une violence/agression importante où en général on ne peut pas se relever après 2 min….. »

Décidément vous vous spécialisez dans ce genre de remarque.

La « vraie » violence dont vous parlez, cela ne prend que quelques secondes et ne dépasse trente secondes. La violence peut aussi se nicher dans la durée et souvent traumatise fortement, vous n’y avez pas penser? Dans le cas qui nous occupe, nous avons une violence avec une intensité certaine mais aussi dans le temps avec un caractère harcelant. Mettre quelqu’un KO sur un coup puissant peut être moins traumatisant que cette scène. Vous me paraissez bien jeune et vert derrière les oreilles. Cette scène est d’une rare violence et vous ne pourrez pas me dire que je ne connais pas la violence. Quant à la nausée de votre interlocutrice, avez-vous pensé qu’elle puisse aussi provenir du caractère malsain des auteurs de toute cette scène violente?

Réfléchissez plus SVP, avant de répondre. Vous ne répondez pas , vous parlez.

Ismaël Emelien, conseiller spécial d’Emmanuel Macron

Ismaël Emelien, né le 9 mars 1987 à Grenoble

Il est le fils d’une institutrice et d’un ingénieur. Issu d’une fratrie de quatre frères et sœurs, il vit à Grenoble avant d’entamer ses études à Paris. Il a été scout

Passage à Bercy auprès d’Emmanuel Macron

À l’été 2014, il commence à créer une start-up avec Julien Denormandie et Emmanuel Macron, jusqu’à ce que ce dernier soit nommé ministre[17],[18]. Il le rejoint donc en septembre 2014[19] au ministère français de l’Économie et des Finances, comme conseiller chargé de la stratégie, de la communication et des discours[8],[20],[21], après avoir fait une première fois sa rencontre en 2009[1]. Il met alors en place, à l’occasion notamment des débats sur la loi activité et croissance, une méthode de communication basée sur la « pédagogie en temps réel »[22]. En 2016, il quitte son emploi au ministère et participe au lancement d’En marche ![23].

Lancement d’En marche ! et campagne présidentielle de 2017Modifier

Dès l’automne 2015, il travaille en secret avec Julien Denormandie au lancement d’En marche ![24]. Il travaille avec Emmanuel Macron au cours de la campagne présidentielle française de 2017 en tant que « conseiller communication et affaires stratégiques »[1]. Pour ce faire, il s’appuie en particulier sur la start-up de stratégie électorale Liegey Muller Pons, et sur la start-up d’analyse linguistique Proxem[1].

Conseiller spécial du président de la RépubliqueModifier

Après l’élection d’Emmanuel Macron, il devient son conseiller spécial au palais de l’Élysée, un poste précédemment occupé par Jacques Attali auprès de François Mitterrand ou par Henri Guaino auprès de Nicolas Sarkozy[7]. Réputé très discret et méfiant envers les journalistes[16], il est décrit par le quotidien Le Monde comme faisant partie, avec le président de la République et le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler, des trois hommes qui « dirigent la France »[25]. Il invente le slogan « Make Our Planet Great Again », en réaction à la décision du président américain Donald Trump de quitter l’accord de Paris sur le climat, en référence à son propre slogan de campagne « Make America Great Again »[4].

En juillet 2018, dans le cadre de l’affaire Benalla, il est soupçonné d’avoir été en possession d’images de vidéosurveillance remises illégalement à Alexandre Benalla par trois officiers de police mis en examen : Guillaume Larrivé, corapporteur de la commission d’enquête, indique vouloir l’auditionner[26].

 

OuvrageModifier

cool

A bientôt.

Amitié.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

Question existentielle

Les macronmanes sont-ils plus aveugles que les melonchomanes ?

N’importe quoi!!!

Oui et d’ailleurs Benalla est le fils de Brigitte, qui est la sœur de la mère de Macron, lequel ne le sait pas et le père de Macron, né en Colombie, a eu une aventure avec sa propre sœur ce qui donna la naissance du cousin d’Emmanuel par alliance de sa propre tante avec le père de son père. Benalla et les enfants de Brigitte, tout comme Macron sont de la même famille.

Maintenant si je me moque un peu de vous, je promets avec force de vous présenter mes excuses et vous prie de bien vouloir m’en informer en temps voulu. Ce serait un superbe moment pour vous de me rendre ridicule et ne serait que Justice.

Et : MIRE BALAIS…en même temps…

Tout le monde sait, et vous aussi, que les hommes politiques ne consomment jamais de cocaïne pour tenir à raconter des sornettes pendant des mois quand ils font campagne.

Ils prennent du guronsan. C’est ce qui leur donne cet air si sûr d’eux quand ils racontent tantôt une chose, tantôt son inverse, selon le public, comme le faisait Macron en campagne.

Les tics de Sarko et de Macron sont dus à la simple nervosité.

L’affaire Air Cocaïne qui a frôlé Sarko est un pur hasard.

L’histoire est aussi faite de ce qu’on consomme. Un prof d’histoire évoquait l’hypothèse que la chute de l’empire romain soit due au fait que les riches « étamaient » leurs casseroles avec du plomb : peu à peu ils étaient tous atteints de saturnisme plus ou moins aigu, et des délires qui vont avec. Nos élites, ce n’est pas le plomb, mais la cocaïne qui les rend débiles.

La cocaïne c’est sympa et ça rend bavard en effet mais au bout de quelques mois d’usage intense les effets sur la santé physique et mentale sont visibles.

Je ne dis pas qu’aucun homme politique n’en prend, je dis seulement que c’est une légende urbaine que de croire que tous les politiques sont cocaïnés.

Un peu comme Jawad qui à son procès disait la même chose des avocats ..

 

Je ne dis pas que tous en prennent ni qu’ils en prennent tout le temps. Mais les contraintes des campagnes électorales sont extrêmement fortes, surtout quand on veut être président de la république. Et il faut bien un dealer pour en avoir. A moins que ce soit les services officiels qui fournissent…

En tout cas, l’impunité dont bénéficie Benalla ne me semble pouvoir venir que d’une relation très particulière avec Macron qui ne peut être révélée sans dommages… d’où la protection envers et contre tout.

Des contrôles anti-dopage de nos élus seraient bienvenus. Car effectivement, l’usage de cocaïne rend malsain… Et il me semble que la politique c’est plus important que le sport.

On peut aussi prendre des amphétamines et les obtenir sur ordonnance et sous le « contrôle » d’un médecin… ça me paraîtrait plus plausible/vraisemblable.

 

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.
Surdité © xSurdité © x
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART.

laughing

https://www.google.com/search?q=PAR+CE+QUE+C%27EST+NOTRE+PROJET+&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b

 

PAR CE QUE C’EST NOTRE PROJET DE balader Benalla partout avec moi pour lui faire prendre l’air…

OKLM le gars

ça veut dire quoi exactement ?

au calme, tranquillement, sans se faire de souci…

ha ok merci , c’est donc un language sms sur base phonétique … je cherchais , vainement , si chaque lettre pouvait correspondre à un mot comme dans « mort de rire » = « mdr » .

IL   FAUT   DU   TEMPS   POUR    LES    FORGER

Vous en connaissez beaucoup de blagues de ce genre ? Des élections qui ont un très gros taux d’abstentions, pour un parlement européen quasiment sans pouvoir, dont le principal intérêt est de mesurer l’évolution des rapports de forces au sein des forces politiques du système, ce serait un équivalent de fourches ?

bien justement. Ce serait un énorme message que d’aller voter blanc en masse.

Vu de la Belgique:

Heueueueueue, je suis plié en deux. Avec votre solution votre prochain président ne sera pas élu avec 14.5% des inscrits au premier tour mais avec 2.5% des français pouvant voter! Sarko, Hollande , Valls, Double suits, Balkany …. auraient de vraie chances :-))))))))))))))))))

Je préfère l’idée des fourches que ce genre d’idée à la fourche.

Patatéécrasée, qu’est-ce qu’on se marre ici :-))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

14,5% des inscrits mais le soutien de toute la presse. Quand l’élection de Marine aurait amené une cohabitation avec, pourquoi pas la France Insoumise, certainement plus intéressante que ce régime pourri.

laughing

???

 

Avec ou sans presse, il est élu avec 14.5% avec 60% de non votants et vous voudriez augmentez les votes blancs ce qui  permettrait d’être élu avec beaucoup moins que 14.5%.

La presse n’a jamais changé les méthodes de calculs. Je m’en tiens à juste à cet argument.

 

L’abstention fait rire nos politiques car on valide des scrutins avec 60% d’abstention sans sourciller. Un vote blanc majoritaire au premier tour d’une élection, serait elle européenne, aurait un impact bien plus inquiétant pour cette caste de nantis.

 Un vote blanc majoritaire au premier tour d’une élection, serait elle européenne, aurait un impact bien plus inquiétant pour cette caste de nantis.

A bientôt.

Amitié.

C’était ça ou la le Pen. : C’est là le mur d’enceinte de la démocratie.

 

 

Non non… il y a un seul responsable, un seul électeur de Macron, il s’appelle Jean-Luc Mélenchon. Vous pouvez vous boucher les yeux, les oreilles et le reste… c’est la pure et simple vérité… c’est une vérité arithmétique, imparable… et comme ledit n’est pas un perdreau de l’année… vous devriez conclure… par vous-même.

 

Si l’idole des melonchomanes s’était effacé modestement, vu son lourd passif, pour une femme de la FI, modeste, altruiste ou non égocentrique si vous préférez, on n’en serait pas là .

Oui, le porte drapeau des soumis à un, se voilant la face avec leur « C’est le programme que j’approuve« , est grandement responsable de la situation.

Mais l’amour est aveugle, c’est bien connu

 

100 % d’accord… sur l’effacement de l’intéressé… peu importe pour qui, au profit de qui… plus que jamais mon credo : tout sauf Mélenchon !… Je me trompe peut être mais pour moi Mélenchon est le prix à payer par FI pour une union de la gauche avec une grande chance de succès… si l’électorat est convié à une union de la « gauche » représentée par Mélenchon… le résultat est évident : au mieux Macron bis.

La clé du succès est détenue par FI, mais sans Mélenchon.

« C’est le programme que j’approuve » depuis le 25/8 ça va quand même être difficile à vendre… même pour les simplets de la « gogo-che »…

 

Vous êtes mûr pour Ruffin… Parce qu’il est d’Amiens comme Mac et la Charte?

Ce n’est pas le mur d’enceinte de la démocratie, c’est la réaction pavlovienne stupide conforme aux attentes des manipulateurs.

L’élection de Marine aurait été suivie de l’élection d’un parlement opposé à elle. Et, là ça aurait été une vraie révolution. Ceux qui ont voté Macron se sont couchés, conformément aux attentes des manipulateurs.

Je regrette bien sûr de ne pas y avoir pensé avant les élections. Mais tous les soi-disant penseurs politiques n’y ont pas pensé non plus – et ne voulaient certainement pas y penser, tant la finance, les annonceurs sont derrière Macron.

Seul Mélenchon a été digne qui n’a pas appelé à voter Macron. Il ne pouvait pas appeler à voter Marine car ses électeurs ne sont quand même pas capables de calculer. Et ça aurait pu aussi être le parti LR ou le PS qui l’emportent ensuite.

Nous ne sommes pas encore à la hauteur pour échapper à la manipulation. Et il ne faut pas compter sur Mediapart pour nous y aider.

C’est vrai que Mélenchon admire Mitterrand. Autant dire qu’il admire le fossoyeur de la gauche ! Ca doit l’inspirer…

J’ai promis à l’intéressé que je n’y ferai plus allusion à partir du 1er septembre alors je fais vite !

Quidam Lambda a voté Alain Juppé aux Primaires L.R ….(!)

…alors, oui on est pris d’un fou rire lorsqu’il occupe le terrain du haut de son moulin pour donner des conseils à  » la gauche « …tout en insultant copieusement les internautes sensibles à la problématique.

Cherchez l’erreur.

 

smile

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 14:36
  • PAR 

Quelle branque ce mec…

Merci !…

Et si finalement c’était ça l’écologie : réduire le pouvoir d’achat des pauvres, les amener à la misère… tout en ne changeant rien au mode de vie des riches…
C’est -ce me semble- ce qui est en route.

La possession d’un coffre est obligatoire si on détient des armes.

 

Benalla n’avait peut etre pas de coffre.

Et donc était simplement en infraction, peut etre…

ce régime Césariste devient ridicule, Macron a des copains bien plus efficaces pour museler l’opposition (en Serbie c’est Vucic qui musèle les journalistes et dispose d’un réseau efficace d’activistes sur les réseaux sociaux, son frere assurant lui-meme les taches afférant à la sécurité personnelle du chef de l’Etat, en Hongrie c’est Orban, qui ne fait pas mieux).

La privatisation des services les plus essentiels est l’un des volets de la destruction du bien commun des républiques sociales issues de 1945, prélude à l’instauration d’une dictature du Capital sur toute l’Europe.

 

« c’est énorme et grave « 

pire ! c’est bizarre !

***wink

Cet article comporte deux aspects. 1) Le manque d’agressivité de la justice face au propos un peu trop leger de Benalla et a de tres probables mensonges. 2) Une tribune particulierement biaisée, elle enchaine supposisions transformée en verité etablie, opinions elevés en hypotheses vraisemblables et surinterpretations. – Document « vraisemblablement ecrit par Benalla ». Ah bon? Meme pas une justification. – la reforme est « entamée » d’apres vous simplement parce qu’une note a ete ecrite? Mais combien de rapports sont restés lettre morte? Le sujet a-t-il ete evoqué en conseil des ministres? Une feuille de route a-t-elle ete etablie? – Qu’est-ce que cette toute puissance de Benalla ? Tout professionel qui enonce completement l’eventail de ses missions serait a vos yeux « tout puissant ». Les nuances entre la description des missions de Benalla données par les uns et les autres sont prises hors contexte et il n’est vraiment pas difficile de se representer des contextes dans lesquels on est plus ou moins locace sur notre travail. Bref, un article a charge qui noie une information pertinente dans un flot de mauvaise foi.

Attention, votre bonne foi risque de vous étouffer.

Vous avez arguments a donner pour etayer ma mauvaise foi ou mon manque d’argumentation?

« Un article à charge »… contre qui ?

Les articles sur Benalla sont une succession de faits, de vidéo et documents. Où avez-vous vu des arguments? Quand il pleut, je dis qu’il pleut, je n’argumente pas. Un fait est un fait et ne s’argumente pas, il est par lui-même. Vous n’y avez jamais pensé?

Contre Benalla ! Il merite d’etre jugé de la même maniere que nous méritons une information moins biaisée.

Ce genre d’article décrédibilise la presse : alors que les faits sont clairs dans le debut de l’article, l’auteur s’enfonce dans une propagande qui ne met pas les mensonges de Benalla en relation avec le reste de l’affaire mais qui deforme et surinterprete  propos  et faits. Un peu de rigueur que diable!

LREM ne « règne » pas à Bruxelles!

LREM est le bras armé de Bruxelles!

Macron parle des « gaulois » comme les cailleras de banlieue. C’est vrai qu’il a l’air de les fréquenter de près. Benalla… son dealer ?

bd-annee-de-plomb-v-republique

Une excellente Bande dessinée sur le SAC, la police politique du RPF et bien d’autres affaires sous la V° république. Une république monarchique où le président concentre tous les pouvoirs et que Macron veut encore renforcer en supprimant des centaines de députées et de députés à l’Assemblée nationale.

 

H&H  Judicieux rappel ! wink

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.

+++

Je me pose la même question.

******* vous posez une question très importante !

   On y apprend également que la « DSPR [Direction de la sécurité de la présidence de la République, officiellement en cours de création – ndlr] a entamé son projet de transformation. (…) Elle s’affirme comme une entité autonome et exprime la volonté de garder en son sein des structures supports en doublon des supports fonctionnels et opérationnels ». Contrairement à ce que les responsables de l’Élysée ont prétendu devant l’Assemblée nationale et le Sénat, le processus de réforme et d’intégration des différents services était donc « entamé ». Et Alexandre Benalla, l’ancien directeur de la sûreté d’En Marche!, propulsé « lieutenant-colonel » de réserve dans le dispositif de réforme, veillait au grain.

Un jour ou l’autre le PPP sécuritaire percera au grand jour…

On ne peut plus compter sur l’indépendance de la Justice? Vous rigolez? Il n’y a jamais eu de Justice indépendante dans ce pays. Ce qui suffit à nous disqualifier comme « démocratie ».

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 15:15
  • PAR 

 

Bravo. Enquête à mener dans les grandes largeurs et à fond.

Cette  « fissure »  qu’est cette affaire  révélera sûrement à terme  les terribles « failles »  de ce régime de  DESPOTISME   » ÉCLAIRÉ «   qui s’est mis en place et allait s’accroître.

Mac ron a manifestement  perdu  toute  mesure.

Sa « dream team » doit  enrager 

 

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 15:27
  • PAR 

Quelle image désastreuse ! On est en pleine ploutocratie, on vous matraque pour un non et ce pied nickelé méprise la justice,  la police….

C’est mal barré pour la reconnaissance des institutions et du rôle du président…

Le dégagisme est en marche !!!! au profit des fachos…Merci Macron !

 

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 15:30
  • PAR 

Je suis Gaulois et fier de l’être

 

Je ne suis pas gaulois mais je voudrais bien l’être , j’aime cet pays ……..

Une idée de haschtag 

                                  

                                  #Les Gauloises & les Gaulois t’emmerdent !

 

@Alcornoque

Vous y êtes le bienvenue.

Rassurez-vous plus personne n’est en vérité « gaulois « .

Le bouffon qui est allé insulter les républicaines et les républicains de France du haut du donjon de la monarchie danoise ne perd rien pour attendre.

 

coup-de-pied

Excellent ! wink

ALCORNOQUE wink

https://www.youtube.com/watch?v=Y5-wOEgwwMQ  Astérix le Gaulois – Danse gauloise…

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 15:51
  • PAR 

Radio moquette nous dit qu’Alexandre Benalla aurait déjà retrouvé un poste dans la sécurité et cela depuis juillet 2018

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 16:20
  • PAR 

 Le gouvernement sous Macron ?

Cest,   »Fluctuat nec mergitur  »

Nous avons les moyens d’écoper, et plus encore !!!!

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 16:34
  • PAR 

Il est bien évident que la dalida de vendômes prend ses ordres chez le minet chronophile si sensible et les retransmet à la magistrature couchée; c’est même là son rôle principal outre ces péroraisons venteuses et vides dont elle est aussi une spécialiste. Ce n’est pas nouveau.

Combattons pour la séparation totale des pouvoirs.

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 16:34
  • PAR 
« Selon moi, ma mesure de bastonnage prise concernant ce manifestant etait un peu excessive, mais je faisait ce que je voulais», avait-il pourtant dit aux enquêteurs la veille.

Néanmoins il a suffit que Macron lance sa vanne afin de diviser pour régner,  sur le gaulois rétif au changement pour que les lecteurs de droite et centre-droite lui donne quitus !

Néanmoins Macron opte pour sa stratégie favorite quand il est en mauvaise position : la saturation du « j’en rajoute 10 caisses » ! La presse relate la nomination-copinage de Besson, le retour d’Agnès Saal, le transfert du dossier Ferrand à Rennes, ses réformes, etc….d’exaspération en ahurissement, on en devient muet et soumis !

Néanmoins NH démissionne,  sonne l’alarme sur l’urgence climatique… il suffit que Macron et ses sbires banalisent et le désigne en bi-polaire..et on passe à autre chose !

Quant à l’affaire Benalla, ce n’est pas une affaire a dit le choeur macroniste et picétou !

Les citoyens ne sont pas prêts de se ré-emparer des leviers de la souveraineté, hélas.

C’est sur que les actionnaires, le seul changement qu’ils redoutent c’est la baisse des dividendes ou des actions.

Et pour eux, les licenciements, c’est tout bénef…

Chacun pour soi, n’est-ce pas .?

N’aurions-nous que le climat pour remettre les pendules à l’heure ?

Le climat, les ultra-riches s’en moquent autant que nous quand nous prenons l’avion pour les vacances.

« Industrialisables », m’a laissé dubitative… Serait-ce à dire, qu’on pourrait  « reproduire la méthode » mise au point (artisanalement) à « grande échelle » ? c’est effectivement la question ; mais comment industrialiser la reproduction des services de l’Elysée ? L’organisation de la garde du Président serait-elle brevetable, et revendable, mais à qui ? Aux grands chefs d’entreprise pour leur sécurité personnelle ? Aux chefs d’Etats étrangers ? En tout cas cela dénote chez l’ex molosse du président un sens entrepreneurial aigu que l’on ne peut, dans la start-up nation du 21ème siècle, qu’approuver et admirer.

Même les bonnes choses ont une fin. D’une manière ou d’une autre Macron devra rendre des comptes tôt ou tard. Le plut tôt pour lui sera le mieux.

 

A force de mépriser les « riens », les « gaulois », il peut se former un ras le bol dans les populations des rurales comme dans les zones urbaines, de gens de droite ou de gauche assez fort qui pourrait emporter non seulement Macron mais aussi tous ses complices.

La séparation des pouvoirs ne fait même plus illusion alors quand les individus très patients jusqu’à présent  commencent à manquer d’air, l’instinct de survie prime sur tout le reste.

Macron a la légitimité de son élection mais il n’a pas la légitimité de passer par dessus l’assemblée nationale ni de passer par dessus les lois.

Avec sa godillotte Yaël Braun-Pivert scandaleusement à la manœuvre, je crois bien que Macron a sauté allègrement par dessus l’Assemblée nationale ! Il faut regarder les dernières auditions, c’est du saut de haie sportif…

Pour ce qui est du Sénat, la commission doit reprendre ses audiences en septembre ! Là, le prince a nettement moins d’amis… Les sénateurs tenaient absolument à entendre Benalla en personne. Belloubet, ministre de la Justice se déclarait hostile à l’audition de Benalla fin juillet… (tu m’étonnes ! laughing), mais la Nicole, aurait-elle oublié la séparation des pouvoirs ?

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/08/01/97001-20180801FILWWW00105-benalla-la-commission-du-senat-reprendra-en-septembre.php

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/07/30/25001-20180730ARTFIG00097-le-senat-pourrait-auditionner-alexandre-benalla-a-la-rentree.php

Vu que la commission sénatoriale s’est accordée six mois d’enquête… Nous n’avons pas fini de rire ! Macron, un peu moins… Il n’est pas sorti du guêpier ! laughing A Noël, il y est encore…

 

Moi aussi !!

comme vous, moi aussi!!

Merci à vous pour votre réflexion. Certains tentent par tous les diables de minimiser cette affaire, ne les laissons pas faire !

« Cette histoire est hors normes, hors sol, affligeante, flippante, rageante, je m’en étrangle de fureur ! »

Ne rien lâcher !

Excellent travail Pascale, Fabrice et Karl.

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 18:25
  • PAR 

Ben voyons ….

Les lois sont édictées par les politiques et elles s’appliquent à nous vulgaires citoyens de seconde zone …

Eux les politiques si géniaux et si inspirés par leur science infuse s’en affranchissent allègrement ainsi que ceux qui gravitent autour des hautes sphères de la caste des intouchables de la république …

Affaire Benalla, mais combien d’autres: Tapie, Cahuzac, le phobique administratif, la patronne d’Actes Sud, Pénicaud, Ferrand, Kohler ….. « Vol » des ordinateurs concernant l’affaire Lactalis … liste non exhaustive …. malheureusement …. et liste non close !!!

J’ai cru entendre dans le passé parler de: république  » irréprochable  » certainement des acouphènes liés à mon âge

 

Tant de naïveté étalée, tant de crédulité, d’arguties sans l’ombre de la moindre preuve, parce que de vraies preuves il n’y en aura jamais, à part pour les actes filmés bien sûr, j’ai lu un autre article où Médiapart « découvrait » l’existence d’autres hommes de l’ombre. Dites moi que c’est un canular.

La République que nous avons, ça fait bien longtemps qu’elle n’est plus l’héritage de la Révolution, mais de Napoléon Ier et son Code Civil, des Restaurations, des libéralismes qui ont précédé malgré quelques sursauts.

Les polices secrètes ont toujours existé, existeront toujours, les hommes de l’ombre, c’est pareil, et au fond vous êtes bien contents de ne pas avoir à faire leur boulot qui ne se limite pas à casser du manifestant, ce n’est d’ailleurs pas leur rôle, il a reçu un ordre.

N’imaginez surtout pas qu’il n’y ait qu’un Benalla. Ses techniques de neutralisation telles que je les ai vues sur les vidéos sont celles d’un professionnel entraîné. La seule question que je me pose réellement : quel est le rôle de Collomb dans tout ça, lui qui a laissé monter l’extrême droite identitaire à Lyon sans lever le petit doigt quand il était maire, au point qu’il vaut mieux éviter de traîner entre St Jean et St Paul dans le Vieux Lyon après une certaine heure dans les rues sombres ?

Benalla, un professionnel entraîné ? Vous rigolez. Il n’est même pas capable de réussi au premier coup un croche pied à une femme qu’il tient. N’importe quelle ceinture noire de judo l’aurait fait sans problème..

Je penche plutôt pour le lèche-c… cocaïné qui a voulu se faire des émotions sans risque, habillé en flic comme il en rêvait peut être tout petit, humilié par ses camarades de classe et les profs. Non Benalla n’est pas un professionnel entraîné. Vous avez la berlue.

Vous n’avez  jamais été sur le terrain visiblement. Vous n’avez vu que le tatami et les films d’action chorégraphiés.

Et peut-être uniquement à la télé, mon père était commando parachutiste, je n’en tire aucune fierté, juste assez pour dire qu’il pouvait continuer l’étranglement qui n’en est pas un et briser les vertèbres, sait retenir ses coups de pied dans le foie sinon le mec serait mort. Et non je n’ai pas la berlue, c’est bien ce que je pensais, il n’y a que là-dessus qu’il y a un naïf pour réagir, deux mots, juste deux mots.

Et à 56 ans je défie beaucoup de monde de réussir un croche-pied du premier coup sur une personne qui a conscience de son équilibre, un changement d’appui est si vite fait, n’importe quel sportif vous le dira.

Les judokas font régulièrement des combats et si vous regardez le balayage raté de Benalla sur une femme visiblement pas capable de se défendre, ça semble bien montrer qu’il n’est pas un « professionnel entraîné ».

 

Cette histoire devient stupide et Mediapart s’acharne bêtement à l’entretenir.

Tu l’as dit bouffi ballif ! laughing

Faudrait aussi que t’ailles le dire aux sénateurs ! Quelle bête bande d’acharnés… Dans quinze jours, ils vont t’en remettre une couche. La poisse n’est pas finie ! Dis-le à tes maîtres. Si t’aime pas, c’est pas une raison pour en dégoûter les autres…

Ce sont les défenseurs de Benalla-Macron qui semblent de plus en plus stupides. Si bien qu’on commence à se demander si ce ne sont pas des profiteurs du régime Macron. Copinage, affairisme doivent aller bon train.

Ou plus prosaïquement, des influenceurs rémunérés par les agences de comm qui ont médiatisé Macron avant son élection.

Car le métier d’influenceur existe réellement, sur Facebook par exemple. Alors pourquoi pas sur Mediapart. Mais visiblement ils ne recrutent pas le haut du panier.

Ce matin en allant faire mes courses, un petit commerçant de ma province, la soixantaine, avec qui j’avais discuté au moment des élections et qui se revendiquait enthousiaste, comme électeur de Macron. Un des fameux 18% d’électeurs convaincus du 1er tour ! Aujourd’hui, très morose, il critiquait le petit président, qui disait et faisait vraiment « n’importe quoi » selon lui… Comme je riais, en lui rappelant ses propos fougueux de l’époque, il plaidait le droit à l’erreur. Une grosse erreur ! Il m’a encore fait rire en me disant, qu’au moment de la campagne, il avait cru en une sorte de Pompidou… (l’effet banque Rothschild ?) J’ai tenté de raviver sa mémoire historique « économique », puisque nous en étions passé à Mitterrand entre-temps… La dérégulation financière, toussa… Les gens ont vraiment une mémoire de poisson rouge ! laughing

Comme quoi, le dessus du panier, en revient ! Un peu de lucidité ne peut nuire. Le pauvre Macron va devoir faire avec la lie, indécrottable. La lie n’argumente pas, jamais. Elle adule. Cela risque de sentir un peu fort au fond du panier, ça va composter, en automne… Le dessus du panier, qui vote encore, dégoûté, s’évapore !

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 19:08
  • PAR 

Macron est en train de transformer l’appareil d’état en une simple multinational… Sa multinational !

Il est en train de réaliser un véritable kidnapping sociale ou dorénavant tout se fera au chantage! La protection sociale des francais est devenue un élément de chantage permanent…

Et tout cela Macron le fait avec l’argent même des francais qui lui procure salaire, avantage et protection !

La bourgeoisie française à visiblement laissé tombé la population francais :Elle ne payera plus pour le progrès sociale !

Quand à Macron c’est un véritable fanatique : cet homme est dangereux ! Cet homme est en train d’imposer le Néolibéralisme aux francais contre les francais !! Les francais avaient dejà dit non à « leurs » Europe et ils l’ont comme-même fait…

C’est bo la démocratie ou la dictature? ^^

 

Démocratie/Dictature : en dictature = Tais-toi !!! Sinon …

Démocratie = Cause toujours … J’en ai rien à faire.

Il ne fallait pas l’élire c’est tout. Maintenant il a le plein pouvoirs, un parlement a ait LA

 

 

Démocratie/Dictature : en dictature = Tais-toi !!! Sinon …

Démocratie = Cause toujours … J’en ai rien à faire.

Il ne fallait pas l’élire c’est tout. Maintenant il a le plein pouvoirs, un Parlement impuissant avec une Chambre aux ordres, des syndicats hors jeu. Il va nous en mettre jusqu’à la garde pendant 5 ans.

Pourra-t-on alors faire Marche Arrière ? et avec qui ? parce que l’électorat ne réfléchit guère et pourrait être tenté de faire un très mauvais choix, dans l’air du temps ….

L’Histoire a tendance a fâcheusement se répéter

 

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 19:18
  • PAR 

Je rêve d’un vrai putch: l’armée, les forces de l’ordre associées à la justice qui pourrait alors agir, dénoncer , et sanctionner toutes les libertés anticonstitutionnelles prises par ce dictateur. Pourrait-il être destitué? Je n’en sais rien. Ça a commencé comme ça en Allemagne: un pays exangüe, dépité, banques vides, salaires aléatoires et un petit moustachu se pointe galvanise les foules et de fil en aiguille le petit moustachu porté par l’espérance du peuple est devenu Hitler…! Hélas, je me demande si ce ne sera pas par la force qu’il pourra être dégagé. Lui refaire le 14 juillet à l’envers: toutes nos forces armées se retournent contre le palais! Ok je rêve mais que nous reste-t-il pour tenir le choc? Perso je relis « l’éloge de la folie » et j’alterne les chapitres avec ceux d’« Utopía » . Tellement visionnaires tous les deux.

T’es un ancien de l’OAS ? Parce que ce que tu prônes, c’est une dictature, mon père était au 14e RCP pendant la guerre d’Algérie, régiment dissous par ce général soit-disant exemplaire qui a pendant 4 ans envoyé des hommes à l’abattoir en leur disant « je vous ai compris », discours creux quand on le réécoute aujourd’hui, où il ne promettait strictement rien. Excuse moi je te tutoie c’est pas de mise apparemment, serait-ce que ce que sous leurs airs révolutionnaires toutes ces gens gardent un fond bourgeois.

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 19:23
  • PAR 

(Suite au commentaire d’ALAIN MONTFORT)

 

Ça,  pour nous prendre pour des cons il nous prend vraiment pour des cons !

Mais il n’a pas tout vu, il n’a pas tout anticipé, il ne sait pas ce dont les « riens » sont capables … mû qu’il est par son obstination égotique hors du commun, son narcissisme forcené qui obèrent son jugement jusqu’à la déraison. Les yeux fixés sur la ligne aveuglante d’une destinée hors du commun, croit-il !

En fait par bien des aspects de personnalité, ils sont jumeaux Benalla et lui. L’un a le mépris des règles, l’autre le mépris des gens.

Seulement voilà, dans la vraie vie ce n’est pas comme cela que ça fonctionne. Il faut se frotter aux autres pour avancer, « « par curieuse leçon et méditation fréquente, rompre l’os, et sucer la substantifique moelle, […]. » »
Il n’y a pas de tour d’ivoire qui tienne. Pas de cercle restreint de conseillers et de nantis  -pourvoyeurs exigeants-  qui seulement vaillent.
L’Elysée donne sur la rue. Comme tout pavillon « Sam’suffit » même au Touquet’s-Paris-Plage. Hééé ouiii  ..! Et dans la rue figurez vous que déambulent des gens(quelle horreur !). Oui. Des vrais gens. Des « gens de rien » comme dans les halls de gare, des humbles pour lesquels « on dépense un pognon dingue », des retraités rackettés aussi qui selon Aurore Bergé(aujourd’hui) -de la garde idéologique rapprochée de Dieu Vivant- « peuvent faire un effort » (y-a pas à discuter ; fermez l’ban !).

Et il n’est pas question, là, soit de casser du manifestant soit d’humilier les citoyens, le peuple(Oh! Que cest trivial, presque vulgaire ce mot, n’trouvez pas ? : « peuple » !  Bbrrr bbrrr  … Qui a pu inventer ça, ÇA ?) dont on a charge de les protéger et d’améliorer leur bien-être. Non.

Il a tout faux notre Grand Esprit.

Les « riens », Môôôssieur, se rappelleront à votre bon souvenir en 2022.
Et ne soyez pas impatient, ils seraient très capables d’aller vous rendre visite au 55 bien avant si vous persistez à les traiter comme vous le faites et à les pressurer au seul profit de vos potes ruisselants d’une reconnaissance … feinte (car vous êtes leur obligé).

Oui. Il nous prend vraiment pour des cons.

« Oui. Il nous prend vraiment pour des cons. »

 

Vous concernant avouez que c’est un peu normal non?

 

 

Hi hi …

Merci pour ce compliment !

Vaut mieux être le con de Macron que le Berthcon de personne.

Aaahhh être seul face à soi-même que ça doit être ennuyeux …

Vu de la Belgique:

Tant que vous le, les, laissez faire…. Pourquoi devraient ils s’arrêter?

La connerie peut commencer à se soigner quand on l’admet, pas avant. J’ai eu la chance de le réaliser assez tôt. Je le suis toujours mais je connais le traitement.

Ah pôv’ petit Benallah, on fait rien que l’embêter !
I’ voulait pas qu’on r’garde sa collection de timbres dans son coffre !
Et pi i’ trouv’ pu ses clés. Zut alors, comment qu’i’ va faire pour rentrer ?
Va falloir qu’il aille faire dodo à l’Elysée, hihihi !

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 21:44
  • PAR 
funambule-macron

Excellent. Une bonne photo vaut mieux qu’un mauvais discours.

Belle photo de famille ! wink

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 21:52
  • PAR 

Au cœur de la Monarchie Danoise, Emmanuel Macron insulte les Français en les qualifiant de «Gaulois réfractaires au changement».

Article / La Dépêche :

« Emmanuel Macron traite les Français de «Gaulois réfractaires au changement»  »

https://www.ladepeche.fr/article/2018/08/29/2858893-emmanuel-macron-traite-les-francais-de-gaulois-refractaires-au-changement.html

 

 

Peut-être qu’il a trop passé de soirées avec Benalla et adopte le vocabulaire des cailleras qui parlent des « gaulois »…

Macron ne serait-il pas Detritus, dans l’album « La Zizanie », chargé d’asservir les gaulois par des discours creux, mensongers, et diviseurs ?

Ou encore Caïus Saugrenus, le néarque (variété d’énarque) qui veut avilir les gaulois par l’argent ?

Par moment il est débile. Il est élu parce qu’il ne parle que de réformes et les gaulois n’aimerait pas les réformes.  Allez comprendre….

Et les Danois créent des ghettos marqués au sol sans que personne ne bouge : si t’es tu mauvais côté de la ligne, à infraction équivalente, la peine est double. Bienvenue dans le Meilleur des Mondes.

hulot démissionne en demandant un changement: Que l’objectif « lutter contre le danger climatique » passe devant « permettre l’accroissement des richesses »  (je mets de côté ici tous les à-côtés)

Mais macron est réfractaire au changement!

 

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 22:49
  • PAR 
caius-saugrenus-vante-les-merites-de-largent

 Caïus Saugrenus

 

 

C’est mauvais de se prendre pour Goscinny sans en avoir le génie.

???

Dire que j’étais venu chercher des gens plus cultivés que sur Facebook…

H&H  wink

Belle illustration… qui en dit long… sur l’inféodation !

.

  • NOUVEAU
  • 30/08/2018 23:03
  • PAR 

Selon l’article 434-4 du code pénal, qui prévoit et réprime la destruction de preuves matérielles, « est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait, en vue de faire obstacle à la manifestation de la vérité :

1° De modifier l’état des lieux d’un crime ou d’un délit soit par l’altération, la falsification ou l’effacement des traces ou indices, soit par l’apport, le déplacement ou la suppression d’objets quelconques ;

2° De détruire, soustraire, receler ou altérer un document public ou privé ou un objet de nature à faciliter la découverte d’un crime ou d’un délit, la recherche des preuves ou la condamnation des coupables.

Lorsque les faits prévus au présent article sont commis par une personne qui, par ses fonctions, est appelée à concourir à la manifestation de la vérité, la peine est portée à cinq ans d’emprisonnement et à 75 000 euros d’amende ».

Le délit de destruction, soustraction d’objet ou document de preuve en vue de faire obstacle à la manifestation de la vérité prévu par l’article 434-4 du code pénal ne saurait s’appliquer à l’auteur de l’infraction principale (Pas Benalla donc)et ne peut être constitué que par le fait de celui qui n’a pas participé à celle-ci (Crim., 24 novembre 2010, pourvoi n° 06-85.270, Dr. pén. n° 3, mars 2011, comm. 31 par M. Véron).

Gageons que l’auteur du délit , complice donc de BENALLA,  ne sera ni recherché, ni identifié, ni donc poursuivi en dépit des indices existant.

 

Combien de temps tolèrerons-nous encore le « PARQUET », entièrement soumis à l’exécutif, qui constitue de fait un délit contre la démocratie, selon laquelle les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaires doivent être séparés et indépendants? Ce délit n’ a pas échappé d’ailleurs à la Cour Européenne des Droits de l’ Homme qui a condamné la France en novembre 2010 pour avoir conféré au parquet des fonctions juridictionnelles, alors qu’il n’est pas considéré comme une autorité judiciaire indépendante au sens de l’article 5 de la Convention européenne des droits de l’homme.

On nous dit que le Parquet est  » l’autorité chargée de défendre l’intérêt de la collectivité et l’application de la loi ». En quoi a-t-on besoin d’un Parquet pour cela? N’est-ce pas le rôle de la Justice? Comme si les juges indépendants étaient incapables d’assurer ces missions? Et comment peut-on nous faire croire qu’arrêter les enquêtes sur Benalla « défende l’intérêt de la collectivité et l’application de la loi », alors que, au contraire, c’est l’Exécutif, par Parquet interposé, qui s’immiscie dans les affaires judiciaires qui le gênent et vient entraver le cours de la Justice. Comment l’Exécutif peut-il être juge et partie?

Décidément, le Parquet est à rajouter sur la check-list des institutions à supprimer dans la 6è République.

Mais vous connaissez le fonctionnement de la justice ? Le Parquet c’est le Procureur. Décidément c’est à désespérer du niveau de ceux qui débattent, on se croirait sur Facebook.
Moi qui étais venu pour changer de niveau…

Cette affaire résume bien le clientélisme propre à toute organisation politique mais y voir un complot me semble plus qu’abusif.

Et je suis toujours dubitatif de lire des journalistes appeler au respect de la loi en y contrevenant : qu’en est il du secret de l’instruction ?

Où avez-vous lu ou vu que l’on parlait ici de « complot  » ?

Cela devient décidément maladif cet alibi brandit à tout bout de champ pour ne pas accepter la simple critique d’une action quelconque.

Nul part quelqu’un n’a vu de « complot » dans toute cette affaire, car comme le dit si bien l’article de Mediapart, il n’est question que d’une simple politique parmi d’autres. Souffrez cependant que cette politique – et non pas le supposé complot qui n’est présent que dans vos propres paroles – soit critiquée à juste titre.

Sans la dite  » affaire Benalla  » suite au violence de la garde prétorienne du président Macron, qui aurait été au courant de la politique élyséenne en cours en ce qui concerne l’autonomisation de la sécurité du président de la république au mépris des instances républicaines où M.Benalla occupe une centralité tout à fait étrange ?

Il n’y a ici aucun « complot « , il n’y a qu’une politique désastreuse comme la plupart de la politique en cours initiée par le gouvernement Philippe -Benalla & Macron.

 

La sécurité élyséenne a toujours été autonome. Chaque nouveau président ajustait son service de sécurité en fonction d’allégeance supposée.

Quant aux histoires de favoris, il y en a eu son lot depuis la maladie de Georges Pompidou. Traiter cette affaire comme celle du SAC en son temps me semble plus qu’abusif.

Vouloir chercher des influences occultes qui sont indémontrables alimentent la logique de complot alors qu’il s’agit juste d’une affaire de renvoi d’ascenseur que je remercie Mediapart de mettre en lumière.

  • Vouloir chercher des influences occultes qui sont indémontrables alimentent la logique de complot alors qu’il s’agit juste d’une affaire de renvoi d’ascenseur que je remercie Mediapart de mettre en lumière.

C’est un double oxymore propagandiste d’une sophistique très moyenne : « influence occulte » et « renvoi d’ascenseur » sont respectivement le terme péjoratif et le terme valorisant désignant une même pratique féodale du pouvoir ; idem entre « alimenter la logique de complot » et « mettre en lumière ».

Ce qui est particulièrement beau c’est que vous élevez la mise au carré, portant l’oxymore à une dimension meta- où vous vous contredisez vous même : vous remerciez le journal de démontrer, en les « mettant en lumière », des logiques d' »influences occultes » pratiquées par « renvois d’ascenseur ».

chercher des influences qui constituent la causalité du drame Benalla pour notre république est essentiel

cool

Certains chercheurs cherchent et finissent par trouver (lire : http://www.librairie-tropiques.fr/2017/04/annie-lacroix-riz-macron-sa-banque-ses-promoteurs-et-l-antisemitisme.html)

cool

Je suis très heureux qu’Edwy Plenel ait confié ce rôle de chercheur pour Mediapart à Fabrice Arfi

tongue-outsmileinnocent

A bientôt.

Amitié.

H&H wink

C’est laborieux !

« Cela devient décidément maladif cet alibi brandit à tout bout de champ pour ne pas accepter la simple critique d’une action quelconque. »

« Il n’y a ici aucun « complot « , il n’y a qu’une politique désastreuse comme la plupart de la politique en cours initiée par le gouvernement Philippe -Benalla & Macron. »

préparatif de « coup d’état  » ?

Benalla devait avoir une sacrée bombe pour que le parquet ne bronche pas. Et Bellouet ? elle regarde par terre maintenant qu’elle a neutralisé le parquet sur ordre de Macron?…

Saurons nous jamais ce que contenait le coffre de Bénalla . Du lourd surement ! Qui en a soustrait le contenu . Benalla comme assurance ? Des barbouzes sous la protection du parquet ?

  • Le 1er mai, place de la Contrescarpe (Paris Ve), Alexandre Benalla s’est cru au-dessus des lois…

… et ne s’est pas trompé, car…

  • … Le parquet de Paris s’est refusé à élargir l’enquête des juges d’instruction sur les dissimulations de preuves […].

cqfd

  • NOUVEAU
  • 31/08/2018 15:09
  • PAR 

on a vu la police défonçer des portes (par erreur) sans scrupules et mettre des mois à réparer leur erreur ou arriver au petit matin et défonçer la porte BENALLA est protégé point barre alors ne parlons pas de « liberté, égalité, fraternité » le nouveau monde d’une oligarchie sans scrupules et donneuse de leçons de surcroît!

Publicités

Une réflexion sur “#MacronGate Les secrets d’Alexandre Benalla sont toujours à l’abri. Et il le revendique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s