#Israel #Togo #Scandale #Corruption Benyamin #Netanyahu tenterait-il d’évincer le chef de la police israélienne ?

Benyamin Netanyahu tenterait-il d’évincer le chef de la police israélienne ?

par .
agggggggggggg
Benyamin Netanyahu souhaite évincer le chef de la police, Roni Alsheikh.

 

C’est quoi l’affaire Bezeq ? C’est la mise en accusation du Premier ministre, Benyamin Netanyahu. En contrepartie d’une couverture médiatique sur le site Walla, hébergé par Bezeq, le principal groupe de télécommunications israélien recevrait des faveurs gouvernementales qui rapporteraient des centaines de millions de dollars à l’entreprise.

Interrogé dans l’affaire Bezeq pour corruption, le Premier ministre israélien aurait manœuvré en coulisses pour évincer le chef de la police.

L’étau se resserre pour Benyamin Netanyahu si l’on en croit les informations de Channel 2, une chaîne d’information israélienne. Mis sous pression dans l’affaire Bezeq, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu aurait tenté d’évincer le chef de la police, Roni Alsheikh.

Une accusation aussitôt balayée d’un revers de main par le cabinet du chef du gouvernement. « Le rapport est tout simplement absurde, il n’y a absolument rien à dire dessus. »

Selon le média, Netanyahu et le député du Likoud David Bitan – également accusé de corruption – auraient conclu un accord. Il remplacerait le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan. Une fois Bitan installé au poste, il remplacerait Alsheikh par un nouveau chef de la police « plus confortable » pour Netanyahu.

Le bureau du Premier ministre a déclaré que Netanyahu n’avait aucune intention de donner le ministère de la Sécurité publique à Bitan. Il a également ajouté que le Premier ministre n’était pas intervenu dans les affaires concernant le chef de la police.

« Il n’y a eu aucune conversation entre Netanyahu et moi au sujet du ministère de la Sécurité publique », a déclaré Bitan. « L’actuel dirigeant de la Sécurité publique est dirigé par un ministre du Likoud. Il s’agit là encore d’une tentative de la police de divulguer des potins incorrects qui n’ont rien à voir avec l’enquête en cours. »

Accusé de diffamations, Channel 2 est monté au créneau et a déclaré qu’il existe des enregistrements de conversation, selon lesquelles, il est sous-entendu que Bitan, en tant que ministre de la Sécurité publique, veillerait à ce que les enquêtes contre Netanyahu soient bloquées.

Afin de dissimuler la véritable nature de l’éviction d’Alsheikh, Bitan remplacerait Erdan dans le cadre d’un remaniement ministériel plus large, impliquant également le ministre du Tourisme, Yariv Levin, et le ministre de l’Économie, Eli Cohen.

Vendredi dernier, le Groupe de lutte contre la criminalité de Lahav 433 et l’Autorité israélienne des valeurs mobilières ont interrogé Netanyahu dans sa résidence à Jérusalem au sujet de l’affaire 4000, également connue sous le nom de l’affaire Bezeq, le principal groupe de télécommunications israélien.

Benyamin Netanyahu souhaite nommer David Bitan en tant que ministre de la Sécurité public. A ce poste, Bitan évincerait l'actuel chef de la police "dangereux" pour le Premier ministre.

Dans cette affaire, la police cherche à savoir si Netanyahu a tenté de s’assurer une couverture médiatique de la part du site d’informations Walla, en contrepartie de faveurs gouvernementales qui pourraient rapporter des centaines de millions de dollars à Bezeq.

Cette affaire, ouverte en 2017, a éclaté le 18 février 2018 dans toute sa dangerosité pour le Premier ministre, avec l’arrestation de Shaul Elovitch, principal actionnaire de Bezeq, et de deux proches collaborateurs de Benyamin Netanyahu.

Benyamin Netanyahu a été interrogé une douzaine de fois en tant que suspect ou témoin dans les dossiers le concernant. « L’interrogatoire de vendredi est le dernier avant qu’il ne soit décidé ou non d’inculper le Premier ministre », a annoncé la police. Il est accusé entre autres d’avoir « poussé » l’ancien directeur général du ministère des Communications Shlomo Filber à rendre des décisions favorables à Bezeq, y compris l’approbation de sa fusion avec la télévision par satellite.

De son côté, Netanyahu assure n’avoir rien à se reprocher, dénonce une « chasse aux sorcières » et affirme sa ferme intention de rester à son poste.

Publicités

Une réflexion sur “#Israel #Togo #Scandale #Corruption Benyamin #Netanyahu tenterait-il d’évincer le chef de la police israélienne ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s