#Togo #Cameroun Lorsque le pédophile Général raymond germanos avec le franco-israélien Michel Farjon escroquaient déjà les camerounais pour 6 milliards d’achats hélicoptères type « Gazelle »! #INTERPOL #Israel #Macron #Gnassingbe #Defense #Justice

#Togo #Cameroun Lorsque le pédophile Général raymond germanos avec le franco-israélien Michel Farjon escroquaient déjà les camerounais pour 6 milliards d’achats hélicoptères type « Gazelle »

L’ex-ministre camerounais de la défense, Rémy Ze Meka – alias « Bad Boy » -, a été entendu par la justice sur un marché, signé en octobre 2008, de deux hélicoptères à usage militaire et destinés à la surveillance côtière. Selon nos informations, la société britannique Rotorcraft International Services (RIS) du Français Michel Farjon (introduit au Cameroun par le général Raymond Germanos) se verrait reprocher la vente de deux Gazelle à usage civil, immatriculées en Hongrie il y a trente ans… et qualifiées par des Camerounais très en colère de « pièces de musée ». Toujours blagueurs à Douala…

Par lettre datée du 21 octobre 2009, le nouveau ministre de la défense, Alain Edgar Mebe Ngo’o, résiliait le contrat et exigeait le remboursement d’un acompte de plus de 2 milliards F CFA. La société RIS étant – par l’intermédiaire d’une société belge elle-même filiale d’une société israélienne -également attributaire de plusieurs marchés passés avec le Port autonome de Douala en vue de la couverture radar de l’espace côtier, le secrétaire général de la primature, Jules Doret Ndongo, adressait le 3 février une brève note sur ce dossier à tous les membres du gouvernement. Dans cette missive, au nom du premier ministre, le secrétaire général leur demande de « bien vouloir procéder à la suspension de tous les contrats adjugés à la société Rotorcraft International Services (RIS) dont M. Michel Farjon est le promoteur ». Jules Ndongo ajoute, insistant : « Il est par ailleurs déconseillé que cette société ou son promoteur soient attributaires de nouveaux marchés ». Fermer le ban.

Les bureaux de RIS sur le port de Douala ont été aussitôt fermés manu militari au grand dam des Belges de la société Jan de Nul que Michel Farjon pilotait par ailleurs dans le développement de leur propre marché de dragage du chenal du port. Depuis lors, beaucoup d’agitations dans les coulisses…

http://www.cameroon-info.net/article/cameroun-operation-epervier-un-francais-parmi-les-40-personnalites-interdites-de-sortie-du-pays-319515.html

L’affaire avait fait couler beaucoup d’encre et de salive sur la gestion gabégique de ce ministère entre 2004 et 2009, malgré l’attitude indifférente du Chef de l’Etat qui voulait voir plus claire sur les informations qui lui parvenaient. En effet, lorsque le 30 Juin 2009 au terme d’un remaniement ministériel, Rémy Zé Meka est limogé et remplacé par son petit-frère Alain Edgard Mebe Ngo’o alors que ce jour, ce triste jour frappe encore ma mémoire où un capitaine en service à l’Etat-Major particulier du Chef de l’Etat était venu souffler la mauvaise nouvelle à Rémy Zé Meka comme quoi dans 30 mn, il ne serait plus aux affaires. Tandis que le Ministre présidait une commission sur la livraison des hélicoptères-gazelle, type B-J-16 au profit de l’Armée de l’Air. Les participants à cette réunion, à l’instar du Colonel Momha Bell, n’avaient rien compris de ce qui s’était passé. Michel Farjon, le prestataire qui avait reçu un acompte de 6.840.745.000 FCFA sur le montant de 20 milliards du marché n’avait jamais remboursé cet argent, et notre Armée n’avait jamais reçu ces hélicoptères. Quelques semaines après le remaniement du 30 juin 2009, Michel Farjon de nationalité français et Directeur Général de RIS à Douala avait pourtant reçu une correspondance de Alain Edgard Mebe Ngo’o, Ministre de la Défense dont la teneur portait sur le remboursement des 6.840.745.000 FCFA à l’Etat camerounais par Michel Farjon et que le contrat sur le marché des hélicoptères-gazelle était résilié.

Dans ses bagages pour sa visite officielle au Cameroun, les 19 et 20 mai, Brice Hortefeux, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire avait emmené Guillaume Giscard d’Estaing « GGE », DG de l’office d’armement Sofema. Neveu de l’ancien président français « VGE », dont le Cameroun a longtemps été le terrain de chasse préféré, Guillaume Giscard d’Estaing a remplacé le général Bernard Norlain à la tête de Sofema avec l’appui de Brice Hortefeux. Ah, les réseaux auvergnats… « GGE » a été reçu au palais d’Etoudi par le président Paul Biya qui cherche actuellement à se procurer un avion présidentiel, des véhicules blindés et des systèmes de missiles sol-sol et sol-air (LC nº537). Le conseiller du chef de l’Etat en matière d’armements est toujours le général Raymond Germanos, qui contrôle le listing et la qualité du matériel.

Le journal camerounaisLe Front a publié dans son édition du 19 janvier une liste surprenante des « six Français qui gouvernent le Cameroun » ! On y trouve pêle-mêle le général 

Raymond Germanos , conseiller militaire du chef de l’Etat ; le « mystérieux »  Antoine Mortier qui gère le Bureau d’études et de coordination  (BEC) chargé des achats du ministère de la défense ; Jean Remy Martin , un spécialiste de l’immobilier proche de dignitaires camerounais ; l’ancien ambassadeur de France Yvon Omnes qui serait toujours un conseiller « écouté » du chef ; André Montauban , patron de l’agence de communication Nelson dont l’épouse est appréciée de la première dame Chantal Biya  ; et… Vincent Bolloré

 ! Mais que font les Chinois et les Russes ?

 

Tournure

Conscient des machinations de détournement des deniers publics d’un montant de 6.840.745.000 FCFA en complicité avec Zé Meka, ancien MIN¬DEF, Michel Farjon va prendre la poudre d’escampette, il va quitter le Cameroun pour la France et même en Israël. En dehors de ce détournement des 06 milliards, certains gré à gré estimés à des milliards auxquels il avait aussi bénéficié des acomptes lui avaient aussi été accordé par l’ancien Premier Ministre, Chief Inoni Ephraim, au niveau du port de Douala, à l’instar du quai fruitier, terminal d’hydrocarbures, routes maritimes entre Limbe-Kribi-Douala, les tractations avec le Belge Jan De Nyl, les installations biométriques sur la protection du périmètre portuaire pour ne citer que ces gré à gré.

Un bandit de grand chemin qui était venu piller le pays en complicité avec les membres du Gouvernement, du jamais vu, ces différents numéros de téléphone qui passent jusqu’à nos jours n’ont jamais permis au Gouvernement camerounais de l’arrêter même par INTERPOL .

CAMEROUN: LE FRANCAIS MICHEL FARJON INTERDIT DE SORTIE DU PAYS DANS LE CADRE DE L’ OPERATION EPERVIER

Selon le communiqué du Délégué Général à la sureté nationale Martin Mbarga Nguele, une quarantaine de personnalités publiques et privées sont interdit de sortir du territoire national, les concernés peuvent être interpelés en cas de tentative de sortie du territoire. Parmi eux, l’homme d’affaires français et patron de l’entreprise RIS (entreprise spécialisée dans la fourniture d’équipements de sécurité au Cameroun), Michel Farjon.

Selon la presse camerounaise, ce prestataire avait reçu un acompte en 2009 de 6.840.745.000 FCFA sur un marché de 20 milliards pour la livraison d’hélicoptères à l’armée camerounaise. Au journal l’Epervier du 11 Avril 2011 l’on affirmait que ces appareils n’avaient jamais été livrés au Cameroun. Le journal précise aussi qu’ « en dehors de ce marché, Michel Farjon Directeur Général de l’entreprise RIS avait gagné certains gré à gré  au niveau du port de Douala estimés à des milliards de FCFA, pour lesquels il avait aussi bénéficié des acomptes, à l’instar du quai fruitier, terminal d’hydrocarbures, routes maritimes entre Limbe-Kribi-Douala, les installations biométriques sur la protection du périmètre portuaire pour ne citer que ceux-là ».

Mentionnons aussi que jusqu’à la sortie de ce communiqué signé du patron de la police Mbarga Nguelé, l’homme d’affaires français Michel Farjon n’a jamais été inquiété par la justice camerounaise et d’anciens responsables de l’administration camerounaise interdits de sortie du territoire, sont cités dans les enquêtes ouvertes par la police et dans les rapports des divers services compétents en matière financière et de contrôle de gestion.

Sur ce, le Délégué Général à la sureté nationale Mbarga Nguelé, demande aux délégués régionaux, aux chefs des postes frontaliers, aux commissariats dans les villes proches des frontières, de veiller à l’application de sa décision.

GLAMOUROUS101: Chantal Biya -Cameroonian 1st Lady!

 

Publicités

Une réflexion sur “#Togo #Cameroun Lorsque le pédophile Général raymond germanos avec le franco-israélien Michel Farjon escroquaient déjà les camerounais pour 6 milliards d’achats hélicoptères type « Gazelle »! #INTERPOL #Israel #Macron #Gnassingbe #Defense #Justice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s