L’Elysée impliqué dans le retour du marché de Noël de Marcel Campion à Paris ?

L’Elysée impliqué dans le retour du marché de Noël de Marcel Campion à Paris ?

>Île-de-France & Oise>Paris|Valérie Hacot et Nicolas Maviel|07 août 2018, 21h52|27
Paris (VIIIe), novembre 2015. Marcel Campion sur le marché de Noël des Champs-Elysées. LP/NACIM

Chassés des Champs-Elysées par la maire de Paris, les chalets en bois de Marcel Campion s’inviteront cet hiver aux Tuileries. Certains y voient la main de l’Elysée, et une peau de banane à moins de deux ans des municipales.

Une sacrée pierre dans le jardin d’Anne Hidalgo ! En juillet 2017, la maire PS de Paris décidait de se passer des services de Marcel Campion et de son marché de Noël sur les Champs-Elysées. Un an plus tard, coup de théâtre : comme le révélait France Inter mardi matin, le « roi des forains » et ses chalets en bois vont à nouveau pouvoir s’installer au cœur de Paris l’hiver prochain. Cette fois, pas besoin du blanc-seing de la municipalité, puisque le nouveau marché s’établira dans les jardins des Tuileries qui dépendent non pas de la Ville, mais du Louvre, un établissement sous la tutelle de… l’Etat.

L’Elysée se serait-il alors impliqué dans ce dossier pour le moins sensible à deux ans des élections municipales ? « On ne va pas se substituer au Louvre. C’est de leur ressort », balaie-t-on au Château. Une défense qui laisse certains élus circonspects : « Le Louvre, c’est l’Etat. Cette décision montre qu’au plus haut sommet, on a envie de gêner Anne Hidalgo », assure une élue parisienne de droite. « C’est une bonne cartouche anti-Hidalgo », renchérit, manifestement réjoui, Pierre Charon, sénateur Les Républicains de Paris.

Certains vont même jusqu’à s’interroger sur le rôle joué dans cette affaire par le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, qui ne fait pas mystère de ses ambitions parisiennes. « C’est un fantasme complet », coupe court ce fidèle d’Emmanuel Macron. S’il se refuse à endosser la paternité de cette décision, il n’en demeure pas moins que les municipales sont bel et bien présentes dans son esprit. « Si j’y pense en me rasant le matin ? Non, je pense surtout à ne pas me couper et au petit déjeuner de mes enfants, confie Griveaux en riant. Maintenant oui, nous nous préparons aussi l’échéance des municipales. A Paris, certaines choses ont fonctionné et d’autres pas, comme le logement, les transports ou la propreté de l’espace public », lance-t-il, comme autant de tacles à la maire. Et d’enfoncer le clou en précisant que LREM va lancer à la rentrée une école de formation au métier d’élu et à la gestion des dossiers municipaux pour éviter « des ratés comme Vélib’et Autolib’».

« Cela aurait pu mériter un petit SMS »

Deux ans avant le scrutin, les couteaux sont donc en train de s’aiguiser. Dans ce contexte, le grand retour du marché de Noël dans la capitale est tout sauf anodin : « Cela permet de rendre visibles les échecs d’Hidalgo. Une façon de rappeler qu’elle n’a pas été en mesure de proposer un marché de Noël de qualité aux Parisiens », souligne une élue centriste.

« En prime l’Etat confie un marché à Marcel Campion. Un homme qui a fait il y a quelques mois un journal anti-Hidalgo… C’est le signe d’une opposition totale et frontale », poursuit-elle. Il y a quelques semaines encore, Campion nous envoyait en photo le passage de la première dame, Brigitte Macron, dans les allées de la fête des Tuileries qu’il organise chaque été… Comme pour se prévaloir d’un hypothétique soutien en très haut lieu.

Du côté de la Ville de Paris, on n’attise pas les braises de la polémique, mais on grince des dents et on ronge son frein. « C’est une double surprise. Nous n’avons ni été informés ni associés à cette décision », lance Bruno Julliard, le premier adjoint socialiste d’Anne Hidalgo qui se dit prêt à travailler avec l’Etat sur ce dossier. « Compte tenu du sujet et du lieu, cela aurait pu mériter un petit SMS », renchérit Emmanuel Grégoire, l’adjoint chargé du budget. Sous couvert d’anonymat, cette décision est prise comme « une ingérence » dans les affaires municipales. A défaut d’une déclaration de guerre… pour l’instant.

Publicités

Une réflexion sur “L’Elysée impliqué dans le retour du marché de Noël de Marcel Campion à Paris ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s