#Confidences sur l’oreiller avec le Chef Résistance Togolaise Comte Mathieu Cichocki-Zantman: POURQUOI LE STATU QUO AU TOGO ? trahisons, secrets, sexe, politique, renseignements, leguede, Kpakpato…

Lorsqu’en 2004 j’avais décidé de m’engager sérieusement dans la lutte pour un Etat de droit au Togo.
J’ai pris un stylo et j’ai écrit deux lettres de proposition de service à un engagement total:
Une destinée à l’UFC (Union des Forces du Changement) à l’attention du dirigeant Gilchrist Olympio (fils de Silvanus Olympio premier Président élu après les indépendances) et une autre au CTR (Comité Togolaise de Résistance) à son responsable Isidore Latzoo.
Je n’eu aucune réponse de l’UFC jusqu’à ce jour !
Mais Isidore Latzoo me téléphona et nous convîmes de nous rencontrer à Paris à déjeuner dans un restaurant.
Latzoo ne me connaissant pas et se méfiant probablement qu’un jeune européen veuille s’engager aux côtés de la Résistance Togolaise, me donna rendez-vous à une station de métro, un endroit public avec du passage, celà lui semblait plus sécurisé pour une première entrevue ?!
Lors du repas, j’eu droit aux faits d’armes du vieux lion édenté que j’avais en face de moi, un égo surdimensionné pour des épaules pas assez large à mon avis.
Mais le plus terrible fût lorsque Latzoo sortit une phrase incroyable en cette année 2004 à quelques semaines du décès brutal du dictateur togolais Eyadéma Gnassingbé:
« Vous voyez, j’ai aujourd’hui encore des gars à moi qui pourissent dans les geôles secrêtes d’Eyadéma…! »
Quelques années plus tard je ferai le lien entre ces propos et ceux du sous-officier de gendarmerie française Philippe Desmars qui est devenu un « Lanceur d’Alerte » après avoir subit lui aussi les âfres de la violence et les geôles de son ancien patron Eyadéma Gnassingbé.
En effet Desmars partagera sa part de vérité dans un témoignage écrit qu’il aura légué à plusieurs journalistes togolais qui le gardait depuis sous le coude…
Dans sa déposition, Desmars affirme avoir découvert un cachot secret au camp de gendarmerie de Lomé dirigés par Ali Laokpessi et Damehane Yark à la fin des années 1990 où il vît des humains attachés comme des bêtes au sol…
Sûrement « le reste » des gars d’Isidore Latzoo…
Une autre chose me frappa lors de la première rencontre puis les suivantes jusque dans les années 2010-2011 est que Latzoo me répéta à chaque fois: » Mathieu ne fais rien, laisse moi faire, je m’occupe de tout, je vais défaire Gnassingbé à moi tout seul…! » SIC

La seule chose positive que je retiens de ma rencontre avec le légendaire Isidore Latzoo c’est de m’avoir mis en relation avec Antoine Randolph autre légende de la lutte politique contre la dictature togolaise.
Lorsque je rencontre Antoine Randolph héros togolais vivant compagnon de lutte du martyr Omer Adoté, je l’adopte tout de suite comme un membre de ma famille. Cette histoire riche et mouvementée durera presque une quinzaine d’année !
Antoine fût torturé et incarcéré par les sbires d’Eyadéma Gnassingbé géniteur de Faure Gnassingbé qui lui aussi le fera arrêter il y a environ deux ans, semble-t-il parcequ’il aurait déjeuné avec moi ?!…
Les services de l’ANR (Agence Nationale du Renseignement, service secret togolais) sont sans scrupules avec leur propre incompétence.
Antoine Randolph m’a appris une chose extraordinaire que je souhaite vous partager à présent.
Celle de visualiser dans son esprit, les images de la victoire sur la dictature.
A présent fermez vos yeux et imaginez les rues de Lomé pleines de liesse populaire qui se dirige au Palais et sur le balcon c’est Antoine Randolph qui salue la foule ! Libre ! Vive la liberté ! Hourra ! »
Anecdote: Lorsque j’ai rencontré des services de renseignements militaires africains dans une Ambassade en Afrique.
Les agents secrets étaient tellement dans la crainte de mon profil particulier qu’avant notre réunion d’Etat Major, l’un deux en me fouillant pour vérifier si je ne portais pas de flingue ou matériel d’enregitrement m’a « têter » les couilles à deux reprises.
A-t-il tâter mes « bijoux de famille » ou bien une grenade dégoupillée ?
Aussi dans une autre Ambassade, j’ai été reçu à plusieurs reprises, il y a quelques années du temps où le Révolutionnaire Hugo Chavez était encore en vie et qu’il était le Chef de l’Etat du Vénézuéla…

Le diplomate vénézuélien me demanda d’écrire au Leader Chavez pour expliquer la situtation togolaise et la requête d’un prochain entretien à Caracas pour définir le soutien actif à la Résistance Togolaise.
Le diplomate m’avoua qu’au sein de l’Ambassade il n’y avait pas de sytème anti-écoute afin de contre-carrer les scanners depuis l’extérieur. Même pour dialoguer entre lui et moi cela se faisait des feuilles de papier. Les techniques à l’ancienne cela vaut toute les technologies.
3 semaines plus tard Hugo Chavez décédait d’une radiation par une arme radioactive dans son corps qui lui provoqua un cancer foudroyant des parties génitales.
Lorsque j’ai rencontré la première fois le Commandant François Boko, il a voulu me parler en tête à tête. La seule chose que je peux écrire c’est qu’il voulait faire à l’époque de grandes choses avec nous pour un retour à l’Etat de droit au Togo…
Anecdote: Lorsque j’ai été Chargé d’Affaires de la République de Pologne au Togo et que pour les voeux de nouvelle année du corps diplomatique représenté au Togo au Général Eyadema Gnassingbé.
Chaque délégation des représentations diplomatiques par ordre alphabétique en file indienne va à la rencontre d’Eyadéma qui se tient debout et tend le bras et serre les mains de façon industrielle.
Vient mon tour, je m’élance à grandes enjambées, je marche vers la main tendue du général qui derrière ses lunettes fumées de son regard de lézard me dévisage, je sens que son ordinateur mental cherche mon nom et la case dans laquelle il veut me mettre…

Il ne trouvera pas et pour seulle réponse nos mains se toucheront par leur paume dans un électrochoc et une étincelle électrostatique.
Eyadéma surpris par ce choc des titans me dit: « Oh! Désolé… »!

Cette unique entrevue électrique et furtive sera le symbole futur d’une relation à la vie à la mort à distance entre le clan Gnassingbé et moi.

Quelques mois plus tard Etienne Eyadéma Gnassingbé décèdera brutalement dans des conditions mystérieuses…
Lorsque Yves Amaïzo m’avertit que Gnassingbé et compagnie réalisent des rites sacrificiels qui sont des pactes qui peuvent se faire partout sur la planète où les participants sont liés par le secret (mort en cas de non respect du secret) décident des actions communes.)
Lorsque François Fabrégat m’informe qu’apparemment mon adresse mail « latevi20 » fait l’objet d’une tentative de piratage…
Fabrégat me partage sa réflexion: « Cela ne me surprend guère. Faure Gnassingbé a du mettre les chiens à nos trousses… »

Lorsque j’ai traversé la Frontière d’Hilacondji entre le Bénin et le Togo entre l’Océan et la route internationale dans un no man’s land truffé d’herbes hautes sauvages, de serpents, de patrouilles de militaires en 2005 quelques jours après la mort d’Etienne Eyadéma.

C’était Bemba Nabourema l’actuel Vice-Président de l’ANC et père de Farida Nabouréma l’égérie de l’appareil militaro-industriel américain OTAN, qui venait depuis Lomé pour prendre mes instructions quant à la poursuite de l’opération « contre-putsch ».
Seulement la majorité des éléments de la Résistance Togolaise étaient restés de l’autre côté de la frontière au Bénin entre les cuisses de prostituées…
Le prétexte pour ne pas me suivre était la négociation avec Natchaba Président de l’Assemblée Nationale à l’époque qui avait été détourné depuis Paris vers Cotonou pour qu’il ne prenne pas le pouvoir selon la Constitution Togolaise.
Juger trop proche des américains et de la CIA, Jacques Chirac préféra que Charles Debbasch fasse un coup d’Etat constitutionnel en faisant passé Faure Gnassingbé de simple député à Chef d’Etat !
La suite on l’a connait…

Lorsque Farida Nabourema me déclare sa flamme il y a quelques années lorsqu’elle était encore « propre »…

Nabourema avec son patron Afrique Jeffrey Smith Vanguard Africa proche de la CIA.

nabourema faridabemba <faridabemba@yahoo.fr>
À :
latevi20@yahoo.fr

17 juin 2010 à 17:29

Mathieu, tu me donnes des forces dans la lutte tu sais? Tu m’inspires beaucoup. Ce matin je me suis reveillee plus inspiree que jamais et plus sure de moi. Merci mon amour.
Vraiment merci pour ce que tu fais pour mon peuple.
Bisous
Farida
Lorsque Ada Toovi de l’UFC France après avoir fait la grève de la faim à Paris en réponse à la mienne à Caen en Normandie, me posa un lapin avec Valentin Acouetey juste devant les studios de France 2 alors que nous devions prendre la parole de manière sauvage pour la lutte togolaise lors d’une émission en direct…
Lorsque le Roi Ahuawoto Sawado Lawson Zankli VIII d’Aného me baptisa à la Cour du Palais Lolanmé: Du prénom Latévi et devint son petit frère Latévi Lawson…
Lorsque Sylvain Sasse du réseau Franco-Vaticano-ANR tente de me piéger en me donnant une Fake News sur Faure Gnassingbé en Israel pour des soins de santé notamment en me disant qu’il est décédé brutalement…
Les services secrets togolais et israéliens mettent au point un énième retour triomphal à Lomé du second Gnassingbé.
Le tohossou descendra de l’avion puis marchera tel un messie en carton pête parmi des miliciens du RPT URINE sur quelques dizaines de mètres et tenter de me discréditer…
En 2018 la Résistance Togolaise est toujours là et a bien déplumer le système Gnassingbé.

 

Lorsque j’étais emprisonné à la prison de Lomé, le chef de cours (le C.C.) est un ancien militaire condamné à 10 ans de privation de liberté pour avoir assassiné un diplomate allemand à un barrage routier à Lomé. A partir de la prison et de l’argent généré dans les trafics au sein de la prison avec le Chef Prison un sergent des Forces Armées Togolaises, il aura acheté plusieurs mini-bus pour convoyer des clients sur le territoire togolais.

Celui-ci me placera au cachot à l’isolement dont les dimensions ne permettent pas pas de s’asseoir et dont la promiscuité fait monter la température à plus de 50 degrés.
Il faudra que le Chef de la Prison se déplace personnellement à l’intérieur du périmètre et me supplier de sortir…

J’ai été le témoin durant mon incarcération d’actes de torture comme par exemple pour les récidivistes qui étaient battues avec un nerf de boeuf sur la paume des mains et plantes des pieds par la milice sécuritaire (des prisonniers choisis par le Chef Prison) ou bien ceux-ci ordonnaient que deux arrivants récidivistes se tapent dessus.
Lorsque ces journalistes togolais se servaient de moi pour publier des informations qu’ils ne pouvaient publier car ils avaient peur des réactions du régime dictatorial togolais.
Malgré la place centrale publique dans la lutte togolaise depuis environ une dizaine d’année, aucun d’eux n’a daigné nous contacter pour faire un papier sur moi et mon oeuvre…
Lorsque Antoine Randolph me présente Karl Gaba en 2005, fondateur du site internet « Le Togolais ». Plus tard celui-ci devenu conseiller de Jean-Pierre Fabre président du parti de l’opposition togolaise institutionnelle ANC m’appelle au téléphone et me supplie de prendre en main le social-démocrate Fabre et lui insuffler une pincée de sel « Révolutionnaire ».
« Sinon on y arrivera pas ! » disait-il après l’élection présidentielle 2010.
Toujours en 2018 la question reste posée. Jean-Pierre si tu nous lis…
Lorsque l’économiste et homme d’affaire Libano-Togolais Nadim Khalif ne souhaite plus que nous correspondions par courriel car il craint pour sa vie et ses affaires à cause des menaces de la junte togolaise…
Lorsque le capitaine Dontéma des FAT emprisonné depuis 2009 pour un faux putsch contre Gnassingbé et grand ami de feu Espoir Sronvi Président du club de football A.C. Merlan m’a donné un coup de main pour neutraliser une bande de bandits dans le quartier d’Adamavo où je résidais à l’époque…
Libérez tous les prisonniers politique !
Anecdote: Je croise à Aneho dans un hôtel de la place, le grand joueur de football Emmanuel Adebayor où nous échangeons un petit peu et il me confie qu’il voyage seul en faisant un tour du Togo pour faire partir la pression du championnnat européen…

C’était bien des années avant qu’il ne montre au grand public sa connivence avec le régime dictatorial togolais et partager les femmes avec Gnassingbé. Azui fin.
Lorsque Loïc Le Floch-Prigent ancien patron d’ELF-Aquitaine (groupe TOTAL) m’a remercié ainsi que l’un de ses enfants pour avoir oeuvré pour sa libération des geôles togolaises…
Lorsque il y a quelques années l’homme politique Agbéyomé Kodjo me confie que l’un de ses fils est mon grand fan !
Aussi lors de notre unique ren contre sur les Champs Elysées à Paris dans une grande brasserie autour d’un chocolat avec Kodjo et le journaliste Ferdinand Ayité directeur de publication du journal « L’Alternative ».

Une autre fois je l’appel au téléphone et lui fait part du rêve prémonitoire ? que j’ai fais la nuit précédente où je le vois l’arme à la main tirant en rafale avec sa Kalachnikov sur tout ce qui bouge à Lomé…
Lorsqu’un journaliste du Financial Times me contacte pour m’informer que Charles Debbasch avec l’aide de Maître Haïk avocat de Bolloré a ventilé environ 45 millions de dollars de la Libye vers l’Ile Maurice lors de la concession du port de Syrte…
Lorsque l’activiste togolais de la diaspora Anani Sossou me demande d’effacer un article que nous avions publié sur Avant Garde Togolaise Peuples Observateurs sur un belge issue de la Cour Royale Bruxelloise et qui aurait immatriculé une société d’import-export de diamants et pierres précieuses au Togo…
Lorsque je rencontre l’artiste de la chanson togolaise Ali Jezz lors d’un concert et je lui tape sur le front 1 kolo alors qu’il chante mon son préféré !…
Plus tard nous explorons un projet de sonoù je pourrai faire un Featuring pour mon retour triomphal au Togo à l’attention de la jeunesse togolaise…
Lorsque l’officier de l’armée togolaise et homme politique pas net Gerry « Lewis » Taama » me supplie de ne pas publier l’information comme quoi il avait écrasé un enfant sans parait-il s’arrêter…

Lorsque Farida Nabourema très amoureuse il y a quelques années voulait se marier avec moi et me faire des enfants dont le premier fils devait s’appeler Ashraf…

Lorsque je rencontre un commandant du renseignement territorial français (Renseignement Généraux) en province qui me dit que mon dossier est trop « lourd » pour son service et qu’il fait suivre à la DGSI à Paris…
Lorsque je rencontre le Prince franco-russe Troubetzkoï dans une Ambassade et qu’il m’explique longuement que son aïeul ayant fait beaucoup d’enfants en Russie, Lituanie et Ukraine (Lituanie et Ukraine à cette époque était territoire polonais), lui faisant parti de la lignée russe et moi de la lignée ukrainienne par mon aïeul le Prince Sanguszko…

Finalement nous tombons d’accord, nous sommes cousins mais très très éloigné…
Lorsqu’une belle femme polonaise ayant fait de drôles d’affaires au Ghana et au Togo tente depuis quelques années à me rencontrer à chaque fois qu’une occasion se présente…

Pour me loger ou bien m’en loger une…
Lorsque le Commandant Amah me confie des informations sur les points faibles du colonel Yétroféï Massina Directeur Général de la Gendarmerie togolaise et tortionnaire de militaires et civiles.

Serait impliqué dans l’assassinat du Ministre Atsutsè Agbogbli.

Lorsque le seul togolais qui m’ait hébergé en 15 ans de lutte et de semi-clandestinité est un kabyè ! Kofi Alouda N’labalè !

Lorsque Françoise Nicolas Consule de France au Bénin m’informe qu’elle a échappé à une tentative de meurtre des mains de sa collègue de travail la béninoise Armelle Aplogan maîtresse du Président de la Commission de la CEDEAO Marcel De Souza qui est le beau-frère du dictateur togolais Faure Gnassingbé.

Dallas sous les tropiques !

Lorsque Komlavi Dossavi ancien membre du RPT, francmaçon, enseignant dans une école de commerce me filoche lorsque je suis en France après avoir infiltré Antoine Randolph figure de la Résistance Togolaise avec qui il est allé au Parlement Européen rencontré des responsables en charge du dossier togolais.
Lorsque Chantal Cutajar membre de l’association française anticorruption ANTICOR me confie que l’avocat William Bourdon fondateur de l’association SHERPA à l’origine des dossiers des BMA Biens Mals Acquis des dictateurs congolais, gabonais et Equato-Guinéen, ainsi que défenseur de Jean-Pierre Fabre opposant togolais dans les attentats des incendies des marchés de Lomé et Kara se compromet dans des dossiers glissants comme en Mauritanie et au Burkina Faso…

Défense des bourreaux et des victimes selon le sens du vent de la Françafrique…
Lorsque le grand maître FrancMaçon de la Loge de Béthel au sein de la GLNF Francis Pérez patron du groupe PEFACO et de LYDIA LUDIC fait appelé son chargé de communication pour me dire qu’il n’a rien à se reprocher et qu’il n’est pas un mafieux. SIC

Le partenaire en mauvais coup en Afrique de Vincent Bolloré est l’associé dans l’hôtellerie au Togo et au Congo notamment du Maire Les Républicains de Port Barcarès Alain Ferrand qui est aussi patron de discothèque dans la ville qu’il administre…

Cela ne s’invente pas !

Lorsque j’étais emprisonné à la prison de Lomé, le chef de cours (le C.C.) est un ancien militaire condamné à 10 ans de privation de liberté pour avoir assassiné un diplomate allemand à un barrage routier à Lomé. A partir de la prison et de l’argent généré dans les trafics au sein de la prison avec le Chef Prison un sergent des Forces Armées Togolaises, il aura acheté plusieurs mini-bus pour convoyer des clients sur le territoire togolais.

Celui-ci me placera au cachot à l’isolement dont les dimensions ne permettent pas pas de s’asseoir et dont la promiscuité fait monter la température à plus de 50 degrés.
Il faudra que le Chef de la Prison se déplace personnellement à l’intérieur du périmètre et me supplier de sortir…

J’ai été le témoin durant mon incarcération d’actes de torture comme par exemple pour les récidivistes qui étaient battues avec un nerf de boeuf sur la paume des mains et plantes des pieds par la milice sécuritaire (des prisonniers choisis par le Chef Prison) ou bien ceux-ci ordonnaient que deux arrivants récidivistes se tapent dessus.
Lorsque ces journalistes togolais se servaient de moi pour publier des informations qu’ils ne pouvaient publier car ils avaient peur des réactions du régime dictatorial togolais.
Malgré la place centrale publique dans la lutte togolaise depuis environ une dizaine d’année, aucun d’eux n’a daigné nous contacter pour faire un papier sur moi et mon oeuvre…
Lorsque Antoine Randolph me présente Karl Gaba en 2005, fondateur du site internet « Le Togolais ». Plus tard celui-ci devenu conseiller de Jean-Pierre Fabre président du parti de l’opposition togolaise institutionnelle ANC m’appelle au téléphone et me supplie de prendre en main le social-démocrate Fabre et lui insuffler une pincée de sel « Révolutionnaire ».
« Sinon on y arrivera pas ! » disait-il après l’élection présidentielle 2010.
Toujours en 2018 la question reste posée. Jean-Pierre si tu nous lis…
Lorsque l’économiste et homme d’affaire Libano-Togolais Nadim Khalif ne souhaite plus que nous correspondions par courriel car il craint pour sa vie et ses affaires à cause des menaces de la junte togolaise…
Lorsque le capitaine Dontéma des FAT emprisonné depuis 2009 pour un faux putsch contre Gnassingbé et grand ami de feu Espoir Sronvi Président du club de football A.C. Merlan m’a donné un coup de main pour neutraliser une bande de bandits dans le quartier d’Adamavo où je résidais à l’époque…
Libérez tous les prisonniers politique !
Anecdote: Je croise à Aneho dans un hôtel de la place, le grand joueur de football Emmanuel Adebayor où nous échangeons un petit peu et il me confie qu’il voyage seul en faisant un tour du Togo pour faire partir la pression du championnnat européen…

C’était bien des années avant qu’il ne montre au grand public sa connivence avec le régime dictatorial togolais et partager les femmes avec Gnassingbé. Azui fin.
Lorsque Loïc Le Floch-Prigent ancien patron d’ELF-Aquitaine (groupe TOTAL) m’a remercié ainsi que l’un de ses enfants pour avoir oeuvré pour sa libération des geôles togolaises…
Lorsque il y a quelques années l’homme politique Agbéyomé Kodjo me confie que l’un de ses fils est mon grand fan !
Aussi lors de notre unique ren contre sur les Champs Elysées à Paris dans une grande brasserie autour d’un chocolat avec Kodjo et le journaliste Ferdinand Ayité directeur de publication du journal « L’Alternative ».

Une autre fois je l’appel au téléphone et lui fait part du rêve prémonitoire ? que j’ai fais la nuit précédente où je le vois l’arme à la main tirant en rafale avec sa Kalachnikov sur tout ce qui bouge à Lomé…
Lorsqu’un journaliste du Financial Times me contacte pour m’informer que Charles Debbasch avec l’aide de Maître Haïk avocat de Bolloré a ventilé environ 45 millions de dollars de la Libye vers l’Ile Maurice lors de la concession du port de Syrte…
Lorsque l’activiste togolais de la diaspora Anani Sossou me demande d’effacer un article que nous avions publié sur Avant Garde Togolaise Peuples Observateurs sur un belge issue de la Cour Royale Bruxelloise et qui aurait immatriculé une société d’import-export de diamants et pierres précieuses au Togo…
Lorsque je rencontre l’artiste de la chanson togolaise Ali Jezz lors d’un concert et je lui tape sur le front 1 kolo alors qu’il chante mon son préféré !…
Plus tard nous explorons un projet de sonoù je pourrai faire un Featuring pour mon retour triomphal au Togo à l’attention de la jeunesse togolaise…
Lorsque l’officier de l’armée togolaise et homme politique pas net Gerry « Lewis » Taama » me supplie de ne pas publier l’information comme quoi il avait écrasé un enfant sans parait-il s’arrêter…

Lorsque Farida Nabourema très amoureuse il y a quelques années voulait se marier avec moi et me faire des enfants dont le premier fils devait s’appeler Ashraf…

Lorsque je rencontre un commandant du renseignement territorial français (Renseignement Généraux) en province qui me dit que mon dossier est trop « lourd » pour son service et qu’il fait suivre à la DGSI à Paris…
Lorsque je rencontre le Prince franco-russe Troubetzkoï dans une Ambassade et qu’il m’explique longuement que son aïeul ayant fait beaucoup d’enfants en Russie, Lituanie et Ukraine (Lituanie et Ukraine à cette époque était territoire polonais), lui faisant parti de la lignée russe et moi de la lignée ukrainienne par mon aïeul le Prince Sanguszko…

Finalement nous tombons d’accord, nous sommes cousins mais très très éloigné…
Lorsqu’une belle femme polonaise ayant fait de drôles d’affaires au Ghana et au Togo tente depuis quelques années à me rencontrer à chaque fois qu’une occasion se présente…

Pour me loger ou bien m’en loger une…
Lorsque le Commandant Amah me confie des informations sur les points faibles du colonel Yétroféï Massina Directeur Général de la Gendarmerie togolaise et tortionnaire de militaires et civiles.

Serait impliqué dans l’assassinat du Ministre Atsutsè Agbogbli.

Lorsque le seul togolais qui m’ait hébergé en 15 ans de lutte et de semi-clandestinité est un kabyè ! Kofi Alouda N’labalè !

Lorsque Françoise Nicolas Consule de France au Bénin m’informe qu’elle a échappé à une tentative de meurtre des mains de sa collègue de travail la béninoise Armelle Aplogan maîtresse du Président de la Commission de la CEDEAO Marcel De Souza qui est le beau-frère du dictateur togolais Faure Gnassingbé.

Dallas sous les tropiques !

Lorsque Komlavi Dossavi ancien membre du RPT, francmaçon, enseignant dans une école de commerce me filoche lorsque je suis en France après avoir infiltré Antoine Randolph figure de la Résistance Togolaise avec qui il est allé au Parlement Européen rencontré des responsables en charge du dossier togolais.
Lorsque Chantal Cutajar membre de l’association française anticorruption ANTICOR me confie que l’avocat William Bourdon fondateur de l’association SHERPA à l’origine des dossiers des BMA Biens Mals Acquis des dictateurs congolais, gabonais et Equato-Guinéen, ainsi que défenseur de Jean-Pierre Fabre opposant togolais dans les attentats des incendies des marchés de Lomé et Kara se compromet dans des dossiers glissants comme en Mauritanie et au Burkina Faso…

Défense des bourreaux et des victimes selon le sens du vent de la Françafrique…
Lorsque le grand maître FrancMaçon de la Loge de Béthel au sein de la GLNF Francis Pérez patron du groupe PEFACO et de LYDIA LUDIC fait appelé son chargé de communication pour me dire qu’il n’a rien à se reprocher et qu’il n’est pas un mafieux. SIC

Le partenaire en mauvais coup en Afrique de Vincent Bolloré est l’associé dans l’hôtellerie au Togo et au Congo notamment du Maire Les Républicains de Port Barcarès Alain Ferrand qui est aussi patron de discothèque dans la ville qu’il administre…

Cela ne s’invente pas !

Lorsque je rencontre Lionel Zinsou qui est venu spécialement pour me rencontrer à Paris, l’un des seuls intellectuel togolais « conscient » me témoigne son admiration pour le courage que je porte comme étendard…

Lorsque Florient Silnicki directeur de la Communication du groupe Eric Duval, ODALYS, FEDINTER, demande au groupe AMAZON de censurer ce livre car il démontre lesl iens douteux avec des dictateurs togolais, des mafieux de différentes nationalités alors que Silnicki a été condamné en appel à de la prison et à une forte amende par la justice française pour « Faux et usage de faux ». Il s’est pourvu en cassation.
Lorsque je contacte Kofi Yamgnane il y a quelques années pour lui signaler que parmi ses amis Facebook il y a un mafieux français frère d’un journaliste au journal l’Humanité se cachant à Aix-en-Provence…

Il me remercie chaleureusement et le bloque immédiatement…
Kofi trop naïf dans le marigot de la Françafrique…?
Lorsque je fais monter grâce à mes pouvoirs particulier de motivation l’équipe A.C. MERLAN de mon ami Espoir Sronvi décédé il y a peu, en première division, il m’embrassera sur la bouche de joie dans les tribunes du stade d’Agoè…

J’espère que tu as trouvé enfin la paix dans l’autre dimension…
Lorsque je tente de convaincre Komla Kpogli de sortir de son coin avec ses théories intéressantes pour la lutte togolaise et de réaliser un coup d’éclat avec moi en montrant concrêtement leurs applications factuelles…

Il y a pleins de cimetières remplis de gens qui avaient raison avant tout le monde mais morts incompris.
Lorsque Romaricson Alognon fait des vidéos de mobilisation du Peuple togolais allonger sur un muret devant la porte de son HLM allemand…

Lorsque Samarou le trafiquant de drogue de l’ANR m’envoie dans les pattes Paméla Adamah la fille du patron de la discothèque « Le Baron » à Lomé pour m’espionner puis m’empoisonner…

Lorsque Jean-Pierre Franchi et Christophe Gargiulo membres de la mafia française au Cambodge, Thaïlande et en Chine me menacent de mort par écrit…

Il pleut sur la mafia corse…
Lorsque Noé Agli ami du dictateur togolais Gnassingbé, Francmaçon dans la Grande Loge Nationale Togolaise et responsable au sein du Faux Ordre de Malte de Sao Tomé e Principe et de Boulogne d’orphelinat au Togo viole sa nièce de 11 ans fille de l’ancien commissaire du 3 eme arrondissemnt de Lomé.

Lorsque je rencontre la seule fois Jean-Pierre Fabre président de l’ANC et que je lui conseille de marcher sur le quartier Dékon à Lomé et briser le blocus physique et spirituel imposé par Gnassingbé.
Aussi je lui glisse à l’oreille qu’il doit avoir une vitrine légale qu’est l’ANC et une vitrine de « combat armé » officieuse dont je souhaite prendre la gestion.
Il me répond, je t’envoie quelqu’un…
J’attend toujours…
Lorsque Samarou le trafiquant de drogue de l’ANR m’envoie dans les pattes Paméla Adamah la fille du patron de la discothèque « Le Baron » à Lomé pour m’espionner puis m’empoisonner…
Lorsque je rencontre Akhondo Ali et je lui conseille d’organiser au sein de la Diaspora togolaise des opérations pacifiques devant les sièges sociaux commerciaux des groupes étrangers qui soutiennent encore le régime barbare de Gnassingbé.
Il me répond qu’il est à présent un responsable politique et qu’il ne peut pas faire cela… SIC

Les poètes ne devraient pas faire de la politique car elle tue leur imagination…

Tikpi Atchadam n’a qu’à moisir dans son trou alors…
Lorsque le groupe cimentier Lafarge est désormais dirigé par l’Etats-Unien Eric Olsen qui a intégré dans la compagnie les usines des Frères Sawiris et de Firas Tlass (le frère du général Manas Tlass dont la France avait songé faire le prochain président syrien).
Les liens entre Lafarge et les forces spéciales françaises sont facilités par l’amitié qui lie Bertrand Collomb (devenu président d’honneur de la multinationale) et le général Benoit Puga (qui était chef d’état-major du Président Hollande).
La quantité de ciment produit par Lafarge pour Daech, au moins 6 millions de tonnes est comparable à celle utilisée par le Reich allemand, en 1916-17 pour construire la ligne Siefried.
Depuis juillet 2012, il s’agissait donc non plus d’une guerre de quatrième génération masquée en révolution, mais d’une classique guerre de position.
Cette production cessera avec l’intervention de l’aviation russe,seule capable de détruire ces bunkers.
A ce moment-là, l’usine de Jalabiyeh sera transformée en quartier général des Forces spéciales de l’OTAN (USA, France, Norvège, Royaume-Uni).

En 2012 Vinci via sa filiale Airport Cambodia Vinci a financé à hauteur de 50 000 de dollars la contre-offensive contre les jihadistes qui déboulent depuis la Libye pour atteindre Bamako.
François Hollande valide ce faux en écriture de cette société privée française qui finance une OPEX de l’Armée Française !
Autre mélange des genres c’est le Groupe Duval de l’affairiste véreux pédophile Eric Duval blanchisseur de la mafia française qui a tenté de financer la DGSE en Asie ! En échange de quoi ?
Groupe Lafarge, Groupe Vinci, Groupe Duval, Groupe BNP-Paribas (a financé une partie du trafic d’armes du génocide rwandais) sont des entités privées qui financent des projets publiques, des Opérations Extérieures OPEX de l’armée française, des opérations clandestines mafieuses et criminelles…

Le dictateur togolais il y a quelques mois a rendu visite à des jihadistes blessés d’Al Nosra à l’hôpital Zvi en Israel.
Gravement malade des reins Ben Laden est hospitalisé en aout 2001 à l’hôpital américain de Dubaï. (Un chef d’Etat du Golfe a confirmé lui avoir rendu visite dans sa chambre où sa sécurité était assurée par la CIA.)
Autour de 2006, les troupes US en Irak doivent faire face à un soulèvement qui se généralise. Après avoir été abattus par la soudaineté et la brutalité de l’ivasion (technique « du choc et de la stupeur »), les irakiens organisent leur résistance.
L’ambassadeur états-unien à bagdag, puis directeur du renseignement national, John Negroponte, propose de les vaincre en les divisant et en retournant leur colère contre eux-mêmes.
Lorsque l’Incendie de l’Institut Goethe où l’antenne sert au service de renseignement allemand le BND, pourquoi les éléments de la FIR du Colonel Kadangha en 2004 ont brûlé cet édifice ? Les tensions avec l’Allemagne durait depuis de nombreuse années, n’oublions pas l’assassinat d’un diplomate allemand à un barrage routier dans les années 90′
Ensuite en 2005 le Commandant Boko Ministre de la sécurité démissionne juste avant les élections et se réfugie à l’Ambassade d’Allemagne à Lomé puis est exfiltré par les services allemands vers l’Europe.

Un dimanche de cette année 2003 en pleine tension électorale, trois singuliers clients entre dans le restaurant OKAVANGO il est 21 heures ils se dirigent sous l’apatam ventilé et font d’emblée savoir à la serveuse qui leur présente le menu qu’ils ne désirent pas dîner mais seulement consommer .Il leur ait servi une bière et deux cafés et règleront la facture. Ces trois individus sont jeunes et d’allure sportive Un de ces trois clients vêtu d’un large boubou sous lequel je présume était dissimulé une bombe, se lève pour aller aux toilettes. A 21 heures 20 c’est l’explosion .La bombe déposée dans les sanitaires du restaurant jouxtant mon appartement souffle entièrement les toilettes et mon domicile. Cet engin explosif muni d’un système d’allumage pyrotechnique aura permis à ces trois militaires de quitter les lieux sans précipitation avant que la bombe n’explose .C’est un miracle que cet attentat criminel n’est fait aucune victime parmi les clients et les 25 employés du restaurant. Seul deux antilopes des Guib Harnaché seront tuées. Proche de la terrible explosion l’onde de choc leur éclatera les poumons. Les dégâts matériels sont très importants. J’aurai dans la soirée une fois le restaurant vidé de la clientèle et fermé la visite du Ministre de l’intérieur le Commandant BOKO .L’enquête mené par les services de police n’aboutira à aucun résultat et sera classée sans suite.
J’ai parlé de trois militaires .A l’heure où la France est conspuée par l’opposition radicale s’est du pain béni pour les services spéciaux des F.A.T et le R.P.T peut-être conseillé par ce de la France, pour utiliser cette bonne vieille méthode éculée mais toujours efficace « la désinformation » Après l’OKAVANGO c’est le plasticage du centre culturel et du lycée français .La presse titre vague d’attentat anti français à LOME désignant l’opposition comme les responsables .Un agent double togolais infiltré dans cette horde sauvage me confirmera plus tard qu’il faisait partie de ces équipées terroristes nocturnes et que tout cela avait été planifié par les militaires pour discréditer un peu plus l’opposition.
Le lendemain après l’explosion du restaurant je recevais un coup de téléphone ou une voix bien posée et solennelle peut-être même celle des commanditaires me sommait de quitter le pays.
Oui j’aurai du partir très vite mais je ne l’ai pas fait, ajoutant ainsi une provocation supplémentaire à mes détracteurs .Je n’ai donc pas tenu compte de ce premier et sévère avertissement ou fait sans précédent au Togo un opérateur économique est victime d’un attentat à l’explosif.
En 2004 une embuscade m’est tendue à HONOUKOPE aux alentours de minuit. Je roule à bord de mon véhicule, des militaires barbes au menton et rangers aux pieds stoppent ma voiture. J’en suis extrait violemment et jeté à terre, les coups de ceinturons et les coups de pieds pleuvent de partout. Un des agresseurs actionne la culasse de son fusil mitrailleur pour me tuer des motos taxi interviendrons pour l’en empêcher .J’ai encore en mémoire la voix d’un des zémidjans crier « il ne faut pas tuer le yovo ».J’en serai quitte pour une belle frayeur c’est couvert de blessures et d’hématomes que je regagnerai mon domicile. Je n’ai pas déposé plainte, cela n’aurai pas servi à grand-chose Dans ce guet-apens rien ne m’a été dérobé pas même la belle chaine en or très visible autour de mon cou C’est donc bien le deuxième avertissement .Je persiste dans la bêtise celle de rester au Togo.

Lorsqu’il s’agit de l’un des projets miniers en cours dans le portefeuille du ministère togolais des Mines et de l’énergie. Le projet d’ilménite de Bagbé, dans la préfecture de Kévé, comprend un seul permis de recherche sur une superficie de 100 km2, accordé à la société Global Merchants, filiale de la société Neo Global, en février 2012.

Lire aussi: Togo: 17,910 milliards générés par le secteur minier en 2015
Ladite société a déjà réalisé les travaux de levés magnétiques ainsi que la délimitation des zones d’intensité très élevée (rapport d’activité de la société Global Merchants, septembre 2014).

Et selon la Direction générale des mines et de la géologie, le permis d’exploitation a été accordé en juin 2017 et les travaux d’exploitation devront commencer en ce mois de janvier 2018.

La même source rappelle que, pour le clinker, la société Scantogo Mines a inauguré, le 7 mars 2015, une nouvelle usine à Sika Kondji (90 km de Lomé), avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes par an.

Conformément à la déclaration de la société, 1.500 Togol ai s bénéfi ci eront , à terme, d’emplois directs et indirects sur le site ; une route de 11 km a été construite entre l’usine et la ville de Tabligbo et une voie ferrée est également à l’étude.

La société Heidelberg Cement (société mère de Scantogo Mines), dans un rapport d’activités, n’oublie pas la nouvelle usine de broyage à ciment, construite et opérationnelle depuis 2017 à Awandjélo dans la région de Kara, d’une capacité d’environ 250.000 tonnes.

Lire aussi: Le Togo produit bel et bien du pétrole selon le gouvernement américain
Quant au projet de manganèse à Nayéga, il comprend cinq permis de recherche couvrant une superficie d’environ 928 km2 accordés à la Société Générale des Mines (SGM Sarl), filiale du groupe Ferrex, depuis octobre 2011. Conformément à une déclaration publiée le 21 mai 2015 sur le site du London Stock Exchange, la société a finalisé son étude de faisabilité en définissant l’existence de réserves de minerai avec une proposition d’exportation de 250.000 tonnes de manganèse par an.

D’après la Direction générale des mines et de la géologie, la signature de la convention est conditionnée par la renégociation de la convention à grande échelle, attribuée en 2008 à MM Mining, de l’exploitation de gisement de fer et de métaux connexes.

Cette renégociation, menée par le ministère des Mines, en partenariat avec les équipes de la Banque africaine de développement, vise à limiter le permis attribué MM Mining à l’exploitation du fer pour pouvoir attribuer l’exploitation des autres métaux à la Société Générale des Mines. Le pays a des minerais.

Lire aussi: Exploitation du phospahte: 204 milliards perdus par le Togo en 10 ans
D’après les données recueillies auprès de la Direction générale des mines et de la géologie et le guide pour l’investissement minier au Togo (établi en mars 1995 et révisé en avril 2003), les principales ressources minérales prouvées sont le fer avec une réserve de 500 millions de tonnes à Bassar, le chromite et ses 50.000 tonnes dans les monts Ahito et de Farendè et le massif Kabyè, le manganèse dont les réserves sont estimées à plus de 6 millions de tonnes à Nayéga, le bauxite dans le mont Agou (1 million de tonnes), les phosphates de Bassar avec plus que 55 millions de tonnes, le calcaire dans le bassin sédimentaire côtier (plus que 110 millions de tonnes), etc.

Les principales activité d’exploration minière actuellement conduites au Togo comprennent les travaux de recherche sur le nickel, le zinc, le plomb, l’or et les métaux associés : ici, le projet a accordé quatre permis de recherche, couvrant une superficie d’environ 751 km2, à la société Kam Nico depuis avril 2017 dans la préfecture de l’Akébou (région des Plateaux).

Et les travaux de recherche sur le diamant : ce projet comprend deux permis de recherche couvrant une superficie d’environ 372 km2 accordés à la société Kalyan Resources depuis avril 2016 dans la préfecture de Wawa.
Lorsque les Gnassingbé s’invitent dans l’Etat Profond mafieux italien des 70′ à nos jours.
La banque du Vatican IOR en 1976 et l’analyse du portefeuille de clients de l’époque met en évidence des faits bien plus graves. Financier sans scrupules, homme de confiance de familles mafieuses du calibre des Bontante, des Genovese et en somme de tout le gotha criminel italo-américain, Michele Sindona ne se contentait pas du rôle d’associé et de consultant de l’IOR.
Son équipe y était entrée en force et elle y puisait à pleines mains pour alimenter ses activités, depuis les grandes affaires internationales jusqu’à des opérations plus personnelles.
Il devait avoir indiqué à ses hommes d’y ouvrir des comptes, et demandé à MGR Marcinkus et à Luigi Mennini des rendements de plus en plus élevés.
De toute évidence, les subordonnées de Sindona avaient suivi bien volontiers sa suggestion et profité de l’occasion pour éloigner leur argent des regards indiscrets.
A commencer par son bras droit, Pietro Macchiarella, ancien directeur général de la Banca dell’Agricoltura et choisi par l’homme d’affaires sicilien pour devenir le vice-président du conseil d’administration de la Banca Privata Italiana.
Le 1er juin 1974 soit peu de temps avant sa faillite, quarante millions de lires sont débitées à l »IOR du compte alphanumérique DI 90537 pour être d’abord crédités sur celui de Macchiarella (numéro 051 3 01560), puis convertis en dollars pour un équivalent de deux cent cinquante six mille euros.
Pietro Macchiarella était peut-être l’un des hommes de Sindona qui connaissaient le mieux le Vatican. Il le reconnaitra d’ailleurs lui-même, plusieurs années plus tard, devant la Commission d’enquête parlementaire sur la banqueroute financière de la banque de Sindona; il revèlera aussi que ce même Sindona avait versé deux cents millions de lires à la Démocratie Chrétienne, premier parti italien de l’époque par l’intermédiaire de la banque du pape et de Giulio Andreotti codétenteur avec Donato De Bonis du pouvoir de signature sur un compte ouvert au nom d’une fantomatique Fondation Spellman.
A suivre…

Résultat de recherche d'images pour "rip mathieu cichocki"

Publicités

Une réflexion sur “#Confidences sur l’oreiller avec le Chef Résistance Togolaise Comte Mathieu Cichocki-Zantman: POURQUOI LE STATU QUO AU TOGO ? trahisons, secrets, sexe, politique, renseignements, leguede, Kpakpato…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s