#USA #ORWELL Des dénonciateurs fédéraux divulguent le programme de surveillance secret « Quiet Skies » de la TSA pour TOUS les voyageurs ! #Travel

Des dénonciateurs fédéraux divulguent le programme de surveillance secret « Quiet Skies » de la TSA pour TOUS les voyageurs

par Nicholas West

Il semble qu’une fois de plus, le discours du gouvernement selon lequel la surveillance et les fouilles de la TSA (Administration de la Sécurité des Transports) sont nécessaires pour protéger les Américains des terroristes « quelque part » n’est rien d’autre qu’une justification pour violer les droits de chacun.

Grâce à un groupe de marshals fédéraux faisant montre de bonne conscience, nous sommes en train d’apprendre l’existence d’un nouveau programme qui va gérer le réseau complet de surveillance physique et numérique utilisé par le gouvernement pour pister les gens bien au-delà de la « liste douteuse de surveillance terroriste« . Non seulement ces marshals sont prêts à parler – mais ils ont présenté des documents.

Selon le groupe de marshals qui a d’abord contacté le Boston Globe, le programme Quiet Skies est actif depuis mars. Le groupe a déclaré que des inquiétudes ont immédiatement été exprimées lorsqu’il est devenu clair que ce qu’on leur demandait d’observer et de décrire était une extension du protocole établi qui consiste à concentrer l’attention sur les personnes figurant sur la liste de surveillance des terroristes. Leurs tâches comprenaient clairement la surveillance de personnes qui n’étaient pas officiellement soupçonnées et qui n’avaient aucune autre raison d’être ciblées que de vagues observations comportementales et/ou d’avoir été remarqué en raison des connexions établies par les programmes d’intelligence artificielle concernant leurs données.

Il faut voir cette longue liste pour y croire :

bulletin

  1. LE SUJET ÉTAIT ANORMALEMENT ATTENTIF À CE QUI L’ENTOURAIT

(Si observé, cochez ce qui s’applique ci-dessous)   | Y N Unknown

  • Hésitant ou changeant de direction et/ou s’arrête pendant son transit à l’aéroport
  • Tente de changer d’apparence en changeant de vêtements, en se rasant, etc… à l’aéroport ou dans l’avion
  • Utilise le reflet des vitrines des magasins pour repérer la surveillance
  • Observe la zone de la porte d’embarquement de loin
  • Embarque en dernier
  • Observe d’autres personnes qui semblent surveiller le personnel de l’aéroport et/ou un individu
  1. LE SUJET A MONTRÉ DES SIGNES DE COMPORTEMENT SUSPECT

(Si observé, cochez ce qui s’applique ci-dessous)   | Y N Unknown

  • Agitation excessive
  • Transpiration excessive
  • Rougissement du visage
  • Clignement rapide des yeux
  • « Mouvement de pomme d’Adam »
  • Frottement/friction des mains
  • Forte odeur corporelle
  • Paume des mains en sueur
  • Tremblement
  • Regard froid pénétrant
  • Émotions exagérées
  • Serre des sacs blancs
  • Les yeux grands ouverts fixés
  • Se touche le visage
  • Autre

Consultez la catégorisation complète en 6 points du Boston Globe ICI.

D’après le Boston Globepresque n’importe qui peut devenir la cible de l’un des 2 000 à 3 000 maréchaux de l’air à travers le pays.

Tous les citoyens américains qui entrent dans le pays font automatiquement l’objet d’un contrôle pour être inclus dans Quiet Skies – leurs habitudes de voyage et leurs affiliations sont vérifiées et leurs noms sont comparés à une liste de surveillance des terroristes et à d’autres bases de données, selon les publications de l’agence.

Le programme s’appuie sur 15 règles pour contrôler les passagers, selon un bulletin de l’agence du mois de mai, et les critères semblent larges : « Les règles peuvent cibler des personnes dont les habitudes de voyage ou les comportements correspondent à ceux de terroristes connus ou présumés, ou de personnes « éventuellement affiliées » à un nom figurant sur la liste de surveillance.

Comme si ce n’était pas assez inquiétant, ces détails ne représentent même pas toute l’étendue du programme. En fait, les marshals eux-mêmes n’ont pas eu accès à tous les documents.

La liste complète des critères de contrôle du programme Quiet Skies n’était pas disponible pour le Globe, et reste un mystère même pour les marshals aériens qui répondent aux demandes de surveillance générées par le programme. La TSA a refusé de commenter.

Beaucoup de marshals de l’air sont tellement inquiets pour le programme qu’ils ont demandé l’avis d’un conseiller juridique et ont aussi enregistré leurs préoccupations dans les conversations. Ces préoccupations vont du manque d’efficacité du programme aux aspects constitutionnels et juridiques. Voici un aperçu de ce qui a été fourni au Globe :

« Ce que nous faisons (dans Quiet Skies) est troublant et soulève de sérieuses questions quant à la validité et la légalité de ce que nous faisons et comment nous le faisons« , a écrit un maréchal de l’air dans un message texte à ses collègues.

« Ça ne peut pas se faire« , a écrit le maréchal de l’air dans un message.

Un collègue a répondu : « Bon sang, nous devons trouver un moyen de faire connaître ces absurdités. Le Congrès doit savoir qu’il est passé de mauvais à pire. »

Plusieurs marshals, qui ont parlé sous le couvert de l’anonymat parce qu’ils ne sont pas autorisés à parler publiquement, ont dit au Globe que le programme gaspille l’argent des contribuables et rend le pays moins sûr parce que l’attention et les ressources sont détournées des menaces légitimes et potentielles.

Les règles peuvent cibler des personnes dont les habitudes de voyage ou les comportements correspondent à ceux de terroristes connus ou présumés

Bien que ces nouvelles révélations puissent sembler choquantes pour ceux qui n’ont pas suivi de près l’expansion de la TSA, ou pour ceux qui sont dans le camp « Rien à cacher », le passage à la traque sans soupçon des citoyens américains se fait progressivement – et les tribunaux ne font pas grand-chose pour y mettre un terme.

Comme MassPrivateI l’a récemment rapporté, la Cour d’appel de Philadelphie a statué que les agents de la TSA ne peuvent même pas être poursuivie en justice pour violation du corps ou des droits.

Comme je l’ai signalé en mars (et gardez à l’esprit que c’est à ce moment-là qu’on dit que le programme Quiet Skies a commencé), les voyageurs aériens ont commencé à se plaindre que leurs appareils numériques étaient fouillés sur les vols intérieurs.

Ajoutez tout ce qui précède à l’utilisation accrue de la biométrie dans les voyages et les abus actuels seront dérisoires par rapport à ce qui est en train de se préparer.

Nous devons saluer ce groupe de maréchaux pour avoir contacté le public au sujet de ce qui se passe. Espérons que cela conduira d’autres à se mettre au service de la liberté en veillant à ce que la propagande sur la menace terroriste ne mène pas à ce que tous les présumés innocents tombent dans de nouvelles catégories de suspicion.

sécurité

article originel : Federal Whistleblowers Expose TSA’s “Quiet Skies” Secret Surveillance Program for ALL Travelers

traduit par Pascal, revu par Martha pour Réseau International

Publicités

Une réflexion sur “#USA #ORWELL Des dénonciateurs fédéraux divulguent le programme de surveillance secret « Quiet Skies » de la TSA pour TOUS les voyageurs ! #Travel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :