#Togo #Françafrique Pour quelle mission l’ancien juge anti-terroriste Jean-Louis Bruguière s’est-il rendu au Togo, à la mi-juillet ? Il est arrivé par le vol AF0860… #Terrorisme #Macron

#Togo #Françafrique Pour quelle mission l’ancien juge anti-terroriste Jean-Louis Bruguière s’est-il rendu au Togo, à la mi-juillet ? Il est arrivé par le vol AF0860…

Etonnante coïncidence: la veille de la catastrophe du Boeing de la TWA, le juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière rentrait d’un voyage en Libye, où il enquêtait sur l’attentat contre un DC 10 français de la compagnie UTA. L’explosion lors du vol Brazzaville-Paris, le 19 septembre 1989, due à la présence d’une bombe à bord, avait entraîné la mort de 170 personnes. Quatre Libyens, soupçonnés d’être les instigateurs directs de l’attentat, font l’objet d’un mandat d’arrêt international. Le juge Bruguière, avec l’aide des autorités judiciaires de Tripoli, a pu effectuer ses investigations dans le pays même. Grande première, s’agissant d’un Etat dit terroriste. Le magistrat a rapporté en particulier un extraordinaire indice: une valise piégée semblable à celle qui avait servi à faire exploser le DC 10. Elle provient d’un lot fabriqué en 1986 par le Palestinien Abou Ibrahim et récupéré par les services libyens. Réalisée à partir du modèle américain Samsonite 200, elle comprend deux feuilles de pentrite de 1,5 kilo collées sur l’une des parois internes. L’explosif a ensuite été peint et dissimulé par un revêtement en tissu. La pentrite est ainsi quasi indétectable. La mise à feu s’effectue par un retardateur pas plus gros qu’une boîte d’allumettes. On avait retrouvé un morceau d’une telle valise parmi les débris du DC 10, dans le Ténéré, ce qui avait signé l’attentat.

Cette exceptionnelle pièce à conviction est aujourd’hui disséquée sur toutes ses coutures par le laboratoire scientifique de la police. En dehors de cette preuve accablante, les douze jours passés par le juge à Tripoli ont apporté d’autres éléments intéressants.

Jean-Louis Bruguière s’est bien gardé d’interroger les personnes directement mises en cause – elles ne pourraient être entendues qu’à Paris et en présence d’un avocat – mais il a vu défiler devant la Cour suprême de Tripoli une vingtaine de responsables libyens. Ils ont tous reconnu leur appartenance aux services secrets, même s’ils nient une quelconque participation à l’attentat. L’enquête du juge aurait pourtant permis de mettre en lumière de nombreuses contradictions dans les déclarations officielles de Tripoli. Elle révélerait également la nature troublante de certains «vrais-faux» documents fournis par la Libye à la justice française. Autant d’éléments à charge qui joueront un rôle déterminant si le juge décide de renvoyer l’affaire devant les assises de Paris pour un jugement forcément – hélas! – par contumace.

Résultat de recherche d'images pour "jean-louis bruguière togo"

Publicités

Une réflexion sur “#Togo #Françafrique Pour quelle mission l’ancien juge anti-terroriste Jean-Louis Bruguière s’est-il rendu au Togo, à la mi-juillet ? Il est arrivé par le vol AF0860… #Terrorisme #Macron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s