#Suisse Gerhard ULRICH: » Ma plainte du 27.01.18 contre la Confédération helvétique pour censure illicite de l’Internet ! »

#Suisse Ma plainte du 27.01.18 contre la Confédération helvétique pour censure illicite de l’Internet !

 

 

http://www.worldcorruption.info/htm D E F
http://www.censure.info 1
Gerhard ULRICH de Guntalingen Morges, le 26.06.18
Dissident, ancien prisonnier politique
Fondateur + ancien président de l’initiative
des citoyens APPEL AU PEUPLE
Réseau SALVE EUROPA !
Avenue de Lonay 17
1110 Morges

aeeeeeee
Mr. Per Anders Gunnar
KOMPASS
Field Operations Manager
OHCHR – Palais Wilson
53, rue des Pâquis
CH-1201 Genève
cc: A qui de droit
Ma plainte du 27.01.18 contre la Confédération helvétique
pour censure illicite de l’Internet
Cher Monsieur KOMPASS,
Par courrier du 11.06.18, reçu le 20.06.18, vous m’avez retourné cette plainte
avec toutes les annexes. Dans la lettre accompagnante, on m’informe «que toute
communication présentée au Comité doit se rapporter à un des instruments
internationaux relatifs aux droits de l’homme».
Or, aux pages 6/7 de ma plainte, j’ai précisé qu’il y a violation des articles 17
(abus de droit) et 10 (droit à la liberté d’expression) de la Convention
Européenne des Droits de l’Homme. Est-ce que ce traité international n’aurait
aucune importance pour vous ? La déclaration universelle des droits de
l’homme de 1948 connait les articles qui correspondent:
– Article 8 (droit à un recours effectif)
– Article 19 (droit à la liberté d’opinion et d’expression)
On sait que la Justice a les yeux bandés. Autrement, la cécité de vos
fonctionnaires dans ce dossier ne s’explique pas. On leur présente la preuve
noir sur blanc, produisant le corpus delicti, prouvant que le prétendu Etat de
droit helvétique censure l’Internet, en falsifiant illicitement la DNS – et vos
fonctionnaires trouvent un prétexte pour retourner le dossier.
Entre-temps, les Helvètes continuent de censurer le Web (voir annexe 2).

 

http://www.worldcorruption.info/htm D E F
http://www.censure.info 2
Observant le dysfonctionnement judiciaire intensivement depuis l’an 2000, j’ai
connaissance de centaines de forfaitures commises par la Cour Européenne des
Droits de l’Homme. Mes connaissances sur le fonctionnement du HautCommissariat
des Droits de l’Homme de l’ONU se limitent à 4 affaires:
– Dr. Elke LAUTERBACH c/Allemagne du 24.01.13 (enfant enlevé à sa
mère)
– Joseph JUND c/France du 27.04.17 (abus de la psychiatrie, escroquerie
commise par des Officiers de l’Etat)
– Gerhard ULRICH c/Confédération helvétique du 21.06.17 (Dénonciation
de 12 affaires de corruption couvertes par les magistrats vaudois)
– Gerhard ULRICH c/Confédération helvétique du 27.01.18 (Censure
illicite de l’Internet)
Madame LAUTERBACH et Monsieur JUND n’ont jamais eu droit à
l’attribution de numéros de procédure. Ma plainte du 21.06.17 m’a été
retournée par simple courrier A, sans même une formule de politesse.
Votre lettre du 11.06.18, avançant un prétexte fallacieux ne vaut pas mieux. Le
Haut-Commissariat des Droits de l’Homme de l’ONU ne serait-il également
qu’un tigre en papier ?
On est légitimé à supposer que les diplomates de l’ONU ne veulent pas s’en
prendre à des pays, contribuant solidement à son financement – l’Allemagne, la
France et la Suisse.
La mansuétude envers la Suisse laisse entrevoir la velléité des diplomates et
hommes d’Etat de ne pas gâcher leur relation avec les gouvernants suisses,
dirigeant le pays, où les banques blanchissent et cachent leur argent sale avec
une compétence inégalée.
En conclusion, je vous retourne ma plainte du 27.01.18 au grand complet, et
requiers par la présente que la censure illicite pratiquée par la Confédération
helvétique (violation de l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de
l’homme soit dûment instruite et condamnée par votre instance.
Avec mes sentiments distingués
Gerhard ULRICH de Guntalingen
Annexes: 1. Ma plainte du 27.01.18 au complet
2. Recours du 26.06.18 contre la censure illicite de l’Internet

http://www.worldcorruption.info/htm D E F
http://www.censure.info 3
Gerhard ULRICH de Guntalingen Morges, le 26.06.18
Avenue de Lonay 17
CH-1110 Morges
Sophie KOEHLI,
la jeune et
toute puissante
«procureure»,
dite «La censeure»
Chambre de recours pénale
Tribunal cantonal VD
Palais de l’Hermitage
Route du Signal 8
1014 Lausanne
cc: Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU, Genève
Citycable, DFI Service SA, Fastnet SA, Google Switzerland Gmbh,
Green CH AG, IP Worldcom SA, Netplus CH SA, Netplusfr SA,
Salt Mobile SA, Sunrise Communications AG, Swisscom (Schweiz) AG,
UPC Schweiz GmbH, Video 2000 SA
A qui de droit
Recours contre la décision de «séquestre» = censure
de la «procureure» Sophie KOEHLI du 21.06.18 (copie-ci-jointe)
Madame, Monsieur,
Pour éviter le vilain mot de censure, KOEHLI Sophie parle pudiquement de
«séquestre» de nos portails Internet. Sa décision m’est parvenue par courrier A
le 23.06.18. Je forme donc recours dans les délais.
A la page 2, point 3, elle se réfère à l’article 263 al. 1 let. D CPP, qui
l’autoriserait de mettre sous séquestre «des valeurs patrimoniales appartenant
au prévenu». Or, ce n’est pas mon patrimoine, mais mon droit fondamental
selon l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948:
Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être
inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de
frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.
Un droit fondamental ne peut pas être «séquestré». Rien que pour cette raison,
cette décision de censure honteuse n’est pas applicable.
Il est parfaitement illicite de confisquer/censurer un portail Internet, en faussant
la DNS (violant la Constitution fédérale et la Loi sur les télécommunications).

 

http://www.worldcorruption.info/htm D E F
http://www.censure.info 4
Mme KOEHLI ne s’est même pas donné la peine de m’auditionner. Mon droit
d’être entendu est violé – une autre raison de mettre la décision à la poubelle.
«La censeure» n’a jamais vérifié, si ce qu’elle me reproche à l’égard de
l’avocat gruyérien, Michel TINGUELY, est vrai. L’article 173.2 du CP garantit
l’impunité à celui qui a dit la vérité. Elle concède elle-même qu’il n’est pas
établi que les griefs de TINGUELY soient justifiés (point 4 in initio).
Toujours sous le point 3, KOEHLI usurpe le pouvoir de juge. Il n’en est rien.
Elle n’est encore que procureure. Mais en exécutant les ordres illicites de ces
supérieurs Jean-Marie RUEDE et Eric COTTIER, elle s’assure son
avancement futur, car la magistrature vaudoise tire un avantage direct de la
censure de nos sites Internet, dénonçant sa corruption très répandue . Il y a
donc conflit d’intérêt, si les magistrats vaudois s’arrogent le droit de statuer sur
la censure qui leur profite.
La connivence du plaignant éternelle TINGUELY avec les juges/magistrats
vaudois n’est plus à prouver. Il est leur instrument. Voir:
http://www.worldcorruption.info/savioz.htm
http://www.worldcorruption.info/david_contre_goliath.htm
http://www.worldcorruption.info/index_htm_files/gu_2018-06-01_guignard-f.pdf
Les magistrats vaudois se sont en conséquence totalement discrédités. Ils se
ridiculisent, en voulant faire semblant d’être indépendants et neutres selon les
exigences de l’article 6 CEDH. Ils sont récusés.
L’ordonnance de censure illicite précédente du 05.10.16 du jeune «procureur»
Stéphane COLETTA, a été ignorée, sauf par Swisscom/bluewin et Citycable.
Les autres fournisseurs d’accès à Internet n’ont donné aucune suite, préférant
rester dans la légalité. Ils n’ont pas été chicanés par les Vaudois. Il y a donc
l’espoir que ce civisme se conserve. Merci d’avance aux opérateurs honnêtes.
En conclusion, les magistrats vaudois sont récusés en bloc, et la décision
attaquée est à annuler par des magistrats indépendants et neutres.
Gerhard ULRICH de Guntalingen
«Ils ne gagnent pas, parce qu’ils sont plus fort ou plus informés ou plus instruits.
Ils gagnent parce qu’ils trichent, détournent les lois, distordent les faits, bref se
comportent en vicieux. Ils gagnent car ils se servent du réseau maçonnique ou
autre pour étouffer les affaires qui les dérangent et ne vont pas dans leur sens.»
Une experte en la matière, Brigitte BONELLO

Publicités

2 réflexions sur “#Suisse Gerhard ULRICH: » Ma plainte du 27.01.18 contre la Confédération helvétique pour censure illicite de l’Internet ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s