#TogoLeaks #France Julie Essohanam Béguédou La femme de ménage du dictateur #Gnassingbé qui empoisonne les togolais avec son riz « chimique » téléphonez lui au +33 09 82 43 34 28 !

#TogoLeaks #France Julie Essohanam Béguédou La femme de ménage du dictateur #Gnassingbé qui empoisonne les togolais avec son riz « chimique » téléphonez lui au +33 09 82 43 34 28 !

 

 

Abalo Kadanga Beguedou

STEVEN TRANSPORT

Siège social – STEVEN TRANSPORT

4 ALLÉE DE BRAGANCE93320 LES PAVILLONS-SOUS-BOIS Voir le plan

 

Siret – STEVEN TRANSPORT

481 185 148 00014 

Forme juridique

Société à responsabilité limitée

Inscription

Immatriculée le 07/03/2005.

Cette intime de Faure Gnassingbé continue d’utiliser les forces de sécurité publique pour accomplir ses basses besognes. Elle s’est servie des protégés du Colonel Yark Damehame pour envoyer en prison deux jeunes togolais pour un prétendu vol de ses bijoux.

La très imbue de sa personne, Julie Béguédou, qui partage la couche de Faure Gnassingbé, fait enfermer arbitrairement pendant deux mois deux jeunes Allassani et Babaka de Doufelgou, à la prison civile de Lomé, pour vol présumé de ses bijoux | Photo : Africa Rendez-vous
La très imbue de sa personne, Julie Béguédou, qui partage la couche de Faure Gnassingbé, fait enfermer arbitrairement pendant deux mois deux jeunes Allassani et Babaka de Doufelgou, à la prison civile de Lomé, pour vol présumé de ses bijoux | Photo : Africa Rendez-vous

La femme d’affaires Julie Beguedou, patronne de l’entreprise Elysée Cotran, continue d’obtenir les bonnes grâces du régime. Ses affaires continuent de prospérer car ayant confisqué d’importants domaines de l’activité économique au Togo. Les ministres de la République et des partons de société étatiques ne font que défiler, parapheurs sous les bras, pour la signature de marchés gré-à-gré. Pour l’instant, elle échappe aux différents rapports sur l’attribution des marchés publics au Togo. C’est le lieu d’éveiller l’attention de l’ARMP et son Directeur Général Théophile Kossi René KAPOU sur la ruse de cette dernière.

Cette nouvelle affaire rocambolesque perpétrée par Julie Beguedou est effroyable. Il est inimaginable que des agents de la sécurité publique agissent encore de la sorte. Seul Dieu pourra faire l’inventaire exhaustif du nombre des concitoyens qui croupissent dans les prisons surpeuplées du Togo et/ou qui subissent les brimades de la multitude de personnages se réclamant proches et intimes de Faure Gnassingbé.

En effet, deux jeunes, Allassani et Babaka, tous originaires de Doufelgou, ont été placés par leur employeur, la société NET & CLAIRE, au domicile de Julie Beguedou pour les travaux d’entretien. NET & CLAIRE est une entreprise familiale appartenant à l’un des fils de Koffi Kadanga WALLA, Directeur de la CNSS.

Le malheur de ces jeunes a débuté en mi-août dernier lorsque dame Julie Beguedou déclara avoir perdu un lot de bijoux dont elle estimerait la valeur à plus de 800 millions de fcfa, depuis sa chambre à coucher. Son immeuble se situe juste en face de la Primature à la Cité OUA.

A l’annonce de cette perte, les deux employés ont été doigtés par la dame elle-même d’en être les auteurs. Aussitôt, elle fait appel au Directeur Général de la direction de la Police Judiciaire (DCPJ), qui débarque sur les lieux pour interpeller les deux présumés voleurs. Le même jour, c’est-à-dire le 17 août 2015Allassani et Babaka furent embarqués pour être gardés à la DCPJ. Ils vont y passer cinq (05) jours avant d’être transférés à la prison civile de Lomé.

Contre toute attente, le 14 octobre 2015, dame Julie Beguedou passe un coup de fil au directeur de la DCPJ pour instruire la libération pure et simple des deux jeunes hommes. Après plus de deux (02) mois passés gratuitement en prison ! Les familles et les proches sont constamment intimidés pour ne pas porter l’affaire devant les organisations de défense des droits de l’Homme, les avocats et la presse. Combien de Togolais sont encore dans ce cas dans nos prisons ?

C’est après cette libération que surgit un certain N’Gbowouna Rigobert, député de la circonscription électorale de Doufelgou. Il s’était autoproclamé médiateur, d’ailleurs il ferait partie des gens qui conseillaient de résoudre le problème à l’amiable. Mais sa médiation n’a rien apporté. Au contraire, il a contribué à enterrer Allassani et Babaka. Car dame Julie Beguedou n’a jamais accordé une petite attention, ni à sa personnalité, ni à son âge. L’honorable député de la République s’était plusieurs fois séché à la devanture de cette dame, sans que celle-ci ne le reçoive. On raconte même qu’une fois, il avait tenté de courir derrière la voiture de la dame comme le font les petits Boockman.

Aujourd’hui, l’espoir de ces jeunes s’est envolé comme un château de cartes. Ils ont passé tout ces deux mois dans l’anonymat, car même leur employeur NET & CLAIRE n’avait rien fait pour les sauver de leur geôlier. Ce sont les pauvres parents et quelques amis qui ont agi pour leur apporter quelques soutiens. Pire, après leur sortie, leur employeur les prend pour de vulgaires voleurs et leur maigre solde a été suspendue. En dehors du traumatisme psychologique, et à défaut des soins hospitaliers post-prison, ils sont devenus des maladifs et des cas sociaux.

Alors nous nous sommes intéressés aux raisons de cette libération que les victimes et leurs familles ignorent encore. Les relations de la Directrice d’Elysée Cotrane, Julie Beguedou, avec les forces de sécurité ont été toujours au beau fixe et les arrestations arbitraires de ses proches ou employés se font selon ses humeurs ou des révélations des pasteurs. Elle aurait même baillé l’un de ses immeubles à une brigade de la Police nationale à Lomé.

D’après nos investigations, dame Julie Beguedou aurait retrouvé son voleur et même ses biens ; mais comme elle est tellement imbue de sa personne, elle laisse le doute dans la tête des gens comme elle en a l’habitude.

Maintenant que le vrai coupable est connu, que deviennent les victimes, ces pauvres agents de NET & CLAIRE qui ont été kidnappés et jetés en prison pendant plus de deux (02) bons mois ?

Les organisations de défense des droits de l’Homme se doivent de se saisir de ce dossier pour accompagner ces jeunes est que le Bon Dieu n’a pas dotés de la puissance et de la richesse pour lutter contre l’oligarchie machiavélique au Togo

Source : [12/11/2015] B. DoulignaLiberté

 

Publicités

Une réflexion sur “#TogoLeaks #France Julie Essohanam Béguédou La femme de ménage du dictateur #Gnassingbé qui empoisonne les togolais avec son riz « chimique » téléphonez lui au +33 09 82 43 34 28 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s