MAFIA CORSE: DU CAMBODGE A LA FRANCE: Extrait du livre « 15 ANS DE MAFIA » « ils avaient l’intention de te faire tuer le 26 de ce mois… »

 

https://15ansdemafia.wordpress.com

frank.cecrops@gmail.com

Extrait du livre « 15 ANS DE MAFIA »

« Dans la précipitation des derniers jours, le colonel Agostini n’a pas été prévenu de notre intention de rentrer. Personne ne sait que la « mission » a pris fin de notre propre chef. Dans l’avion, l’hôtesse thaïlandaise tend un plateau repas, un couple de touristes français à côté de moi demande si les vacances en Thaïlande se sont bien passées. Je leur réponds « j’étais au Cambodge mais il y faisait un peu trop chaud à mon goût…« . C’était la même remarque qu’avait le restaurateur corse qui avait fuit Djibouti en 1995…Peu après, l’avion foule le tarmac de l’aéroport, la France est bien là. Le temps de récupérer les bagages, Géraldine doit déjà se trouver au niveau des guichets de la gare TGV. Avant d’y arriver, je la vois courir vers moi pour me sauter dessus et m’embrasser. C’est un vrai bonheur de la retrouver… Elle a déjà pris son billet de train pour Roanne et celui pour Poitiers est pris au guichet de vente…Avant que les portes ne se ferment, elle dit « ils avaient l’intention de te faire tuer le 26, c’est pour cela qu’ils étaient tous partis au Vietnam, pour qu’ils ne soient pas soupçonnés de ton assassinat. Mais je t’expliquerai plus tard …»

 

tete-de-mort2[1]

 

Commentaires

Le départ du Cambodge ne s’est pas effectué aussi facilement que prévu. A l’aéroport Géraldine a bien cru qu’elle allait se faire interpeller par une bonne dizaine de policiers pouvant être à la solde de la mafia. Mais elle a finalement pris l’avion avec les enregistrements vidéo de l’enfant s’étant fait violer toute une nuit par un occidental et surtout la cassette de meurtres d’enfant. C’était un coup de poker car elle pouvait se faire arrêter pour détenir ces pièces à livrer à la justice française. Franck pensait ne jamais partir de ce pays où la mafia tire les ficelles de la police locale. Son seul espoir était que Géraldine fasse tout ce qui était en son pouvoir pour le faire sortir de prison et lui éviter de se faire tuer.

 

LOGO2

 

Mais il passe les différents contrôles, et se retrouve dans la salle d’attente. L’avion se positionne, il monte dedans, s’installe et très vite, il se retrouve en escale à Bangkok. Il n’en revient pas. Et puis, c’est le dernier décollage pour Paris. Dans cette ambiance, c’est le soulagement avec une grande fatigue qui prend possession de lui. Les douze heures de vol sont vite passés. La France se dessine, l’aéroport Charles de Gaulle, l’avion roule sur la piste, s’arrête. C’est gagné !

 

p6220453[1]

 

Les contrôles de la douane passés et sa valise récupérée, Franck se met à la recherche de Géraldine. Sachant qu’elle doit prendre le TGV pour rentrer en Auvergne, il se dirige vers la gare SNCF de l’aéroport. Tout est différend du Cambodge, une foule dense, des personnes venant des quatre coins du monde, des couloirs interminables … Il est, non seulement impatient de savoir si Géraldine est bien arrivée, mais se prépare déjà à faire son compte-rendu au colonel des services de renseignement.

 

thPH1JFIH4

 

Enfin, il la voit qui le cherche aussi du regard. C’est un grand moment de retrouvailles après ceux de l’angoisse de Phnom Penh. Elle raconte son voyage, son escale à Saïgon, il lui retrace ses inquiétudes à Bangkok.

Elle sort fièrement les cassettes de son sac et s’exclame « nous allons leur faire payer tout ce qu’ils ont fait subir aux enfants ! ». Mais tout va très vite, l’heure tourne et il lui faut prendre son train. Elle saute dans son TGV, et au moment où les portes se ferment automatiquement, elle lance à Franck « ils avaient l’intention de te faire tuer le 26 de ce mois, c’est pour cela qu’ils étaient tous partis au Vietnam, pour qu’ils ne soient pas soupçonnés de ton assassinat. Mais je t’expliquerai plus tard …» .

shutterstock_109922324

Franck est surpris qu’elle puisse savoir qu’il avait l’objet d’un projet d’assassinat. Et pourquoi son meilleur atout dans la dénonciation future des crimes, dont ils ont été tous les deux témoins, lui dit cela que maintenant ? Le train quitte la gare en même temps que Franck est abasourdi par ce qu’il vient d’apprendre. La femme de gendarme avait ces derniers temps des rapports plus que particuliers avec les mafieux, jouant par moment leur jeu et dans d’autres contre eux. Elle avait semblé s’imposer naturellement à eux, devenant comme il fallait donner l’illusion, un élément à part entière de la mafia. A chaque fois, elle s’était impliquée plus qu’il ne fallait. Cela avait été le cas dans la préparation des enfants avant de les livrer aux pédophiles. Sa sympathie avec l’ancien policier français avait quelque peu agacé Franck. Il est vrai qu’elle était un peu trop provocante, allant même jusqu’à dire à Franck qu’elle n’hésiterait pas à utiliser ses charmes pour faire parler les uns et les autres. Elle s’était prise au jeu, peut-être un peu trop.

Colorful question marks on chalkboard background. Close up.

C’est au tour de Franck de prendre son train en direction de Poitiers. Avant que le train ne parte, il prend le temps de téléphoner au colonel des services. « Je suis en France mon colonel, je peux venir vous voir dès demain si vous voulez » lui dit-il. De l’autre côté de Paris, l’officier est étonné de la savoir rentré. Franck n’avait effectivement pas prévenu de son retour. Tout c’était passé dans l’urgence, le plus discrètement possible. Les anciens khmers rouges étaient si suspicieux qu’il avait fallu brouiller les cartes jusqu’à faire croire d’aller dans un lieu de Phnom Penh alors que c’était faux. Même le « fourbe » n’avait pas été mis au courant.

 

Acidenitrix

 

Franck avait réussi à voir, entendre, prendre connaissance de crimes, de trafics. Il tient à dresser un rapide compte-rendu par téléphone. Le Colonel est dans son bureau de la place Saint-Thomas d’Aquin, dans le septième arrondissement de Paris.

 

ESPION

En écoutant relater les points forts du séjour, le Colonel Agostini s’inquiète une nouvelle fois de savoir d’où l’appel téléphonique est donné « Ah bon, vous êtes en France ? Comment avez-vous fait pour revenir ?… ». Il n’avait pas l’air de comprendre. Les questions n’arrêtent plus jusqu’au moment où est rapidement relaté la visite chez l’attaché de défense auprès de l’ambassade de France. A partir de ce moment là, la conversation s’arrête nette. Ce qui semble le plus le déstabiliser est de savoir Franck à Paris. Pourquoi ? Pour l’instant, cela n’effleure même son enthousiasme. Trois heures après, il est chez lui, et retrouve sa famille. Deux personnes savent mais ne peuvent pas se livrer à leurs proches. Une est à Clermont-Ferrand, l’autre à Poitiers. Les jours passent, sans recevoir de consignes des services de renseignement. Jusqu’au jour où …

621ee1cee67b7f5dc5016ca5762406c5_XL

Et n’oublions pas, le maître à penser…

CIueAKyUwAAtt9_

 

 

 

cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpgInformations complémentaires Version papier : 32,00 € ISBN : 9782342152272 Version eBook : 16,99 € ISBN : 9782342152289 444 pages – Récit – Edition brochéeComment commander cet ouvrage ?Ce livre est disponible à la vente au format papier et au format numérique (eBook). Pour vous le procurer, connectez-vous sur le site Internet de la Société des Écrivains (www.societedesecrivains.com) ou commandez-le en librairies.https://15ansdemafia.files.wordpress.com/2017/08/cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg?w=1000  » data-medium-file= »https://15ansdemafia.files.wordpress.com/2017/08/cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg?w=1000?w=200″ data-large-file= »https://15ansdemafia.files.wordpress.com/2017/08/cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg?w=1000?w=200″ class= » size-full wp-image-81 aligncenter » src= »https://15ansdemafia.files.wordpress.com/2017/08/cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg?w=1000″ alt= »cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg » srcset= »https://15ansdemafia.files.wordpress.com/2017/08/cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg 200w, https://15ansdemafia.files.wordpress.com/2017/08/cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg?w=150 150w » sizes= »(max-width: 200px) 100vw, 200px » style= »box-sizing: border-box; max-width: 100%; height: auto; display: block; margin: 0.75em auto; »>Relations presse Clémence Bourdon – Responsable communication e-mail : clemence@societedesecrivains.com – Tél. : 01 84 74 10 03 Ouvrage numérique disponible en service de presse sur simple demande par e-mail avec vos coordonnées complètes.Pour aider à décrypter ce livre, l’auteur a parsemé en filigrane des indices afin d’amener à comprendre des crimes que la justice n’arrive pas à élucider ou qui n’ont jamais été portés à sa connaissance. Plusieurs meurtriers pourraient y ainsi être cités mais ils ne sont pas désignés comme tels. Ce livre ne s’appuie que sur des faits réels. Il reprend en partie ceux révélés par le livre « la mafia française, ses méthodes, ses réseaux ». Aucun fait ou désignation de personne n’avait été contesté.Pour préserver la vie privée, les noms de certains protagonistes sont camouflés. D’autres sont clairement reconnaissables pour susciter une réflexion salutaire et interpeller la justice. Quelques faits et dates sont tronqués afin de protéger l’identité de témoins ou de victimes.

Les premiers lecteurs à réagir ont été  les mafieux

hqdefault

cropped-97823421522721.jpg

 

Publicités

Une réflexion sur “MAFIA CORSE: DU CAMBODGE A LA FRANCE: Extrait du livre « 15 ANS DE MAFIA » « ils avaient l’intention de te faire tuer le 26 de ce mois… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s