#Afrique #Centrafrique #Géopolitique La Chine rentre dans le prochain conflit via la Russie à Bangui car la France et sa stratégie du statu quo a déjà perdu! #Françafrique et ses dictateurs NEXT #TOGO

#Afrique #Centrafrique #Géopolitique La Chine rentre dans le prochain conflit via la Russie à Bangui car la France et sa stratégie du statu quo a déjà perdu! #Françafrique et ses dictateurs NEXT #TOGO

 

Faustin Archange Touadéra
ne compte pas s’arrêter en si bon chemin après le vote par le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) fin 2017, à la demande de la Russie, de lever partiellement l’embargo sur les armes (LC n°776). Le président centrafricain, qui entend mettre Pékin dans la boucle, fait désormais de la levée totale de cette interdiction une priorité pour la sécurité du pays.

Course au soutien militaire
La Chine a tout intérêt à soutenir cette ligne afin de mieux contrôler les sites qu’elle exploite, à l’instar du pétrole dans la Vakaga. Bien que peu rentables du fait de l’enclavement de cette zone de l’extrême Nord aux mains du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), principal groupe armé issu de l’ex-rébellion Séléka, ces activités permettent à Pékin d’asseoir sa présence dans le pays.

Alors qu’ils opèrent déjà dans le secteur aurifère à l’extrême Ouest et au Nord, les Chinois convoitent les terres riches en monazite et en coltan, deux minerais hautement convoités par les industries de haute technologie. Or, Faustin Archange Touadéra lie ces perspectives d’exploration à la stabilité de la Centrafrique, que seul un réarmement des Forces armées centrafricaines (Faca) peut, selon lui, favoriser. Pékin est disposé à faire à son tour pression en ce sens sur l’ONU.

Guerre d’influence
La Chine rejoint ainsi la Russie dans une alliance stratégique de circonstance pour pousser la Centrafrique à se réarmer. De son côté, la France n’attend qu’une chose : l’embourbement de Moscou dans le marigot local.

Paris, qui se trouve être la bête noire de Valeri Zakarov, le nouveau conseiller politique russe du chef de l’Etat centrafricain, s’alarme toutefois cet activisme dans un pays symbole de sa présence militaire en Afrique. Une inquiétude rappelée par le député Thomas Gassilloud (La République en marche) lors d’un récent entretien avec Faustin Archange Touadéra à Bangui. Deux Mirage français venus du Tchad ont par ailleurs volé à très basse altitude, le 13 mai, à Kaga-Bandoro (Nord), où se tenait une réunion de l’ex-Séléka, non loin de forces russes.

Selon nos sources, Paris, qui préfère pousser les bataillons africains, s’oppose également à la participation des Russes à la Minusca. La force multilatérale recherche actuellement 900 hommes pour pallier la défection des Brésiliens, qui devaient appuyer cette mission.

Afrique Intelligence

Grâce à l’appui de la Chine, elle vient de recevoir un équipement radar qui lui permet de suivre les mouvements des navires et des petites embarcations et d’identifier tout mouvement suspect.

MAR

Le chef d’état major des FAT et l’ambassadeur chinois

Résultat de recherche d'images pour "Igor Evdokimov mardi à Lomé"

Igor Evdokimov mardi à Lomé

Publicités

Une réflexion sur “#Afrique #Centrafrique #Géopolitique La Chine rentre dans le prochain conflit via la Russie à Bangui car la France et sa stratégie du statu quo a déjà perdu! #Françafrique et ses dictateurs NEXT #TOGO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s