EXCLUSIF #Cameroun #Togo Armée #Police Une promotion entière de policiers et militaires malades du VIH SIDA ! #Homosexualité #Tabou #Hépatites #Santé #Virus #CocktailErnestPourToutLeMonde

EXCLUSIF #Cameroun #Togo Armée #Police Une promotion entière de policiers et militaires malades du VIH SIDA ! #Homosexualité #Tabou #Hépatites #Santé #Virus #CocktailErnestPourToutLeMonde

Résultat de recherche d'images pour "togo armée sida hiv"

A 50 ans, Tatola Naringar fait partie des 5,3 pour cent de militaires tchadiens qui vivent avec le VIH, selon des données officielles de 2003. L’annonce de sa séropositivité en 2002 l’a amené à s’engager ouvertement à lutter contre la propagation du virus parmi les hommes et femmes en uniforme. Témoignage.

« Je suis entré dans l’armée en 1980. En 2002, ma femme a commencé à tomber malade. Elle a été hospitalisée à l’hôpital militaire d’instruction [HMI], et c’est là que les médecins m’ont annoncé qu’elle était séropositive et qu’il vaudrait mieux que je fasse un test aussi. Je l’ai fait, il était positif.

« C’était une grande surprise pour moi, mais je ne me suis pas découragé. Les militaires se déplacent beaucoup dans les régions, surtout dans des zones de combat et vers des pays [voisins] très touchés par l’épidémie comme la République centrafricaine [un des pays les plus infectés d’Afrique centrale] ou la République démocratique du Congo. Vous savez comment sont les hommes, j’ai peut-être trouvé le VIH quelque part en déplacement.

« Au début, ma femme ne savait pas [son statut sérologique], les médecins ne lui avaient pas dit. Je n’ai pas voulu lui annoncer brusquement. Je l’ai préparée pendant deux ou trois mois avant de lui dire qu’elle avait la maladie et moi aussi, elle s’en doutait donc elle a accepté.

« Nous sommes allés tous les deux chez le médecin et nous avons été mis tout de suite sous ARV [antirétroviraux]. A l’époque, il n’y avait pas la gratuité [instaurée par le gouvernement en 2007], les ARV coûtaient 5 000 francs CFA [10 dollars] par mois, donc je les payais pour nous deux.

Un noyau anti-sida dans l’armée

« [Depuis 2004], il y a un noyau anti-sida dans l’armée [au HMI]. C’est là que je viens faire les examens et prendre les médicaments. Quand je pars en opération, je prends des réserves de médicaments. Même si c’est pour une mission à durée indéterminée, on me donne les médicaments sans problème.

« Dans l’armée, mes chefs savent que je suis infecté, les hommes [de troupe] aussi, je ne le cache pas. Parfois le travail est dur, mais je n’ai pas été couché un seul jour depuis que je suis malade.

« Beaucoup de militaires ne veulent pas dire qu’ils sont infectés, surtout parmi les gradés. Ils ne se montrent pas. Le sida est toujours un secret dans l’armée, mais il faut qu’on se découvre, j’appelle souvent les autres [militaires séropositifs] à sortir. Les femmes [militaires séropositives] sont plus ouvertes, elles se déclarent plus facilement.

« J’ai été formé comme pair éducateur, et nous avons créé [fin 2008] une association de militaires infectés, je suis secrétaire général et c’est une femme qui est présidente. Pour l’instant, nous ne sommes pas beaucoup parce que les gens viennent s’inscrire puis ils disparaissent, ils ne voient pas l’intérêt de rester ou de parler [du VIH].

« Il faut sortir pour aller sensibiliser les militaires sur le VIH, aussi pour éviter les rapports sexuels forcés. Il faut qu’on puisse aller parler aux militaires jusque dans les provinces ».

 

Il y a quelques temps,nous avons dénoncé dans cette même tribune l’ensemble des trafics ayant cours à la police camerounaise et entretenus par des proches de Martin Mbarga Nguelé,le tout puissant Délégué général de la sureté nationale.Dans la même vanne,nous avons révélé que les gros montants avaient circulé dans le dernier concours de la police avec des sommes oscillant entre 1.000.000Fcfa pour les gardiens de la paix,1.500.000Fcfa pour les inspecteurs de police ,2.500.000fcfa pour les officiers de police et 3.500.000fcfa pour les commissaires de police.

Ces sommes ont été toutes versées aux proches de Mbarga Nguele et ce dernier en a reçu près de la moitié.Le reste ayant été partagé entre les différents démarcheurs et proches de Mbarga Nguelé.

Seulement, il s’avère de source crédible à l’intérieur de la police que plus de la moitié des candidats admis dont Élèves policiers sont atteints soit de VIH SIDA,soit d’hépatite A et B ou sont enceintes.Les résultats des examens très confidentiels que le CCT a reçu en exclusivité sont formels. PLUS DE LA MOITIÉ D’ELEVES POLICIERS SONT MALADES.!!!

Voilà donc où nous en sommes arrivés. Après avoir détruit le pays par l’agression des caisses publiques,on en est arrivés au point de nous imposer des policiers malades qui soient mourront en service ou avant d’avoir terminé la formation.Beaucoup viendront contaminer de nombreux camerounais jusqu’à ce que le taux de VIH dans notre pays devienne l’un des plus élèves au monde.

En réalité, le cas de la police n’est que l’arbre qui cache la forêt. Dans l’armée ,la gendarmerie et autres douanes ,c’est pire!! On masque des cas de maladie pour peu qu’on présente des liasses d’argent.Ce problème est grave…il a été encourage par les principaux responsables à la tête de ces corps.Ils en sont d’ailleurs en partie responsables.Qui ignore que certains de ces responsables organisent de temps en temps des parties de partouzes avec de jeunes policières et jeunes gendarmes dans des soirées orgiaques?! Ce sont généralement ces jeunes gendarmes et policières que vous retrouvez dans les cabinets des ministres et autres secrétariats des DG,…certaines en sont sans grand niveau à diriger des brigades et des commissariats sans qu’on ne sache véritablement comment cela est arrivé..

Voilà donc une nouvelle promotion de malades d’hepatites et de vih qui s’en vont en formation et qui viendront bientot s’assurer de notre securité en perpetuant le systeme qui les a fabriqué.

PAUVRES DE NOUS!!

ANYWAY , LE COMBAT CONTINUE

ET FAIT QUOI, FAIT QUOI , NOUS VAINCRONS

LE diable a la montre, MAIS DIEU A LE TEMPS

Patrice Nouma

10245503_282676781893566_3137714844400520247_n

 

Publicités

Une réflexion sur “EXCLUSIF #Cameroun #Togo Armée #Police Une promotion entière de policiers et militaires malades du VIH SIDA ! #Homosexualité #Tabou #Hépatites #Santé #Virus #CocktailErnestPourToutLeMonde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s