TOGOLEAKS #Finance Scandale #BRVM #TOGO paie des millions USD pour levées obligations boursières et pour que sa note ne baisse pas ! Standard and Poor’s, Moody’s, FITCH ! #Wall Street #Bankruptcy #Deutsche Bank ECOBANK Qatar

TOGOLEAKS #Finance Scandale #BRVM #TOGO paie des millions USD pour levées obligations boursières et pour que sa note ne baisse pas ! Standard and Poor’s, Moody’s, FITCH ! #Wall Street #Bankruptcy #Deutsche Bank ECOBANK Qatar

Le Togo emprunteur compulsif sur les marchés internationaux et régionaux comme avec la BRVM dernièrement avec plus de 60 milliards pour tenter de palier l’évasion de fonds du territoire à plus de 94% !

Le Maître d’Oeuvre est DSK Dominique Strauss Kahn qui a fait contourner le FMI avec le soutien des Emirats actionnaires majoritaires au Togo dans leur banque panafricaine ECOBANK dont le siège est à Lomé.

Lors d’une cérémonie présidée dans la capitale togolaise, Lomé, ce vendredi 18 mai, par le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya, la Bourse régionale des valeurs immobilières (BRVM) a procédé à la première cotation de l’emprunt obligataire «TPTG 6.90% 2018-2023». «Cette performance fait du Togo le quatrième émetteur souverain de notre Union après la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Burkina Faso. C’est l’occasion pour la BRVM de remercier l’Etat togolais pour sa présence sur le marché et d’inviter les acteurs économiques du Togo à profiter davantage des opportunités qu’offre notre marché à des conditions très compétitives», a commenté le directeur de la BRVM, Edoh Kossi Amenounve qui félicitait le Togo pour son émission obligataire «TPTG 6.90% 2018-2023».

Le patron de la BRVM qui s’est aussi félicité de la tenue d’une telle cérémonie à Lomé, a ajouté que cette délocalisation «nous permet de nous rapprocher des populations togolaises qui s’intéressent de plus en plus à la bourse et qui sont désireuses de saisir les opportunités qu’elle offre pour le développement de leurs activités». Selon lui, cette cérémonie au Togo constitue la cinquième du genre depuis le début de l’année 2018, après avoir eu lieu au Burkina Faso, au Sénégal et deux fois en Côte d’Ivoire.

61,879 milliards de francs CFA mobilisés

Dans le détail, le «TPTG 6.90% 2018-2023» est un emprunt obligataire levé entre le 20 décembre 2017 et le 20 janvier 2018 avec la coordination de Sogebourse pour un montant de 61,879 milliards de FCFA. Alors qu’un montant indicatif de 60 milliards de francs CFA était visé à l’origine, cette enveloppe mobilisée constitue un franc succès pour le Togo. «Un résultat bien au-delà de l’objectif de souscription», a estimé Magloire N’guessan, le directeur général de la Société générale d’intermédiation (SGI) basée à Abidjan, remerciant les autorités togolaises pour la confiance placée en Sogebourse. Selon lui, la plupart des souscriptions enregistrées pour l’opération venaient du Togo à 48% et de la Côte d’Ivoire à 40%.

 

 

En règle générale, si ce ne sont pas les investisseurs qui payent les agences de notations, vous avez bien compris que c’est à l’émetteur de l’obligation de payer.  L’émetteur a le « choix » de faire appel ou non à une agence de notation ; le mot choix étant entre guillemet car si un émetteur ne fait pas appel au minimum à une agence de notation, alors les investisseurs auront peur d’acheter l’obligation et demanderont un taux plus élevé. Vouloir emprunter sur le marché obligataire sans avoir été noté au préalable reviens à aller à votre banque pour demander un prêt sans fournir vos fiches de salaires et garanties. A part le gentil bonhomme vert de Cetelem qui acceptera de vous prêter à un taux de 20% annuel, cela risque d’être compliqué.

 

Mais combien cela coûte d’être noté par les agences de notations? Supposons que vous ayez envie d’emprunter 500 millions sur le marché obligataire ; pour que votre émission obligataire soit notée par une agence de notation il vous faudra payer environ 250.000 dollars par agence (environ 0,05% du montant de l’émission, avec un minimum autour de 80.000 dollars en cas d’émission inférieure à 160 millions). Etant donné le montant élevé de cette émission obligataire, les investisseurs vont exiger que vous soyez noté par les trois grandes agences de notations. Total de l’opération, 750.000 dollars. Sympa ce petit business model où la quasi-intégralité des émetteurs doivent vous reverser 0,05% du montant qu’il souhaite emprunter.

 

Ce n’est pas pour rien non plus que Moody’s réalise un chiffre d’affaire annuel de 2 milliards d’euros avec seulement 4500 employés ! Ce n’est pas pour rien que « le grands méchant » Moody’s est contrôlé par le « gentil investisseur de long terme » Warren Buffet, qui en est l’actionnaire majoritaire avec 12,5% du capital. Moody’s qui d’ailleurs s’occupe de la notation Berkshire Hathaway, le conglomérat économique dirigé par Warren Buffet…

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Publicités

Une réflexion sur “TOGOLEAKS #Finance Scandale #BRVM #TOGO paie des millions USD pour levées obligations boursières et pour que sa note ne baisse pas ! Standard and Poor’s, Moody’s, FITCH ! #Wall Street #Bankruptcy #Deutsche Bank ECOBANK Qatar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s