#Bolloré en #Afrique, une nébuleuse de holdings comme Eric Duval ! Scandale avec la dictature togolaise ! #Port #Mall #MafiaCorse #Perez #Squarcini #Maizoue

 

Bolloré en Afrique, une nébuleuse de holdings

Par Renaud Lecadre
Vincent Bolloré, le 26 juin 2017 à Paris. Photo Zakaria Abdelkafi. AFP

En déléguant certaines tâches à son compère Belge Hubert Fabri, notamment concernant l’huile de palme, Vincent Bolloré garde la main sur son empire.

Lui c’est lui, moi c’est moi. Moi, c’est Vincent Bolloré, himself. Lui, c’est Hubert Fabri, son partenaire belge en affaires. Sombre équilibre des pouvoirs entre les deux hommes à propos de leurs plantations africaines et asiatiques, sur fond(s) d’entrelacs de holdings plus ou moins exotiques. Très impliqué en matière portuaire en Afrique, Vincent délègue bien volontiers à Hubert dès qu’il est question d’huile de palme, des conditions de travail de leurs ouvriers agricoles. Formellement, Bolloré se présente comme le modeste actionnaire (à hauteur de 39 %) de leur holding commun, Socfin, qui néanmoins lui rapporte gros. Confiant volontiers à Fabri la gestion opérationnelle des plantations et les éventuels soucis judiciaires qui vont avec. Sauf que Bolloré n’a guère la réputation de se comporter en sleeping partner, loin de là. Pour éviter toute éventuelle plainte en diffamation (le bonhomme ayant la gâchette facile), on ne parlera donc pas d’une «filiale» du groupe Bolloré, mais plus modestement d’une «participation», mentionnée dans tous ses rapports annuels – en annexe, dans des organigrammes complexes à s’arracher les cheveux.

A lire aussi Bolloré, un patron toujours d’attaques

Surjouer. Des rapports entre Bolloré et Fabri, c’est encore l’OCDE qui en parle le mieux. Dès 2010, son Point de contact national (PCN, une sous-structure chargée de régler à l’amiable les litiges internationaux) avait invité le groupe Bolloré à dialoguer avec l’ONG Sherpa, en pointe sur la Françafrique. En 2012, le premier, adorant surjouer les bons élèves, «accepte les bons offices» du PCN français. Il promet alors de mettre ses plantations africaines aux plus hauts standards sociaux ou environnementaux. Mais très vite, il se défausse sur son partenaire d’outre-Quiévrain, lequel, désormais résident suisse, enverra paître le PCN belge. «Il est tout simplement inconcevable d’envisager une quelconque discussion», rétorque en 2015 Hubert Fabri. Fermez le banc, nonobstant le jésuitisme transfrontalier. Il en résulte toutefois quelques enseignements : l’OCDE aura invité au passage le groupe Bolloré à «exercer son influence» sur la nébuleuse Fabri, à «rester vigilant sur ses relations d’affaires». L’homme d’affaires français en restera quitte sur cette simple leçon de morale.

Dynastie. Reste une épine : elle se nomme Micheline de Rivaud de la Raffinière, 89 ans, bon pied bon œil. Fille de l’un des fondateurs du groupe Rivaud, cette nébuleuse offshore ayant prospéré aux temps bénis des colonies, elle réclame toujours son dû. Pour avoir épousé un musicien de jazz, elle s’est vue rapidement évincée de la dynastie (les gendres, puis les gendres de gendres, prenant la relève exclusivement masculine). A priori, Bolloré n’y est pour rien. Prenant le contrôle du groupe Rivaud en 1996, il est censé avoir mis fin à ces mauvaises manières ancestrales. Il s’est finalement contenté de trier le bon grain de l’ivraie, trépanant certaines coquilles offshore, conservant les autres pour des raisons qui lui appartiennent, prospérant toujours sur les plantations post-coloniales en Afrique… L’intervention inopinée de Micheline de Rivaud de la Raffinière aurait pu contribuer à redessiner les frontières de l’empire, entre Luxembourg, Lichtenstein et Vanuatu, et donc la ligne de partage entre Bolloré et Fabri. Mais saisie par une plainte pénale de l’héritière, la justice française a renoncé, en mai 2017, à se plonger dans l’archéologie offshore. Pour autant, l’héritière, qui a pour conseil Eva Joly, ne renonce pas. En mai 2016, elle écrivait toutefois à Bolloré cet appel au secours : «Je pourrais être votre mère, auriez-vous pu accepter une telle histoire pour elle ? A mon humble avis, non.» Faute de réponse, le ton changera deux semaines plus tard : «N’y voyez aucune colère ou animosité envers vous, mais ne me prenez pas pour une conne !»

Renaud Lecadre

yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy
Publicités

Une réflexion sur “#Bolloré en #Afrique, une nébuleuse de holdings comme Eric Duval ! Scandale avec la dictature togolaise ! #Port #Mall #MafiaCorse #Perez #Squarcini #Maizoue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :