#Togo #AshRévolution Résistance Togolaise Antoine Randolph: » NON AU NOIRCISSEMENT DES CADAVRES !!! » #CapitalismeDuDésastre

NON AU NOIRCISSEMENT DES CADAVRES !!!

                                                         Par Ati Antoine Randolph

Chers compatriotes,

J’emprunte ce  concept de «  noircissement des cadavres  « aux  Américains  qui avaient  développé le concept de «  jaunissement des cadavres » pendant la guerre du Vietnam lorsqu’à un moment donné ils subissaient de lourdes pertes de vies humaines infligées par le vietcong . Alors ils décidèrent d’opposer directement les vietnamiens du sud à ceux du nord pour réduire complètement  leurs  propres pertes.  J’emploie donc  ce concept pour désigner la tuerie des noirs entre eux ou la mort d’un grand nombre de noirs due à un fléau provoqué.

Ce concept de »noircissement des cadavres », pris au sens large, englobe tous les dégâts et fléaux meurtriers directs et indirects que provoquent dans la population noire , d’une part, la mondialisation et l’ultra-libéralisme  en Afrique et, d’autre part, le maintien des dictatures collaborationnistes africaines dans leurs politiques  de déconstruction et de pillage. C’est une redoutable  arme  du contrôle de la démographie africaine pouvant aller jusqu’à l’extermination de la race noire ! En 2015, un démographe  français n’a-t-il  pas déclaré  lors de la 48ème Session de la commission de la population et du développement  que la démographie africaine était un danger pour l’Europe et que les occidentaux devraient prendre des mesures si les dirigeants africains eux-mêmes ne faisaient rien pour la réduire ?

Pris au sens étroit, ce concept vise, en Afrique noire, un conflit meurtrier entre deux portions d’un même peuple  ou  deux peuples voisins.  Je traiterai uniquement ici de cet aspect  dans  la sphère qui nous concerne. Il s’agit, bien sûr, du Togo et de sa sous-région composée des pays limitrophes : Ghana, Bénin et Burkina Faso. Dans ces pays vivent les mêmes peuples de part  et d’autre des frontières artificielles héritées de la colonisation.  Réfléchissons donc un peu !

Depuis le 19 août de l’année dernière, le peuple est fermement debout et lutte contre la plus vieille dictature du continent, une dictature néocoloniale, militaro-civile, démoniaque et mafieuse régentée par le clan Gnassingbé et les familles alliées dont l’ethnocentrisme et le fascisme ont empoisonné la vie sociale, culturelle, économique et politique. La domination abjecte de cette infime minorité ethnocentrique a provoqué des désastres  engendrant ainsi la dégringolade de la moralité et l’aliénation  culturelle de notre peuple. Dans une société ou le vice est adulé à la place de la vertu, cette société ne connaît que des calamités. Ce qui est encore grave, c’est que ça vient d’en haut ! C’est la tête qui est pourrie et qui déteint jusqu’au bas de la société !

En effet,  comment admettre encore à la tête de l’Etat une personne totalement  immorale, dont les mœurs sont dépravées, une personne qui a des enfants avec l’une de ses belles sœurs, qui a encore des relations incestueuses avec l’une de ses sœurs , qui est pédophile, qui vole et pille les richesses de notre pays et qui vend notre patrie aux étrangers ? Comment admettre encore à la tête de notre pays cette personne qui est en même temps chef suprême des forces armées et ministre de la défense, dont l’armée, sous son  commandement, tue impunément  des civils pacifiques y compris des enfants âgés de 7 à 14 ans et brutalisent un nourrisson de 3 mois ? Le peuple dit non à la cohabitation et exige le départ immédiat de Faure Gnassingbé !

C’est cette mission que le peuple a confiée à la coalition et rien d’autre ! Le pays étranger ou l’institution internationale qui voudraient nous l’imposer encore devraient l’emmener chez lui ou chez elle pour en faire son président ou son directeur général ! Il n’est plus côté à l’argus, il est gratuit !

Donc face à la détermination de notre peuple, cette minorité pilleuse, sentant  le pouvoir lui  échapper chaque jour davantage, est prête à tout faire pour le conserver et n’hésitera pas  à créer le chaos avant de sombrer. Ses cerveaux pensants, ses barons et ses conseillers y veillent !

L’un de ces cerveaux pensants est Ingrid Ataféiman  Awadé dont on entend plus parler depuis quelques mois. Partie de rien, elle est aujourd’hui milliardaire après avoir puisé dans les caisses de l’Etat. Elle possède de nombreuses sociétés dont  Zénith Communication et elle dispose de plusieurs groupes de miliciens très nuisibles. Dans son laboratoire occulte et dans le silence, elle élabore, telle une veuve noire qui tisse sa toile, des plans machiavéliques visant à retenir captif le peuple contestataire.

Un autre cerveau pensant est Reckya Madougou,  milliardaire, aussi dangereuse qu’Ingrid  Awadé. Bien que ces deux femmes soient des rivales, elles sont complémentaires l’une de l’autre dans la stratégie de la conservation  du pouvoir par tous les moyens.  Reckya Madougou est Béninoise et elle est la toute «  puissante « conseillère à la présidence  notamment pour les questions  d’inclusion financière et sociale ; mais elle est officieusement chargée  de la communication et de la guerre sur les réseaux sociaux. Elle dispose d’un grand nombre de trolls, des cybercriminels, sorte de miliciens « numériques »opérant  sur la toile. Un troll est  traditionnellement  un esprit malveillant du folklore scandinave, habitant les montagnes ou les forêts. Elle connaît bien le Bénin, son pays, pour y avoir occupé des fonctions  ministérielles. Les 35 millions de dollars que le MCC Millenium Challenge américain vient d’accorder au Togo  vont-ils servir à financer ces trolls ?

Depuis le début du dialogue, les manifestations avaient été suspendues volontairement  par la coalition des 14. Le peuple attendait impatient parfois inquiet mais restait debout et mobilisé. Il était pratiquement à bout de nerfs et pouvait exploser à tout moment. Les répressions sauvages menées par les forces de défense et de sécurité y compris les miliciens n’avaient pas sapé le moral de notre vaillant peuple. Le régime tyrannique cherchait comment le faire plier !

Alors va surgir subitement un phénomène nouveau, une sordide manipulation connue sous le nom de » Gaymans »  largement véhiculée sur les réseaux sociaux. Cette manipulation va être tissée sur un terreau fertile existant dans  les deux pays frères que sont le Bénin et le Togo dont les peuples ont les mêmes  croyances: vindictes populaires   aboutissant au supplice du feu des voleurs, disparitions d’enfants, assassinats de personnes adultes pour leurs organes, sacrifices humains pratiqués par des sorciers ou de faux pasteurs. Ces événements existent mais ils sont sporadiques, ils ne sont pas fréquents. Notons aussi la  vente à des sorciers de sang humain prélevé légalement dans le cadre du don de sang. Par exemple au Bénin le flacon de sang coûte 10.000 Francs Cfa, il est revendu aux sorciers à 50.000 Francs Cfa . La cybercriminalité sévit dans ces deux pays.

Le Bénin est un pays démocratique qui est gouverné. Son gouvernement veut y remettre de l’ordre et s’est attaqué à toutes ces pratiques sordides et à la cybercriminalité. Mais au Togo c’est tout le contraire et les cerveaux pervers du régime dictatorial vont saisir au bond l’occasion du repli tactique des cybercriminels  dans notre pays fuyant la traque dont  ils font l’objet au Bénin

Ainsi naquit l’histoire des « Gaymans » ou « gaymen », des «  jeunes béninois désœuvrés et drogués » qui tuent impitoyablement des gens surtout des enfants dont le sang est offert au fétiche «  kéninssi «, esprit qui ne se nourrit que du sang humain ; en contrepartie » ils reçoivent de fortes sommes d’argent « !

Les trolls et autres cybercriminels  qu’utilisent  la dictature se sont excités  sur les réseaux sociaux en montrant des images horribles de vindictes populaires dans les deux pays et en distillant la haine entre les deux peuples. Ils espéraient pousser les Togolais  et les Béninois à commettre des pogroms ou  à se faire la guerre mutuellement  et aussi à discréditer notre lutte non-violente contre la dictature. Or, ces images, montrant des voleurs livrés à la vindicte populaire dans les deux pays, datent d’au moins deux ans.

Heureusement que des voix se sont vite élevées de part et d’autre de la frontière orientale pour appeler les deux peuples jumeaux, qu’aucune goutte d’eau ne saurait séparer, à demeurer dans la paix et la sérénité. Finalement, la police béninoise et la police togolaise ont rassuré les populations et ont déclaré qu’il s’agissait tout simplement de la lutte contre la cybercriminalité au Bénin. Le noircissement des cadavres n’aura pas lieu !

 Croyons-nous que l’apparition subite des soi-disant « gaymans » dans notre pays soit un hasard? C’est une  » milice mystique  virtuelle » que ceux qui veulent maintenir Faure Gnassingbé au pouvoir ont employée pour créer la peur, la panique, la psychose et pousser le peuple dans les bras de la police comme institution protectrice, alors que cette même police martyrise le peuple! Bien sûr, cela aurait été suspect si leur apparition s’était faite d’emblée au Togo! L’ennemi utilise toujours la ruse pour tromper sa victime. C’est pourquoi on a d’abord signalé la présence des « gaymans » au Bénin dont on sait que le Président est hostile au régime togolais.

Je voudrais vous rassurer tout de suite en vous disant que l’être humain est la créature la plus précieuse des êtres vivants. Dieu ne permettrait jamais à un esprit aussi maléfique qu’il soit de se nourrir exclusivement de sang humain. Il l’aurait déjà détruit si un tel esprit avait existé. Donc c’est une affaire humaine, politique, faussement mystique, pour effrayer et démobiliser le peuple togolais déjà confronté à la force militaire et à sa milice cagoulée.

La dictature n’en démord pas ! Elle ne connaît que le langage de la violence ! Devant cet  échec ses miliciens appellent directement  aux meurtres, aux assassinats sur les réseaux sociaux. A ces miliciens nous leur demandons de méditer cette pensée sublime de Victor Hugo qui  livra un ardent combat contre la peine de mort : » Ah ! Vous, vous haïssez l’assassinat jusqu’à tuer l’assassin, moi je hais le meurtre jusqu’à vous empêcher de devenir meurtrier » Nous ne vous appelons pas à la haine comme vous le faites mais nous vous appelons à la compassion et à la raison !

Notre lutte est juste et légitime et elle est soutenue par le divin créateur. Elle est invincible ! Quiconque s’opposera  à cette lutte sera rétribué selon cette loi cosmique  qui veut que le bien soit rétribué par le bien et le mal par le mal. Le colonel Yark vient de recevoir un avertissement ! Où est passé le capitaine de gendarmerie Akpo, le tortionnaire !!!

Les marches pacifiques et citoyennes viennent de recommencer. Les forces de défense et de sécurité ont  montré de nouveau leur barbarie. Nous en appelons à votre conscience individuelle car vous exécutez des ordres anticonstitutionnels, injustes !

Mes vœux de prompt rétablissement à tous les blessés !

Togolaises, Togolais ! Chers compatriotes ! Continuons notre lutte non violente jusqu’à la victoire, sans faillir, sans concession ! Désobéissance civile, Non-coopération, Insoumission généralisée ! Défions sans cesse le pouvoir illégal qu’exercent Faure Gnassingbé et sa bande de forbans et de génocidaires !

Gloire éternelle à nos martyrs !

Vive le Togo libre !

ABLODE !       FEZIRE !        FEZIYE !       ABLODE GBADZA !

                                                                                                              Colmar, le13 avril 2018

Votre frère Ati

Publicités

Une réflexion sur “#Togo #AshRévolution Résistance Togolaise Antoine Randolph: » NON AU NOIRCISSEMENT DES CADAVRES !!! » #CapitalismeDuDésastre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s