#Togo #TELECOM #ALERTE #KRACH Réseau @moovtgofficiel inexistant,du coup le service mobile money #Flooz bloqué. Cina Lawson #Koto3G s’est trompée de fil ! #CathiaLawson #Bolloré #FaridaNabourema #Havas #Vivendi

#Togo #TELECOM #ALERTE #KRACH Réseau @moovtgofficiel inexistant,du coup le service mobile money #Flooz bloqué. Cina Lawson #Koto3G s’est trompée de fil ! #CathiaLawson #Bolloré #FaridaNabourema #Havas #Vivendi

 

 

Le reseau inexistant depuis l aube,du coup le service mobile money Flooz bloqué.

#CapitalismeDuDesastre

 

Les deux soeurs Cina et Cathia Lawson, Raymond Germanos et Farida Nabourema et tant d’autres font partis du même réseau mafieux transnational #BlackRock, #Vanguard de l’appareil militaro-industrile Bush, Obama, Clinton, Cheney qui fait la guerre au monde entier !

 

tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

 

vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

#Togo #France #Etat Profond #DeepState #VIVENDI #Bollore # ...

#Togo #France #Etat Profond #DeepState #VIVENDI #Bollore Cina et Cathia Lawson avec Mafia Corse Francis Perez

Cathia Lawson membre du Conseil De Surveillance du Groupe Vivendi dont les filiales sont Bollore, Canal +, Havas, Cnews etc…

Cathia est la soeur de Cina Lawson Ministre des Telecom controversée ! Corruption, abus de pouvoir (coupure internet) etc…

Vivendi (siège social) 42 avenue de Friedland 75380 Paris Cedex 08. France Tel. : +33 1 71 71 10 00. Fax : +33 1 71 71 10 01.

CANAL PLUS Siège social : 1 place du Spectacle 92863 ISSY-LES-MOULINEAUX Cedex 9.
Téléphone : 01 71 35 35 35

Havas Media France

Résultat de recherche d'images pour "adresse siege canal plus"

Résultat de recherche d'images pour "adresse siege social groupe havas puteaux"

Société Générale
17, Cours Valmy
92800 Paris La Défense 7

Résultat de recherche d'images pour "lawson vivendi"

Le groupe Bolloré qui contrôle le port autonome de Lomé : il a obtenu en 2010 la concession pour 35 ans de son terminal à conteneurs (une enquête judiciaire est cependant ouverte en France sur les conditions de cette attribution) et y assure la manutention. Unique port en eau profonde d’Afrique de l’Ouest, Lomé, qui traite plus de 15 millions de tonnes de fret par an, est le principal poumon économique du Togo. Ce qui fait dire à certains que « celui qui contrôle le port tient le pays ». Des alliances durables se sont par ailleurs nouées entre les actuels dirigeants togolais et les responsables de certaines sociétés françaises. La filiale togolaise d’Havas, du groupe Bolloré, est par exemple dirigée par un demi-frère de Faure Gnassingbé, tandis qu’une sœur de la ministre togolaise des postes et de l’économie numérique, Cina Lawson, est membre du conseil de surveillance de Vivendi, contrôlé par le groupe Bolloré. Hasard ? La même ministre a accordé en juin 2017 à GVA Togo, filiale togolaise de Vivendi, la première licence de fournisseur d’accès Internet de très haut débit du pays. Comme l’a déjà détaillé Mediapart, un certain nombre de personnalités françaises collaborent aussi à titre privé avec les autorités du Togo, dont l’ancien ministre Dominique Strauss-Kahn.

En avril 2016, l’un des trois motifs de la perquisition des bureaux parisiens de Bernard Squarcini, tout comme ceux d’un autre empire financier africain, le groupe Bolloré, est fondé sur une enquête judiciaire aussi discrète qu’explosive. Depuis le 15 novembre 2013, les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) s’intéressent au groupe Pefaco dans le cadre d’une procédure ouverte pour corruption et blanchiment. La Pefaco cultive le mystère. Sise à Barcelone, elle est active dans les jeux, la construction et l’hôtellerie en Afrique de l’Ouest. Pendant trois ans, à l’ombre de la médiatique poursuite lancée contre l’homme d’affaires Michel Tomi, cette procédure ne fera quasiment l’objet d’aucune fuite, tant elle touche au réseau le plus secret et le plus lucratif de la petite communauté d’hommes d’affaires corses actifs sur le continent africain. L’enquête a d’ailleurs été élargie à la corruption d’agent public étranger.

Bernard Squarcini entretient depuis très longtemps des relations étroites avec les deux hommes forts de la Pefaco, Francis Perez et Toussaint Luciani. Pendant longtemps, ce dernier n’a pas hésité à envoyer certains de ses interlocuteurs rencontrer l’ancien patron de la DCRI « de sa part ». Luciani comme Squarcini sont également restés proches de l’ex-numéro 2 des Renseignements généraux (RG), jusqu’à sa mort d’un cancer en 2004, le commissaire François Casanova.

Squarcini est resté également très proche de l’autre grande galaxie corse du continent, l’empire Tomi, historiquement tout-puissant au Gabon. Si l’ancien directeur du renseignement intérieur a toujours justifié ces amitiés par un nécessaire besoin d’obtenir des informations auprès de cette amicale hyper-connectée, Bernard Squarcini a aussi usé de ces relations pour se faire introduire dans les cénacles africains les plus privés.
La procédure judiciaire examine notamment le cas de Jean-Philippe Dorent. Celui-ci est à la fois un proche du patron officiel de la Pefaco, Francis Perez, et travaille pour la filiale internationale du groupe de communication Havas, société-fille de Bolloré. Dorent a notamment piloté en 2010 la campagne d’Alpha Condé pour la présidentielle victorieuse en Guinée et intervient aujourd’hui pour le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). Les policiers s’intéressent notamment à ses activités au Togo, où Bolloré a repris la concession portuaire en 2010, après en avoir été évincé un temps. Or la Pefaco est extrêmement bien implantée au Togo, où le président, Faure Gnassingbe, ne peut rien refuser au groupe. L’enquête s’attache à montrer les liens entre Dorent, Perez et la présidence togolaise. L’un des relais historiques de la Pefaco à Lomé reste Charles Debbasch, l’inamovible conseiller de la présidence togolaise, qui a eu un rôle déterminant dans l’écriture de la constitution du pays.

Mais c’est un secret bien gardé tant en Corse qu’en Afrique. Francis Perez n’est pas le seul maître à bord de la Pefaco. Le grand inspirateur de la stratégie du groupe n’est autre que Toussaint Luciani, le patriarche de la Corse du Sud, et ce, bien qu’il ne figure pas dans l’organigramme. Diplômé de Polytechnique en 1959, ce dernier a commencé sa carrière très jeune à l’OAS. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la Pefaco est établie à Barcelone, l’un des principaux points de chute hors de France des pieds-noirs qui ont fricoté avec l’organisation et qui étaient devenus indésirables dans l’hexagone – Perez est lui-même le fils d’un ancien médecin de l’OAS, Jean-Claude Perez.

Luciani s’est ensuite converti au socialisme, tout en développant ses réseaux en Afrique, pour y implanter la Pefaco. Il y a embauché la plupart des Corses partis se mettre au vert loin de l’île de Beauté, comme son cousin Robert Feliciaggi ou Alain Orsoni. Luciani était également l’un des principaux soutiens du processus de Matignon, en 2000, le projet soutenu par le premier ministre d’alors, Lionel Jospin, pour donner plus d’autonomie à l’île.

Outre le Togo, la galaxie Pefaco est particulièrement proche de Denis Sassou Nguesso, au Congo-B. Le groupe détient notamment le Pefaco Hotel Alima, gigantesque resort disproportionné pour la région, sis sur la rive de la rivière Alima qui fait face à la petite bourgade d’Oyo, le village natal du président congolais.

L’enquête diligentée par les juges financiers français pour corruption d’agent public dans les concessions des ports de Lomé et Conakry qui aboutit le 8 avril dernier à la perquisition du siège du groupe Bolloré en France visait Jean Philipe Dorent, dirigeant de Havas, une société de communication appartenant à Vincent Bolloré (60% des actions) et au service des compagnes électorales des dictateurs en Afrique.

Les juges sont convaincus que Vincent Bolloré a obtenu la gestion des ports de Lomé et Conakry par l’entremise de sa société de communication Havas. En Guinée, des sources bien renseignées persistent et signent que Havas aurait soutenu la campagne électorale d’Alpha Condé. Jean Philipe Dorent ne dément pas l’information, mais tente de minimiser en ces termes dans le journal Le Monde : « C’est un fantasme que de penser qu’un coup de main à la campagne d’un candidat à la présidentielle qui faisait figure d’outsider comme Alpha Condé permettrait l’obtention d’un port ».

Qu’en est-il de Lomé où les mêmes soupçons pèsent sur le groupe Bolloré qui a eu la concession du port par un contrat classé secret d’Etat pour 35 ans? Après avoir fait main basse sur le port de Lomé, le groupe Bolloré, pour amadouer les pauvres togolais, s’est lancé dans la création d’espaces de loisirs dénommés « Blue Zone ». Le premier responsable de Bolloré Africa Logistics et Togo Terminal a pour nom Charles Gaffan. Un ami et confident de Faure Gnassingbé qu’on retrouve aussi dans la galaxie de la toute puissante Directrice de cabinet de la Présidence et ministre du Développement à la base, Victoire Noellie Dzidudu SidemehoTomegah-Dogbé.

La société de communication Havas est également présente au Togo. Une petite investigation permet de localiser ses bureaux au 23 angle rue de l’Entente et Manga à l’étage de l’immeuble de l’ancien café de Paris. Dénommée Havas Média Togo, elles est pilotée par Patrick Kodjovi Senam Bolouvi. Ce dernier se trouve être le demi-frère de Faure Gnassingbé (fils de sa mère). Havas Média Togo serait sollicitée par plusieurs sociétés d’Etat et certaines sources croient savoir qu’elle détiendrait un contrat de sous-traitance de l’actualité internationale à la Télévision nationale (TVT).

Le 21 mars 2015, Patrick Kodjovi Senam Bolouvi était aperçu aux côtés de son demi-frère Faure Gnassingbé dans une tournée de pré campagne électorale du locataire de la Marina qui l’a conduit tour à tour à Tsévié, Gapé Centre, Gapé-Kpodji, Wonugba, Gamé, Glékopé, Agbélouvé. Charles Gaffan, responsable du groupe Bolloré au Togo, ami personnel de Faure Gnassingbé, Patrick Kodjovi Senam Bolouvi demi-frère du chef de l’Etat, les liens sont très forts, les collusions, les complicités établies, ce qui permet de conclure que les éléments du puzzle se mettent en place.

Ce réseau a-t-il servi de canal pour un marchandage financier et une facilité de concession du port de Lomé à Bolloré pour 35 ans ? L’enquête de la Justice française suit son cours, celle de la presse aussi. Bon à suivre.

Mensah K.
L’ALTERNATIVE

Résultat de recherche d'images pour "lawson vivendi"

Cathia Lawson-Hall
Membre du Conseil de surveillance et Président du Comité d’audit de Vivendi

Membre du Conseil de surveillance et Présidente du Comité d’audit

Nationalité française

Adresse professionnelle

Société Générale
17, Cours Valmy
92800 Paris La Défense 7
Résultat de recherche d'images pour "adresse siege defense SOCI2T2 Générale"
Société Générale
17, Cours Valmy
92800 Paris La Défense 7
Résultat de recherche d'images pour "adresse siege defense SOCI2T2 Générale"

Expertise et expérience

Mme Cathia Lawson-Hall est titulaire d’un Diplôme d’Études Approfondies (DEA) de Finances de Paris-Dauphine. Elle est Banquier Conseil, responsable de la relation globale et du conseil stratégique avec les gouvernements, les clients grandes entreprises et institutions financières africaines de la Société Générale. Mme Lawson-Hall est également Head of Financial Institutions Group pour l’Afrique à la Société Générale.

Elle était précédemment Managing Director, co‑Responsable Marchés de Capitaux Dettes pour les entreprises pour la France, la Belgique et le Luxembourg. Mme Cathia Lawson-Hall a rejoint la Société Générale en 1999 en qualité d’analyste crédit sales-side responsable des télécommunications et des médias avant de se diriger vers le conseil en financement. Mme Cathia Lawson-Hall a plus de 20 ans d’expérience dans les métiers de la Banque de financement et d’investissement.

(Crédit photo : François Maréchal)

 

Mandats en cours

Néant

Autres mandats et fonctions

Société Générale, Banquier Conseil et Head of Financial Institutions Group pour l’Afrique

Mandats échus au cours des cinq dernières années

Néant

Résultat de recherche d'images pour "lawson vivendi"

Vivendi (siège social) 42 avenue de Friedland 75380 Paris Cedex 08. France Tel. : +33 1 71 71 10 00. Fax : +33 1 71 71 10 01.

Résultat de recherche d'images pour "adresse vivendi"

Publicités

2 réflexions sur “#Togo #TELECOM #ALERTE #KRACH Réseau @moovtgofficiel inexistant,du coup le service mobile money #Flooz bloqué. Cina Lawson #Koto3G s’est trompée de fil ! #CathiaLawson #Bolloré #FaridaNabourema #Havas #Vivendi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s