#Togo #AshRévolution Ati Randolph Résistance Togolaise: »La Désobéissance civile, la Non coopération et l’insoumission! PEUPLE TOGOLAIS,TON  HEURE  DE  GLOIRE  ARRIVE: CAR  LA  JOIE  APPROCHE!                                                                                                           

 

P E U P L E  T O G O L A I S,  T O N  H E U R E  D E  G L O I R E  A R R I V E:

                                                                                                                        

C A R  L A  J O I E  A P P R O C H E!

                                     «  FAURE  GNASSINGBE  DEHORS  TOUT  DE  SUITE !!! »

 

Vaillant peuple togolais ! Chers compatriotes et concitoyens,

Dans le cadre de la journée mondiale de la femme, permettez-moi, tout d’abord, de rendre un vibrant hommage à toutes les femmes du monde et, tout particulièrement, aux femmes togolaises engagées dans notre lutte de libération nationale dont madame Brigitte Adjamagbo-Johnson, coordonnatrice de la coalition des 14 partis politiques, pour leur courage, leur dévouement et leur sens du devoir et de la responsabilité. Vous avez montré toutes ces qualités et bien d’autres encore depuis que le peuple s’est dressé en août 2017 pour faire entendre enfin sa voix et vous nous les avez montrées aussi dans votre gigantesque marche du 20 janvier 2018. Comme vous le savez déjà le médiateur devenu facilitateur dans le dialogue «  Lomé 2018  » est le président du Ghana, monsieur Nana Akufo-Addo ; je voudrais que vous lui rappeliez l’épopée glorieuse de la reine Yaa Asantewaa , dans la « guerre du Trône d’or », qui déclara aux membres hésitants du Conseil à Kumasi : » : « Je vois que certains d’entre vous ont peur d’aller se battre pour notre roi…. Est-ce vrai que la bravoure Ashanti n’est plus ? Je ne peux pas le croire. C’est impossible ! Je dois dire ceci : si vous, les hommes d’Ashanti, n’y allez pas, alors nous le ferons. Nous, les femmes, le ferons. J’en appellerais à mes camarades femmes. Nous nous battrons ! Nous nous battrons jusqu’à ce que la dernière des nôtres tombe au champ de bataille2. ».Oui, chacune de vous est la réincarnation de cette reine ! A ce titre vous pouvez le faire aussi! Vous pouvez chasser Faure Gnassingbé aujourd’hui-même et non pas en 2020 ! Personne ne peut le laisser finir le 3èmemandat usurpé! Dans la nouvelle société, vous serez des reines, non pas d’un jour, que l’on célèbre une fois par an, mais des reines de 365 jours, renouvelables indéfiniment tous les ans et, dans votre cas seulement, nul ne pourra jamais appliquer « en aucun cas nul ne peut exercer plus de deux mandats » !

Ensuite, je rends un vibrant hommage à ma défunte mère et m’incline devant sa mémoire. Par elle, mon existence humaine vit le jour ! Par son lait qui contenait déjà les germes de la démocratie je fus nourri et élevé ! Tel était le sens de ma plaidoirie lors de mon procès en juillet 1986. De 1950 à 1952, elle était la première enseignante à former avec amour, patience et tendresse les  deux premières promotions de filles dans la région qui était appelée Lama-Kara contre l’avis du commandant de cercle qui s’opposait à l’éducation des femmes. Elle chassa un jour de sa classe un inspecteur primaire colonial venu expressément l’embêter. Vous aussi vous pouvez chasser Faure Gnassingbé qui embête et pille notre peuple depuis 13 ans !

En ce qui concerne cet usurpateur, j’emboîte le pas à notre vaillant, infatigable et éternel doyen Godwin Tété en reprenant la dernière phrase de son article intitulé «  Devrions-nous laisser Faure Gnassingbé au pouvoir jusqu’en 2020 ?! «  La réponse par la négative à cette question est sans appel et correspond parfaitement à la volonté populaire exprimée clairement depuis septembre 2017 lors des différentes marches citoyennes et pacifiques tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Nous connaissons tous la situation exécrable et terrifiante qui y règne depuis plus de 51ans. Maintes fois, le peuple avait tenté de se relever mais, à chaque fois, il succombait par le concours lugubre et subtil de ceux qui prétendaient le représenter et qui s’empressaient de signer des accords de compromission avec le pouvoir dictatorial.

Cette fois-ci, le peuple est mature et veut sortir définitivement de cette situation. Il veut prendre son destin en main. La lutte qu’il mène est une lutte de libération nationale et non un gala ; ce n’est pas non plus une lutte parlementaire ou une lutte de chapelles ou encore de loges. Nous disons non à tous ces conciliabules des fraternités ésotériques ! Elle n’est pas faite, non plus, pour plaire à tel ou tel dirigeant politique ou à la communauté internationale même si certains chefs d’Etat de la sous-région commencent à appuyer fortement la transition pacifique comme le président de la fédération du Nigéria, monsieur Muhammadu Buhari. La véritable libération d’un peuple ne vient jamais de l’extérieur mais de l’intérieur ! Elle est le résultat de l’adéquation parfaite de la mobilisation intelligente des forces vives et de toutes les ressources disponibles suivant une stratégie globale et spécifique à chaque peuple mû par une détermination indestructible !

L’opposition institutionnelle n’a pas la souveraineté sur le peuple togolais. Elle ne doit, en aucun cas, prendre en otage le peuple et lui concocter une potion amère provenant d’un conciliabule baptisé « 27ème dialogue » ou « Lomé 2018 ». N’osant pas se montrer à visage découvert, une conspiration lancinante comme un serpent charmeur mais venimeux se cache derrière une présence féminine naïve pour s’acquitter de cette tâche : « nous ne lâcherons rien »…mais, en fait, vous lâchez tout en douceur ! En aucun cas, pas de 2020 pour Faure Gnassingbé et sa clique ! Cette opposition a l’impérieux devoir de respecter la souveraineté de notre peuple, ce peuple qui veut le départ immédiat de Faure Gnassingbé. Au stade actuel de notre lutte non-violente, je dis et j’affirme avec force et vigueur qu’elle a tort de participer à ce dialogue et de s’enfermer dans la revendication du retour de la constitution originelle de 1992 car celui que l’on veut chasser du pouvoir – et qui n’est pas encore complètement affaibli – n’acceptera jamais de lâcher prise avant de livrer sa dernière bataille. D’ailleurs, il est en train de la préparer activement en courant à gauche et à droite recruter des mercenaires et des terroristes, se réapprovisionner en matériels de guerre, acheter 5 hélicoptères Leonardo  avec un fonds provenant de la banque du Vatican, rassembler des fonds financiers, chercher des soutiens diplomatiques, acheter des consciences et mener des opérations de séduction.

Par ailleurs, une opposition qui ne veut pas prendre en compte les conseils qu’on lui donne et qui manque de stratégie ne peut aller qu’à sa perte. La coalition C14 vient encore de reporter à des dates ultérieures les manifestations de la semaine du 12 au 19 mars. Depuis la suspension des marches, jusqu’à quand elle peut être aussi naïve et incohérente ! C’est au facilitateur de s’adapter à son agenda puisque, lui, il n’arrive pas à arrêter la dictature dans les préparatifs de la contre-offensive !

L’immoralité, la corruption, la mauvaise gouvernance de Faure Gnassingbé suffisent largement pour le dégager ici et maintenant. Le peuple étant souverain, il a parfaitement le droit de chasser à tout moment un président même démocratiquement élu qui se comporterait mal, à plus forte raison, un président fraudeur et mal élu !

C’est pourquoi le temps est à la vigilance et à la grande remobilisation populaire pour poser des actes concrets et décisifs afin de chasser le plus tôt possible Faure Gnassingbé, illégitime. Il n’y a pas de troisième mandat à terminer !.C’est seulement de cette façon que l’alternance politique sera faite et la démocratie restaurée ! C’est seulement de cette façon que notre action non-violente sera couronnée de succès ! Et que toutes les autres revendications populaires dont le retour de la constitution 1992 intégrale seront satisfaites ! La victoire approche !

Pour préparer et accélérer la venue de ce moment intense, de cette joie infinie et sublime, je lance un appel à la coalition C14 à coopérer plus étroitement encore et davantage avec la société civile représentée par le Front Togo Debout et la diaspora. De cette coopération étroite devra naître nécessairement un Conseil National de la Résistance, organe suprême, pour organiser, diriger et conduire à la victoire notre lutte.

Je lance un appel à tout le peuple pour que nous passions tous ensemble à la puissance au carré ou puissance 2.

Notre action non-violente est la défiance politique née de l’illégitimité du chef de l’état et de son gouvernement. Elle a comme règle d’or : la Désobéissance civile, la  Non coopération et l’insoumission. C’est de la combinaison de nombreuses méthodes et de nombreux moyens que nous triompherons !

Je demande que les marches reprennent sans tarder partout dans le pays et dans les pays d’accueil de notre diaspora.

Dans le pays : les grèves sous toutes les formes : sectorielles et générale ; du travail volontairement mal fait à l’arrêt complet de celui-ci. Le boycott de certains produits et de certaines sociétés. Le refus de payer certaines taxes et certaines redevances. Le blocage de l’aéroport, des axes routiers Sud-Nord et Est-Ouest ; l’asphyxie du port de Lomé.

Le boycott social des événements culturels, sportifs et des rencontres de diverses natures sous la coupe du régime dictatorial.

Le boycott politique de toutes les consultations électorales.

En dehors de notre pays, la diaspora, en plus des marches et des sit-ins, devra investir pacifiquement toutes nos ambassades et nos consulats, et manifester devant les sièges sociaux des sociétés étrangères qui pillent notre pays et qui soutiennent la dictature.

La Résistance devra déployer une offensive diplomatique tous azimuts.

Notre potentiel est énorme et le génie du peuple est puissant ! Ne laissons plus le temps à la dictature de se réorganiser et de se renforcer. Répandons-nous partout comme un fleuve qui déborde de son lit pour l’étouffer, un tsunami populaire en perspective !

«  Que viennent les tyrans, ton cœur soupire vers la liberté !»

Le Peuple est souverain ! Le pouvoir au Peuple !

La Joie approche ! Vive le Togo libre !

ABLODE !  FEZIRE !  FEZIYE !    ABLODE GBADZA !

Votre Frère Ati                                                                                          Fait à Colmar, le 9 mars 

Résultat de recherche d'images pour "bonheur afrique"

Publicités

Une réflexion sur “#Togo #AshRévolution Ati Randolph Résistance Togolaise: »La Désobéissance civile, la Non coopération et l’insoumission! PEUPLE TOGOLAIS,TON  HEURE  DE  GLOIRE  ARRIVE: CAR  LA  JOIE  APPROCHE!                                                                                                           

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s