#Togo MESSAGE A LA RESISTANCE TOGOLAISE ET AU PEUPLE TOGOLAIS #AntoineRandolph: »NE REITERONS PAS L’ERREUR DE LA 1ERE TRANSITION : LA COHABITATION ! » « AshRévolution #AMESIAME

#Togo MESSAGE A LA RESISTANCE TOGOLAISE ET AU PEUPLE TOGOLAIS #AntoineRandolph: »NE REITERONS PAS L’ERREUR DE LA 1ERE TRANSITION : LA COHABITATION ! » « AshRévolution #AMESIAME

 

MESSAGE A LA RESISTANCE TOGOLAISE ET AU PEUPLE TOGOLAIS

             NE REITERONS PAS L’ERREUR DE LA PREMIERE TRANSITION : LA COHABITATION !

Chers Compatriotes !

NON aux participants au dialogue « Lomé 2018 » ! La situation qui prévaut dans notre pays depuis août 2017 n’est pas une crise ordinaire qui pourrait être résolue par le biais d’un dialogue mais elle est une étape importante de notre lutte cinquantenaire contre une dictature non moins cinquantenaire pour recouvrer non seulement nos libertés individuelles et collectives mais aussi notre indépendance économique, donc une lutte pour reconquérir l’indépendance et la souveraineté nationales de notre pays devenu une république bananière et mafieuse. Il s’agit donc d’une question fondamentale ayant trait à notre existence même et à notre futur et qui ne peut être résolue par le dialogue. Notre lutte n’est pas un gala, mais une lutte de libération ! C’est donc faux que le comité préparatoire au dialogue » Lomé 2018 » affirme d’emblée que «  les participants convaincus que le dialogue est la voie la plus appropriée de la résolution de la crise politique que traverse le Togo depuis août 2017 …. » C’est une escroquerie politique monstrueuse ! Ce dialogue, qui a commencé officiellement aujourd’hui, 19 février, est sous la double médiation du Ghana et de la Guinée. L’ambassadeur ghanéen D. OSEI est dans son rôle diplomatique d’amadouer et de rassurer le peuple togolais  lorsqu’il déclare : «  ce qui nous impressionne, c’est la bonne volonté des deux parties ». C’est du pipeau car les dés de ce dialogue sont déjà pipés ! Le scénario est déjà écrit et chacun devra y jouer son rôle comme d’habitude! C’est le 27ème dialogue…

Examinons maintenant deux récents événements pour mieux nous éclairer.

1)      Rapport préliminaire sur les répressions des marches pacifiques d’août 2017 à janvier 2018.

La publication de ce rapport préliminaire du REJADD (Regroupement des jeunes Africains pour la démocratie et le développement) et du RAIDHS (Réseau africain pour les initiatives des droits de l’homme et de solidarité), faite le 10 février, souligne la gravité de la situation mentionnée précédemment dans un pays où la vie des citoyens ne tient qu’à un fil. Je tiens ici à remercier et à féliciter ces deux organisations et leurs présidents pour ce travail très remarquable qui révèle au grand jour la vraie nature de ce régime démoniaque et mafieux. Je remercie aussi tous ceux qui ont eu le courage de témoigner en apportant leur contribution à l’élaboration de ce rapport.

Selon ce rapport , le régime criminel de Faure Gnassingbé, au mépris de la constitution en vigueur, a tué plus 100 personnes, blessé des milliers d’autres et arrêté arbitrairement des milliers de citoyens dont beaucoup croupissent toujours dans les prisons et autres lieux de détention illégaux du pays, sans oublier des milliers de déplacés internes et externes. Les auteurs détaillent dans leur rapport comment le régime Gnassingbé organise, planifie, choisit les méthodes et exécute sa brutalité répressive sur la population civile sans défense. Ils y rappellent aussi les massacres commis sous le règne d’Eyadéma Gnassingbé et ceux commis depuis la prise du pouvoir par son fils. La culture de l’impunité y trouve largement sa place.…

A la suite de la publication de ce rapport et alors que le dialogue politique entre l’opposition et le gouvernement du Togo s’ouvre, Amnesty international, Africans Rising et Front Line Defenders demandent aux autorités togolaises de cesser de harceler les militants   pro-démocratie et les défenseurs des droits humains dans le cadre des vastes manifestations qui se déroulent à travers le pays.

2)      Sortie inopinée de Monseigneur P. Kpodzro, une manipulation psychologique et politique?!

Alors qu’à quelques jours seulement de l’ouverture du dialogue inter-togolais, le rapport préliminaire du REJADD et du RAIDHS qui a mis en exergue les graves violations et les pires atrocités commises par le régime RPT/UNIR faisait la une de tous les commentaires, Monseigneur Philippe Kpodzro, comme un sapeur-pompier, surgit dans un ultime effort de sauvetage du système dictatorial en tenant des propos irresponsables si l’on tient compte de sa qualité d’homme de dieu et d’homme politique. Cette sortie malencontreuse juste la veille du dialogue a suscité de nombreux commentaires acerbes et des écrits. Parmi ces derniers, je voudrais relever l’article de notre compatriote Jean-Baptiste K. : « Non ! Monseigneur, vous ne pouvez être l’avocat du diable ! » J’en citerai quelques passages plus bas. D’un point de vue général, cette sortie est fortement suspecte car elle tend à occulter l’impact  du rapport préliminaire, à lui voler la vedette et elle jette aussi un trouble dans la conscience du peuple. Mgr Philippe Kpodzro est utilisé comme une arme psychologique ! Voyons maintenant l’intervention du prélat sous les deux aspects évoqués plus haut !

a)      En sa qualité d’homme de dieu.

Je voudrais rappeler à son Excellence, Monseigneur Kpodzro, que l’Eglise catholique au Togo a toujours célébré des messes pour soutenir la dictature et renforcer les Gnassingbé Père et Fils malgré le fait qu’ils soient possédés par des légions  de démons. Elle n’a jamais protesté contre le slogan : « Eyadéma vint et la lumière fut ! » Une partie importante de l’Eglise  n’a-t-elle pas aussi participé à ses soi-disant cérémonies de purification du Togo en juillet 2017 ? Quel en était le résultat inattendu? Le monde divin l’avait soufflé au peuple : le départ de Faure Gnassingbé et de sa clique ! Eh bien, c’est seulement leur départ qui entrainera la purification de notre pays ! C’est ce que le peuple veut ! Le pape François, lors de la prière de l’Angélus du 29 octobre 2017, n’avait-il pas dit à la diaspora togolaise en Italie rassemblée sur la place Saint Pierre à Rome : Vox populi, vox dei ?! Aller contre la volonté de Dieu ou du pape n’est-ce pas commettre une faute grave, un sacrilège ?

Faure Gnassingbé et sa mère Sabine Mensah sont tout le temps fourrés au Vatican. Les papes  Benoît XVI et François n’ont pas réussi à les exorciser. Et vous, ce que vous n’aviez pas auparavant réussi à faire en 50 ans de dictature, en une nuit, avec quelques prêtres, vous avez réalisé avec succès des pratiques d’exorcisme sur qui ou sur quoi ? Nul ne le sait. Cependant, selon vos dires rapportés par Jean-Baptiste K. « De plus, vous nous révélez que M. Faure Gnassingbé a hérité des démons de son père et ne veut pas partir parce que les démons le tiendraient en esclavage en menaçant de le quitter s’il consentait à quitter le pouvoir. « Je pense que, sans ces pratiques d’exorcisme, vous auriez mieux fait, au lieu de vous fatiguer toute une nuit, d’utiliser ce temps précieux pour dissuader Faure Gnassingbé de ne plus continuer à s’accrocher au pouvoir ! Et tous ses démons l’auront quitté ! Ce serait alors un » exorcisme » fabuleux et son résultat visible de tous ! Non à la mystification du peuple ! Le Christ n’a jamais admis la compromission. Il n’a jamais faibli ! Il n’a jamais renoncé !

 

b)      En sa qualité d’homme politique

Monseigneur P. Kpodzro a été sur une courte période un homme « politique » puisqu’il a présidé les travaux de la Conférence Nationale Souveraine ( CNS ) et a été le Président du Haut Conseil de la République. Il a manqué de clarté, de clairvoyance et de patriotisme au moins dans deux affaires sensibles. D’abord dans l’élection du premier ministre. De source sûre et confidentielle, c’est Léopold Gnininvi qui était réellement en tête au premier tour et non Joseph Koffigoh qui était déjà dans les bonnes grâces du dictateur. Lorsque les résultats du premier tour furent discrètement communiqués à Lomé II, ils furent inversés en faveur de Joseph Koffigoh. Ainsi, au 2ème tour, il eut Koffigoh et Gnininvi mais celui-ci se désista en faveur de celui-là ! La « démocratie «  était déjà tenue en laisse par la dictature !!!Vive la COHABITATION !

Ensuite, la motion demandant la destitution du général Eyadéma a été très difficilement acceptée par le bureau de la CNS. Et pour cause ! L’ambassadeur de France Bruno Delaye était omniprésent dans les couloirs de la Maison du RPT devenue » Maison du Peuple » et sondait, surveillait tous les «  honorables «  délégués. Son message était simple : Ne destituez pas le général sinon cela fera tache d’huile …Ce message était reformulé par Me Agboyibo et consorts : si on destitue le général Eyadéma il y aura un vide politique ! Où se trouvait la souveraineté de cette Conférence ! Quel était le degré de compréhension de la démocratie des délégués?

La sortie inopinée de Monseigneur P. Kpodzro, vue sous un autre angle, est positive. En effet, elle nous révèle le caractère antidémocratique du premier ministre de transition, Me Koffigoh, lorsque celui-ci avait refusé de faire libérer les membres du Haut Conseil pris en otage par l’armée, lorsqu’il avait refusé de démissionner après sa destitution et sa responsabilité dans l’échec de la Transition.

Mgr Kpodzro a constaté aussi l’insuffisance de la formation politique des militants des partis de l’opposition démocratique. Cette observation peut être étendue à tous les partis politiques y compris le RPT/UNIR. Signalons, cependant, que le PNP a fait un travail remarquable dans ce sens, c’est ce qui a permis au peuple de se remettre et de rester debout depuis le mois d’août !

Enfin, la demande de Mgr P. Kpodzro de laisser Faure Gnassingbé» finir le 3ème mandat est incompréhensible pour le peuple. Je vais tenter de l’expliquer ici en m’appuyant sur la réflexion de Jean-Baptiste K. « Nous indiquez-vous les résultats des accords secrets auxquels vous êtes parvenus ? Préparez-vous le peuple à leurs acceptations ? Le peuple togolais est mature, il convient désormais de le traiter comme tel »

Je vais vous proposer deux niveaux différents de lecture tout en sachant que c’est le niveau négatif qui est visé selon ma compréhension.

a)      Le niveau négatif voulu par les commanditaires pour troubler le peuple

Il arrive très couramment que ceux qui ont joué un rôle important, à  un moment donné dans l’histoire, soient utilisés à leur insu ou souvent avec leur consentement par les forces d’oppression et de domination. Mgr Kpodzro est une personnalité honorable ; il a été acteur et témoin de la Transition ; il avait eu le soutien et la compassion de nous tous lorsqu’il avait été malmené par les militaires et le régime RPT. Le peuple togolais debout manifeste la ferveur à l’égard de Dieu ou Allah pour avoir son soutien dans cette lutte. Quoi de plus normal que de faire appel à cet » homme de Dieu » providentiel pour nous faire avaler cette pilule amère comme une hostie ? Le scénario étant déjà écrit, c’est juste la mise en scène qui se déroule à l’hôtel du 2 février…

Il faut que nous soyons devenus fous pour garder un criminel à la tête de l’Etat jusqu’en 2020 ! Il a commis de nombreux délits répréhensibles par la loi dont :terrorisme, crimes contre l’humanité,  crimes économiques, enrichissement illicite,  recel d’abus de biens sociaux et  détournement de fonds publics ( multiples voyages à l’étranger injustifiés, construction d’un superbe centre commercial au Ghana à l’une de ses maîtresses, un jet privé offert à une autre maîtresse-au Bénin) faux-monnayeur, corruption et dilapidation des deniers publics, mauvaise gouvernance,  fraudes électorales en 2005, 2010 et 2015 et falsification des résultats électoraux, dépravation de la vie morale publique, atteintes aux mœurs, luxure, inceste et pédophilie, association de  malfaiteurs…..

Exploitation clandestine du pétrole offshore depuis des années et d’autres ressources minières…

b)      Le niveau positif est préventif : c’est pour la Résistance Togolaise !

Ce serait tragique pour notre pays si nous devrions aboutir à une deuxième Cohabitation ! De même que le chou et la chèvre ne font pas bon ménage, de même la dictature et la démocratie ne peuvent cohabiter ensemble ! Dès maintenant, nous devons  nous réorganiser sérieusement et rapidement pour faire l’ échec et mat à ce plan machiavélique de la communauté internationale avec la complicité de la classe dirigeante, l’opposition comprise comme m’a dit un ami : » Mais vois-tu la petite bourgeoisie intellectuelle qui rassemble la majorité des partis d’opposition n’a pas toujours intérêt à une rupture radicale. C’est ce qui semble constituer le principal obstacle à la résistance actuelle. »

Chers compatriotes ! Lorsque quelqu’un vous montre la lune avec le doigt, si vous regardez seulement le bout de son doigt vous ne verrez pas la vérité, si vous regardez seulement la lune vous commencerez à voir quelque chose, si vous regardez encore plus loin, la vérité éclatera au grand jour. Car la lune est une illusion en ce sens que la lumière qu’elle réfléchit lui vient du soleil !

La liberté, la justice et la paix ne peuvent revenir ensemble dans notre pays que si le système dictatorial est entièrement désintégré. Et c’est de cette manière seulement que nous pourrons ensemble reconstruire la démocratie, mettre fin à la souffrance du peuple et éradiquer la misère dans le pays. La paix seule ne suffira pas car ce serait la paix de soumission, voire la paix du cimetière, la « paiy » des Kadanga !

Restons donc debout et, tout en observant la discipline non-violente, renforçons notre détermination et utilisons la force de notre intelligence pour vaincre la violence des armes ! Ne nous laissons pas entraîner sur le terrain de la violence où l’ennemi est le plus fort ! Observons toujours notre règle d’or : Désobéissance, Non-coopération Insoumission ! La défiance politique intégrale !

Le Dialogue a commencé ! Notre Lutte est Légitime ! Notre Cause est Juste ! Notre Peuple est Souverain ! On ne nous volera plus la Victoire ! Restons donc tous Debout ! La Joie approche !

Togo debout ! Que viennent les tyrans, ton cœur soupire vers la liberté !

Vive le Togo libre !

 ABLODE !    FEZIRE !     FEZIYE !     ABLODE GBADZA !

 

                                                                                                   Colmar, le 19 février 2018

Votre frère Ati

Résultat de recherche d'images pour "cohabitation politique néfaste"

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s