#Togo #Alerte Arrestation arbitraire de AGBALEKPOR Kokou ce 18/01/18 sur ordre du Général Kadangha Chef d’Etat Major FAT dans l’affaires des crocodiles !

#Togo #Alerte Arrestation arbitraire de AGBALEKPOR Kokou ce 18/01/18 sur ordre du Général Kadangha Chef d’Etat Major FAT dans l’affaires des crocodiles !

 

Dans la nuit du 21 avril dernier, les populations de Koudassi Gare, localité située à 60 km au nord-ouest de Lomé avaient mis la main sur deux individus venus chasser « illégalement » des crocodiles dans une petite retenue d’eau de la localité. Selon Togbui Galley Komlan (photo), Chef du village de Koudassi Gare rencontré quelques jours après les faits par l’Agence Afreepress, les deux individus appréhendés, appartiendraient aux Forces armées togolaises (FAT) et auraient déclaré être en mission pour le Colonel Félix Kadanga, Chef d’État-major de l’Armée de Terre. 

À la suite de la publication de ces propos, une polémique a semblé naître dans la presse locale. Afin de couper court aux supputations autour de cette affaire, Togbui Galley Komlan de Koudassi Gare a souhaité apporter son témoignage de vive voix à l’opinion nationale et internationale.

Lire l’intégralité de l’entretien accordé à l’Agence Afreepress par ce garant des us et coutumes des populations de Koudassi Gare.

Afreepress : Bonjour Togbui Galley Komlan, pouvez-vous revenir en détail sur ce qui s’est passé dans votre village il y a quelques semaines ?

Togbui Galley Komlan : Plutôt depuis plusieurs mois, la seule pompe à motricité humaine de notre village était tombée en panne. Ceux qui avaient la gestion de l’entretien de cette pompe n’ont pas été à la hauteur de la tâche.

Nous étions donc condamnés à utiliser l’eau du barrage lorsque par malheur, le Colonel Kadanga a envoyé des hommes venus chasser des crocodiles dans notre barrage. C’est le responsable de notre Comité de développement villageois (CVD) qui a mis la main sur les individus venus effectuer cette chasse dans la région. Le CVD revenait d’une autre localité lorsque son attention a été attirée par la présence de personnes sur le barrage. Ces personnes avaient laissé au bord de la route un engin à deux roues qu’il a emporté avec l’aide des jeunes du village qu’il a pris le soin d’appeler au secours entre temps. Ensemble, ils sont venus me réveiller dans la nuit pour m’informer de la situation.

Les individus une fois appréhendés nous dirons qu’ils auraient atteint un des crocodiles vivant dans le barrage et que l’animal s’était mis à se débattre avant de disparaître dans l’eau. Ils auraient alors décidé de se rendre dans un autre endroit afin de poursuivre leur chasse étant persuadés qu’à leur retour, le crocodile serait déjà mort et ils pourraient l’emporter avec eux sans grand danger. C’est au moment où ils quittaient les lieux qu’ils ont constaté la disparition de leur moto.

Lorsqu’ils ont été amenés chez moi, je leur ai demandé de savoir ce qu’ils cherchaient dans le village au cours de la nuit ? Ils m’ont répondu en disant qu’ils étaient envoyés par leur chef, le Colonel Kadanga.

Je leur ai aussi posé la question de savoir si le Colonel Kadanga avait un barrage privé dans la région où il pouvait se permettre de mener des activités de chasse aux crocodiles ? Vous êtes-vous présentés aux autorités locales lorsque vous étiez là ? Ils répondirent par la négative en me demandant pardon.

Nous avons appelé le CB, le préfet et toute la population ici dans mon palais et nous avons décidé de tout leur prendre à savoir la moto et les armes qu’ils portaient avec eux. Ils se sont mis à nous demander pardon nous disant que c’était impossible de saisir les armes.

Le CB m’a fait savoir qu’il représentait l’autorité de l’État et que cette décision lui revenait de droit. C’est pourquoi nous lui avions tout laissé, et les armes et les individus.

C’est cinq jours après ces faits que nous avions eu la visite du député Habia qui nous fit comprendre qu’il était à l’extérieur du pays lorsqu’il a appris qu’une chasse illégale au crocodile a eu lieu dans notre localité rendant imbuvable notre seule source d’eau.

Afreepress : Alors, qu’en est-il de votre problème d’eau ? Est-il maintenant résolu ?

Togbui Galley Komlan : Oui, lorsque nous avons expliqué la situation au député Habia Nicodème, il a décidé de nous aider en investissant dans la réparation de la pompe tombée en panne depuis des lustres. Ce qui fut fait quelques jours plus tard.

Afreepress : Mais une partie de la presse dit à Lomé que le Colonel Kadanga aurait investi d’énormes moyens dans la région afin de vous apporter de l’eau à boire!

Togbui Galley Komlan : Je ne connais pas le Colonel Kadanga physiquement. Il n’a jamais pris l’initiative de nous apporter de l’eau à boire ici en construisant des pompes comme on le dit. Mais ce que je sais c’est qu’il envoie ses hommes pour chasser des crocodiles dans nos barrages en les empoisonnant littéralement.

Afreepress : Et pourtant des journalistes de Forum de la semaine sont venus vous voir dans votre palais et disent que vous leur aurait affirmé tout le contraire ? Qu’avez-vous à dire à ce propos ?

Togbui Galley Komlan : Nous n’avions jamais reçu une telle délégation. C’est pur mensonge et affabulation.

Vous savez, lorsque nous avions arrêté les deux envoyés de Kadanga, nous avions émis le vœu de les garder dans le palais ici en tant que prisonniers afin que tous ceux qui passeraient puissent les voir et être convaincus de ce qui s’est passé. Mais c’est le préfet et le CB qui nous ont persuadés de leur accorder la liberté.

Propos recueillis et traduit de l’Ewé par Olivier A.

Publicités

Une réflexion sur “#Togo #Alerte Arrestation arbitraire de AGBALEKPOR Kokou ce 18/01/18 sur ordre du Général Kadangha Chef d’Etat Major FAT dans l’affaires des crocodiles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s